AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367403805
Éditeur : Scrineo (14/01/2016)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 83 notes)
Résumé :
Je suis Charliberté : Choqué par les attentats du 7 janvier 2015, et particulièrement par le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, un collégien de 15 ans prend brutalement conscience que les valeurs de la République, ses valeurs sont en danger. Sa réaction est de créer un journal satirique, avec trois camarades de sa classe de 3ème, dont un dessinateur talentueux.

Pourtant, très vite ils doivent faire face à des réactions qui visent à réduire, vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (71) Voir plus Ajouter une critique
sevm57
  02 avril 2016
Marqué par l'attentat contre Charlie Hebdo, Tom, un collégien de 3ème, décide de créer un journal avec 3 de ses amis, Sarah, la narratrice, qui sera journaliste, Sliman qui réalisera les dessins et Max qui se chargera de la vente. Ils se lancent dans l'aventure avec enthousiasme, mais bien vite ils se heurtent à des résistances à l'intérieur du collège de la part de différents groupes de pression.
A travers ce roman, c'est de liberté d'expression dont il est question. Et le sujet est traité de manière très complète et très nuancée par Arthur Ténor. Au début, j'ai craint de me retrouver dans un livre jeunesse un peu simpliste et plein de bons sentiments, mais bien vite le roman a pris de la consistance et du fond. Les positions des uns et des autres sont devenues moins tranchées, plus complexes, les situations décrites ont posé de vraies problématiques. J'ai trouvé qu'Arthur Ténor posait extrêmement bien toutes les questions autour de la liberté d'expression en décrivant intelligemment et sans concessions des situations vécues au quotidien par des collégiens. Quant à la fin, je dois bien avouer que je ne l'ai pas vue venir et qu'elle m'a laissée pantoise, achevant de me convaincre que ce court roman était excellent.
Je remercie donc vivement Babelio et les éditions Scrinéo de m'avoir choisie pour recevoir ce livre lors de la dernière Masse critique Jeunesse. Je l'ai beaucoup apprécié, ma fille de 12 ans également, et nous en avons reparlé ensemble plusieurs fois car c'est un roman auquel on continue à penser longtemps après l'avoir refermé.
C'est vraiment une lecture à conseiller pour des collégiens, elle les fera sans nul doute réfléchir et elle devrait les toucher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Babidi
  20 février 2017
Ce livre est un roman inspiré des attentats du 7 Janvier 2015. Il raconte l'histoire de Tom, Sarah et Slimane, 3 collégiens de 3ème qui décident de créer « CharLiberté Hebdo », un journal hebdomadaire, motivés par les attentats du 7 janvier. L'équipe de rédaction s'agrandit au fil du livre, alors qu'elle ne commence que composée d'un rédacteur en chef, d'un dessinateur et d'une reporter. Mais cela attirera l'attention de certains élèves qui ne sont pas d'accord avec la publication du journal presque satirique… Les trois adolescents devront affronter l'hostilité des élèves, harceleurs ou religieux extrémistes, qui souhaitent la disparition du journal.
Je trouve que c'est un livre plutôt bien écrit car il est simple à comprendre. Il révèle les difficultés de la presse avec les gens qui ne sont pas toujours d'accord avec les idées qu'elle diffuse, surtout si ce journal est un journal satirique. le roman se présente comme une histoire fictive mais qui n'aurait pas vu le jour sans un événement réel et tragique (les attentats du 7/01/15 contre les journalistes de l'hebdomadaire Charlie Hebdo). le livre se termine très mal, fin assez inattendue pour une histoire qui met en scène une bande de jeunes et leur vie au collège et pour un roman qui s'adresse plutôt à de jeunes lecteurs : preuve est faite que « littérature jeunesse » ne rime pas forcément avec « happy end ». L'histoire est cependant captivante, on rentre facilement dans l'histoire: on a du mal à interrompre la lecture, on a toujours envie de connaitre la suite! Les personnages sont aussi amusants qu'attachants, on a du mal à leur trouver des défauts : ils défendent autant qu'il peuvent la liberté d'expressions, se moquent des idées extrémistes des autres...
Il m'a fallu un peu de temps avant de comprendre l'identité du narrateur, même s'il était évident qu'il faisait partie de l'histoire : le récit est toujours mené à la première personne ; la narratrice est Sarah, ce qui permet de la mettre en avant. Sans cela, on ne la considérerait pas comme un personnage très important.
Le livre est facile à comprendre, il utilise un registre de langue accessible pour un adolescent voire un enfant, même si certains passages sont un peu grossiers. La longueur des phrases varie, elles sont généralement assez courtes. Il y a beaucoup de dialogues et peu de descriptions.
Je conseille ce livre aux adolescents qui aiment les livres courts, simples à comprendre et qui font passer un message moral.
Vlajean
*********************************************
Un jeune garçon du nom de Tom, choqué par les attentats du 7 janvier 2015, décide de créer un journal satirique pour son collège. Grâce à Sliman (le caricaturiste) et Sarah (la rédactrice), ils publient leur premier numéro qui ne contient aucune provocation ni injures, juste des dénonciations et caricatures humoristique de la vie des collégiens. Mais même si certains élèves aiment, d'autres s'opposent à leur liberté d'expression.
Je suis CharLiberté! est un roman d'apprentissage, l'histoire se passe en 2015 dans un collège. Les personnages principaux sont Tom, Sliman et Sarah qui ont 15 ans. La situation initiale est l'écriture du journal, les éléments perturbateurs sont les élèves qui ne sont pas d'accord avec le journal. L'auteur s'appelle Arthur Ténor il écrit des livres pour enfants et historiques, il a publié une centaine de livres comme: “L'enfer au collège” ou “il s'appelait… le soldat inconnu”.
Je trouve qu'Arthur Ténor a bien abordé le thème de la liberté d'expression aux travers de trois collégiens innocents qui vont se heurter aux critiques des autres élèves. J'ai bien aimé la construction du récit qui fait que l'on s'imprègne et que l'on comprend bien l'histoire, j'ai abordé ce livre sous le genre narratif, le narrateur découvre l'histoire en même temps que nous ce qui le rend attachant, le style de l'auteur est très agréable, il rend la lecture facile et les détails ne manquent pas, ce qui rend le livre facile à comprendre.
Je conseille ce roman à ceux qui aiment les histoires faciles à comprendre ou les histoires réalistes
Itashi
*************************************************
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazimuth
  17 octobre 2016
J'ai emprunté ce roman pour ados à la médiathèque.
Suite à l'attentat contre Charlie Hebdo, Tom, un collégien de 3è, et quelques amis décident de fonder leur propre journal satirique "CharLiberté !"
Ils vont découvrir que la liberté d'expression au sein d'un établissement scolaire et l'art de la caricature ne sont pas unanimement appréciés.
Ils doivent faire face aux limites que voudrait leur imposer la principale mais surtout à la haine que leur liberté de ton a suscité chez les élèves les plus fermés ainsi que chez les "mauvais élèves" qui se sentent stigmatisés.
Il est rare en littérature jeunesse que les histoires se terminent de façon dramatique mais...
Commenter  J’apprécie          130
Transfuge
  11 février 2016
Tom a 15 ans. Il est collégien, bon élève de 3ème, à la répartie facile et l'humour brillant. de ceux que certains traitent d'"intello", comme si réfléchir et s'intéresser au monde dans lequel on vit était anormal, méprisable même.
Choqué par les attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire Charlie-Hebdo, Tom décide de créer dans son collège un journal du même type, pour lutter à sa façon contre l'intolérance et défendre la liberté d'expression. Il en sera le rédacteur en chef. Trois copains le suivent: Sarah rédigera aussi les articles et corrigera l'orthographe, Sliman dessinera les caricatures, et Max s'occupera des ventes. Les adolescents se lancent dans l'aventure, pleins d'enthousiasme et de détermination. Mais c'est sans compter sur les susceptibilités de chacun, à commencer par celles d'un groupe de quatre garçons particulièrement menaçants. Toute vérité est-elle vraiment bonne à dire, comme le pense Tom?
Ce court roman colle à la réalité, ce qui en fait un outil pédagogique dont on peut s'emparer pour débattre autour des notions d'opinion, de tolérance, de liberté d'expression ou de censure; d'engagement aussi. le collège est un microcosme qui ressemble fortement à notre société. On y retrouve les mêmes personnalités, les mêmes enjeux, les mêmes peurs et les mêmes dangers. A un degré à peine moindre, car l'adolescence est une période de transition où la maîtrise de ses émotions est bien compliquée: ça bouillonne, ça remue, et quelquefois ça explose...
Petit bémol: même si la narratrice se présente comme quelqu'un "qui se débrouille en français", elle n'a que 15 ans ; aussi, son vocabulaire souvent soutenu, ses tournures de phrases quelquefois compliquées paraissent vraiment trop "adultes" pour être crédibles. C'est ce qui a décontenancé - ou malheureusement découragé - certains ados petits lecteurs de 14-15 ans à qui j'avais proposé ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
chardonette
  19 avril 2016
Il y a des romans qui dès leur sortie vous font de l'oeil et vous ne pouvez pas résister à l'acheter. Je suis CharLiberté écrit par Arthur Ténor en fait partie. J'espère que ce livre sera étudié dans les collèges et lycées. Il y a des livres importants dont on ne peut pas se passer.
Suite aux attentats du 7 janvier 2015, Tom, élève de troisième décide d'agir à sa façon et il va créer avec l'aide de ces camarades Slimane et Sarah, un journal satirique. Cette dernière est la narratrice de ce roman bouleversant, elle va nous compter la genèse, le lancement et le développement de ce journal. On va suivre à la fois les réunions rédactionnelles, les thèmes traités, les idées, mais aussi les débats, les réactions plus ou moins violentes de leurs camarades. Puis, la violence va aller crescendo et arriver à une fin totalement émouvante où les larmes coulent sans pouvoir les contrôler. C'est un histoire qui invite à débattre sur la liberté de la presse et l'engagement en général.
La plume de l'auteur, Arthur Ténor est tellement réaliste, il y a comme une impression d'être au coeur de ce journal, de vivre au rythme des parutions des numéros de CharLiberté ! Ce roman est un coup de coeur. Merci à l'auteur pour ce récit et à la maison d'édition Scrinéo d'avoir publier ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
letilleulletilleul   04 janvier 2016
Je suis Charliberté : Choqué par les attentats du 7 janvier 2015, et particulièrement par le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo, un collégien de 15 ans prend brutalement conscience que les valeurs de la République, ses valeurs sont en danger. Sa réaction est de créer un journal satirique, avec trois camarades de sa classe de 3ème, dont un dessinateur talentueux.

Pourtant, très vite ils doivent faire face à des réactions qui visent à réduire, voire anéantir leur libre expression. Que ce soit de simples appels à « ne pas froisser les susceptibilités », aux accusations les plus délirantes, rien ne les fait dévier de leur volonté de faire de Charliberté, un lieu d’expression ouvert, et où l’on se marre.

Les plus virulents de leurs détracteurs ne supportent pas ces « intellos » qu’ils ne comprennent pas. C’est une bande de quatre garçons en perdition sociale et même humaine. À leur violence verbale, vient s’adjoindre celle des ultra-religieux opportunistes. Tout est mélangé, dénigré, déformé, sans parvenir à empêcher Charliberté de conquérir un lectorat grandissant. Et au fond, tout va bien, puisque c’est ça la démocratie : des débats, des confrontations d’idées et de convictions, des oppositions parfois musclées… dans l’acception des vérités de chacun.



Pour lire un extrait de Je suis Charliberté, cliquez ici!



Le 7 janvier 2015, à Paris, deux garçons fanatisés déciment la rédaction d’un journal satirique et tuent deux policiers. Les jours suivants, un troisième terroriste abat dans le dos une policière, puis se précipite dans une
supérette casher où il exécute de sang-froid quatre personnes, comme ça, juste parce que c’était un magasin
juif. Outre le drame humain que cause fatalement un attentat aussi odieux, et le dégoût qu’inspire l’injustice
visant de manière si sanglante des êtres humains innocents, la France a été frappée en plein coeur. Des gens
pris d’une folie parfaitement assumée ont poignardé ce que notre nation a de plus sacré : les valeurs de tolérance et de liberté de notre République, conquises de haute lutte par des siècles de révoltes, de révolutions, de rébellions et d’ héroïsme combattant. Ils ont touché aux fondements de ce qu’est un monde civilisé, un monde qui accepte non seulement des opinions et des croyances diverses, mais aussi l’ impertinence et ce droit sacré qui deviendra la devise de notre petit hebdomadaire collégien Charliberté : « Toute vérité est bonne à dire ! » Et nous pourrions ajouter, quel qu’en soit le prix, puisque de ce principe dépend le progrès de notre société. Le 7 janvier 2015, j’ai pleuré, pas seulement sur les morts et parce que j’ai partagé un peu de l’ insupportable chagrin des proches des victimes, mais aussi parce
que j’ai été touché par les larmes des anonymes. J’ai pleuré parce que je me suis senti atteint personnellement. Ça a été un vrai étonnement pour moi. Jamais, je l’avoue, devant les images d’un attentat je n’ai été à ce point
affecté. Que m’arrivait-il ? Et puis, il y a eu la mobilisation générale de la nation le 11 janvier. Alors là, j’ai été saisi d’ émotions et, pour la première fois de ma vie, figurez-vous que j’ai éprouvé une vraie fierté d’ être Français. C’ était trop beau, moi qui pestais tout le temps contre les uns, les autres, le monde, le jemenfoutisme, le déclinisme, le pessimisme… je me retrouvais tout à coup avec une envie d’avenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LineloLinelo   10 mars 2016
La bande des Quatre. Ils se sentent insultés comme si on les avait caricaturés en singes.

- Oui, et alors ? Quand ils traitent d'intello, de fayot, de p'tite merde celui qui lève le doigt pour aller au tableau, qu'est-ce qu'on leur dit à eux ? Est-ce qu'ils se demandent le mal qu'ils font quand ils s'en prennent à un boloss ou à quelqu'un qui n'est pas comme eux ?

- Bien sûr, mais eux...

- Eux quoi ? Ah oui, je sais, tu veux dire qu'on doit avoir peur. Dans ce cas, ce sont les terroristes du collège, et ça leur donne le droit de faire la loi ? Est-ce que c'est ça la République qu'on aime, comme dirait M. Ségurat ? Non, Tom a eu raison de créer Charliberté et je suis fière d'être avec lui. Viens, on va le rejoindre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LineloLinelo   10 mars 2016
Nous ce qu'on faisait, c'était juste un journal pour rire, poser des questions de fond et à la rigueur lancer des pistes de réflexion. Sûrement pas d'imposer des vérités prédigérées et prétendre ouvrir les consciences. Charliberté, ce n'était qu'un miroir un peu déformant de quelques réalités contemporaines, et sûrement pas un journal d'opinion.
Commenter  J’apprécie          111
TransfugeTransfuge   11 février 2016
Sarah contempla ces jeunes gens debout et proclamant le même message, et elle pensa qu'elle avait toujours eu raison, depuis sa troisième au collège Rousseau, de ne jamais désespérer de ce monde. Car il y avait en lui bien plus de meilleur que de pire. Partout, il y a du Charliberté. Partout, il y a de la conscience. Partout, il y a de l'humanisme. Il suffit juste qu'il se montre pour que chacun s'en rende compte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fannfann   10 avril 2016
L'autodafé, c'est l'acte de détruire par le feu des livres ou des écrits jugés dangereux. En 1933, en Allemagne, sur l'ordre d'Adolf Hitler, des milliers de livres ont été... (il a marqué une hésitation pour trouver le terme le plus juste) oui, on peut dire exécutés de cette façon. C'était un acte symbolique. Rien de bien grave, en somme, n'est-ce pas ? Sauf qu'après les livres, ce sont les humains que les nazis ont maltraités, mis en tas pour les détruire, torturés... brûlés. Il faut savoir retenir les leçons de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Arthur Ténor (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Ténor
Tu aimes avoir peur ? Retrouve ici 5 livres qui vont te donner la chair de poule !
Le grand livre de l'horreur, tome 1 : Dans le château de Dracula de N.M. Zimmermann : https://www.babelio.com/livres/Zimmermann-Le-grand-livre-de-lhorreur-tome-1--Dans-le-chate/934083
Ils n?auraient jamais dû retourner dans cette maison d?Arthur Ténor : https://www.babelio.com/livres/Tenor-Ils-nauraient-jamais-du-retourner-dans-cette-mais/509011
Scary Stories : Histoires effrayantes à raconter dans le noir d?Alvin Schwartz : https://www.babelio.com/livres/Schwartz-Scary-Stories--Histoires-effrayantes-a-raconter-d/1160127
Skeleton Creek de Patrick Carman : https://www.babelio.com/livres/Carman-Skeleton-Creek-Tome-1--Psychose/237919
Colorado Train de Thibault Vermot : https://www.babelio.com/livres/Vermot-Colorado-train/970816
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
Crédits musique : Haunted House par Myuu https://soundcloud.com/myuu/haunted-house (licence CC BY 3.0)
+ Lire la suite
autres livres classés : Liberté d'expressionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Je suis CharLiberté

La publication du journal est:

Quotidienne
Hebdomadaire
Mensuelle
Trimestrielle

2 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Je suis CharLiberté ! de Arthur TénorCréer un quiz sur ce livre
.. ..