AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les quatre cavaliers (Laura Thal... tome 2 sur 4
EAN : 9791038111721
560 pages
MxM Bookmark (15/06/2020)
4.03/5   47 notes
Résumé :
Elle est pompier et veut sauver l'humanité. C'est un cavalier de l'apocalypse venu la détruire. Découvrez une histoire d'amour interdite née d'un chaos sanglant.

Ils sont venus sur Terre - Pestilence, Guerre, Famine et Mort. Chevauchant leurs effroyables destriers, les Quatre Cavaliers ont parcouru le globe, avec chacun le pouvoir d'anéantir l'humanité. Ils sont venus sur Terre... pour nous éliminer tous.

Le jour où Jérusalem tombe, Mir... >Voir plus
Que lire après Les quatre cavaliers, tome 2 : GuerreVoir plus
La bête de l'ombre, tome 1 : Rejetée par Eve

La bête de l'ombre

Jaymin Eve

3.92★ (238)

4 tomes

La Meute Weston, tome 1 : Sept ans par Dark

La Meute Weston

Dannika Dark

4.17★ (73)

4 tomes

Le dernier Drae, tome 1 : Pacte de sang par St. Clare

Le dernier Drae

Kelly St. Clare

3.84★ (170)

3 tomes

Drewid, tome 1 : De la pluie sur les cendres par Chevallier

Drewid

Laurence Chevallier

4.37★ (922)

4 tomes

Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 47 notes
5
8 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Oh la grosse claque ! Cela fait déjà plusieurs jours que j'ai terminé "Guerre" le 2ème tome de la saga "Les quatre cavaliers" de Laura Thalassa, mais rien à faire, j'ai toujours des images dans la tête de certaines scènes.....Ce livre m'a vraiment pris au tripes, pour le pire et pour le meilleur!

En effet, il faut avoir le coeur bien accroché car le récit est violent, plus violent que dans le premier tome, qui était lui aussi déjà assez impitoyable avec les très nombreuses victimes, mais leur manière de mourir était moins brutale (en tout cas, c'est mon avis : décéder dans son lit d'une peste fulgurante est moins "sauvage" que finir décapité dans un camp de guerre....).

Dans "Guerre", petite originalité, nous ne nous retrouvons pas aux Etats-unis (ou au Canada, c'est presque kiff kiff), non, là, nous nous retrouvons en "Nouvelle Palestine" (alias Israel actuel) où Miriam, notre héroine de 22 ans, survit tant bien que mal, puisque cela fait plus d'une décennie que le monde a été perturbé avec l'apparition soudaine des quatre cavaliers de l'Apocalypse, puis leur disparition, puis le retour de Pestilence, sa "disparition"....Et enfin, Guerre apparait, prêt à déclencher le chaos, la haine et le sang en levant une armée avec lui et parcourant et tuant tous les humains sur son passage....Il apparait d'abord dans la région de Jérusalem et c'est une fois arrivé dans cette ville que Guerre va croiser le regard de Miriam....Il aurait dû la tuer mais il va la reconnaître comme étant l'épouse que lui a envoyé Dieu.....

Le destin de Miriam va devenir complètement fou, puisque étant revendiquée comme épouse du Cavalier de l'Apocalypse, elle doit faire face aux regards généralement bien peu bienveillants de "l'armée" de Guerre.....Cette armée, ce sont en fait les habitants des villes attaquées, qui ne sont pas morts durant l'assaut et qui ont juré allégeance à Guerre et à participer comme "soldats" (ceux qui refusent sont décapités....).

Tous ces gens qui ont tout perdu craignent, vénèrent et détestent Guerre....Ils lui obéissent car ils n'ont pas le choix car il peut les tuer en claquant des doigts....D'ailleurs, l'auteure américaine, Laura Thalassa, ne nous épargne aucun détails quant au sort réservé aux traites et à ceux qui ont osé se rebeller....

Nous le savions depuis le 1er tome, à partir du moment où les quatre Cavaliers sont apparus sur Terre, tous les moyens modernes de communication sont tombés en panne....Les humains n'utilisent plus d'électricité (internet, n'en parlons pas...), les voitures ne roulent plus non plus.....

Pour communiquer de villes en villes, dorénavant, le plus rapide et le plus "fiable", après l'envoi de messager à chevaux, ce sont les pigeons qui font le taff.....Le problème, c'est que Guerre a donné l'ordre de brûler en premier les pigeonniers (il n'est pas con !)....Et du coup, les gens ne savent pas qu'une armée, une horde meurtrière et sauvage arrive et prend d'assaut avec une brutalité sans nom toutes les villes et tous les villages sur leur passage.....Et Guerre a également sa propre "petite armée" personnelle avec des soldats "increvables" pour terminer le travail au cas où il resterait des survivants après leur passage....

L'armée de Guerre se déplace à pied, comme au temps des conquêtes du désert. Il y a aussi les chevaux, bien évidemment (pas de chameaux, par contre, dommage !).....Pour les chevaux, n'oublions pas celui de Guerre, Deimos, qui va avoir un rôle important, puisque le compagnon fidèle et immortel du Cavalier....

Malgré les très (trop) nombreux moments dramatiques où la tension des massacres m'emportait, j'ai aussi énormément apprécié les pensées de Miriam et son sarcasme....Comme lorsque elle se dit que se déplacer en vélo serait moins fatiguant qu'à pied....Par contre, charger en hurlant à l'entrée des villes serait un peu ridicule sur un vélo.....C'est mieux avec des fantassins et des cavaliers.....

Ah oui, et comme les armes à feu ne fonctionnent pratiquement plus, (la plupart s'enraillent et tuent leur propriétaire quand il tire), du coup, l'armée de Guerre combat avec des épées, des machettes et autres armes tranchantes....Du coup, vous vous doutez que le sang gicle de partout et que le "découpage" d'êtres humains bat son plein, n'épargnant ni les enfants ni les vieillards.....

Oui, ce livre est vraiment dur dans sa lecture avec des détails très crus, et nous suivons le tout avec les yeux de Miriam qui souhaiterait tellement sauver tout le monde mais qui n'y arrive pas.....Elle semble apporter une attention particulière aux gens qu'elle croise, se fera des amis, des alliés mais aussi des ennemis.....

Et il y a Guerre qui la considère comme son épouse promise...Il lui apporte protection mais elle, même si elle ne peut nier son physique ultra attractif (il est aussi beau que son frère Pestilence, même si c'est totalement dans un autre genre).....Miriam va devoir percer la carapace de Guerre, lui faire comprendre que tous les humains ne méritent pas la mort....Cela va être dur, très dur pour elle, psychologiquement, affrontant des déceptions et désillusions immenses mais aussi des petites lueurs d'espoir....

Le fait que se côtoyer durant plusieurs semaines, voire mois, sur les routes arides du désert jusqu'à l'Egypte, Guerre et Miriam vont apprendre à se connaitre, même si c'est plus difficile de se comprendre.....

Alors oui, ce 2ème tome est un coup de coeur ! Il m'a fait voyager dans des contrées très peu utilisées dans les romances paranormales, avec des personnages principaux (Miriam est née d'un père musulman et d'une mère juive) et des personnages secondaires peu communs ayant une mentalité et une culture très différente des occidentaux (notamment des américains...).

L'histoire d'amour entre Guerre et Miriam est intense, faite de larmes, de violence mais aussi de moments de douceur et de profond respect.....Nous passons très clairement par différents sentiments, souvent totalement opposés quand on aborde leur relation si particulière, qui a été décidée par Dieu, bien avant la rencontre entre eux-deux....Leur destin était lié, prévue à l'avance....D'ailleurs, si l'héroïne du 1er tome était immunisée contre la peste de Pestilence (ah ah), ici, Miriam comprend la langue "des Dieux" que parle Guerre, ce qui les surprend tous les deux, d'ailleurs !

Laura Thalassa a le chic de décrire les sentiments amoureux et de mettre le doigt sur le moment précis où nos personnages découvrent l'amour avec un grand A....C'est d'autant plus exaltant quand cela concerne un personnage censé être "non humain", voire "inhumain".......

Le prochain tome sera consacré à Famine, j'ai vraiment hâte car je dois bien admettre que je suis accroc au style d'écriture de Laura Thalassa qui jongle très bien entre les descriptions de scènes d'amour et de scènes de massacre.....Mais j'ai aussi très hâte de lire le 4ème tome qui sera sur Mort (Thanatos), car encore une fois, nous pouvons l'apercevoir un peu dans ce tome, et ce coquin, avec son charisme (et son physique - il a des ailes !!!!) me rendent vraiment très curieuse de faire véritablement connaissance avec lui dans le tome qui lui sera consacré (je me demande quelle sorte de nana va pouvoir gagner son coeur car jusqu'à présent, il semble être le cavalier le moins "humain" (au niveau de l'apparence) car malgré tout, il semble respecter (aimer ?) ses frères....Oui, Mort est un personnage qui me fascine et qu'il me tarde de découvrir !

Ma note : 18,5/20 - Coup de coeur !
Lien : https://lespassionsdeviedefu..
Commenter  J’apprécie          10
J'avais eu un coup de coeur foudroyant pour le tome 1, consacré à Pestilence. C'est avec empressement que je me suis lancée dans le 2ème tome, celui-ci consacré à Guerre.

ℓ'нιѕтσιяє : L'auteure nous plonge dans l'horreur de la vie de Miriam, habitante de Jérusalem lors des premières pages. L'arrivée du Cavalier Guerre avec son armée dans la ville la remplit de terreur mais sans pouvoir se l'expliquer, il l'épargne et décrète qu'elle est son épouse. Si elle veut vivre, elle n'aura pas le choix de le suivre, lui et son armée qui sillonnent le Proche-Orient afin d'anéantir l'espèce humaine. D'un raid à un autre, elle fera tout son possible pour déjouer les plans du Cavalier.

ℓєѕ ρєяѕσииαgєѕ : J'ai beaucoup aimé l'héroïne de ce 2ème tome que j'ai trouvée courageuse, touchante au caractère bien trempé. Terriblement têtue (comme moi 😂) et tout à fait empathique, pleine de compassion, sensible. Sa cause est noble bien qu'elle soit vouée à l'échec mais je l'ai admirée pour ne jamais avoir baissé les bras. Un personnage persévérant, qui, malgré son attirance pour Guerre, ne perdra jamais de vue son objectif premier : sauver l'humanité. Mais l'amour et la guerre sont impossibles...
Guerre me laisse une impression beaucoup plus mitigée. Au premier abord, il apparaît comme autoritaire, intransigeant, macho, sans coeur. Il est tout l'inverse de Miriam : dénué d'empathie et de compassion, incapable de s'émouvoir. Rien ne comptait plus que sa mission, sa guerre, les volontés de Dieu. Il est un personnage terriblement violent, fermé. Et pourtant ses réactions face à Miriam m'ont laissée carrément dubitative. Je les ai trouvées en totale opposition à son caractère.

яєѕѕєитι géиéяαℓ : La plume est une merveille à lire, addictive et prenante. J'ai été captivée par les aventures de ce camp qui malgré les horreurs qu'ils ont subies, reste soudé. J'ai adoré les notes d'humour disséminées un peu partout dans ce 2ème opus sans pour autant lui faire perdre de son caractère dur et grave.
C'est sanglant, ça remue les tripes de lire que les habitants de ces villes n'ont aucune échappatoire, qu'ils vont subir de terribles pertes pour certains. On assiste, impuissants, au massacre de nos semblables et il y a eu un moment où le désespoir m'a saisie au point que j'ai demandé à l'héroïne de se suicider pour mettre fin à toutes ces horreurs. J'ai eu l'impression que l'intrigue a fait du sur-place mais la plume m'a détournée de cette apparente lourdeur.
L'unique point négatif que je soulignerai (et ce n'est qu'une question de perception) c'est que la romance entre les deux protagonistes m'a paru étrange. Exagérée. Incompréhensible, si je dois être honnête. Je n'ai pas bien compris comment un Cavalier si violent et inhumain a pu tomber amoureux d'une humaine au point de le changer en profondeur. Je n'ai pas trouvé ça subtil contrairement au premier tome.
Cependant, je ne manquerai pas de lire les tomes suivants, j'adore l'univers des Cavaliers de l'Apocalypse et plus encore ce que l'auteure en fait.
Pour conclure, je recommande aux férus d'urban fantasy, peut-être de romance et qui ne sont pas rebutés par des scènes sanglantes.
Commenter  J’apprécie          10
(Retrouver tous mes avis lectures sur mon instagram @ocean.ofbooks et sur ma page Facebook ocean.ofbooks)

• Titre : "Les quatre cavaliers - 2.Guerre"
• Tome : 2/4
• Genre : Roman +18
• Thème : Romance paranormale, apocalypse, fantasy, guerre, urban fantasy.
• Auteur(e) : Laura Thalassa
• Traduction : Cécile Fruteau
• Éditeur : Éditions Bookmark
• Collection : Infinity
• Note : 3/5

• Citation : 
" - Quatre calamités, quatre chances.
- Quatre chances pour quoi ?
- La rédemption. "


• Résumé : 
" le jour où Jérusalem tombe, Miriam comprend que sa vie ne sera plus jamais la même. Les maisons brûlent, les rues sont rouges de sang, et une armée perfide massacre jusqu'au dernier résident. Impossible de survivre à cette tragédie, encore moins quand elle attire l'attention de Guerre lui-même. Mais quand le colossal et terrifiant Cavalier finit par la rattraper, au lieu de la tuer, il la ramène avec lui car elle est apparemment son épouse.

Désormais, la jeune femme est confrontée à un avenir effroyable dans lequel elle regarde son monde brûler, une ville après l'autre. le responsable n'est autre que son "mari", cet homme de tout évidence invincible, mais qui sait se montrer doux et aimant, et bien déterminé à la reconquérir.

Or, s'il est une chose que Miriam à apprise, c'est que l'amour et la guerre ne peuvent coexister. le choix auquel elle doit faire face est donc incommensurable : se soumettre à Guerre et assister à la fin de l'humanité, ou tout sacrifier pour l'arrêter.


• Avis : 
Tout aussi plaisant que le premier mais sans plus.

J'ai apprécié les personnages, l'ambiance et les questions, les dilemmes que soulève l'histoire. Il faut le reconnaître, cette saga a un côté très addictif.

Cependant tout comme le premier tome, l'histoire d'amour est vraiment particulière. Bien que j'avais fini par adhérer au couple Pestilence/Sara malgré les souffrances, je n'adhère absolument pas celui de Guerre/Miriam.
Oui, Guerre ne pouvait pas être représenté autrement et en çà le personnage est crédible mais au vu de ses actes je ne comprends pas comment Miriam parvient à l'aimer et pardonner. Pas sûr que cela soit très crédible pour le coup.

Par contre, plus j'avance dans l'histoire et plus il me tarde de rencontrer Thanatos.

Et vous, que pensez-vous de cette saga ?
Commenter  J’apprécie          10
Deuxième Tome, deuxième cavalier de l'apocalypse dompté, coucouche panier.
Je dois dire que j'aime beaucoup le caractère bien trempé des héroïnes de cette saga. Elles ne s'en laissent pas compter (quoique des fois, les faiblesses devant le physique angélique de ces mâles divins m'ont fait grincer des dents, l'attirance sexuelle a ses limites selon moi mais bon, il s'agit de fiction et de romance alors admettons).
Il semblerait que le tome suivant continue dans cette voie et donc le suspens n'est pas vraiment le point crucial de cette saga, mais l'écriture et l'humour sont sympa donc je poursuis avec le troisième cavalier, FAMINE donc...
Commenter  J’apprécie          60
Chronique de Diana :

J'avais beaucoup aimé mes débuts avec cette auteure et cette saga, j'ai donc sans hésité lu la suite. Après Pestilence, c'est Guerre qui fait son entrée sur Terre en quête de la rédemption des hommes.

Ce roman est assez similaire dans sa construction avec le premier, pas mal de déplacements avec le duo principale, et quelques personnages secondaires qui aident à faire avancer la réflexion du cavalier.

C'est une bonne lecture même si elle ne révolutionne pas le genre, on se laisse facilement emporter d'autant plus ici où la localisation en territoire israélo-palestinien donne encore plus matière avec le cavalier Guerre.

Miriam avance au jour le jour dans ce chaos qu'est le monde à l'ère des cavaliers. Elle survit dans un monde qui ne reflète pas forcément le meilleur de l'homme. Chose intéressante, elle va se retrouver associer à Guerre qui dit qu'elle est son épouse et va tenter de le faire renoncer à sa mission. C'est pourtant une héroïne qui vit grâce à la fabrication d'arme. C'est assez paradoxale chez elle qui veut la paix mais qui pour survivre fait des armes dans le but de tuer. Je n'avais pas eu cette impression d'ambiguïté avec la première héroïne et son cavalier.

J'ai aimé les voir évoluer, chercher une rédemption en se trompant, pour finalement rendre les armes. Miriam et Guerre sont un couple atypique, qui n'aura pas un parcours simple et qui gardera en mémoire les morts laissés en bord de route.

C'est une lecture divertissante, le thème des cavaliers étant très connu il est difficile de surprendre un lecteur qui a déjà lu des sagas ayant ce même axe. Cependant le seul aspect surnaturel étant le cavalier, ça reste intéressant à lire pour le voir s'humaniser et tenter de comprendre la complexité de l'être humain. Guerre est un personnage qui est né de la haine chez l'homme et qui en joue tout au long de sa mission. Miriam, elle se destinait à sauver des vies en tant que pompier. Un couple improbable mais très accrocheur.

J'ai été séduite, je lirai la suite sans aucun problème, il y a 600 pages mais ce roman n'a pas fait une journée entre mes mains.

L'homme réussira t'il à prouver qu'il peut changer et être sauver, les deux autres cavaliers nous le diront.
Lien : https://followthereader2016...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Je recule en trébuchant. Le talon de ma botte dérape sur l’une de mes flèches et je tombe durement sur les fesses. Le Cavalier s’avance, le soleil illuminant sa peau hâlée et éclairant ses iris. Il ne me lâche pas des yeux, nos regards comme prisonniers l’un de l’autre. Je relève le menton avec défi malgré ma frayeur. Mon corps tremble de peur. Guerre redresse sa lame… Mais ne m’achève pas. Il me scrute pendant un long moment – assez pour que je me demande pourquoi il hésite. Ses prunelles s’attardent sur le creux de ma gorge, et son épée vacille. Qu’est-ce qu’il fabrique ? Ma main se contracte, désireuse d’aller toucher ma gorge et sentir la cicatrice macabre qui l’orne. Les yeux de Guerre remontent vers mon visage. Il y a maintenant quelque chose de différent dans son expression, quelque chose qui me terrifie d’une tout autre façon.
— Netet wā neterwej. « Tu es celle qu’Il m’a envoyée. » Je tressaille au son de sa voix. Ses mots ne sont ni hébreux, ni arabes, ni yiddish, ni anglais. Il ne parle aucune langue que je reconnaisse… et pourtant je le comprends.
— Netet tayj hemet. « Tu es mon épouse.
Commenter  J’apprécie          00
Comment peux-tu vouloir notre mort à tous ?
— Ce n’est pas le cas.
— Oh, c’est vrai. C’est ton patron qui le veut.
— Crois-le ou non, dit Guerre d’un air las, mais il y a d’autres créatures sur cette planète qui méritent d’être sauvées. Des créatures que les humains ont systématiquement annihilées. As-tu déjà songé que même si vous êtes les enfants préférés de Dieu vous n’êtes pas les seuls qu’Il ait ?
— Alors tu fais ça pour sauver les moustiques ? J’imagine que je pourrais presque en rire si je n’étais pas aussi en colère. L’envie de balancer mon verre me démange.
— Il y a eu plusieurs extinctions de masse sur cette planète, Miriam. Et avant que mes frères et moi n’apparaissions, le monde se dirigeait vers la suivante, une dont seuls les humains étaient responsables.
Commenter  J’apprécie          00
— Ressentez-vous quelque chose quand vous tuez ? Il est temps de me faire ma piqûre de rappel : Guerre est le méchant de cette histoire. Il s’interrompt, le dos tourné.
— Oui. J’attends qu’il développe. Le silence s’allonge.
— J’éprouve une soif de sang et de l’excitation, et la profonde satisfaction du travail bien fait. Il le dit comme s’il parlait du temps qu’il fait et pas du massacre de milliers d’innocents. Il se tourne vers moi.
— Je suis à toi et tu es à moi, Miriam… Je tremble à ces mots.
— Mais je ne suis pas comme toi, et tu ne devrais jamais l’oublier.
Commenter  J’apprécie          00
Je ne comprends pas pourquoi il nous faut monter à cheval alors que les vélos existent. Ces derniers n'ont jamais faim, ne sont jamais fatigués, ne répandent pas leur crottin partout et, surtout, ils n'essaient pas de mordre à tout bout de champ sous prétexte qu'ils sont de sales carnes capricieuses.

Cela étant dit, il faut être honnête. Une armée à bicyclette ne serait pas très effrayante.
Commenter  J’apprécie          00
Je ne comprends pas pourquoi il nous faut monter à cheval alors que les vélos existent. Ces derniers n’ont jamais faim, ne sont jamais fatigués, ne répandent pas leur crottin partout et, surtout, ils n’essaient pas de mordre à tout bout champ sous prétexte qu’ils sont de sales carnes capricieuses. Cela étant dit, il faut être honnête. Une armée à bicyclette ne serait pas très effrayante.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (95) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5258 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}