AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367404593
Éditeur : Scrineo (05/01/2017)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Thibault, élève de 3ème, est un modèle de calme et de modération. Un matin d'octobre, la fille pour laquelle il en pince, Kristina, arrive en classe avec une mèche blanche dans les cheveux. C’est un signe de ralliement pour le mouvement religieux rigoriste qu’elle vient de fonder. Désormais, elle n’aura de cesse de recruter de nouveaux adeptes. La réaction ne se fait pas attendre. Kader, le plus proche ami de Thibault, voit dans ce prosélytisme au sein du collège un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lena_Juste_le_temps_d_un_instant
29 avril 2017
L'origine de ma lecture
C'est grâce à Babelio et l'opération Masse Critique que j'ai pu lire ce petit livre très intéressant. C'est toujours un grand honneur que de faire partie des sélectionnés. Je les remercie donc énormément. J'ai commencé ma lecture la semaine dernière, en fin de semaine, et je l'ai dévoré en une soirée. Nous sommes ici en présence d'une lecture jeunesse. Attention donc aux quelques choix de facilités de l'intrigue qui peuvent perturber un peu les adultes mais beaucoup moins les adolescents.
Personnages
Thibault est ici le personnage central. Il nous raconte son histoire, les événements qui viennent troubler sa vie paisible de collégien de troisième. Sans superflu, il nous exprime ses sentiments, qui auraient pu être un peu approfondi. C'est un personnage simple et intéressant, tiraillé par ses sentiments. Thibault a été élevé dans les préceptes de sagesse bouddhistes inculqués par sa mère. Il se trouve pris entre deux feux, entre deux personnes, deux mouvements : Kristina, leadeuse du clan des Mèches Blanches, prônant le créationnisme et Kader, créateur du mouvement des Tricolores, partisan d'une laïcité sans compromis. Kader est le meilleur ami de Thibault. Fondateur du mouvement des Tricolores du collège.
Le style de l'auteur est simple et accessible. L'histoire est racontée à la première personne du singulier, sous le point de vue de Thibault. Cela permet au lecteur de s'immerger très rapidement, ce que j'ai fait. Une soirée et le livre était fini. le vocabulaire m'a semblé accessible aux adolescents. Quelques mots peut-être un peu compliqués mais il me semble qu'un bon dictionnaire devrait faire l'affaire 😉 Je pense que Arthur Ténor aurait peut-être pu développer un peu plus l'histoire, l'expliquer. Cependant, ce n'est juste qu'une envie pour que la lecture se prolonge.
Le petit plus de l'histoire : Une histoire qui se lit rapidement, le sujet abordé.
[Pour lire la chronique complète, faîtes un tour sur le blog]
Lien : https://justeletempsduninsta..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturesdeVal
24 février 2017
du coté de l'écriture: Comme toujours Arthur Ténor m'a rapidement emportée dans son récit et comme à son habitude, les mots sont posés avec une réelle justesse. Il aborde cette fois-ci le thème de la laïcité mais aussi les convictions de chacun, des sujets pas facile pour les adolescents mais également pour nous, adultes et là encore, l'auteur trouve les mots complètement adaptés pour nous expliquer tout cela. Alors que dans les établissements scolaires, toute appartenance à une religion est interdite, nous voyons bien que dans cette histoire ce n'est pas respecté et en plus cela va s'envenimer par la création d'un groupe opposé et même si la liberté d'expression est bien-sur une très belle chose, parfois elle ne peut résoudre les choses et envenime les conflits. Arthur Ténor arrive facilement grâce à son talent d'auteur à nous faire comprendre pas mal de choses qui lui tiennent à coeur, nous le comprenons aisément en lisant ce roman. Ce que j'aime dans l'écriture de cet auteur, c'est sa force à nous faire découvrir certains sujets très délicats, il a une plume vraiment adaptée à tous et je pense que les adolescents devraient lire ses livres aux collège, ils devraient faire parti du programme, car chaque sujet est avec lui abordé simplement mais efficacement. En conclusion : C'est encore un roman qui nous fait réfléchir, un roman je dirais salutaire et qui devrait être mis entre toutes les mains. Arthur Ténor m'a encore une fois émue par sa si délicate mais juste plume. Il arrive sur des sujets délicats à faire passer de très beaux messages et nous fait voir une réalité pas facile parfois à comprendre pour les adolescents mais aussi pour nous, adultes.

Je dirais que ce roman est un indispensable, c'est un livre à avoir absolument dans sa bibliothèque et surtout en tête, c'est une histoire que tous adolescents (et adultes) devraient lire en ce moment. C'est pour moi encore et toujours un sans faute de la part de cet auteur, cette histoire je vous la conseille vraiment.

Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeaneBelaqua
13 avril 2017
Me voilà bien embêtée pour parler de ce petit roman. Mon regard d'adulte à peu près éclairé n'a pas apprécié. Disons que j'ai trouvé que tout se mélangeait un peu et certains propos ont été lancés sans être discutés ou réfutés (une histoire de domination féminine, très dommageable justement). Mais ce roman ne m'est pas adressé, alors c'est le professeur en moi que je vais laissé parler. 
Ce roman s'inscrit dans le contexte que nous connaissons. Il traite de laïcité, et dans le même temps, de terrorisme, à travers une histoire totalement inventée dans le cadre d'un collège. le clan des Mèches blanches, mené par Kristina, prône le créationnisme (Dieu a créé le monde, et c'est la seule vérité). Pour lutter contre ce prosélytisme, Kader, le meilleur ami de Thibault, fonde le mouvement des Tricolores, partisan d'une laïcité intraitable, opposé farouchement aux idées créationnistes. Thibault se retrouve pris entre deux feux, lui qui a été élevé dans les préceptes de sagesse bouddhistes inculqués par sa mère. 
Pour une exploitation en classe, de collège bien évidemment, ce roman est une perle. La laïcité y est étudiée sous toutes les coutures. Ce sont les cas concrets qui permettent de comprendre cette notion particulièrement complexe. Les situations sont assez parlantes pour permettre de toucher du doigt le plus gros de cette notion. Cependant,il y a beaucoup de complexité dans ce roman. Si le personnage de Thibault fait le médiateur entre Kader et Kristina et entre le roman et le lecteur, le thème reste compliqué, d'autant plus que le vocabulaire choisi est plutôt soutenu et riche de termes pas nécessairement clairs pour les jeunes esprits (et pour le mien non plus, parfois).
Bémol cependant par rapport à certains termes vulgaires employés dans le roman. Je suis peut-être vieux jeu, mais pour moi, la littérature se passe parfaitement de vulgarités, à moins que ce ne soit réellement justifié, et la littérature jeunesse doit selon moi montrer l'exemple en se passant notamment d'utiliser des gros mots pour qualifier des adolescentes. 
Conclusion : ♥♥♥ Accompagné par des adultes - professeur ou parent - ce roman peut être une véritable merveille, un outil très intéressant pour comprendre réellement ce qu'est la laïcité et se garder de ses dérivés idéologiques. Cependant, le vocabulaire est parfois mal choisi et peut constituer un véritable frein à la compréhension. de même, les idées se mélangent un peu, ce qui est dommage dans la mesure où ce roman souhaite enseigner de bonnes choses aux jeunes. 
Lien : http://sweetie-universe.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Transfuge
01 avril 2017
Dans la même lignée que "je suis CharLiberté!", l'auteur nous entraîne au collège faire la connaissance de Thibault, élève de 3ème comme l'était Tom. Lui aussi a des velléités citoyennes: le jeune garçon voit débarquer un jour en classe Kristina, jolie fille qui revendique ses idées créationnistes en portant une mèche blanche sur la tempe. Ce serait anodin si le mouvement ne faisait pas de plus en plus d'adeptes. Thibault est partagé entre son attirance pour Kristina et son désaccord avec ses théories. Par contre, son ami Kader sait ce qu'il veut: lutter contre ce courant au nom de la laïcité. Thibault réussira-t-il à garder l'équilibre, coincé entre "ses deux K"?
Un court récit qui a le mérite de faire réfléchir les ados aux diverses formes de radicalisation. Mais les lecteurs assez matures parcourent le roman trop rapidement pour entrer vraiment dans l'histoire, et le vocabulaire quelquefois compliqué empêche les lecteurs les plus fragiles de s'y plonger. Aussi, difficile de trouver vers quelle cible adolescente se tourner...
Par contre, les adultes - et surtout les enseignants - trouveront certainement ce livre à leur goût: du rythme, du sens, de l'humour, et un style agréable et fluide; tout pour leur plaire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Linelo
15 février 2017
Le résumé en dit déjà beaucoup sur l'histoire qui est donc centrée sur une guerre idéologique qui nait dans le collège de Thibault et qui oppose les Mèches Blanches aux Tricolores, deux mouvements opposés qui ont chacun leurs convictions et leur signe de ralliement.
Tout part de Kristina, qui arbore fièrement une mèche de ses cheveux entièrement blanche, signe de son appartenance au mouvement qu'elle a créé et qui prône les idées créationnistes. Un débat nait alors en cours de SVT autour de ce qu'elle revendique comme une Vérité que son professeur n'aurait pas le droit de contester.
J'ai trouvé très intéressant qu'Arthur Ténor choisisse de passer par cet exemple pour aborder les limites de la liberté d'expression et expliquer ce qu'est la laïcité et pourquoi elle est importante, dans notre société comme au sein de l'école. Déjà, parce que les ados ne connaissent pas forcément le mouvement créationniste, son rejet de l'évolution et ses théories basées uniquement sur la Bible (quand je lisais les arguments de Kristina, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le lien avec les théories du complot), parce qu'on peut établir un lien entre la logique de Kristina et celle des terroristes (dont l'auteur reprend d'ailleurs le vocabulaire) et parce que cet exemple nous montre que les problèmes soulevés par la laïcité ne s'arrêtent pas au port du voile et donc à la religion musulmane.
Le roman s'achève sur une belle leçon de fraternité, un message à répandre dans nos collèges.
J'ai relevé beaucoup de citations (la preuve en photo) car on trouve beaucoup d'idées à exploiter avec les élèves pour ouvrir nous aussi le débat, pourquoi pas pendant la Semaine de la Presse et des Médias qui approche (du 20 au 25 mars).
Lien : http://ocalypso.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
LineloLinelo15 février 2017
Dans une République laïque et démocratique, chacun a le droit de penser et d'exprimer ce qu'il veut, de croire en ce qui lui plaît et de prier n'importe quel Dieu, même Zeus si ça lui chante. Mais dans une école de la République, on laisse tout ça au portail. Il n'ya qu'un seul et unique enseignement, parce qu'il n'y a qu'une seule et unique nation." Nous les Tricolores - nous étions déjà quatre dans la classe -, avons applaudi, mais aussitôt nous nous sommes fait rabrouer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leslecturesdeValleslecturesdeVal24 février 2017
Nous venions de rencontrer des fous de l'intelligence divine, comme il y a des fous de Dieu (en l'occurrence, c'étaient les mêmes), et cela n'avait fait que me plonger dans un abime d'incompréhension. Kader était pour sa part fou de rage, et sa conclusion sans appel:
-Ce sont des fachos c'est tout, donne-leur le pouvoir et il transformeront le pays en enfer intégriste. On voit bien comment ça se passe ailleurs.
Faudrait faire quelque chose...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LineloLinelo15 février 2017
Les homosexuels. Tu trouves ça normal qu'on ne fasse rien pour les guérir ? Et puis, il faudrait revoir les programmes scolaires. Raconter que l'apparition de la vie est le fruit du hasard, comme son évolution, c'est des contes pour enfants... (Elle en suffoquait d'indignation, la pauvresse.) C'est insupportable. Tu te rends compte qu'on nous fait croire depuis la maternelle qu'elle peut apparaître comme ça, en touillant un mélange de molécules. Il faudrait quand même que des gens plus sensés expliquent qu'il y a une autre hypothèse; bien plus crédible, celle d'une Intelligence supérieure qui a conçu un destin précis pour l'homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : Liberté d'expressionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz à partir du livre "A mort l'innocent"

Par qui l'homosexualité de Gabriel Orthis est-elle révélée ?

Par Rémi
Par Dominique
Par Mattias

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : A mort l'innocent ! de Arthur TénorCréer un quiz sur ce livre