AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782745942555
256 pages
Éditeur : Milan (04/03/2010)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Je m'avance vers le corps, dents serrées, prête à encaisser une nouvelle dose d'horreur. Mais rien n'est comme je l'avais imaginé. Le corps n'est pas figé dans un dernier moment d'agonie. Le sang est beaucoup moins visible que sur les dalles de l'allée. Et la première comparaison qui me vient à l'esprit est une atmosphère de cimetière.

Une victime criblée de balle. Un tueur en fuite. Une enquête qui plonge Kate Kovacs et son équipe dans une spirale de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lirado
  16 juin 2019
Le CSU ou Crime Support Unit est une unité de la police confrontée au crime et à ses conséquences. Dirigé par Kate Kovacs, le CSU est basé à Vancouver et au fil des tomes de la série, les enquêtes deviennent de plus en plus complexes et sombres.
L'ambiance me rappelle à chaque fois la série télévisée Les Experts et Caroline Terrée nous plonge de nouveau avec Sacrifices dans une enquête qui donnera du fil à retordre à l'agent Kate Kovacs tant sur le plan physique que psychologique. En effet, CSU de Caroline Terrée met a la fois en scène à chaque tome une nouvelle enquête mais aussi un fil rouge guide la série : le mystère autour du passé de Kate. Sacrifices est un nouvel épisode qui donne l'occasion d'en apprendre un peu plus sur la jeune femme.
L'histoire de Sacrifices se déroule sur une courte durée, à peine deux-trois jours et la lecture nous prendra aussi peu de temps, voire encore moins car Caroline Terrée sait construire ses enquêtes de façon dynamique, de sorte qu'il n'y a jamais aucun temps mort et que le lecteur est captivé du début à la fin.
Je ne suis pas amatrice de romans policiers, mais bien plus des séries policières, et je dois reconnaître qu'avec CSU, Caroline Terrée m'a permise de faire le compromis entre les deux, alliant qualité de l'écriture et complexité de l'histoire. Par ailleurs, l'auteur recourant souvent aux dialogues, Sacrifices est vivant. L'action est renforcée par les nombreuses situations périlleuses où se trouve Kate.
Septième tome certes, mais CSU ne s'essouffle pas et se confirme comme la meilleur série policière du moment, qui plaira aussi aux plus grands, ce qui n'est pas forcément une évidence dans le domaine du polar car souvent ce genre de romans est à destination des plus jeunes. D'autant plus que cette série met en scène des adultes et non des adolescents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
  29 janvier 2014
Roman enlevant qui commence par le meurtre particulièrement violent d'Olivia Mendoza, exécutée à bout portant devant le domicile d'une avocate, dont elle était l'amie et l'assistante. Son corps criblé de balles marque le début d'une longue spirale de violence pour Kate Kovacs et son équipe. Ce roman, tout comme les autres de la série, a une structure tout à faire semblable à celle de la populaire série policière CSI.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
Je visualise les mouvements qu'elle a dû faire. Ouvrir
le véhicule, braquer la télécommande, tendre la main vers la portière…
Je suis debout contre la Nissan, à quelques centimètres de la carrosserie, et des coups de feu éclatent.
Douleur.
Incompréhension.
Les vitres explosent. Les éclats de verre s'ajoutent au contact du sang sur ma peau.
Je me retourne – et il est là.
Arme au poing, à moins d'un mètre.
Je n'ai aucune chance.
Je baisse la tête et j'essaie de rester concentrée, mais le flot d'images se met à déraper.
Des lignes temporelles se mélangent, des sensations réelles se greffent sur celles que je suis en train d'imaginer et je suis de nouveau dans ma propre vie.
Des projectiles s'enfoncent dans mon corps. Abdomen, poitrine, épaule. Le bitume est glacé. Des pas résonnent. L'extrémité du canon n'est plus qu'à quelques centimètres de mon visage.
Je peux ressentir le même mélange de terreur et de résignation. Cette impression d'être dans un monde parallèle où plus rien n'est à mon échelle. Parce que je ne suis plus qu'une proie, sur le point d'être exécutée.
J'ouvre les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
Je me tourne vers Keefe.
– Le corps a été déplacé ?
– Non.
Il baisse les yeux avant de continuer.
– La victime a d'abord été attaquée près de la voiture : trois balles dans le dos. Puis abattue dans le jardin : une balle dans la tête.
– Elle a réussi à se déplacer d'un point à l'autre par ses propres moyens ?
– Tout l'indique.
Je n'arrive pas à détacher mes yeux de la scène.
Dix mètres couverts de sang.
Une éternité de terreur pour la victime.
Je me reprends et je regarde le véhicule qui nous fait face : une Nissan Armada blanche.
– C'est la voiture de la victime ?
– Non. Immatriculée au nom d'Anne Foster.
– On peut s'en approcher ?
– Affirmatif. Tous les prélèvements au sol ont déjà été effectués.
Je remonte l'allée et des détails apparaissent peu à peu dans mon champ de vision.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
Je plaque une main sur son épaule, pour m'assurer qu'elle ne bougera pas, qu'elle ne pourra pas s'échapper, et elle le dit enfin :
– S'il vous plaît.
Une fois. Deux fois. Trois fois.
D'une voix à peine audible.
Et ce que je ressens est indescriptible.
Je la pousse violemment vers le sol et j'enclenche une balle dans le canon.
Elle réagit, essaie de se débattre… Mais elle n'a aucune chance.
Je suis trop fort pour elle.
Je l'attrape par le col, son corps s'affaisse sous le mien… Et je sens soudain sa texture entre mes doigts.
Je le sors et je l'examine, sans relâcher mon étreinte.
Il est comme le mien. Comme celui que…
« Je ne peux pas. »
Je plante un genou dans le creux de son dos.
Elle hurle. Elle sait que c'est la fin.
« Je ne peux pas. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
– Il a quel âge ?
Nouveau feuilletage de carnet.
– 16 ans.
– Vous lui avez parlé ?
– Non. Sa mère a refusé qu'on le fasse. Et vu qu'il est
mineur…
– Mariée ?
– En instance de divorce. Nom du futur ex-mari : Stuart Gantz, 47 ans. D'après les voisins, il n'habite plus à cette adresse depuis un bon moment.
Le portail apparaît devant nous et je m'arrête en voyant l'horreur qui m'attend, superposée sur fond de résidence au look de gentilhommière.
Deux points en haut d'une longue allée.
Sur la gauche : une voiture garée devant une porte de garage fermée, entourée d'experts scientifiques. Sur la droite : un corps allongé au pied d'un sapin, examiné par Connie et Delgado. Et entre les deux… Dix mètres.
Couverts de traces de sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
Elle est devant moi, sans défense, condamnée à mort.
Je sors mon arme.
Je m'attends à des hurlements, à des pleurs. Mais il n'y a rien. Elle reste immobile, sans rien dire, sans même me supplier.
Je m'avance vers elle.
Autour de nous, tout est différent. Plus de sang, plus de cris. J'ai oublié ce que j'ai vu, ce qu'il a fait pendant que je les surveillais, et je ne pense plus qu'à une chose : l'abattre.
Je tends le bras… Je pointe le 9 mm vers sa tête, et… Son regard.
Je n'avais encore jamais rien vu de pareil.
Elle n'est pas terrifiée. Elle est ailleurs : déjà perdue dans le monde des morts.
Mes doigts se crispent sur la crosse.
« Elle ou moi. Aucun droit à l'erreur. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : gangsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1945 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre