AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845804199
Éditeur : Tonkam (01/12/2004)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Avec la fin de la guerre qui se profile, la course aux documents gagne en intensité. Adolf Kaufmann rentre au pays mais une mauvaise surprise l'attend : sa mère a épousé Togué, l'homme qu'il recherche. Pire, celle qu'il aime, Elisa, vit une idylle avec Adolf Kamil ! Avec la conclusion de ce drame humain, Tezuka fait preuve une fois de plus d'un talent incroyable de mise en scène des sentiments. La guerre n'a jamais semblé aussi tragique et absurde. L'Histoire des 3 ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Davalian
  03 juillet 2017
Ce quatrième et dernier volume répond à (presque) toutes les attentes et achève en beauté cette épopée qu'est l'Histoire des trois Adolf. Les dix chapitres s'adressent ici aux jeunes et moins jeunes, qu'ils vivent en Asie, en Amérique ou en Europe.

Le propos est ici équilibré entre les trois personnages principaux et le véritable protagoniste : Sohei Togé. Après un démarrage qui lui est franchement favorable, le voilà qui doit à nouveau composer avec son passé et des heures difficiles. L'enquête relative aux origines de Hitler reprend donc de plus belle. Cette question est une composante de l'intrigue, mais elle apparaît pour ce qu'elle est : un prétexte pour lancer des personnages et les inscrire dans un contexte bien précis.

Le prétexte peut sembler léger sans que cela ne dérange pas la lecture. Il faut dire que le sujet est suffisamment vaste pour que le lecteur ne se pose aucune question et reste dans l'intrigue. L'on pourra toutefois reprocher que certains personnages apparaissent et disparaissent en fonction des besoins directs de l'histoire, sans tenir compte de leur évolution propre. Il en est de même pour le dernier chapitre, qui s'écarte de la Seconde guerre mondiale, offre des perspectives plus intéressantes... mais ne semble exister que pour solder les comptes. Les explications fournies sont crédibles mais la frustration demeure : c'est le prix à payer pour s'attacher aux personnages.

Les dessins sont sympathiques. Dans l'ensemble, ils sont agréables et plutôt réalistes. Certaines séquences sont franchement exagérées, donnant l'impression d'avoir des personnages avec une sensibilité à fleur de peau ou avec des membres en caoutchouc. Certaines planches (notamment le passage se déroulant dans la chambre du jeune Adolf) resteront dans les esprits.

Sans contestation, voici un manga de qualité qui mérite d'être considéré comme une bande dessinée réussie. Ce support permet de passer un bon moment tout en apportant une vision originale de la Seconde guerre mondiale. Il s'agit donc d'une référence ! A lire et à faire partager autour de soi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Mladoria
  24 décembre 2014
Ce tome final est absolument génial pour ce qui est de la tension dramatique.
Poussés par les événements et la force de l'Histoire, les héros en viennent à se haïr. Entre les bombes et l'accélération de la guerre, nous assistons à la descente aux enfers d'Adolf Kaufmann qui perd tout sens des réalités pour plonger dans un fanatisme guerrier, somme toute assez similaire à celui du troisième Adolf, celui dont L Histoire garde une trace.
Le destin du deuxième Adolf est plus clément même si l'issue en est tout aussi brutale.
Le monde sait ce qu'il advient du troisième.
L'histoire se termine bien des années plus tard dans un désert.
Dans ce tome, TEZUKA décortique et expose la notion de loyauté, d'honneur, de fidélité. Des personnages dont le courage virent parfois à l'absurdité, des obsessions qui virent au fanatisme et qui font oublier que la guerre peut faire perdre bien plus que la vie. Elle peut chasser l'humanité de l'homme et faire de lui une bête sans coeur ni morale.
Un manga brillant de réalisme, poignant et choquant qui confronte aux noirceurs de l'âme mues par l'enfer de la guerre. A lire absolument.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
svecs
  19 janvier 2017
Un dernier tome qui me laisse une étrange sensation. Les choses démarrent bien, dans la lignée du tome 3. Je me dis que (et je fais me faire lyncher en place publique pour oser une telle comparaison) Tezuka utilise les mêmes ficelles queKen Follet dans sa manière de méler histoires et Histoire et de jouer d'un panel de personnages finalement très stéréotypés qui fonctionnet comme autant d'archétypes.
Puis la chute qui ne vient pas. Beaucoup de Togué qui continue de me hérisser comme personnage, une couche de drame sur un lit de tragédie avec du malheur en sauce pour bien émouvoir. et la chute qui ne vient pas. Tezuka s'est senti obligé de conclure son récit en Palestine, Kamil ayant rejoint l'armée d'un Israel fraichement créé et Kaufmann, membre de l'OLP par un concours de circonstances. Et si il avait jusque là parfois fait preuve d'une relative légèreté dans son utilisation du contexte historiqure (ce n'est pas le sujet mais il occule allègrement l'atmosphère belliciste, le fanatisme, le racisme qui gangrénait la société japonaise, se limitant à quelques allusions aux exactions en Mandchourie), il se vautre cette fois à force de raccourcis et de demi-vérités. le regard qu'il porte sur la question palestinienne est assez incompréhensible. Il est amusant de voir qu'il repésente essentiellement les membres de l'OLP enturbannés comme des "arabes de cinéma hollywoodien", ce qui en dit long . Il est dans l'image d'Epinal mal digérée. Il a compilé 2-3 faits et utilisé ce contexte pour habiller son dernier acte dans un dernière souche de violence, mais sans se poser de questions sur la pertinence de sa représentation. C'est dommage parce que cette conclusion tombe complètement à plat et laisse un goût désagréable. Il aurait pû en finir beaucoup plus facilement et efficacement, abandonnant les personnages dans les ruines de Kobé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ubikson
  27 octobre 2012
Clap de fin pour la saga de Tezuka qui s'étend de 1936... à 1983 !
Adolf Kaufmann, qui a gravi tous les échelons au sein des Nazis, découvre que sa mère s'est remariée avec.. Sohei Togué !
Refusant tout net la relation entre son ennemi et la veuve de son père, le secrétaire personnel d'Hitler, membre de la police spéciale, va retrouver Adolf Kamil et la jeune Elisa au pays du soleil levant... et découvrir qu'ils sont fiancés.
Le torchon brule entre les deux amis d'enfance, et la spirale de la guerre finissante va les emporter dans un tourbillon de violence et d'horreur.
Pour faire simple, L Histoire des 3 Adolf est un monument de la BD, au même niveau que Maus, et reste, lecture après lecture, un bonheur incomparable. Ce n'est pas pour rien que Tezuka porte le nom de "Dieu du Manga" !!!
Un chef d'oeuvre !
Commenter  J’apprécie          30
cyberugo
  24 mai 2012
Voici le dernier volume de cette tétralogie !
On peut clairement annoncer que le dénouement est à la hauteur du climat retranscrit par les 3 premiers volumes. La peur puis la violence des bombardements du Japon sont retranscrits avec violence, ainsi que l'atmosphère angoissante et terrorisante qui régnait parmi les populations.
Le dénouement de l'intrigue est proprement cataclysmique, avec bon nombre de relations qui explosent et volent en éclats.
C'est aussi bien dans cette perte totale de repères et de références affectives que dans le climat de terreur qui règne à la fin de la guerre que l'on se rend vraiment compte de l'impact de cet événement historique sur les populations. C'est réellement un coup de maître que d'avoir réussit à retranscrire ces éléments vécus avec tant de brio !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
DavalianDavalian   02 juillet 2017
- C'est vrai que t'es un nazi...
- Mais toi, t'es un nazi à part, t'es mon copain.
Commenter  J’apprécie          100
BibliotekanaBibliotekana   07 mai 2015
-Conduisez ces 2000 juifs jusqu'à Buchenwald.
-Ils iront à pied ?
-Vous ne les laisserez pas se reposer, abattez les traînards. Autre chose, ne leur donnez pas à manger. Pas plus de la moitié doit arriver au camp. La place manque.
Commenter  J’apprécie          10
DavalianDavalian   02 juillet 2017
- Les Japonais sont incapables de se battre si loin de leur pays !
- Où est-ce que nos soldats vont se procurer de la nourriture japonaise ?
Commenter  J’apprécie          20
py314159py314159   29 octobre 2017
On qualifie souvent d'enfer les villes bombardées, le mot me semble insuffisant, apocalypse décrit mieux ce spectacle atroce de centaines de vies qui s'évanouissent en quelques instants.
Commenter  J’apprécie          10
py314159py314159   29 octobre 2017
Je n'apprendrai jamais comment tuer à ma fille ! Si tous les enfants apprenaient ça, l'humanité disparaîtrait.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Osamu Tezuka (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Osamu Tezuka
"S?il te plait, lis la Vie de Bouddha de Tezuka car ce manga t?ouvrira peut-être les yeux et te montrera à quel point, parfois, on se trompe de chemin?"
Salut à toi ! Voici une nouvelle fois un Mangado - La voie du manga sur La vie de Bouddha de TEZUKA Osamu. Pour ne louper aucune vidéo et nous soutenir, pense à t'abonner à la chaine youtube de Manga-News et de la Bande Animée !
La Bande Animée : https://www.youtube.com/channel/UCIUDG8qPmRfXNXT5W0JO2zg/?sub_confirmation=1
Manga-News : https://www.youtube.com/channel/¤££¤15Mangado6De Bouddha de TEZUKA Osamu14¤££¤6rmAqHIg/?sub_confirmation=1
+ Lire la suite
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

ayako

en quelle année Jiro revient de la guerre?

1849
1987
1949
1807

6 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Ayako, tome 1 de Osamu TezukaCréer un quiz sur ce livre