AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253115434
219 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (28/02/2007)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 253 notes)
Résumé :
« T'as peur, t'as peur de tout, sauf du ridicule », m'a dit mon copain qui est d'une mauvaise foi sidérante ! « Il n'y a aucun danger dans cette maison, à part toi ! » il a rajouté. [...] Si le courage peut se mesurer à la peur à surmonter, alors je me proclame la fille la plus courageuse du monde. Je ne suis quand même pas la seule fille qui balise à l'idée de dormir seule ? Je ne suis pas la seule fille à dire que se garer dans un parking non surveillé, la nuit, ç... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
NathalC
  12 juin 2019
Sylvie Testud, c'est une actrice que l'on connait tous...
On l'a connait jouant dans plusieurs films, tenant des rôles différents. On aime, ou pas.
Personnellement, j'adore. Dans ses rôles, on ressent une fragilité à fleur de peau, mais aussi une grande force.
Le ciel t'aidera est le 1er livre que je lis de Sylvie Testud. Je ne sais que depuis peu qu'elle écrit.
Il s'agit ici d'une partie de sa vie dont elle nous offre sa vérité. Sylvie se lâche, avoue...
Quelle vraie fragilité ! Sylvie est torturée, maladivement. Mais en même temps, quel courage d'avouer cela. On a tous une image des acteurs, on leur donne une image suivant les rôles ou ce qu'ils en laissent paraître devant les médias. Souvent une image parfaite, sans défaut...
Ici, Sylvie Testud est à nu. Merci pour ce moment de partage, de confiance. Un moment qui permet de connaître un peu plus cette grande actrice.
Commenter  J’apprécie          682
cicou45
  23 décembre 2013
C'est toujours la même amie qui m'a prêté cet ouvrage afin que je puisse un peu me détendre pendant ces vacances de Noël. Bien que je ne sois pas encore en vacances et étant donné que je ne connaissais absolument pas Sylvie Testud, je n'ai pas pu m'empêcher de le commencer à l'avance et je peux affirmer que j'ai vraiment bien fait.
En effet, ce livre est une véritable bouffée d'oxygène, où le lecteur se laisse porter par l'écriture légère de l'auteure (attention, ce que j'entends par "légère" n'est pas une critique mais plutôt un compliment car cela fait beaucoup de bien de temps à autres...).
Ici, le lecteur découvre le personnage de Sylvie (qui n'est autre que l'auteure en personne), une angoissée de la vie, qui a peur de tout et surtout de se retrouver seule dans son appartement sous les toits dans Paris lorsque son copain est en déplacement. Certes, Sylvie qui n'est autres qu'une brillante actrice de cinéma; a beaucoup d'amis mais je ne vous raconte pas l'angoisse lorsqu'elle doit passer ses nuits seule chez elle, avec pour seule compagnie...son chien, qui est aussi trouillard qu'elle !
Bref, je ne vous en dis pas plus mais sachez que ce livre se lit en un rien de temps et que bien que j'ai parfois été déstabilisée par le style le la romancière (quant à la tournure de certaines de ses phrases), ce livre vous met du baume au coeur et vous permet de relativiser afin d'attaquer ces périodes de fêtes le ^plus sereinement possible ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
CannelleetBergamote
  02 septembre 2014
Pour être franche, c'est sans grande conviction que j'ai commencé "Le ciel t'aidera" de Sylvie Testud. Je venais de finir un livre frais et plein d'optimisme.
Je n'avais pas envie d'enchaîner avec un livre trop lourd. Pour le coup, je ne voulais pas encore réfléchir, je souhaitais encore un livre léger, fluide, sans prise de tête... Puis honnêtement, ce résumé annonçait un roman plein de folie, un roman qui comme le ciel pourrait aider.
Finalement, les premières pages se sont enchaînées les unes plus rapides que les autres, au point même qu'il me tardait de ré-ouvrir le livre le plus rapidement possible, pour sourire, pour rire. Les mots de cette autobiographie (car l'on reconnait bien Sylvie Testud dans sa façon d'écrire, de s'exprimer) permettent de dédramatiser sur la panique, l'angoisse qui peuvent souvent s'emparer de certaines personnes.
Je me suis souvent demandée, au cours de ma lecture comment l'histoire allait se conclure, comment elle allait arriver à se sortir de l'anxiété qui peut régner sur sa vie, comment l'auteur pourrait parvenir à se débarrasser de ce sentiment qui peut prendre le dessus, comment elle prendrait enfin le contrôle... Ne vous attendez pas à trouver concrètement des réponses, parce que nous ignorons si tout cela est réellement possible... Et si ces émotions étaient toute l'identité, la personnalité d'un individu dans ce trait de caractère que peut être la peur de tout.
J'ai passé en tout cas un agréable moment à la lecture de ce récit, qui s'est lu très rapidement et j'ai été agréablement surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
mollymon
  16 août 2015
Sylvie est un peu...ou plutôt... complètement givrée. Cette petite souris peureuse perd la boule dés qu'elle reste seule dans son appartement. Il y a des bruits suspects, des "toitophiles" menacent de débouler chez elle, des livreurs viennent en repérage pour la cambrioler etc.... La trouille lui fait perdre la raison. Un vrai délire paranoïaque qui fait rire au début du roman mais qui finit par devenir lourd. L'auteur insiste de trop sur le comique de certaines situations.
Si Sylvie Testud est une excellente comédienne doublée d'une femme touchante par son intelligence et sa sensibilité ( voir Rendez-vous en terre inconnue - Chez les Gorane) , ses talents de romancière ne m'ont pas séduite avec ce titre.
Commenter  J’apprécie          160
NCJ
  16 avril 2014
Je viens juste de commencer... après avoir lu "Lettre d'une inconnue" de *Zweig" j'ai la triste impression de pauvreté littéraire. Les phrases sont courtes et hachées. L'histoire ne m'emporte pas encore.... à suivre.
Le 19/04 : livre terminé ! Je dois reconnaître que j'avais jugé un peu trop vite, car même si les phrases sont courtes, j'ai refermé ce livre avec le sourire, non pour avoir tenu bon jusqu'au bout, mais parce que j'ai passé de bons moments en compagnie de Sylvie.
Finalement le style correspond bien à l'histoire.
J'ai eu un peu le sentiment de retrouver une Briget Jones pour le côté maladroit et un peu perdu, avec un mélange de Jean-Pierre Bacri pour l'humour grinçant et l'autodérision...
Bref, c'est tout autre chose que du Zweig ou du Kate Chopin, mais c'est très sympa à lire !
Commenter  J’apprécie          75

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
StockardStockard   02 septembre 2019
J'étais venue voir monsieur Lonkarsky, psychiatre réputé de son état, à cause du conseil de classe. Quelque chose n'allait pas avec moi. « Une gentille petite fille. Bonne élève. Sa maman se donne beaucoup de mal pour l'éduquer. Une élève sympathique. Mais une élève qui a des accès de fureur. »
Un psychologue ne me suffisait pas. Moi, j'avais besoin de la psychiatrie direct. Ils avaient décidé : je devais voir un psychiatre qui déciderait à son tour si, oui ou non, il y avait un problème avec moi.
Si monsieur Lonkarsky trouvait qu'il y avait un problème, je viendrais tous les mercredis après-midi à la place de la danse.
Si monsieur Lonkarsky trouvait que c'était normal que je m'énerve quand on me faisait trop chier, comme quand monsieur Rinier me demandait de ramasser sa craie, alors qu'il me l'avait jetée à la gueule, j'irais à la danse le mercredi après midi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
NathalCNathalC   09 juin 2019
Le périphérique n'est pas une route en soi.
Le périphérique n'a pas de commencement. Il n'a pas de fin. Il ne mène nulle part. Quand on roule sur le périphérique, on peut y roulet toute sa vie.
Le périphérique est une sorte d'infini.
Le périphérique est un infini très petit.
Commenter  J’apprécie          170
cicou45cicou45   22 décembre 2013
"Le silence est plus parlant que n'importe quelle phrase idiote."
Commenter  J’apprécie          260
NCJNCJ   19 avril 2014
Celui qui se "permet" s'est permis parce qu'il savait que la réponse était non. On a donc inventé cette formule pour ne pas avoir à essuyer un refus. On a inventé cette formule pour mettre les gens au pied du mur. Devant le fait accompli. Mieux, ça passe pour une politesse. "Je me permets de te faire attendre quelques minutes." "Je me permets de vous emmerder." Je n'ai jamais entendu dire : "Je me permets de vous laissez tranquille."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ju-s-tineju-s-tine   13 octobre 2013
Si le courage peut se mesurer à la hauteur de la trouille qui lui fait obstacle. Si le courage se quantifie. Si on peut juger le courage à l’intensité de ce qu’on doit surmonter, alors je m’autoproclame la fille la plus courageuse que je connaisse.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Sylvie Testud (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvie Testud
Sylvie Testud et Eric Elmosnino - On n'est pas couché 14 septembre 2019 #ONPC
On n'est pas couché  14 septembre août 2019 Laurent Ruquier sur France 2 #ONPC
Toutes les informations sur les invités et leur actualité https://www.france.tv/france-2/on-n-est-pas-couche/
Suivez @ONPCofficiel et réagissez en direct avec le hashtag #ONPC  https://twitter.com/ONPCofficiel
Continuez le débat sur Facebook https://www.facebook.com/onpcF2
autres livres classés : autobiographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

C'est le métier qui rentre de Sylvie Testud

Comment s'appelle l'héroïne de ce roman ?

Natasha
Sybille
Sasha
Sylvie

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : C'est le métier qui rentre de Sylvie TestudCréer un quiz sur ce livre