AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290205907
Éditeur : J'ai Lu (29/04/2020)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 44 notes)
Résumé :
En 2012, Lucie Tesnière découvre les lettres de son arrière-grand-père, Paul Cabouat, médecin dans les tranchées pendant la Grande Guerre. Elle commence alors une enquête qui va la mener sur les traces de sa famille à travers les deux guerres mondiales et changer le cours de sa vie. En fouillant dans les archives et en interrogeant les descendants, elle met au jour des histoires incroyables, mêlant Résistance, collaboration, amours, amitiés et trahisons.

>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
La_Bibliotheque_de_Juju
  02 novembre 2018
Lucie Tesnière, un jour, découvre les carnets de son arrière grand père, Paul. Dans ces derniers, celui-ci raconte sa guerre 14-18. Elle décide alors de tout lâcher et de se consacrer à l'écriture d'un livre sur Paul et sa famille.
Grand bien lui a pris ! Quel bonheur que cette lecture !
Le récit porte sur Lucie elle-même et tout ce qu'elle a entrepris pour écrire cette histoire et sur cette famille belle en couleurs qui a connu les deux guerres mondiales.
Entrecoupé de documents d'époque, de photographies ; d'extraits de journaux, ce livre est une pépite à la fois romanesque et documentaire. Je ne suis pas client d'habitude de ce genre d'ouvrage mais là, je dis oui, un grand et beau oui !
J'ai été emporté dans ce travail de mémoire, dans cette saga familiale dés l'avant-propos ou Lucie tente d'expliquer son projet fou. C'est un témoignage qui se dévore, plein d'anecdotes toutes plus interessantes les unes que les autres.
Chacun y retrouvera un peu de ses racines. Chacun aura l'impression de faire partie de cette famille.
Lucie Tesnière réalise le tour de force de captiver, en faisant un travail de fourmi documentaire. Elle offre un récit familial, richement documenté et qui semble vrai de bout en bout.
Dans un style simple et journalistique, nous lisons à la fois l'élaboration de l'ouvrage par Lucie et comment elle a récupéré les fragments documentaires qui le composent et nous lison le quotidien de ces membres d'une famille qui a connu les deux guerres.
Ces visages sur les photos me sont devenus si proches. Si réels. J'ai refermé ce livre à regret. Elle va me manquer la famille Cabouat …
Et promis, Madame vous réserve de belles émotions …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          740
migdal
  05 août 2019
La récente rediffusion de l'émission « un livre, une voix » consacrée à Lucie Tesnière m'a incité à acquérir son ouvrage consacré à « une famille française à travers deux guerres mondiales ».
C'est la découverte des carnets rédigés durant la première guerre mondiale par Paul Cabouat, un médecin militaire, arrière grand-père de Lucie qui est à l'origine de ce travail qui devait au départ être une édition publiée pour le centenaire de l'armistice et qui s'est élargi au fil du travail de mémoire mené par l'auteur. Textes et photos alternent pour évoquer la guerre des poilus et la mort de François, frère cadet de Paul, tombé à Verdun, à la tête de sa section … dans laquelle était mobilisé un petit fils de Victor Hugo.
Plus émouvant, est le destin de cette famille lors du second conflit. Paul devient médecin de la résistance puis maire de Nîmes à la libération. Jeannette, la plus jeune soeur de Paul, entre en clandestinité et sera déportée en Allemagne. Jean-Pierre, fils de Paul, rejoint la France Libre et son cousin Biniou, fils de Jeannette est arrêté par la Gestapo !
Mais c'est le rôle de Jean, jeune frère de Paul, qui interpelle le plus Lucie Tesnière. Préfet, Jean Cabouat s'engage en 1939, se bat en 1940, et après la défaite, suivant le conseil du Président du Sénat, M Jules Jeanneney, rejoint la préfectorale et met en oeuvre la politique de l'état français … situation d'autant plus notable et paradoxale que son épouse était d'ascendance juive. Préfet de Carcassonne et de Guéret, ce fonctionnaire applique les directives gouvernementales et, à ce titre, joue un rôle lors de la première rafle, tout en mobilisant ses réseaux pour sauver ses beaux parents arrêtés. Jean Cabouat aide la résistance et sera nommé préfet du Pas de Calais par le Général de Gaulle en 1944.
C'est un véritable travail d'enquête que Lucie Tesnière a mené avec impartialité, ténacité en plongeant dans les archives judiciaires et administratives pour comprendre l'action du Préfet Jean Cabouat qui a su manoeuvrer en ces temps difficiles pour sauver ce qui pouvait l'être et qui a contribué, avec beaucoup d'autres, à ce que la France soit, de tous les pays occupés, celui qui a sauvé la plus grande proportion d'israélites durant ces années aussi complexes que tragiques.
Livre magnifique, qui transcende la vie d'une famille française exemplaire, et qui décrit sous un angle original un demi siècle de notre histoire.
Merci Madame pour votre sincérité et pour avoir tenu la promesse de votre titre ; assurément vous allez émouvoir vos lecteurs que j'espère très nombreux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          632
viou1108
  23 avril 2020
Ce livre a pour sous-titre "Une famille française à travers deux guerres mondiales". Vaste sujet et vaste période, et pourtant ce témoignage raconte encore bien plus que cela.
En 2012, l'auteure découvre la correspondance de son arrière-grand-père, Paul Cabouat. Mobilisé en 1914 alors qu'il étudie la médecine, il  y parle de sa guerre, passée à soigner les blessés au combat. Intriguée par la sobriété et la pudeur de ses lettres, Lucie Tesnière décide de creuser plus profond et, avec l'aide de quelques membres de la famille, met au jour d'autres lettres, des carnets, des photos, qui dévoilent des destins incroyables. Bien vite, elle comprend qu'elle ne veut/peut pas limiter son enquête à la Première Guerre mondiale. Elle continue donc à tirer le fil de l'histoire de sa famille pour arriver à la Deuxième Guerre. Son travail de recherche évolue, elle n'a plus de lettres sur lesquelles se baser, la correspondance de l'époque étant rare, censurée ou codée. Alors elle interroge les quelques témoins encore vivants, leurs descendants, des historiens, épluche des montagnes d'archives publiques ou privées. Résistance, collaboration, déportation à Ravensbrück, les histoires de certains membres de la famille s'avèrent étroitement liées à la Grande Histoire.
Et donc ces presque 400 pages racontent en effet comment une famille française a traversé deux guerres. Mais ces pages sont aussi le résultat d'un déclic provoqué par la lecture des carnets d'un aïeul, l'aboutissement d'un projet inattendu dans lequel Lucie Tesnière s'est lancée sans savoir où il la mènerait, mais convaincue qu'elle devait aller au bout, pour sa famille mais peut-être avant tout pour elle-même. Et c'est ce qui rend son texte si captivant et si touchant. Elle raconte l'histoire de ses aïeux, évidemment, mais aussi celle, actuelle, de ceux qui sont vivants et qu'elle a mis à contribution en sollicitant leurs souvenirs, suscitant autour d'elle rassemblements familiaux, intérêt, solidarité, admiration, incompréhension parfois. Et puis surtout, en même temps que la genèse de son livre, Lucie Tesnière se raconte elle-même : elle qui n'a jamais rien écrit, qui n'est ni historienne ni journaliste, lâche son boulot et sa vie quotidienne pour s'improviser "détective historique" et porter son projet à terme, qui lui prendra quatre ans. Moi qui suis obsédée par la recherche du mot "juste", j'aime beaucoup sa phrase "Je suis constamment en train de me demander si ce que j'écris est juste". Elle illustre l'humilité de la démarche de celle qui craint d'interpréter et d'extrapoler erronément les faits ou de donner l'impression de juger, qui sait qu'elle n'a pas la formation ni toutes les informations objectives pour rédiger un essai historique. Ce n'est d'ailleurs pas son but. Ecrit dans un style simple et fluide, ce livre, en plus d'être intéressant, est sincère, profondément humain et fait naître beaucoup d'émotions, celles qui font écho à son titre.
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          601
isabelleisapure
  10 février 2019
Lucie Tesnière nous propose de découvrir l'histoire de sa famille à travers des lettres et des documents.
Tout commence lors d'un séjour chez sa grand-mère, lorsqu'elle découvre les lettres envoyées depuis les tranchées pendant la guerre de 14/18 par Paul, son arrière-grand-père, médecin militaire.
Pour l'auteure, il y a urgence, elle souhaite publier ces textes avant les commémorations de la grande guerre.
Je lis peu de documents de ce genre que je considère comme tellement personnel à l'auteur qu'il me semble être une thérapie.
Mais là, j'avoue que je me suis laissée emporter, tant les documents, les photos et les extraits de lettres sont passionnants et choisis avec minutie pour partager une histoire intime, certes, mais également un formidable éclairage sur notre histoire commune.
Le livre se lit comme un roman, l'écriture est simple et élégante.
Alors Madame, vous m'avez émue. Vous lire m'a ramenée à la pensée de mon grand-père que je n'ai pas connu. J'ai de lui la photo de sa tombe surmontée d'une croix blanche dans un cimetière militaire et bien sûr les mots précieux de ma tendre grand-mère qui savait tellement bien parler de son homme et du bonheur trop bref qu'ils avaient partagé.
Merci Madame pour ces souvenirs qui sont les vôtres, bien sûr mais qui font échos aux miens.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
nadiouchka
  24 novembre 2018
« Allo, bonjour, je suis l'arrière-petite-fille du docteur Paul Cabouat.
Long silence…
- Ah « madame, vous allez m'émouvoir ! » (pages 195/196).
C'est ici que l'on retrouve le titre de l'ouvrage de Lucie Tesnière lorsqu'elle appelle Maurice Rochaix afin d'obtenir plus de renseignements pour ses recherches sur sa famille pendant la Grande Guerre et la Seconde Guerre Mondiale. Paul Cabouat est à la base de ses investigations.
Pour ce faire, Lucie prend un congé sabbatique afin de s'investir totalement, fouiller dans des archives, retrouver des parents et les questionner. 
« J'ai commencé ce livre, il y a plus de quatre ans. Je n'avais jamais écrit : pas de poèmes, pas de pièces de théâtre, pas de nouvelles. Rien.
Mais j'avais une histoire à raconter.
Il FALLAIT que je la raconte ! » (page 393)
C'est donc ce qu'elle a fait en dédiant ce livre à sa grand-mère, Mamou qui l'a accompagnée et chez qui tout a commencé.
Avec ce récit minutieux, on trouve des détails incroyables aussi bien sur la Résistance que sur la collaboration, des trahisons, de l'amour et de l'amitié, beaucoup de secrets de famille.
C'est un véritable travail de fourmi qu'a accompli Lucie Tesnière qui a même réussi à retrouver des photos, des dessins, des lettres, des témoignages qu'elle a intégrés à son livre.
De ses recherches, elle nous livre un ouvrage d'une grande puissance émotionnelle, un récit Historique (avec un grand « H »).
Je me suis sentie très concernée car j'y ai retrouvé l'histoire de mes grands-parents, de mes parents dans ces événements horribles. Je me suis mise à la place de Lucie quand mon grand-père racontait les atrocités vécues, des souffrances insoutenables et tant d'autres évocations à découvrir dans ce livre fantastique, sur ce travail de mémoire.
Un livre très complet auquel l'écrivaine a joint une bibliographie où l'on retrouve tous les documents consultés.
Un grand coup de coeur, 💕 une intense émotion.
Autant dire : un livre à lire absolument même par ceux qui ignorent ces périodes (mais y en a-t-il ?), une grande fresque dans laquelle domine le courage de tous les personnages évoqués et un grand Bravo à l'auteure pour sa persévérance pour nous livrer un tel document ! 😍
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          395

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
migdalmigdal   24 juillet 2019
Je me suis rendu compte que le parcours de mon arrière-grand-père ne s'était pas limité à la Première Guerre mondiale : Paul s’est engagé dans sa vie au cours des deux conflits majeurs du XXe siècle. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été médecin dans la Résistance, responsable des services illégaux de santé dans le département du Gard.

J'entrais alors dans le monde des hôpitaux clandestins cachés en sous-sol, je découvrais les pilotes anglais blessés lors de sauts en parachute, les prétextes du type «Je pars accoucher une femme du voisinage » pour soigner un résistant évadé de prison. J'apprenais aussi l'existence d'un homme de l’autre côté de l'Atlantique (digne de recevoir le prix Nobel d’économie selon le magazine britannique The Economist), qui rendait hommage à mes arrière-grands-parents pour lui avoir procuré des faux papiers !

Bref, plus je tirais le fil de la vie de Paul, plus j’amenais à moi des histoires incroyables, totalement inconnues de la famille ! J'étais projetée en plein film d'action. Il fallait que je raconte ces histoires, que je les partage....

Les personnes que j'interviewais à propos de Paul mentionnaient souvent ses frères et sa sœur. Je tentais de mettre fin à ces digressions et ramenais gentiment, mais fermement, la discussion sur mon arrière-grand-père. En vain... C’est ainsi que j’ai découvert Jean, le petit frère de Paul, préfet sous le gouvernement de Vichy, placé hors cadre en 1942, puis préfet sous le gouvernement provisoire du général de Gaulle. Marié à une femme juive, Jean a été chargé de mettre en œuvre la première rafle des Juifs en zone libre dans son département.

Puis on m'a raconté l'histoire de la petite sœur de Paul : Jeannette, engagée dans la Résistance en cachette de son mari, Albert Le Bail, l'un des quatre-vingts députés à avoir voté contre les pleins pouvoirs au maréchal Pétain, en 1940. Le mari et la femme étaient tous les deux dans la Résistance et se le cachaient l'un à l'autre. Albert a appris l'engagement de sa femme le jour où la Gestapo est venue l'arrêter pour la déporter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
nadiouchkanadiouchka   25 novembre 2018
- J’aime bien ta démarche. Tu prends tout le monde à contrepied. On pense que c’est un bouquin sur le passé, et c’est une histoire actuelle. On pense que le bouquin va être triste, c’est pétillant. D’un côté, tu as les mecs qui partent la fleur au fusil, de l’autre tu as la vieille qui caresse son chat dans la Creuse. En fait, ton bouquin, c’est l’enquête d’une trentenaire qui n’est pas experte en histoire et qui découvre la passé de sa famille. C’est Bridget Jones qui enquête sur la Première Guerre Mondiale !
Elle se penche vers moi et dit :
- Et ce parti pris, c’est ta force !
P.193/194
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
nadiouchkanadiouchka   28 novembre 2018
J’appelle Biniou. Je veux lui lire ce texte écrit par son frère et écouter ses réactions en temps réel.
- J’ai lu ce texte, il y a plusieurs années, me dit Biniou. Et je peux te dire une chose : ce sont des é-lu-cu-bra-tions !
Ça s’annonce bien.
Je commence la lecture. Biniou écoute à l’autre bout du fil. Jean-Claude évoque l’emprisonnement de sa mère : En prison, Jeannette communiquait avec sa famille par des mots écrits au fil, dans l’ourlet de vêtements qu’elle nous faisait parvenir.
Je demande à Biniou :
- C’est vrai ?
- Oui, c’est exact. Sauf qu’on a découvert ses messages quand elle nous en a parlé à son retour des camps !
P.323
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
nadiouchkanadiouchka   27 novembre 2018
Un journaliste de mes amis qui assistait à la séance me disait dernièrement :
Sais-tu quelle fut ta dernière parole en entrant en séance, lorsque je t’interrogeai sur ton vote ? Tu me répondis alors : je vote contre pour dire merde à Hitler.
P.234
Commenter  J’apprécie          120
littlecatlittlecat   21 octobre 2019
Pourquoi une fille comme toi, jeune, 33 ans, qui a un boulot intéressant, des amis et une vie agréable à Bruxelles, décide de tout lâcher pendant sept mois pour partir sur les traces de l'histoire de son grand-père ? Que dis-je, son grand-père ?
C'est même pas ton grand-père : c'est ton arrière-grand-père !
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1996 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..