AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274595377X
Éditeur : Milan (18/05/2011)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 9 notes)
Résumé :
CSU. Trois lettres pour une réalité captivante : celle d''une unité de police confrontée au crime et à ses conséquences. Basé à Vancouver, le Crime Support Unit est dirigé par Kate Kovacs, une jeune femme qui se bat également contre ses propres démons...

Appel de détresse au 911 : terrifiant, anonyme, et impossible à localiser. Pour le CSU, c''est la première étape d''une enquête qui va se transformer peu à peu en une vague de terreur et forcer Kate K... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lemarbre
  18 avril 2017
C'est vraiment une série de roman idéale pour initier les ados aux séries policières. J'ai vraiment aimé ce roman. le rythme est bon, j'aime suivre le raisonnement du personnage principale lors de cette enquête.
Même s'il s'agit d'une série jeunesse, les adultes y trouvent leur compte.
Bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
  10 mars 2012
Suspense très efficace qui captive dès la première page, qui est rempli d'intensité émotive et d'intrigues multiples et dont le personnage principal est un être torturé, émotif et terriblement attachant. le meilleur CSU depuis "Mort blanche".
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
– C'est toujours le même cauchemar ?
– Oui.
– Tu le fais souvent ?
– Assez.
– Depuis longtemps ?
Susan attend ma réponse, mais je n'arrive rien à dire. À la place, je fixe la plaque posée sur son bureau, la fenêtre remplie de nuit, mes doigts crispés sur les accoudoirs… Tout et n'importe quoi pour éviter son regard.
– Kate ?


Elle se penche un peu plus vers moi – comme pour m'extraire physiquement de mon mutisme –, et j'ai l'impression d'étouffer dans l'atmosphère feutrée de la pièce. Les lumières sont tamisées. Les murs et les meubles forment un assortiment parfait de couleurs chaudes. Mais je suis dans un autre monde. Du froid, du noir, de l'acier.
– Kate… J'aimerais pouvoir t'aider. Tu m'as dit que tu dormais mal en ce moment. Tu as l'air épuisée. Mais si tu…
– Désolée. Je suis en train de te faire perdre ton temps. Il est tard. Tu as un fils et un mari qui t'attendent à la maison.
J'attrape ma veste et Susan pose immédiatement une main sur la mienne.
– Hors de question. Anthony dort depuis un bon moment, Dan sait que je dois rentrer tard, et tu n'es d'astreinte que dans une heure. Ce n'est pas le temps qui nous manque, ce n'est pas ça qui nous pose problème.
– Je sais. C'est moi.
Je me passe la main dans les cheveux et j'essaie de tout reprendre depuis le début. Fusillade de Shaughnessy1. Séances de thérapie recommandées par le VPD2, puis imposées par le FBI. Trois heures que j'ai choisi de passer avec quelqu'un dont je me sens proche – pas forcément le meilleur choix.
– Kate, écoute. On se connaît toutes les deux depuis des années, et je sais à quel point tu détestes parler de toi. Je sais aussi qu'il y a des choses dont tu ne peux pas parler, pour des raisons légales, parce qu'il s'agit d'enquêtes en cours. Mais ce n'est pas tout.
Elle hésite et mon malaise ne fait qu'augmenter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
J'ai l'impression de courir un marathon. De brûler une énergie incroyable à contrôler mes réponses, à lutter contre les tremblements qui cherchent à s'emparer de mon corps. Et Susan change d'approche en le sentant.
– Kate, voilà ce que je te propose… On garde les deux prochaines séances pour parler de la fusillade de Shaughnessy, et celle-ci ne compte pas. Je te promets de ne rien marquer dans ton dossier, de ne rien enregistrer, de ne prendre aucune note… Tu peux me dire tout ce que tu veux, ça restera entre toi et moi.
Son regard plonge dans le mien et ce que j'y vois me prend de court. Un mélange de détermination et de compassion. Quelque chose qui me fait hésiter.
– Kate, tu as ma parole.
Je me revois en sueur sur le bord du lit. À imaginer toutes sortes de scénarios où il est encore en vie. À vouloir passer ma main dans ses cheveux, poser mes lèvres sur les siennes…
Et je murmure un « OK » en guise de feu vert.
– Excellent. Règles d'interaction en premier… Tu as tous les jokers que tu veux. Tu peux refuser de répondre à certaines de mes questions, mais tu dois me dire pourquoi. Et souviens-toi : il s'agit d'une conversation privée, pas d'un rapport officiel de l'agent Kovacs.
– Bien reçu.
Susan referme son carnet et je sens une vague de panique m'envahir. Plus d'esquives, plus de non-dits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
Il y a un blanc et je sens la tension monter à l'autre bout du fil.
– J'ai entendu une seconde voix. En arrière-plan.– Qui disait ?
– « Achève-le. »
Mes doigts se crispent sur le volant.
– Vous pouvez me faire écouter l'enregistrement ?
– Pas dans l'immédiat. Nos services techniques sont en train de l'analyser.
Je m'engage sur Commercial Drive et les pneus de la Volvo crissent dans le virage à 90 degrés.
– Vous avez noté un accent ? Un ton particulier ?
– Oui. L'homme en ligne avait un accent slave assez marqué. La voix en arrière-plan était calme. Froide… Autoritaire.
Je négocie une nouvelle intersection et je continue.
– Description du second appel ?
– Passé à 03:11 par Helena Karloff de la ligne fixe de son domicile : là aussi, voix paniquée. La femme se serait réveillée en pleine nuit pour découvrir que son mari n'était pas rentré d'un entraînement de hockey sur glace. Selon mon collègue, l'appel était assez incohérent : interlocutrice en larmes, incapable de donner beaucoup de détails.
Deux informations se juxtaposent dans mon esprit.
– Helena Karloff a contacté la police cinq minutes après que son mari compose le 911 ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 mars 2018
Je ne réagis pas. Je reste exactement dans la même position, à lutter contre la terreur qui a tout envahi, à regarder la scène comme si je n'en faisais déjà plus partie.
La Jeep sur le bas-côté. Le commando en formation serrée. Le froid qui fume dans la lumière des phares.
Si je baisse mon arme, j'ai une chance de le sauver. Si je la garde braquée sur… Le choix n'en est pas un.
Je serre les dents. Je me prépare à l'impact des balles qui va suivre. Et je passe à l'acte.
Je plonge mon regard dans le sien et il comprend.
– Kate ! Non !
Le bras se resserre autour de son cou. Le Glock s'enfonce encore plus contre sa tempe.
– Kate !
J'articule un « je t'aime » du bout des lèvres, suivi par un « je suis désolée » couvert de larmes, puis je décolle une main de la crosse.
– Kate. Je t'en supplie… Ne fais pas ça.
Il pleure. La dernière image que j'aurai jamais de lui, sans savoir si j'aurai réussi à sauver sa vie.
J'écarte les bras, le canon du Beretta pointé vers le ciel, et tout se mélange entre nous. Horreur. Résignation.
Amour.
– Arme sur le sol !
Le Beretta tombe à mes pieds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   29 janvier 2014
Je traverse l'embarcadère, je descends les marches qui mènent jusqu'à l'eau. Et quand j'arrive sur le ponton... Des sapins se reflètent dans une eau vert pâle. La plateforme flotte sous mes pas. J'ai l'impression d'être dans un autre monde : silencieux et paisible.
Je m'avance vers le kayakiste et je sors ma plaque.
- Agent Kovacs, CSU.
L'homme se redresse, se retourne, et tout est soudain comme au ralenti.
- Thom... Campbell.
Son regard plonge dans le mien et ce que je ressens me prend complètement au dépourvu : quelque chose d'intense, de physique. Aussi plaisant que déstabilisant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : colombie-britanniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1437 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre