AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Daniel Pennac (Autre)
EAN : 9791035204839
80 pages
Editions Thierry Magnier (03/11/2021)
4.16/5   19 notes
Résumé :
Lire partout, tout le temps, par tous les temps. Une lettre, un menu de restaurant, un générique de fin ; lire dans les pensées, entre les lignes ou dans le futur. Lire comme on veut, comme on peut, mais quoi qu'il arrive, lire ! Un magnifique éloge de la lecture, écrit et illustré par Lorenzo Terranera.
Avec une préface de Daniel Pennac.
Que lire après LireVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Une approche de la lecture que j'apprécie beaucoup. Sans médisance, sans jugement de valeur.

Chacun lit ce qu'il a le temps de lire (en fonction de sa profession), ce qu'il a l'envie de lire (en fonction de ses aspirations) et ce qu'il a la capacité de lire (en fonction de son apprentissage de la lecture et du goût qu'on lui a donné ou pas).

Un petit ouvrage à partager, à offrir ou à se faire offrir (ce fut mon cas).
Commenter  J’apprécie          230
Daniel PENNAC revient une nouvelle fois, avec un superbe petit bijou au format peu classique, dédié à la lecture, à travers des titres courts, superbement illustrés et détaillés par Lorenzo TERRANERA qui a choisi le pointillisme et le noir et blanc pour illustrer les textes de Pennac sur les différentes manières de lire, sous toutes ses formes, dans la vie de tous les jours.

« Voilà pourquoi nous lisons d'abord, tous autant que nous sommes. Pour la nostalgie de l'émerveillement. Même ceux qui ne lisent pas ».

La jaquette se déplie, avec une belle surprise illustrée à l'intérieur… Avis aux curieux…

Ce livre est à mettre entre toutes les mains, de 5 à ….. ans. Un petit trésor, c'est court, amusant, et tellement vrai. J'ai hâte de le faire découvrir à ma petite fille de 6 ans.
Commenter  J’apprécie          180
Un magnifique plaidoyer en faveur de la lecture... pour petits et grands.

Sans s'en rendre forcément toujours compte, nous lisons à chaque instant de notre vie : le journal, une poésie, l'heure, le prix, une lettre, la musique, le menu, les paroles, les textos, les étiquettes, les images, les règles du jeu, à voix haute, à la nuit tombée, entre les lignes, en cachette, du bout des doigts etc.

Lire permet de découvrir, d'apprendre, de s'enrichir intellectuellement, de s'évader, de s'aventurer dans des domaines autres que ceux du travail ou des études et surtout de grandir.

Paru en novembre 2021, ce petit livre imagier, brillamment illustré, nous montre que l'importance n'est pas de débattre sur le "Quand/que/comment/pourquoi/qui/où lire?" mais de s'émerveiller de l'acte de lecture qui s'exprime pleinement dans notre quotidien.

Les illustrations savoureuses et détaillées du dessinateur Lorenzo Terranera matchent à la perfection avec le court texte, sous forme d'inventaire à la Prévert, de l'écrivain Daniel Pennac.

Fun fact, le coup de crayon de Lorenzo Terranera m'a rappelé celui du dessinateur Fernando Puig Risado (l'illustrateur des Contes de la rue Broca de Pierre Gaspari) que j'aimais beaucoup petite !

Gros coup de coeur pour la préface très engagée de Daniel Pennac. En guise de mise en bouche, je vous en glisse un petit extrait :
"Quand des parents me disent "Mon fils ne lit pas", je leur demande toujours :
- Alors, que lit-il?
- Puisqu'on vous dit qu'il ne dit pas!
- Permettez, gentils parents, en me disant cela vous me dites qu'il ne lit pas ce que vous voudriez qu'ils disent, c'est très différent. Je vous demande donc : Dans ce cas, que dit-il?
Car ceux qui ont appris à lire lisent jusqu'à la fin de leurs jours, tous, sans exception.".

Bref, vous l'aurez compris, Lire est une très belle  surprise à offrir ou à s'offrir !
Commenter  J’apprécie          32
Je lis...


Je lis the Song of Songs
dans la King James Bible,
mais son targoum,
je le lis en Français;
je lis Szymborska en Allemand
ou en Anglais ,
je lis Montale en Italien,
Ovide en Latin;
je lis Neruda en Espagnol,
et Carlos Drummond de Andrade en Portugais;
je traduis Eminescu, que je lis en Roumain,
je lis Paul Celan en Allemand,
et puis j'essaie de lire -
mot après mot -
Hallgrimson en Islandais,
Tranströmer en Suédois;
tout aussi difficilement, lettre après lettre,
je lis Sophocle ou Séféris en Grec,
mais je ne peux pas lireWang Wei en Chinois,
ou Basho en Japonais
pas plus que Machrab en Ouzbek,
Abu Nuwas en arabe,
et Rumi en Persan...

alors, je les lis dans des langues qui ne sont pas la mienne,
que reste l'effort de la découverte,
l'émerveillement du souffle poétique.


effleurements livresques, épanchements maltés http://holophernes.over-blog.com © Mermed

Lien : http://holophernes.over-blog..
Commenter  J’apprécie          90
Dans un format à l'italienne, ce petit livre d'illustrations est une ode à la lecture et aux lecteurs. Chaque objet susceptible d'être lu (recette, poésie, étiquette, journal...), ou la façon dont il est lu, se présente sur une double page : texte à gauche, dessin en noir et blanc à droite. Si je m'attendais à plus de texte, je n'en suis pas moins sous le charme de l'humour, du trait et bien sûr du thème de cet ouvrage classé en littérature jeunesse, mais qui peut se savourer à tout âge. Une jolie parenthèse sur la liberté inconditionnelle du lecteur et la variété des petits bonheurs de lecture.
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
A vrai dire, nous lisons tous pour une raison si secrète qu'elle n'atteint pas même le niveau de notre conscience.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : beaux livresVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Lecteurs (46) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
3722 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre

{* *}