AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur L'aube de la guerrière (19)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Strega
  25 septembre 2019
A la base, les histoires d'anges sont loin d'être mon délire, peu importe le genre, je passe en général mon chemin et quand je ne le fais pas, je le regrette souvent… Ce qui ne fut pas le cas cette fois-ci. L'aube de la guerrière est une des rares histoires d'ange à ne pas m'avoir exaspérée ou ennuyée. Au contraire, j'ai beaucoup aimé ce roman.
Si certains poncifs de l'urban fantasy à la mode sont-là, le faux triangle amoureux (qui n'est jamais qu'une diversion, on sait toujours comment ça va finir…) ou encore l'héroïne un peu casse-pieds, l'auteur a su trouver de quoi rendre son récit prenant et original, en ajoutant un brin d'humour très agréable.
Solange, ange guerrier tout juste passé de l'autre côté, est un peu perdue et on apprivoise ce nouveau monde avec elle, sans que cela devienne pesant. L'univers et sa mythologie sont riches et bien construits. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié la vision de l'auteur, son explication de l'après-vie en rapport à nos croyances et le fait qu'elle nuance ses personnages. Ici, tout n'est jamais d'un bloc, avec des méchants d'un côté et des gentils de l'autre… C'est rafraîchissant et tellement plus humain.

La suite sur mon blog...
Lien : http://livropathe.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Prose-Cafe
  23 juillet 2019
J'ai du mal à trouver mes mots concernant ce livre.

Ce que j'ai bien aimé c'est que l'histoire se passe, en partie, à 60 kilomètres de chez moi dans la ville de Laon, capital de l'Aisne, un des trois départements de la Picardie.

L'héroïne est attachante mais je n'avais qu'une envie : lui coller une bonne fessée. D'accord je suis certainement un vieux c…, mais son côté insolente est pour moi trop relevé. C'est un ingrédient de choix, mais pour le coup c'est trop pour moi, cela frise l'indigestion. Je ne doute pas une seconde que les jeunes femmes adoreront le personnage de Solange, j'en connais au moins une nommée La Peste.

Côté scénario et déroulement de l'histoire, c'est vraiment bien écrit, ça se lit tout seul, aucun effort à faire sur les noms et les lieux. J'ai beaucoup aimé le rythme où les parties soutenues et les périodes calmes s'entrecroisent naturellement. Cela fait un peu comme si vous vous retrouviez avec vos collègues après le boulot autour d'un verre.

Et cela vous plairait de pimenter en ajoutant une petite romance sulfureuse ? Et c'est là que justement ça n'est pas assez épicé.

Comme quoi la recette d'un bon livre n'est pas évidente.

Quoiqu'il en soit, cet ouvrage est surtout destiné aux jeunes femmes, les autres peuvent évidement se laisser tenter sans risque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bookover
  07 février 2016
Le premier roman de Vanessa Terral à être publié (et ce aux éditions du Chat Noir).

Ce livre se révèle être agréable à lire, bien qu'il aborde un thème sérieux peu commun pour une lecture jeune adultes.

Nous suivons les déboires de Solange, une jeune ange pas trop appréciée au Paradis.

Selon Saint-Pierre, elle n'est juste bonne à jouer les éboueuses dans des Fosses remplient d'adorables Larves à zigouillées.

Abandonnée par le Saint-Office, elle va se retrouver par la force des choses, à s'acoquiner avec deux démons sortis tous droit des Enfers.

Terribles et redoutables (sans oublier totalement canons), Terrence (
Lien : http://audreybookoverlife.ov..
Commenter  J’apprécie          00
Carolivra
  09 septembre 2015
Je me suis réjouis de découvrir ce roman car j'avais complètement adhéré à la plume de Vanessa Terral, découverte dans le recueil de nouvelles le Lamento des Ombres. Dans sa nouvelle « Les Flûtes enchantées », j'ai découvert une auteure pleine de talent: son écriture y était fine et très drôle en même temps. Malheureusement, j'ai vite déchanté avec L'aube de la guerrière à tel point que j'ai eu du mal à lire et à finir ce roman.

L'intrigue de départ est pourtant bonne et avait tout pour me séduire. Solange est décédée subitement dans un accident de la route. Elle se retrouve, à sa plus grand surprise, au paradis. En effet, elle devenue un ange et pas n'importe quel ange. Sa mission est de combattre des larves qui tentent de s'infiltrer dans le monde de vivants pour y semer la peur et le chaos. Solange est également dotée d'un pouvoir rare: elle maîtrise la lumière des ténèbres. Or, lors d'une de ses missions, elle tombe nez à nez avec un duo de démons: Terrence et Aghilas. Ce dernier possède lui aussi le don des ténèbres. le duo démoniaque apprend à Solange qu'elle aurait dû être depuis longtemps éliminée par ses pairs et qu'elle est dotée d'une autre mission, encore plus importante…

L'idée de départ m'a donc paru bonne: une fois de plus anges et démons se confrontent. L'auteur place ses personnages dans une mythologie chrétienne assez bien maîtrisée et joue avec les codes du genre. Solange est un « ange » et paraît d'ailleurs bien angélique à ses débuts. Cependant, elle se rend vite compte par elle-même qu'elle possède un don qui n'est pas commun parmi les siens. Elle devient vite une sorte de paria dont il faut se débarrasser. Elle s'entoure, bien malgré elle, du duo démoniaque qui joue passablement avec ses nerfs. Si j'ai aimé Terrence, décrit comme un dandy sans scrupules, séduisant et entêté, j'ai beaucoup moins apprécié Aghilas qui entre dans le stéréotype du beau mec inaccessible, blindé sentimentalement, cachant un très lourd passé. On connaît la suite.

Quant à Solange, elle apparaît au début du livre un peu naïve mais se révèle finalement plus forte qu'elle ne paraît. J'ai cependant été chagrinée par deux, trois petites choses la concernant. Solange est une fille qui apparaît plutôt comme quelqu'un de calme, de posé. Elle cherche avant tout à savoir pourquoi elle a rejoint le paradis aussi vite et dans des circonstances étranges. Mais parfois Solange « pète un câble » et devient d'une vulgarité atterrante! J'ai été presque choquée de voir qu'elle changeait totalement de comportement en deux lignes et j'avoue avoir trouvé cela très bizarre! En une phrase, elle est capable d'enchaîner dix obscénités puis de redevenir un ange tout à fait calme. J'ai eu une impression de schizophrénie.

Je n'ai pas non plus adhéré à sa relation avec le duo démoniaque. Une fois de plus, l'auteur nous offre un jeu du chat et de la souris en bonne et due forme. Aucune surprise de ce côté-là tant j'ai lu et relu de livres mettant en scène ce genre de trio.

Enfin, ce qui m'a le plus dérangé c'est l'intrigue en elle-même. Sans en dévoiler trop, on passe d'une guerre ange/démons à une guerre anges/tribu celtique. L'auteur a certes des connaissances en matière de mythologie mais elle mélange beaucoup trop de choses à mon goût et cela m'a vraiment désorientée! Je n'ai pas non plus aimé ce concept de « larves » faisant plusieurs étages de haut et qu'il faut zigouiller à grands renforts d'explosions. En fait, j'imaginais les Power rangers se battant contre les genres de monstres débiles qu'on voit à chaque épisode. Les scènes de combat deviennent carrément absurdes et parfois ridicules.

Bref, si la plume de l'auteur m'a convaincue, je n'ai pas adhéré à l'intrigue trop morcelée et trop faiblarde. Les personnages ne m'ont pas plu non plus! C'est raté pour cette fois et c'est vraiment dommage car j'en attendais beaucoup.
Lien : https://carolivre.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Viviane_F
  14 août 2015
J'ai été particulièrement sensible à la façon dont Vanessa Terral développe son univers : les passages d'un monde à l'autre, l'administration du Paradis (qui a des allures franchement dystopiques), la façon dont les âmes sont réparties dans les factions angéliques, démoniaques ou dans la fameuse “Troisième Force”. Tout ça est plutôt passionnant. J'ai beaucoup aimé aussi sa façon de faire cohabiter religions monothéistes, athéisme et paganisme et aussi son explication comme quoi le monde des cieux évolue de façon à refléter ce qui se passe sur terre, que le Paradis n'a donc pas toujours été “comme ça”, sous-entendu, si administratif. ...

Venez lire la suite de cette chronique sur mon blog ! :D
Lien : https://metafaure.wordpress...
Commenter  J’apprécie          00
Moulinaie
  28 août 2014
L'auteur, Vanessa Terral, a une écriture énergique, enthousiaste. Il est étonnant de voir à quel point elle suit son personnage au plus près, comme si nous vivions l'instant à ses côtés. Tout prend de l'importance : autant retenir sa serviette de bains que de combattre les forces des ténèbres car c'est le geste du moment, celui qui occupe l'esprit de l'héroïne.
Nous suivons l'aventure épique de Solange, une jeune femme qui vient de trouver la mort et découvre la vie de l'au-delà. Paradis ? Et si tout n'était pas si blanc et noir ?

J'ai été dérouté au début car je ne voyais pas de quête, de but à ce récit. Sa justification vient progressivement, à mesure que Solange elle même apprend et comprend. Au final, une belle aventure ou se mêlent le courage et le doute, le désir et l'amour, une réflexion sur l'au-delà qui reflète pleinement nos questionnements terrestres.

Un auteur à suivre certainement !
Commenter  J’apprécie          00
lessorcieres
  07 août 2014
L'auteur mêle les différentes mythologies avec une grande habileté. On croise des dieux païens avec des anges du paradis et sans que cela ne choque. J'ai aimé croiser ces différentes religions et divinités que je connais . L'univers est bien définit, chacun à sa place et son propre rôle . le tout est cohérent malgré le mélange et cela donne au fond de l'histoire un côté assez riche.

J'ai aimé le personnage de Solange qui avec ses doutes, ses réparties et ses envies, est attendrissante. Elle est forte malgré ses hésitations et son passé compliqué et elle va jusqu'au bout de ses idées quitte à laisser des plumes!

Les rôles masculins sont sympathiques même si j'aurais bien secoué Aghilas, le beau ténébreux de l'histoire, pour qu'il montre ses sentiments mais bon on ne secoue pas un démon ancien et puissant…
Dès le début le ton est donné: l'humour sera de la partie. L'auteure nous propose un texte drôle, rafraîchissant et bien construit. L'écriture moderne nous plonge bien dans la "bit-lit" à la française et j'ai été accroché dès le début. Sans temps mort l'intrigue est menée tambour battant pour mon plus grand plaisir.

J'avais déjà lu une nouvelle de Vanessa Terral " L'étincelle en moi" qui parle d'Héléna, l'un des personnages justement et même si j'avais beaucoup aimé le style d'écriture est tellement différent que j'ai été surprise en commençant le livre.

J'ai vraiment apprécié ce livre
Lien : http://memelessorciereslisen..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Demoiselle-Coquelicote
  31 juillet 2014
L'Aube de la Guerrière est un roman qui traînait dans ma PAL depuis plus d'un an et demi. Je l'ai acheté au Val Joly'Maginaire en 2012, avec une magnifique dédicace de l'auteure, Vanessa Terral. J'ai mis le temps mais ça y est, il est lu, et le ressenti est positif !

Solange est morte depuis trois semaines. Après le Purgatoire, elle a été assignée n tant qu'ange guerrier à la tâche ingrate mais essentielle de liquider les Larves venues de la Fosse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression de se faire entuber par le Saint-Office, voire qu'il essaie carrément de se débarrasser d'elle ? le début de la réponse à cette question réside peut-être dans sa rencontre avec deux démons, Terrence et Aghilas.

Dès le début, on est embarqué dans l'histoire auprès de Solange, héroïne et narratrice, par de l'action, des interrogations, la découverte de l'univers après la mort et une écriture franchement dynamique. Dans l'ensemble c'est plutôt bien construit et cohérent, avec peut-être un petit bémol quant aux explications sur ce « nouveau » monde. L'auteure a choisi de faire plonger le lecteur tête la première, sans expliquer clairement à un moment les règles qui régissent cet univers. Au lecteur donc d'être attentif aux phrases de-ci de-là qui donnent des morceaux du puzzle. Même en étant attentif (ce que je suis généralement quand je lis), il peut être difficile de s'y retrouver dans le mélanger, malgré tout fort intéressant, entre les cultures et mythologies judéo-chrétienne, scandinave et celtique. Par exemple, je ne suis pas certaine d'avoir compris toutes les explications sur les moissons-des-Æsir. Bref, un peu dur dur pour les néophytes comme moi de s'y retrouver.

Sur l'intrigue en elle-même, j'étais un peu inquiète au début. J'avais peur que le livre prenne une direction axée sur le Bien/le Mal mais je n'aurais pas dû, car ça ne ressemble pas du tout à l'auteure, qui nous offre une histoire plus profonde sur l'acceptation de soi et des autres, de nos erreurs et nos limites et les leurs. Je pense qu'on peut dire aussi que c'est un roman assez féministe. Les personnages masculins et féminins sont à peu près équilibrés en nombre et les déesses, très présentes, sont à la fois guerrières, protectrices et sages.

J'ai bien aimé l'héroïne mais un peu plus de développements m'auraient peris de vraiment m'attacher à elle. le livre est quand même très court, mais j'apprécie que ce soit un one-shot, et pas le premier tome d'une saga à X volumes, même si une suite est permise avec le dernier chapitre. Je pense que mon perso préféré est Bel. Ayant lu la nouvelle L'étincelle en moi qui la présente ainsi qu'Helena, j'avais hâte de les retrouver toutes les deux ! J'ai également beaucoup aimé Sabína, son humour m'a plu. Évidemment, si on met de côté les personnages fictifs, c'est Aurore que j'ai préférée, parce que je la connais et que je l'adore en vrai ! (Dawn a en effet gagné un concours qui lui a permis d'être transformée en personnage de L'Aube de la Guerrière !) C'était très drôle de lire ses répliques et d'entendre sa voix dans ma tête, de voir son image dans mon esprit et de l'imaginer utiliser son Don ! Les deux hommes principaux de l'histoire m'ont moins convaincue que les personnages féminins, tant par leur background que dans le temps où on les voit. J'imagine qu'ils ne sont simplement pas mon genre !

Quant à l'écriture, comme je le disais elle est très entraînante et assez imagée, ce qui apporte souvent beaucoup d'humour ! J'ai ri plus d'une fois. Comme pour d'autres auteurs français, je trouve que le pari de la « bit-lit à la française » (ou alors de « l'urban fantasy à la française » si vous êtes puriste) est bien réussi, surtout qu'ici l'action se situe soit sur d'autres « plans », soit dans notre monde, en France, à Laon plus précisément. C'est sympa de mettre en avant cette ville, souvent oubliée ou méprisée, à tort comme vous pourrez le découvrir dans le livre. Pendant des années, j'ai vécu pas très loin mais je n'y suis jamais allée. C'est en tout cas la deuxième fois cette année que je la « croise » vu que c'est aussi le lieu où se déroule la majorité de l'histoire de 14-14.

En résumé, L'Aube de la Guerrière est un one-shot sympathique dans un univers hybride et intéressant qui assure un bon moment de lecture. J'ai bien envie de découvrir d'autres de ses textes, heureusement que j'en ai acheté certains lors de promotions !
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
WCassiopee
  22 mars 2014
Comme je l'ai dit à une amie : Il y a des livres où il faut plusieurs chapitres pour rentrer dans l'histoire et d'autres qui vous happent dès les premières phrases... L'Aube de la guerrière rentre dans cette dernière catégorie. Dès les premières pages, j'ai su que j'allais au minimum passer un bon moment avec ce livre. Ce fut le cas et plus encore.

Je ne reviendrais pas sur l'histoire, la quatrième de couverture donne un assez bon aperçu de l'histoire et du ton de celle ci ^^

Une histoire d'ange et de démons, mais pas que. J'avoue avoir eu un peu peur quand on m'a parlé du sujet. J'ai déjà lu plusieurs histoires dans le genre, et soit j'adorais soit je n'aimais pas vraiment. Ce sont ces histoires là qui me déçoivent le plus facilement. Mais ici pas de déception, j'ai découvert une oeuvre légère et vraiment agréable à lire. L'écriture est bonne, l'histoire est vraiment bien façonnée, rien n'est laissé au hasard. On sent que le récit est extrêmement bien travaillée.
Bien que l'on soit avec des anges et des démons, l'histoire ne se prend pas trop au sérieux (ouf !), il n'y a pas de cours de religion et pas de morale (j'ai plus d'une fois préféré le camp des démons à celui des anges hi hi).
Il y a beaucoup d'humour et d'action. le rythme reste soutenu au fil des pages pour notre plus grand plaisir !

Solange est un ange tout récent, mais qui est envoyé au casse pipe lors de missions suicides. Elle comprend vite se qu'il en retourne et bien que n'ayant n'étant pas au fait de tout, elle fait ce qu'il lui semble juste et n'hésite pas à prendre des risques. C'est un personnage vif d'esprit, c'est agréable de suivre ce genre de personne.
Terrence et Aghilas sont deux démons qui vont croiser la route de notre angelot. le premier est un succube en mal d'affection (n'est ce pas ironique?) et ayant besoin de reconnaissance. Malgré cela c'est lui qui se montrera le plus sociable et le plus entreprenant. Aghilas lui est pas très bavard, mais il a la force, la puissance et le calme du grand guerrier. Il n'a pas besoin de parler pour en imposer. le guerrier dans toute sa splendeur.
Suite à leur rencontre, Solange va chercher des réponses auprès d'eux. Il va de soi que réunir un ange et des démons, cela va causer quelques étincelles. Mais ça sera pour notre plus grand plaisir !
D'autres personnages auront des rôles non négligeables, anges, démons, dieux...

Tout au long de ma lecture, j'ai eu qu'une pensée : efficacité. le style, l'histoire, et même les personnages. C'est le sentiment qu'il me reste. (Je le verrais d'ailleurs bien adapté en film. L'histoire s'adapterait à merveille !)
Et lorsque j'ai fini l'ouvrage un autre mot m'est venu à l'esprit : ENCORE !! Bon alors qu'on se le dise, il faut une suite à ça !! (surtout avec la dernière page le "Ailleurs..." !! Un suite avec Lug *_*) Je veux pouvoir lire d'autres aventures avec Solange et Aghilas et Terrence ! Je veux aussi revoir Helena, Aurore, Belle et la moisson-des-Aesir !! J'en veux plus ! Je vois bien ce livre devenir une belle saga ! Alors j'espère que mon appel viendra jusqu'à l'auteure et qu'elle prendra en considération ma demande : S'il vous plaît !! Ne nous laissez pas avec ce petit bijou sans petits frères et soeurs !!

Donc en somme un très bon livre, très très bien écrit, mêlant action, humour, des anges et des démons, un livre qui se dévore ! Lancez vous !!
Lien : http://wlatetedanslesetoiles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs
  26 janvier 2014
Comment commencez correctement mon avis sans paraître trop enjouée ? Impossible, car dès la quatrième de couverture, je me suis dit qu'il fallait que je le lise. En parlant de couverture, je tenais à dire que j'aime toujours autant les illustrations de Cécile Guillot, j'en suis une très grande fan. Mais parlons plus de l'ouvrage en lui-même qui n'est autre qu'un petit chef d'oeuvre pour ma part. J'ai aimé, non adoré la plume de l'auteure, Vanessa Terral, mais encore plus lorsque je me suis rendu compte que la plupart des scènes se situe à coté de Soissons, Laon pour être plus précise et le fait d'habiter proche de Soissons n'a fait que m'enjouer un peu plus. Sous son écrire fluide et descriptive, j'ai pu découvrir la ville de Laon d'une autre manière, tel un guide touristique qui vous emporte dans son sillage pour vous montrer les monuments sous un autre angle, j'ai été comblée de ce point de vue.

Concernant l'histoire en elle-même, nous débutons avec Solange, morte depuis trois semaines, devenue un ange guerrier, vite, très vite, trop vite, mais bien qu'elle ne se sente pas à sa place dans les cieux, elle n'en demeure pas moins courageuse et forte, une vraie guerrière dans l'âme, surtout lorsque j'ai pu découvrir contre quoi elle devait se battre : des larves. Imaginez des limaces, c'est petit, c'est là, se trainant dans vos jardins, sur la pelouse, prenez-en une, virtuellement et grossissez-là, jusqu'à ce qu'elle fasse la taille d'une maison, non, plus gros encore qu'une maison, un immeuble de cinq étages. C'est visqueux, c'est ragoutant, immondes et pourtant, ces choses gluantes existent près des Fosses, pour traverser les divers mondes existants et tenter de les détruire.

« Dans cette vésicule crevée qu'était l'avancée de la Fosse, la présence de la Larve occupait tout l'espace par des vagues nauséabondes de haine et de perversité qu'elle projetait sans même le décider. Elle débordait de cette énergie corrompue qui animait les créatures des abîmes. Je ne la distinguais toujours pas dans cette purée de lentilles, et ça ne me plaisait pas. Elle n'était plus très loin. Si j'en jugeais par le raffut et l'odeur suffocante à en frôler la nausée, j'aurais pu la toucher d'un jet de pierre – et du temps de ma force d'humaine avec ça. »

Solange à beaucoup de qualités, mais surtout beaucoup de défauts, elle n'est pas parfaite, mais cela ne la conforte que parfaitement dans cette place qui ne semble pas être la sienne. Elle est bien entendu courageuse, amusante, réfléchie parfois et fera tout pour protéger ceux qu'elle considère comme ses amis, sa famille. Questions défauts, elle est têtue, insolente, un caractère qui s'emporte facilement, sans compter ses réparties blessantes. Solange est un personnage aux multiples facettes et tous ces cotés, ensembles, font d'elle un personnage hors du commun, surtout qu'elle à un don puissant, bien trop puissant pour un nouvel ange : le feu des Ténèbres. L'intrigue est bien plus complexe que la vie, ou l'après-vie de Solange contre les larves obscures, le bien contre le mal. Cela commence par le fait que notre héroïne va, à force de chercher pourquoi elle ne se sent pas à son aise, et ainsi créer une quête dans un univers riche en événements qui se feront rapidement et surtout qui se lisent tout aussi rapidement. J'avoue que j'ai pris mon temps à le lire, parce que je voulais le déguster, ce n'est pas tous les jours que l'on à une auteure qui manie si bien une plume légère, pleine d'humours et de sarcasmes confondues, sans oublier que la religion nordique, vénérant Freyja, est bien intégrée dans cette histoire, sans dénaturer ni l'une ni l'autre des religions déjà en place.

L'auteure nous présente un paradis et un enfer bien différent de ce que les hommes, d'une manière générale voient. Il s'agit surtout de nous montrer comment cela fonctionne entre eux, et non pas ce qui devrait y être. Tout n'est pas totalement blanc ou noir, les nuances de gris sont bien présents, des doutes vont devenir acceptables, mais la vitesse à laquelle les héros vont être confrontés ne leur laissera pas le temps de savoir s'ils ont bien faits ou non. Les anges et les démons ne seront pas les seuls personnages qui font partis de ce livre, mais je n'en dit pas plus, pour ne pas dévoiler plus de détails, juste que des déesses seront présentes.

En parlant des autres personnages, il n'y à pas que Solange de complexe. le forgeron, Bel, va avoir une très grande place dans le coeur de notre ange, à vous de découvrir laquelle, mais ce forgeron va avoir vraiment un coup de coeur pour Solange et ses conseils seront très précieux et de plus, une histoire très amusante vous sera révélé sur ce forgeron sans qu'on s'y attende. Vint ensuite le guerrier, Aghilas. Ici, représenté comme LE démon par excellence, habitant avec Terrence, un Incube, dans un hôtel démoniaque sur la Terre des Hommes (autant le dire, vous le saurez très vite) et André qui les accueille donc. Ce dernier est particulier, important pour sa communauté et ferme souvent les yeux sur certaines choses, Quand à Terrence, je l'ai beaucoup apprécié, il est très bien travaillé, l'Incube dans toute sa splendeur, il est quasiment impossible à tenir dès qu'une femme se trouve à sa portée, mais dès qu'il y à besoin de bras pour lutter, il répondra toujours présent. Sa nature fait qu'il n'aura pas confiance en Solange, normal, elle fait partie du camp adverse, mais les choses peuvent changer, parfois. Revenons à Aghilas, ce démon à le même don que notre héroïne et cela va les rapprocher. Il sait se servir de ses capacités, contrairement à elle, mais cela ne l'empêchera pas de lui donner des conseils, même s'il est noir et elle blanche. Leurs passés sera dévoilés à tous les deux et je comprends beaucoup mieux les réactions de chacun : la peur de s'attacher, l'angoisse de ne pas être à la hauteur, la peur de gagner un combat en perdant un compagnon dans la bataille… En parlant de combat, Solange va apprendre et nous aussi par la même occasion (tiré de la quatrième de couverture) que les démons eux aussi, combattent ces larves ! Il ne faut pas oublier Hélèna, le petit tournesol et Aurore l'archère hors paire qui auront, tout comme le peuple des moissons-des-Aesir, une place très importante dans l'histoire.

« le fil délicat d'une flute trancha le tohu-bohu de la fête.Un instant de flottement, et tout se tut. le boucan fut soufflé comme une maigre bougie. Il ne restait que cette note fragile, suspendue dans les airs. Elle laissa place à une autre, aussi légère, prête à mourir et vaillante pourtant. Une mélodie se coula à sa suite, faite de soupirs cristallins et retenus à la lumière des flammes, une silhouette marchait vers moi. Je devinai bien vite qui était le musicien : Terrence, aussi gracieux que tentateur, avec sa coiffure raffinée et l'éclat triste, si magnifique, pleine d'un désespoir transfiguré. Il jouait les pleurs du chagrin même et ma propre peine virevolta dans les sanglots de sa plainte éthérée. L'incube s'arrêta à quelques centimètres de moi… »

Ce qui est vraiment appréciable, c'est le fait que chacun des personnages, secondaires ou non est travaillé de telle façon que j'ai pu le voir au travers des mots. Ils ont tous une place dans l'intrigue, ils ne sont pas là pour faire beaux, mais au contraire, une place pur chacun et plus les pages défilent, plus leur importance saute aux yeux. C'est également le fait qu'il ne s'agit pas de bons contre des méchants, comme j'aurais pu penser en imaginant les anges contre les démons, non, il s'agit vraiment de l'implication de chacun des camps d'une manière ou d'une autre contre un ennemi commun. C'est aussi l'histoire entre Solange et Aghilas qui les laisse se dévoiler tranquillement, sans pour autant oublier leur mission, amenant ainsi une évolution considérable pour notre ange. Ces prémices de sentiment ne sont, pour ma part, que le début d'une grande histoire, ce qui m'amène à me demander s'il y aura une suite, car les derniers mots écrits les laissent sous-entendre. Ce qui est beau dans cette relation, c'est tout simplement que la souffrance de l'un se répercute sur l'autre, apportant ainsi un écho que seul l'autre peut comprendre sans juger. Ce petit plus est tout simplement parfaitement intégré dans ce monde de chaos.

« Il avança vers moi, posa un genou sur le lit et m'enjamba. Mon coeur rata un battement. J'avalai ma salive avec difficulté. J'avais l'impression que tout l'avant de mon corps était devenu glacé et que mon sang s'était retiré au chaud contre le matelas. Il me surplombait, tentateur, beau, puissant et sauvage. Sans que j'y pense, ma main valide se posa sur sa cuisse. Il tressaillit, me regarda bizarrement.

- Tu ne devrais pas. J'ai besoin de mon entière concentration. Ta main me dérange.

Il l'ôta, le visage toujours aussi neutre, les gestes surs et efficaces. Pourtant, il y avait une sorte de retenue dans ses gestes et lorsque je baissai les yeux, je sus à quel point il était tendu. Il surprit mon expression et s'abattit sur moi de manière brusque. »

L'auteure tient son histoire jusqu'au bout d'une manière intraitable, avec beaucoup de métaphores qui donnent de la légèreté aux mots utilisés, entre trahisons et loyauté, espoirs et désillusions, chacun des éléments que Vanessa Terral nous donne est utilisé à un moment donné. Pas de détails inutiles, des dialogues qui apportent beaucoup de réponses, les combats avec ces monstres sont d'un tel réalisme que j'avais vraiment l'impression de les voir devant moi en pleine action. Je pourrais continuer longtemps comme cela, je n'aurais que des éloges à faire à cette auteure qui à su montrer une autre facette de l'enfer et du paradis, revisité avec humour et solennité. Deux mots pour finir : Lisez-le !

Mon avis complet : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/l-aube-de-la-guerriere-vanessa-terral-a102974933
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1181 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre