AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266188682
Éditeur : Pocket (05/03/2009)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 84 notes)
Résumé :
C'est l'histoire d'un garçon surprenant, l'allure insolite. C'est l'histoire d'un garçon qui vit comme on rêve : sitôt disparu, on ne s'en souvient plus. Et puis, un jour, le voilà papa ! Enveloppant bébé dans un vieux journal, il quitte la maternité sans en aviser ni la mère ni personne. L'enfant sous le coude, il part en cavale à la rencontre des femmes de sa vie. Les femmes connues, les femmes aimées, les femmes croisées : Carla, l'anonyme du jardin des Tuileries... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
livrevie
  15 octobre 2014
Une erreur est à l'origine de ma plongée dans ce roman, mais une erreur que je ne regrette pas. Je ne sais pas pourquoi, il y a quelques mois, en faisant mon marché dans la librairie de livres d'occasion que j'affectionne tant, alors que je cliquais sur le bouton « acheter », j'étais convaincue que ce roman évoquait la vie de J. Teulé. le titre sans doute. Je n'avais même pas pris la peine de lire le résumé, savoir que c'était du J. Teulé me suffisait. Il y a quelques jours, en le prenant sur l'étagère, la question de lire le résumé ne m'a pas effleuré l'esprit. "A quoi bon? Il s'agissait bien sûr une autobiographie". mon cerveau a parfois des ratés...
Dès les premières pages mon erreur me saute aux yeux, ce n'est absolument pas autobiographique, et c'est tant mieux finalement. Je n'aime pas vraiment les autobiographies (paradoxe quand tu nous tiens, mais pourquoi choisir un ouvrage pour lequel on est convaincue que c'en est une ? Les mystères d'une vie livresque...)
Alors je m'immerge à pieds joints dans l'univers décalé de l'auteur, et retrouve les premières touches (ce roman a été publié en 1995) de ce que j'aime tant chez lui. Un réel talent pour les portraits (ces dix femmes sont vraiment très touchantes, tout comme William, ce héros un peu fou à la candeur toute enfantine), un humour décalé où le burlesque côtoie le réel, des scènettes que l'on croirait tirées du théâtre de Guignol mais qui s'enchaînent parfaitement dans cette quête éperdue de la femme qui se souviendra de son vrai nom. Peur de l'oubli quand tu nous tiens.
Comme d'habitude, avec Jean Teulé, j'ai savouré chaque mot, j'ai aimé ce William que d'autres auraient rendu détestable, et j'ai même ressenti de la compassion pour lui. Parce qu'après tout, on a tous peur de l'oubli...
Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          322
comtesseoboulof
  04 février 2012
L'auteur :Jean Teulé
Si je devais raconter son oeuvre, je partirais de ce roman là. Il a été écrit en 1995, il avait un peu plus de la quarantaine, à quelque chose près mon âge aujourd'hui et c'était sa troisième publication. Il ressemblait un peu à son personnage, "blond et bouclé, plus décoiffé que les vents tournants de la Norvège, avec de grands yeux mélancoliques, gris comme le ciel et cernés comme l'horizon". On trouve, dans ce livre, les prémices des romans qui suivront, des duos hors normes, un monde imagé, rabelaisien, les fleurs associées à la femme et à son sexe , des références à Rimbaud, Verlaine et Villon, et une galerie de portrait de femmes tendres, poétiques et cruelles par moment.
William, est un personnage étrange, décalé et naïf, qui part à la recherche (accompagné de son fils fraîchement né) des femmes qui ont jalonnées sa vie. Aucune ne se souvient de lui, tant et si bien qu'il en perd toute insouciance. C'est beau, c'est poétique, loufoque, et parfois tellement vrai. Teulé y parle avec truculence de la vie, de l'amour, du désir et de l'incommunicabilité des êtres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
majero
  11 février 2016
William est 'clappeur', le pauvre type qu'on ne voit jamais à la télé, qui fait des gestes au public pour applaudir ou rire et dont on ne se souvient jamais, ce dont il souffre et il remonte le temps à la rencontre des femmes qu'il a croisé et qui bien sur ne le reconnaissent pas.
J'ai bien aimé la rencontre avec sa prof de dessin à la retraite et prenant le train les jours pluvieux pour regarder dans les gouttes de pluies rajeunir son image.
Je me serais attendu à une histoire plus chaleureuse, plus profonde, mais William n'est préoccupé que par lui-même, plus cohérente aussi car que vient faire ici ce bébé qu'il désire si fort, qu'il vole à sa mère dès sa naissance mais dont il s'en occupe à peine par la suite?
Commenter  J’apprécie          90
Maliae
  27 avril 2014
Les livres de cet auteur ont tous leur propre personnalité, ils sont tous différents, et je dois dire que chaque fois que j'en commence un je ne sais jamais dans quoi je m'engage exactement. Cette fois-ci je suis tombée sans doute sur l'un des plus bizarres de ses livres. Je n'avais jamais lu un tel livre, c'était vraiment super bizarre, mais super bien. Ce livre donne la parole à 10 femmes, toutes très différentes mais toutes ont ce point commun qu'elles vont rencontré de nouveau "William" et toutes vont l'avoir oublié. Toutes ces femmes s'expriment différemment, elles ont toutes leur propre personnalité. Entre celle qui s'aime tellement qu'elle se regarde dans les goûtes de pluie, cherchant à se voir plus jeune, celle qui collectionne les radios de poumons de ses patients et les colles sur un arbre, la prostitué qui cache un tableau d'une grande valeur, ou juste la femme qui apparaît au fond des tasses de saké… Des femmes réelles ou irréelles, mais qui nous parlent de cet homme et de comment durant ces trois jours il va rentrer de nouveau dans leur vie. J'avoue que ce type est vraiment vraiment bizarre, il court le pays avec son bébé sous le bras, il s'impose, et cela entrain des situations complètement folles. Les femmes sont toutes aussi bizarres que cet homme d'ailleurs, tout paraît un peu loufoque dans ce livre, décalé, complètement fou. Et pourtant cela semble presque paraître normal pour tout un chacun. Franchement, j'avais du mal à le lâcher, je voulais toujours savoir qui était la nouvelle femme, comment elle avait connu l'homme, ce qui allait se passer. Les dialogues étaient extraordinaires. Et puis tout semblait avoir un lien, et la fin est superbe (bien que j'ai eu réellement envie de pleurer). Un livre OVNI donc s'il me faudrait le décrire, néanmoins un très bon livre qui m'a fait passer un super moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
luis1952
  28 mars 2018
Un homme oublié. Telle est la vie de notre personnage principal, une vie insipide. On le voit, on lui parle mais on l'oublie aussi vite... C'est pour cela qu'il va chercher, au fil du roman, les traces de son existence dans la vie des femmes qu'il a rencontré. Accompagné d'un nouveau né de quelques heures, il part en cavale (sans prévenir quiconque) à la rencontre de celles qu'il a connues, aimées ou juste croisées. On va ainsi découvrir la vie de Denise, Agathe, Irène et bien d'autres, mais on va surtout en apprendre beaucoup sur notre personnage via les descriptions qu'elles nous font de lui.
Que dire, mis à part que c'est un Teulé… On y découvre tout ce que l'auteur aime. Un personnage plus que décalé, un roman des plus surprenants sans oublier une petite morale que l'on retrouve à travers les pages.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
comtesseoboulofcomtesseoboulof   04 février 2012
Au Moyen Age, à l'entrée des forêts, on greffait aux chênes d'autres fleurs encore plus macabres. On y accrochait des pendus. Et c'est ainsi que, comme disait Villon, chaque cou de voleur ou d'assassin de ce temps là connaissait le poids d'un cul !
Je suis François, dont il me poise,
Né de Paris emprès Amboise,
Et de la corde d'une toise
Saura mon col que mon cul poise...
Et puis bien sûr, pour finir sur une note plus joyeuse, les enfants savent que toutes les nuits du 24 décembre, des sapins entrés dans les maisons fleurissent de cadeaux plus ou moins mérités.
Mais moi c'est autre chose ! dans mon jardin secret, je greffe à mon arbre une radio des poumons de chacun de mes hommes. C'est l'arbre de mes amants. C'est un amantier ! Unique au monde, il ne figure pas dans les dictionnaires de botanique. J'ai vérifié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
luis1952luis1952   28 mars 2018
Mercredi, cinq heures du matin, c'est le jour des enfants ! Dans cette nuit glacée de début janvier et de pleine lune, j'ai eu mal au ventre, alors je l'ai réveillé !
Il m'a aussitôt proposer, de m'emporter dans ses bras. Il s'est dépêché. Il s'est tellement précipité qu'il est parti pieds nus.
-Tu as oublié tes chaussures !
-Fais attention à ne pas glisser sur les pavés gelés.
Ma robe remonte vers là où les jambes se rejoignent et deviennent un trouble pour les garçons. C'est une courte robe qui remonte à cause de la déformation de mon ventre. Par pudeur, je tente de la rabaisser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   30 octobre 2016
Oh, comme j’aime lorsque vous êtes malheureux, car je me vois si bien dans les gouttes qui gonflent et coulent sous vos yeux. Souffrez encore, pleurez beaucoup car dans cette larme-là, qui s’étire et brûle votre joue, je redeviens pré-adolescente qui faisait souffrir les garçons.
Des larmes bouillantes abîment ses joues et les raient de traînées verticales – dégoulinures de nuit étoilée sur sa peau trop sensible. Ah, quel orage sous ces yeux-là et quel bonheur de décevoir autant les gens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   30 octobre 2016
Les jeunes gens de mon âge me terrifient et je les évite autant que je peux. Je préfère les vieux. Lorsque je rêve d’un Roméo idéal, je pense à Mathusalem ! 659 ans, ce type m’aurait rendu folle !
Commenter  J’apprécie          30
TakateruTakateru   18 septembre 2017
" Mais allez, pars, mon enfant, car tu as sûrement bien d'autres choses à vivre. c'est...
- Oh, c'est mon cadeau d'anniversaire ça, maman ? Oh...
- Mais que fais-tu encore William ? William, laisse mon bassin à sa place !
- Oh, mais Maman il ne fallait pas ! Quel beau berceau et que le bébé va être content ! Merci. Ah vraiment Merci, maman et au revoir. (...)
Et l'inconnu qui dit être mon fils s'en va, me laissant ainsi, en vrac, incomplète, défaite et ridicule. Le sol crevé de ma tombe est une bouche aux lèvres de terre qui voudrait téter les étoiles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean Teulé (88) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Teulé
Retour en images sur la 33ème édition de la Comédie du Livre qui s'est déroulée à Montpellier. Erwan Larher, Nicole Ferroni, Sandra Colombo, Michel Moatti, Régine Detambel, Gaston, Iris de Mouy, Tristan Koegel, Ptiluc ou encore Jean Teule... Au total, pas moins de 136 auteurs ont répondu présents à notre invitation.
Site Web Sauramps : https://www.sauramps.com
Retrouvez nous sur :
Facebook : https://bit.ly/2lhDbcc Twitter : https://bit.ly/1UDrTNf Instagram : https://bit.ly/2MEVCE7 Pinterest : https://bit.ly/2K6kiUc
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Jean Teulé

Comment se prénomme le personnage principal du roman "Rainbow pour Rimbaud"?

Roger
Robert
Ronan

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : Jean TeuléCréer un quiz sur ce livre