AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1703299825
Éditeur : Auto édition (09/11/2019)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Quand la curiosité est vraiment un vilain défaut…
Paris, Lyon, Alicante. Une série de crimes méthodiques, au modus operandi similaire.Un suspect bien sous tous rapports, au passé lourd d’une blessure jamais refermée.Louise, derrière la fenêtre de son appartement de Montmartre ou la vitrine de la librairie où elle travaille, s’éprend d’un inconnu au charme fou.Bientôt, des coïncidences troublantes et des mensonges, l’incitent à voir en lui le coupable des meur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Marie-Nel
  15 novembre 2019
Lorsque Sébastien Théveny m'a proposé de lire son roman en avant-première, je n'ai pas pu résister et j'en étais fort honorée, je le remercie d'ailleurs pour cela. Il fait partie, pour moi, de ces auteurs auto-édités qui sont des valeurs sûres avec lesquels je suis certaine de passer de bons moments. J'ai lu tous les romans de Sébastien Théveny, aucun ne m'a déçue, que ce soit ses recueils de poèmes, ses thrillers ou plus récemment un plus intimiste et plus sensible avec 8 minutes de soleil en plus. Je ne dis pas ça par complaisance ni pour faire plaisir à l'auteur, si quelque chose ne me plaisait pas, je le dirais. Son style d'écriture est bon, il sait se renouveler, il est bon dans l'exercice du suspense en faisant des chapitres courts, portant sur des personnages différents, distille les révélations avec parcimonie et surtout il sait mener son lectorat par le bout du nez. Enfin, en tout cas, la sauce Theveny prend à chaque fois avec moi, je me suis fait avoir ici aussi.
Je ne vais pas trop revenir sur l'histoire. Cela risquerait de mettre le suspense par terre, et ce serait vraiment dommage de vous en dire trop. Surtout que chaque indice est important. Ça je ne m'en suis rendue compte qu'à la fin, où un détail abordé au début ou au milieu ou ailleurs (je ne veux rien divulguer!) peut se révéler important pour le final.
Le prologue nous plonge directement dans l'action avec une course poursuite entre un homme et des inspecteurs de police. Ensuite, nous faisons la connaissance de Louise. Elle travaille dans une librairie, est célibataire et vit dans un petit appartement sous les toits à Paris. Elle aime, quand elle est chez elle, passer sa tête par son velux pour observer les fenêtres voisines. C'est ainsi qu'un jour, elle repère un homme dans les appartements en face, et se prend au jeu de l'épier dans le moindre de ses faits et gestes allant même jusqu'à le suivre dans ses déplacements. En même temps, on va assister à une autre filature, un homme qui en suit un autre qui va être assassiné. Et là, nous retrouvons nos inspecteurs du début. On va partir ensuite à Budapest, avec l'histoire d'autres personnes. Mais l'homme ne va pas se cantonner à un seul meurtre. Nous, en tant que lecteurs, on va le voir en commettre d'autres. Et la grande question est de se demander ce qu'ils peuvent bien avoir tous en commun, un étudiant, une vendeuse de souvenirs, une infirmière...qu'ont-ils à voir ? Ils n'habitent même pas au même endroit. C'est un véritable sac de noeuds pour nous, et pour la police également qui aura bien du mal à relier tous ces meurtres. Et que peut bien venir faire au milieu de tout cela Louise et l'homme qu'elle épie ? Et quel rapport également avec ces personnes de Budapest ?
Comme vous pouvez le voir, plusieurs mystères s'entrecroisent pour donner un suspense efficace, car à aucun moment, je ne suis arrivée à trouver un point commun entre tous ces indices. Vous comprendrez donc combien la lecture se fait avec avidité, sous tension. J'avais l'impression que mes yeux n'allaient pas assez vite pour lire, tellement je voulais savoir. On pourrait penser comme cela que l'auteur s'éparpille en ayant plusieurs pistes, mais aucunement, il a suivi une trame qui devient logique quand on connait le fin mot de l'histoire. Je dois bien avouer, que, lorsque j'ai su, je me suis empressée de relire des passages qui ont tellement d'importance mais sont passés totalement inaperçus à la première lecture.
J'ai bien aimé le personnage de Louise, je l'ai vue plusieurs fois frôler le danger sans qu'elle le sache, j'avais envie de la retenir par le bras et lui dire de ne pas y aller. Mais ce n'est qu'un personnage de papier qui a su prendre de plus en plus d'importance jusqu'à la croire réelle. L'auteur aime bien jouer avec ses personnages, les mener en bateau, leur faire risquer leur vie. Il aime leur torturer l'esprit, tout comme il aime le faire avec l'esprit de ses lecteurs. Il fait quelques touches d'humour qui amènent un peu de légèreté à l'ambiance. Il met un peu de lui dedans, en tout cas, on retrouve certaines de ses caractéristiques si on le suit sur les réseaux sociaux, comme son amour des puzzles ou de la bière. Il décrit également une librairie parisienne comme beaucoup aimeraient avoir, où les auteurs auto-édités ont leur place, tout comme les autres. Il fait ainsi des clins d'oeil à ses amis auteurs ou à ses propres romans déjà publiés.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman et je vous le recommande vivement. Lire ce livre est gage d'un très bon moment de lecture, à se torturer les méninges pour arriver à dénouer ce sac de noeuds. Si vous arrivez à trouver la solution avant d'arriver à la fin, venez me le dire, je vous tirerai mon chapeau ! En plus, Sébastien Théveny nous emmène en voyage entre Paris, Budapest ou Alicante. À chaque fois, il sait nous imprégner des décors par des descriptions nuancées et légères. Il sait bien poser l'action et l'atmosphère qui va avec. Un roman vraiment complet, avec du suspense, des meurtres, de la densité dans l'action et les personnages, beaucoup d'originalité également, mais ça je ne vous dirai pas où de peur de vous dévoiler l'intrigue, mais vous verrez qu'il fallait oser y penser. Pour conclure, je vous dirai juste de vous précipiter sur ce roman pour passer un moment de lecture incroyable. Si vous connaissez l'auteur, vous savez déjà à peu près de quoi il est capable. Si vous ne le connaissez pas encore, n'hésitez plus, ce roman est un bon moyen pour vous rendre compte du talent d'écrivain de Sébastien Théveny.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathf
  27 novembre 2019
Une série de meurtres sont commis à Paris, Lyon et Alicante avec un modus operandi identique.
Les victimes n'ont rien en commun ce qui déstabilise les enquêteurs des trois villes.
Paris - Louise, libraire, s'éprend d'un inconnu qui habite en face de chez elle. Elle décide alors de l'épier derrière la fenêtre de son appartement. Grossière erreur.......
Mon premier roman de Sébastien Theveny qui m'a agréablement surprise.
Mesdames, messieurs, si vous avez tendance au voyeurisme, un conseil, renoncez! Vous risqueriez d'avoir de mauvaises surprises.
Tel Mario, le bel inconnu, l'auteur construit un puzzle en nous révélant les pièces avec parcimonie en alternant passé et présent.
Sébastien Théveny est un roublard, il sème les indices à priori sans grande importance mais qui prennent tout leur sens aux dernières pages.
Même si j'ai relativement vite découvert le point commun entre les personnes assassinées, le final, que je n'avais pas vu venir, m'a bluffée.
En plus d'être un thriller mâtiné de polar, il aborde le thème des relations familiales parfois compliquées, de la place de chacun dans le noyau ce qui peut entraîner des séquelles.
Sans oublier une romance des plus tourmentées.....
Un ouvrage que je ne peux que vous recommander.
PS: Les amoureux de Michel Sardou seront comblés!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nadine13
  15 novembre 2019
Le voisin d'en face
Sébastien Theveny
522 pages
Sorti le 9/11/2019
Je dirais simplement, un grand très grand merci à Sébastien pour m'avoir fait confiance et surtout de m'avoir permis de découvrir son dernier roman.
Quel rapport y a-t-il entre ?
Une course-poursuite dans Montmartre entre le lieutenant Lucas et un criminel qui en fuyant, tombe d'un toit et se tue..
D'une jeune femme qui fuit son pays pour venir vivre en France.
de Louise et Amélie qui tiennent une librairie à Paris.
Et de meurtres énigmatiques..
Et bien, se sont les 4 pièces du départ d'un puzzle en 3D qu'est le "Voisin d'en face".
Oui en 3D, car à chaque phrase, chaque chapitre, on découvre des pièces que l'on emboîte, les unes aux autres..
L'histoire se construit dans notre tête petit à petit, défile devant nos yeux, ce qui donne une vision panoramique de tous les protagonistes, et surtout de l'histoire, d'où un puzzle en 3 dimensions. On lit et surtout, on vit cette histoire, et là, c'est le summum pour nous lecteurs !
J'ai passé 3 soirées de lecture, vraiment intenses en tous genre. Je me suis régalé, et l'auteur m'a bluffé, car à mi-roman, je me suis dit, c'est bon j'ai trouvé... Ah ah ah, Sébastien, tu ne m'as pas eu cette fois..
Et bien, je me suis trompé (bon pas totalement, hein) quand j'ai découvert le final.
Enfin, c'est surtout l'auteur qui est très habile à nous manipuler et vous savez quoi ? J'en rage, mais j'aime ça ! Avec son écriture fluide où chaque mot, phrase sont placés avec une précision chirurgicale. Sébastien fait monter le suspense petit à petit, un peu comme une mayonnaise, ou l'on met les ingrédients et qu'on rajoute l'huile pour la faire monter. de plus, l'auteur sème des petits indices ou pas au détour d'une phrase. Les personnages et leurs vécus sont criants de réalisme, ainsi que les descriptions des lieux. Ai-je besoin de vous dire que j'ai adoré ce thriller psychologique ? Non, je pense que vous avez compris et qu'il faut absolument le lire, car vous ne resterez pas là assis avec votre livre ou autre dans les mains. Vous allez lire, mais aussi cogiter et participer à cette histoire.
À découvrir dès sa sortie !
4ème de couverture
Quand la curiosité est vraiment un vilain défaut…
Paris, Lyon, Alicante. Une série de crimes méthodiques, au modus operandi similaire.Un suspect bien sous tous rapports, au passé lourd d'une blessure jamais refermée.Louise, derrière la fenêtre de son appartement de Montmartre ou la vitrine de la librairie où elle travaille, s'éprend d'un inconnu au charme fou.Bientôt, des coïncidences troublantes et des mensonges, l'incitent à voir en lui le coupable des meurtres mentionnés dans la presse.
Louise regrettera-t-elle d'avoir espionné son voisin d'en face ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cedricbooks
  14 novembre 2019
LE VOISIN D'EN FACE DE SEBASTIEN THEVENY AUTEUR AUTOEDITE
On va suivre dans ce roman une jeune femme prénommé Anna qui vit dans la ville de Budapest (HONGRIE). ANNA est dans le milieu de la prostitution. Cette jeune hongroise a un rêve ?
Parcourir les rues de Paris et plus principalement le TROCADERO ?
SAUF qu'arrivée en France, elle écume les petits boulots et se retrouve nauséeuse !
Il s'avère qu'elle se retrouve enceinte ! mais pas de 1 mais de 2 enfants !
S'ensuit un enchevêtrement entre les personnages…
Le récit est alterné entre passé et présent.
On va rencontrer Louise, jeune libraire qui fait la connaissance de son voisin.
Je ne peux dévoiler la suite sans spoiler !
J'ai une question à vous poser ? Vous n'avez jamais espionné votre voisin, regarder par la fenêtre ? derrière un rideau ? dans la rue ? chez le marchand ? pourquoi la lumière est allumée ? Qui sont chez lui ? etc.
On dit bien que la curiosité est un vilain défaut ! mais entre nous qui ne l'a jamais fait ! même par inadvertance ?
J'ai trouvé ce thriller super bien ficelé autant dans l'intrigue que dans le choix des personnages !
Je me suis laissé transporter dans le décor tellement les paysages sont tellement bien décrits, on se croyait vraiment sur la scène.
Les personnages sont attachants, et Mr Theveny sait très bien les mettre à leurs places ! Il m'a vraiment subjugué... La famille c'est sacré !!
Les chapitres sont courts, ce que j'apprécie dans un roman à suspense… Il n'y a pas de longueurs j'ai bouffé ce bouquin en 4h... Il y a de la profondeur vraiment les lieux sont bien impliqués !
N'hésitez surtout pas !! Il est vraiment excellent je vous le recommande les yeux fermés.
Ps : FELICIDADES SEBASTIEN !!!! ESTOY ANSIOSO POR LEER TU PROXIMA NOVELA DE SUSPENSO !!!:) 😊 😊 😊
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lect71
  11 novembre 2019
Ayant suivi l'écriture de ce récit, je remercie l'écrivain sans écrits vains de m'avoir donné une nouvelle fois le plaisir en primauté et la joie primitive de la découverte.
Comment annoncer le bal du gala d'ouverture, donné en avant-première de la parution du nouveau roman de l'auteur Sébastien Theveny ?
Deux façons : celle classique qui reste parfois basique et la surréaliste temporelle que je défends avec les mots et constructions narratives qui sont chères à l'auteur.
Mont' là-d'sus et tu verras Montmartre !
Fondée le 7 mai 1921, la République de Montmartre, est toujours fidèle aux voeux de ses fondateurs. Gardienne de la tradition montmartroise, elle veille à préserver l'esprit frondeur et humain qui bâtit la légende de Montmartre, en restant fidèle à sa devise :
Faire le bien dans la joie !
Ceci est dit juste pour situer un peu le lieu et l'atmosphère.
Un endroit où l'on croise les inconnu(e)s et les méconnu(e)s, car la joie est dans les livres et l'ivresse des sens est souvent l'essence d'une idylle.
Prenons donc nos héros suspects, polissons ou policiers, sans oublier les héroïnes qui ne se droguent pas mais qui sont parfois des victimes médicalement assistées.
Tout est dans la finesse d'un récit. Faire croire que la piste est balisée alors que la détresse est en feux clignotants.
Louise est dans la mouise depuis qu'elle pense que nous marions les romains. Amélie tire les couvertures pour être à la page. Mario brosse un tableau plutôt négatif de son parcours très long dans le domaine du jeu de cette famille qui est sienne et de la terre maternelle devenant un puzzle platonique et anatomique. Anna, Agnieska des vies paires, au point de faire la base 1 des gémellités.
Maraval est le lieutenant de police tenant la clé d'une énigme à tiroirs. Mais il n'est pas commode de les ouvrir. Ses équipiers, fins limiers mettront une assiduité acide à résoudre la combinaison par des combines maison et des actions en métropole et inter-pôles. Une décentralisation lyonnaise et expertise espagnole apportent au porte à porte des investigations, une fenêtre sur cour de justice.
Un récit qui sent la céphalée du penseur, le mal-être de l'être bien sous tous rapports, l'obsession de la possession des autres, le commerce du ventre de la prostitution, la transpiration des poursuites, la logique du hasard, la vengeance réparatrice.
Des amours en forme de désamour, de l'attirance version réticence, de l'émotion en motion de censure, de la sentimentalité en mode mortalité. Voilà des valeurs suggestives intéressantes.
Une narration guidée par le besoin de faire d'une vision, une histoire vraie. Une écriture laissant le présumé suspect en victime potentielle. Un style entier pour qu'un serial-killer de quartier d'en face n'en fasse plus.
Une lecture apaisante pour les excités du sang-froid. Mélange de calme agressif avec sérénité percutante pour lecteurs réactifs.
Un ouvrage ludique, un guide touristique utile, un thriller captivant. Un trois en un sur-mesure pour une lecture conforme aux normes annoncées.
Un digne successeur que ce titre venant agrandir la liste des romans de cet auteur déjà consultables et plus si affinités.
J'ai aimé.
Lien : https://livresetauteursnaiss..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Entre2LivresEntre2Livres   15 novembre 2019
Toujours et jamais sont des mots à bannir dans les histoires d’amour.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : puzzleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1765 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre