AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756421575
224 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (13/03/2019)
3.5/5   3 notes
Résumé :
Le 10 avril 1979, nous entrions sur la scène du palais des Congrès de Paris, le coeur battant la chamade et les jambes en coton. Nous y jouerons trente-trois représentations. C'est peu pour entrer dans l'histoire! Et pourtant...
Starmania a marqué quatre décennies de vie musicale et laissé sur ses participants une empreinte profonde et une signature indélébile.
J'ai choisi de raconter mon Starmania. On y retrouvera avec émotion Luc PLamondon, Michel Be... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Lilou08
  27 février 2021
J'aime profondément Starmania, la version originale de 1979, avec des chansons qui restent pour moi intemporelles et tellement émouvantes et avec de très grands artistes dont Daniel Balavoine dont je suis une fan absolue, et bien sûr France Gall, Fabienne Thibeault, Diane Dufresne, Nanette Workman et tant d'autres. J'ai des frissons quand j'écoute certaines chansons de cet opéra-rock de Luc Plamandon et Michel Berger : « La complainte de la serveuse automate », « SOS d'un terrien en détresse », « Un garçon pas comme les autres », « Les uns contre les autres », « Besoin d'amour » et tant d'autres… et je verse des larmes en écoutant « le monde est stone ». Bref, quand mon fils m'a trouvé ce livre de Fabienne Thibeault, la première interprète de Marie-Jeanne, la serveuse automate, qui racontait son Starmania, je n'ai pas résisté. J'ai replongé avec délice dans cet opéra-rock qui fêtait ses quarante ans en 2019, date de la sortie du livre. Une popularité qui perdure pour Starmania qui a passé les années sans perdre de son actualité, de sa poésie et de son émotion, avec de nombreuses versions au fil des années. Je vous l'ai déjà dit, pour moi la version originale est et reste la meilleure, même si j'ai su apprécier les autres interprètes et versions « modernisées ». J'étais donc très enthousiaste au début de cette lecture. Mais je vous le dis tout net, j'ai été déçue par le récit de Fabienne Thibeault. Peu de vrais souvenirs personnels, beaucoup de témoignages qui entrecoupent l'histoire, et une animosité assez forte envers France Gall qui a fini par me gêner. Ne connaissant pas personnellement ni l'une ni l'autre, je ne sais pas ce qu'il en est de la personnalité de France Gall, mais le récit qu'en fait Fabienne Thibeault ne lui donne pas le beau rôle même si en de rares moments elle nuance un peu ses propos. Ce qui m'a le plus ennuyé, c'est que ce livre est sorti après le décès de France Gall. Elle n'est plus là pour donner sa version des faits. Cependant, ces quelques pages m'ont tout de même permis d'apprendre quelques petites infos sur les coulisses de Starmania, de moi-même me replonger avec délice dans ces chansons si belles et je me suis laissée transporter dans les étoiles. Avant cette lecture, j'étais sans doute naïve, j'avais imaginé que cette grande aventure musicale avait été aussi une grande aventure humaine, un petit côté colonie de vacances. La réalité m'a rattrapée ! Bien que de vraies rencontres humaines se sont faites, il a fallu néanmoins gérer beaucoup de personnalités très différentes, venant de différents continents, Français, Québécois et Américains, et visiblement cela n'est pas un détail, et aussi jongler avec les égos de stars naissantes et de quasi inconnus. Autant de talents réunis pour créer en peu de temps un grand show, ce n'est pas simple du tout à manager. le résultat fut néanmoins époustouflant et nouveau et a marqué à jamais le monde de la musique. Et Starmania continue de parler au coeur et d'enthousiasmer tous nos sens. Si vous ne connaissez pas encore cet opéra-rock, je vous conseille vivement d'aller écouter tous ces personnages si attachants.
Lien : https://mapassionleslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
hanyrhauz
  06 mai 2019
Ce livre de Fabienne Thibeault est l'occasion de se remémorer les chansons mythiques de Starmania écrites et composées par Luc Plamondon et Michel Berger, qui sont allées bien au-delà du spectacle. Starmania, c'est la bande-son de ma vie, j'ai l'impression d'avoir grandi avec ses mélodies dans mes oreilles. Et je me suis identifiée très vite au personnage de Marie-Jeanne, qui comme le dit Luc Plamondon, "chante les chansons les plus sensibles, les plus émouvantes, c'est la chum de tout le monde".
Fabienne Thibeault nous donne des bribes de souvenirs, ce qui lui reste de la création des chansons et des (seulement !) 33 représentations. Pas de faux-semblants, il y a des critiques, envers France Gall notamment, mais elles sont à fleuret mouchetées, parce que ce n'est pas le genre de la canadienne d'être mauvaise langue. Mais elle ne cache pas la difficulté de vivre un spectacle comme celui-là quand on est une toute jeune chanteuse qui débarque du Québec face à des stars comme Michel Berger ou Diane Dufresne.
Ce livre ne révolutionnera pas la littérature mondiale, mais je l'ai lu avec grand plaisir. La préface de David Abiker est très sensible et je me suis sentie moins seule : nous sommes nombreux à chanter le monde est stone dans nos voitures ! En refermant le livre, je me pose la même question que son auteure : pourquoi aucun producteur ne remonte l'opéra-rock pour ses 40 ans ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   01 avril 2019
Fabienne Thibeault, la première serveuse automate, partage ses souvenirs de l’opéra rock Starmania dans Mon Starmania, un ouvrage publié en même temps que le 40e anniversaire de la production. Elle raconte avec émotion les coulisses de cette production dans laquelle chantaient aussi Claude Dubois, Diane Dufresne et Nanette Workman.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Lilou08Lilou08   27 février 2021
Daniel a rapidement endossé le costume de Johnny Rockfort et reste pour toujours le héros de l’opéra-rock. Sa voix, à la couleur si originale et à l’ampleur unique, résonne encore à nos oreilles dans « SOS d’un Terrien en détresse » ; cette détresse qui était et est restée une des composantes de sa nature et de son âme. Il s’en est allé en pleine jeunesse, comme si ce rebelle au « cœur tendre », cette âme fougueuse, ce contestataire concerné par le monde qui l’entourait, ne pouvait vieillir, s’assagir, accepter, courber l’échine, tourner la tête devant les injustices qui sont le lot de nos sociétés humaines.
Il nous manque, oh oui, combien il nous manque !
Je crois que, là-haut, sa voix s’accorde à celle des anges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Lilou08Lilou08   27 février 2021
La naissance d’une chanson, quand elle atteint l’oreille du public pour la première fois, constitue un moment magique. À quoi cela tient-il ? Je crois qu’une sorte de vérité doit se faire jour, il faut pouvoir y croire. Quelque chose de l’ordre d’une « inexplicable évidence » surgissant de l’interprétation et de la voix.
Diane Dufresne a livré, tant sur l’enregistrement de 1978 que sur la scène du palais des Congrès en 1979, une interprétation parfaite des « Adieux d’un sex-symbol » ; sans outrance mais avec du caractère et du chien, en prouesse vocale mais dans le respect de la mélodie… avec une vérité qui n’appartient qu’à elle, car la chanson était taillée pour elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lilou08Lilou08   27 février 2021
Pas d’atomes crochus entre France et moi… Du respect, certes, en tout cas pour le talent et l’acharnement au travail bien fait. Mais nos enfances, nos adolescences, notre éducation et milieux d’origine, nos caractères, le creuset de nos vies furent tellement éloignés, tellement différemment teintés, qu’il aura été difficile de vraiment nous « rencontrer ».
Et puis, était-ce fondamental ? Obligatoire ? Les véritables rencontres restent des cadeaux de la vie.
Moi, Québécoise baba cool, petite fille de paysans, fille de maçon, nouvellement débarquée dans le show-business, Nord-Américaine de mentalité et de façon d’être.
Elle, superstar depuis l’adolescence, mariée au compositeur et réalisateur de l’œuvre, femme de caractère habituée à diriger, s’étant battue après une longue période managée par des équipes d’auteurs et de directeurs artistiques qui décidaient tout ou à peu près. Même les hommes qu’elle aima la cachèrent et ne comblèrent pas ses désirs.
Depuis Michel, France se sent revivre, revit et chante enfin les chansons qui lui correspondent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08Lilou08   27 février 2021
Personnages de BD rock, aux noms évocateurs et extravagants : Stella Spotlight et son ego sous projecteur ; Zéro Janvier, zéro pointé question humanité ; Ziggy à l’ambition effritée en poussière d’étoiles ; Cristal, transparente et anodine, en tout cas jusqu’à sa rencontre avec Johnny ; Marie-Jeanne ? Je vous laisse deviner ; Johnny comme Hallyday et Rockfort, beaucoup la violence et un peu le fromage.
Malgré cette coloration BD, les personnages restent attachants, charnels, réceptacles de la noirceur et du désespoir qui nous habitent tous, si beaux et si nobles dans la musique du compositeur. Rock, mais aussi, et surtout, opéra. Les mélodies de Berger, la musique des mots de Plamondon ont éclairé et éclairent encore les personnages et leur donnent la vie, leur vie propre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lilou08Lilou08   27 février 2021
Marie-Jeanne est tout sauf une star. C’est une jeune femme un peu mal dans sa peau, seule, qui « cherche le soleil au milieu de la nuit ». Quant à Fabienne, qui se cache derrière le tablier de coton de la serveuse automate, derrière ses lunettes et ses kilos, elle regarde, écoute, ressent.
Rien ne me destinait à vivre cette aventure, rien ne me destinait à entrer dans la peau de ce personnage si attachant, sinon que j’avais une signature vocale et un cœur. Je n’imaginais pas un instant que le hasard allait me mettre sur un chemin si inattendu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Fabienne Thibeault (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabienne Thibeault
Fabienne Thibeault - Le monde est stone
autres livres classés : comédie musicaleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Fabienne Thibeault (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1203 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre