AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781035947942
364 pages
Bookelis (30/11/2021)
4.5/5   8 notes
Résumé :
Aller sur les routes
Chanter le bonheur du jour
Jouer, boire et cueillir l'amour

... telle est ma ballade, à moi, Frieda, conteuse qui divague ici et là en se moquant des lois des hommes et des dieux. La liberté, voilà ce qui nous anime, Niklaus, mon frère !

Cependant, une ombre nous guette, celle de l'Ordre. Si elle s'attaque à nous, c'est parce que nous appartenons à cette espèce rare de l'humanité, les leith, que l'on c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  22 décembre 2021
Frieda, charmante Frieda… Femme forte et libre. Conteuse itinérante. Mais c'est une Leith, une Asgarlas, ou l'équivalent d'une sorcière (de l'esprit). Pourchassée par l'Ordre, elle cherche à trouver son salut dans un pays lointain. Péripéties et belles rencontres seront au rendez-vous.

L'auteure aime bien les femmes fortes et autonomes, capables de raisonner. Elle aime les mettre en scène et nous aussi. Empreint de féminisme (sans y voir un quelconque sens péjoratif ou extrémiste), un destin de femme difficile, dans un monde moyenâgeux où la force prime. Ou en tout cas l'homme prime.
Frieda chante, Frieda conte, Frieda voyage, Frieda couche, Frieda tue, Frieda fuit, Frieda vit.
J'ai aimé voyager avec elle, souffrir avec elle, aimer avec elle. Ses aventures sont sincères, intenses, jamais elle ne se renie.
S'il n'y a pas de réelles surprises dans ce roman, on est malgré tout transporté dans l'univers de l'auteure et on suit avec un réel plaisir les aventures de l'héroïne.
Commenter  J’apprécie          844
lyoko
  23 février 2022
Frieda, une jeune femme, conteuse itinérante est traquée par un groupuscule religieux et assoiffé de pouvoir.
Marie Têtart, grâce a sa plume agréable, douce et souvent poétique a l'art de mettre en scène des héroïnes fortes et engagées.
J'ai trouvé le scénario terriblement efficace.
Un écrit très actuel, même si l'histoire se déroule à une époque moyenâgeuse. On s'y retrouve aisément.
J'ai fortement apprécié cette héroïne entière, fidèle à ses idées, qui ne demande qu'une chose vivre librement et sans entraves.
Un roman initiatique, qui fait grandir Frieda au fil des pages.
Même si j'ai particulièrement apprécié la plume de l'auteure, je regrette quand même un peu le rythme lent.
Mais cela n'a rien gâche a mon plaisir.
Il faut reconnaître que Marie Têtart est une conteuse digne du talent de Frieda.
Cette lecture est un vrai voyage, une ode à la liberté, engagé et prenant.

PS: dans ma précipitation j'ai oublié de préciser que la couverture de ce roman était magnifique et très en adéquation avec le roman
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          650
Aupaysdetoty
  20 janvier 2022
Alerte : Premier coup de coeur 2022 !
C'est un service presse qui m'a été envoyé par l'autrice et au-delà de l'objet livre qui est sublime, l'histoire m'intriguais beaucoup et quel ovnis ce roman !
- Je vais par conséquent vous préciser une chose avant de commencer mon avis : c'est réellement une ballade avec Freida. Il y a quand même quelques scènes d'actions et un peu de suspense mais ce n'est absolument pas l'important dans ce roman, donc si vous cherchez une histoire dite "classique" de fantasy, ce n'est pas le bon bouquin, il est beaucoup plus que ça.
- Tout d'abord, la plume de l'autrice est magnifique. le style reste très abordable mais j'ai ressenti beaucoup de douceur à la lecture de ce récit. Tout n'est pourtant pas si rose, mais la qualité de la plume est bel et bien là et elle m'a transportée.
- Parlons ensuite un peu du rythme et c'est ce qui, selon moi, ne plaira pas à tout le monde mais le rythme est dans l'ensemble plutôt lent cependant, on ne s'ennuie pas je trouve. On suit Frieda parcourir les terres, tenter d'échapper à l'oppression qu'elle subit premièrement parce qu'elle est différente mais SURTOUT parce que c'est une femme. On va découvrir des gens bons et moins bon avec elle et en apprendre un peu plus sur la mentalité de ce monde très misogyne.
- Frieda est un des meilleur personnage féminin que j'ai lu et qu'elle femme ! C'est une féministe, une vrai et elle n'a pas besoin de casser des gueules pour ça, de dire des gros mots ou d'agir comme un homme, non, elle veux juste être libre. Libre de marcher seule sans qu'on vienne l'embêter, libre de chanter et raconter ses histoires, libre de vivre comme elle l'entend sans être dérangé parce que elle, ne dérange personne. Bref, ce personnages est une ode à la liberté et au feminisme mais pas que.
- Tout le long du récit, le deuil va aussi être un sujet important mais sera traité avec une subtilité douce, magnifique et douloureuse parfois. Cette histoire est aussi tout un cheminement personnel vers la paix.
- J'ai adoré l'histoire, les thèmes abordés et la manière dont ils ont été traité. J'ai adoré l'univers, Frieda, Nicklaus, et d'autres.
Franchement, si tout ce que je viens de dire vous intrigue et ne vous rebute pas foncez ! Sincèrement c'est un récit magnifique qui mérite d'être découvert !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Bookworm84
  29 juin 2022
J'avais adoré Valadonne de Marie Tétart, qui figurait parmi mes coups de coeur 2021. Je me suis donc lancée les yeux fermés dans son roman suivant : La Faune, sous une splendide couverture d'Amaryan.
Le roman nous emmène nous emmène dans les pas de Frieda. Frieda, conteuse, vagabonde, femme libre dans un monde où cela est mal vu par l'Ordre. Surtout, Frieda est une leith, elle possède certains pouvoirs qui la rendent encore moins acceptable aux yeux de l'Ordre. Alors, pour survivre, elle part en quête d'une terre mythique, où vivre en paix. Mais la route est longue et semée d'embûches, et Frieda se retrouve malgré elle au milieu des conflits armés qui déchirent la contrée…
La Faune est situé dans le même univers que Valadonne, mais son intrigue est tout à fait indépendante, d'autant qu'elle se déroule dans une contrée différente. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir lu Valadonne au préalable, et vice-versa. Mais j'ai été ravie de retrouver dans La Faune un personnage que j'avais croisé dans Valadonne ! 🙂
J'ai adoré retrouver la plume de Marie Tétart ; ses descriptions de la nature qui nous font éprouver que l'on marche là, aux côtés de Frieda, dans les sous-bois ; son univers où paraît une critique des violences nées d'un système patriarcal, où la religion impose sa loi, où la guerre broie des innocents ; ses personnages ni tout noirs ni tous blancs. Les phrases coulent, pleine de poésie, enchantant nos sens. Les actes des uns nous réchauffent, ceux des autres nous font frémir ou nous mettent en colère.
La Faune est moins âpre et violent que Valadonne, mais cela reste âpre. Les scènes de guerre, l'exploitation des petites gens, les menaces qui pèsent sur Frieda, très réelles, tout cela est présent sans fard. Les passages dans la nature étaient alors un vrai souffle d'air ! C'était là que notre conteuse était libre, libre d'une société étouffante, libre des conflits armés et jeux de pouvoirs où les plus humbles ne sont que chairs à canon.
Cependant, Frieda est une héroïne nettement plus lumineuse qu'Aniélis, celle de Valadonne. Là où cette dernière était un brasier épris de vengeance, Frieda est un flambeau léger, au coeur de la nuit. Un flambeau qui réchauffe, juste ce qu'il faut.
Pourtant, j'ai moins accroché à ce roman qu'à Valadonne. Son rythme était plus lent. Il m'a manqué la fougue d'Aniélis, malgré son caractère insupportable, et la place plus présente dans ce roman qu'y avaient les thèmes chers à l'autrice – le féminisme, le poids de la religion quand on lui accorde trop de pouvoir politique, etc. J'ai apprécié voyager aux côté de Frieda, mais si je devais désigner un favori entre les deux, ce serait Valadonne.
La Faune reste une bonne lecture, et elle pourra plaire à celles et ceux qui souhaitent de la dark fantasy qui soit « soft », avec une héroïne libre, lumineuse, et une intrigue qui prend son temps, tout comme est longue la route vers Borovan. J'ai sur mes étagères le dernier roman paru de Marie Tétart, cette fois dans un tout autre univers, et je ne doute pas que le voyage sera, là encore, du genre inoubliable.
Lien : https://lullastories.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Auroreaupaysdeslivres
  12 février 2022
😊 A le découverte de 😊
La Faune de Marie Tétart
Auto-édition
Merci à l'auteure pour sa confiance. J'ai déjà eu la chance de découvrir et apprécier son univers avec la nouvelle le dit de l'Oracle et le roman Valadonne ( pour découvrir mon avis, c'est ici https://auroreaupaysdesliv.wixsite.com/auroreaupaysdeslivre/post/valadonne).
Frieda et Nicklaus fuient l'incendie causé par ceux qui cherchent à les exterminer. Avec Dimitri, ils ont réussi à s'échapper et à sauver leur vie.
Mais même des années après, Frieda n'a pas finir de fuir l'Ordre de Ceylhad qui en a toujours après elle et les siens. Pour échapper à l'Ordre, Freida va devoir s'allier à un fidèle de la reine Fia, celle qu'elle hait de tout son être.
Comme dans le précédent roman Valadonne, nous suivons une héroïne, forte, libre qui se révolte contre ces croyances qui asservissent les hommes et surtout les femmes. Les héroïnes sont de l'auteure sont des femmes accomplies, pleines de connaissances, qui assument leur corps et leur sexualité dans un monde qui voudrait au contraire les cacher et les contraindre à la soumission aux hommes.
C'est la quête d'une femme que nous découvrons dans ce livre. Quête vers la liberté de vivre selon ses choix et ses principes. Mais pour autant notre héroïne n'écrase pas tout sur son chemin pour y arriver, contrairement à ceux qu'elle fuit tout au long du roman et qui sont prêts à sacrifier tout le monde pour arriver à leurs fins.
L'héroïne elle ne fait pas que réclamer sa liberté, mais elle aide aussi les autres à y parvenir. Tolérance, aident soutien des plus pauvres, Frieda met l'homme au dessus de tout. Face à elle, les croyances et le pouvoir sont des obstacles puissants mais pas insurmontables.
Pour retrouver ce livre, c'est par ici https://www.marietetart-auteur.fr/la-faune/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fnitterfnitter   22 décembre 2021
- Tu ne comprends donc pas que rien ne peut plus subsister si nous foulons aux pieds nos coutumes ? Le désordre est pire que l’injustice, pire que l’incompétence ou que la faiblesse. Dans le chaos, il ne reste rien à quoi se raccrocher.
- Dans le chaos, tout peut être reconstruit.
Commenter  J’apprécie          190
fnitterfnitter   24 décembre 2021
Des bordels de femmes libres. Les prêtres arrêtent pas de dire que c’est pas bien d’aller les voir. Ils préfèrent que les troupes aillent se servir n’importe où…
Commenter  J’apprécie          210
fnitterfnitter   23 décembre 2021
Bon sang, il n’y a que des hommes, là-dedans, et, pire, des guerriers, bardés d’armes et de cicatrices et hérissés de poils et de fourrures.
Commenter  J’apprécie          233

autres livres classés : chasse aux sorcièresVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2077 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre