AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266322232
236 pages
Pocket (07/04/2022)
3.78/5   72 notes
Résumé :
Le bon, la brute et l'abruti...
" Le coup du siècle ! " C'est comme ça que Canard leur a présenté les choses. Imaginez un type un peu simplet qui vit dans une institution spécialisée. On le kidnappe, c'est pas compliqué. Et on l'emmène à Genève parce que c'est dans une banque suisse que le frère jumeau du simplet, une des plus grosses fortunes du CAC 40, cache son pognon. Là, on fait passer le simplet pour l'autre et on rafle la mise " sans arme et sans viole... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 72 notes
5
7 avis
4
15 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Iboo
  22 mars 2021
Depuis toujours - et comme la plupart d'entre vous, je suppose - les livres ont été et sont mon moyen d'évasion privilégié. Je vous laisse donc imaginer, vu les circonstances actuelles, comme mon budget livre explose et ma PAL s'agrandit inexorablement. Pourtant, loin de m'affoler, cet amoncellement me rassure. Même ces cinq heures de chimio auxquelles je suis astreinte tous les quinze jours depuis deux ans et demi, en sont ce que j'appellerai "un moment rien qu'à moi" car je peux lire l'esprit léger, dégagée de la culpabilité inhérente à ma qualité de ménagère désorganisée, vu que coincée dans un service d'oncologie, je n'ai rien d'autre à faire.
Par contre, impossible de me souvenir comment j'ai eu connaissance de cet ouvrage, paru en Janvier 2021, que j'ai acquis instantanément. Et, bon sang, que j'ai été bien inspirée !
Ce roman désopilant et original est rédigé d'une belle plume, aussi spirituelle qu'intelligente. On a beau se douter depuis le début que ce trio de bras cassés va foirer toutes ses entreprises, on se délecte de savoir comment et jusqu'à quel point. Et cela est fort bien ficelé jusqu'à la dernière page.
La preuve, une fois encore, qu'écrire un roman léger sans sombrer dans la facilité ni la mièvrerie n'est pas à la portée du premier venu. Cela demande du talent. Et, ce talent là, Colin Thibert, il en est pourvu et bien pourvu.
Je suis conquise par son écriture et son style ; je vais donc, de ce pas, acquérir d'autres de ses ouvrages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5618
karmax211
  25 juillet 2021
Premier livre lu de Colin Thibert dont la qualité créative, narrative, l'univers, l'humour, en appelle d'autres.
Trois pieds nickelés, trois bras cassés, trois improbables, trois invraisemblables, trois marginaux, trois asociaux, dont deux déficients et un mezzo-déficient, se retrouvent, s'assemblent sans se ressembler, forment le gang de tous les délires, de tous les impossibles pour réaliser une des plus grosses arnaques du siècle.
Pour ce faire, il leur suffit d'enlever "sans arme, ni haine, ni violence"... ça vous rappelle quelqu'un... le jumeau "débile" d'une des plus grosses fortunes de France et de la planète... je sens que vous avez déjà au moins un nom sur le bout de vos neurones ..., "interné" à l'insu de tous dans un établissement spécialisé.
Une fois ce pauvre diable entre leurs grosses pattes maladroites, il leur suffira de le conduire à Genève où l'une des banques à laquelle est confiée une partie de ses avoirs, débitera de son compte et à leur profit quelques millions d'euros.
Une aventure, vous l'aurez compris, loufoque, rocambolesque, gaguesque, où rien de ce qui était prévu n'advient... au contraire, où partis de trois, ils finirent par arriver... plus nombreux au port... beaucoup, plus morts que vifs...
C'est ludique, jouissif, drôle, burlesque, dingue, noir... le genre de livre dont auraient pu s'emparer pour le cinéma, associés dans la réalisation, un Lautner, un Woody Allen, un Mocky, un Frank Capra ( celui de -Arsenic et vieilles dentelles-) et les Marx Brothers ( ceux de - La soupe au canard -... vous comprendrez en lisant le livre...)
Lecture idéale en ces temps turbulés, lecture plage, lecture montagne, campagne... lecture chasse-pandémie, lecture sans besoin de passe sanitaire, lecture anti-déprime.
Les personnages ont du relief, de l'épaisseur, de la consistance.
Les situations s'enchaînent à la vitesse des dominos qui ploient sous l'effet d'une tornade provoquée par le battement d'ailes d'un papillon.
C'est, comment pourrait-il en être autrement, une satire sociale à la chute magistrale.
Un bouquin que je vous recommande pour le meilleur et pour le rire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          373
Jangelis
  28 janvier 2021
"Le bon, la brute et l'abruti"
Longtemps que je ne m'étais pas autant amusée en lisant un roman adulte ! Et pourtant, le fond de l'histoire n'est pas vraiment drôle !! (plusieurs morts, un pauvre type qu'on balade...) Mais qu'est-ce qu'on rit en suivant ce trio de bras cassés, et ceux qu'ils vont entraîner dans leur sillage.
Trois hommes un peu marginaux, un peu ratés, plutôt tranquilles jusque là, décident qu'ils ont trouvé une idée absolument sans danger pour renflouer leurs finances. de façon illégale certes, mais sans risque aucun : pas de violence, pas d'arme, et pas besoin de creuser un tunnel !
La suite ne leur donnera pas vraiment raison !
Bien entendu, leur plan s'avère totalement foireux, et si mal préparé qu'ils vont aller de galère en galère. Ce qui ne manquera pas de nous amuser.
Mais il n'y a pas que ça. Car finalement, nos trois truands à la petite semaine sont presque les moins malhonnêtes dans l'affaire !
Tous ceux qui croisent leur route essaient de détourner les choses à leur profit, et on comprend le bandeau "Qui trompe qui ?" Psy, détective, financier ou policier, et même la vieille comtesse, chacun espère un profit et ne se gêne pas pour détourner la vérité dans ce but. Ce qui embrouillera encore plus l'enquête, vu que tout le monde dissimule, volontairement ou pas d'ailleurs, ce qui aurait pu orienter les recherches.
J'ai trouvé la victime, la vraie dans tout ça, très attachante, seule personne finalement hélas à relever un peu le niveau !
L'écriture est enlevée, l'auteur égratigne tout le monde, on ne lâche pas le roman dans l'attente de savoir comment tout cela va pouvoir se terminer, et qui tirera son épingle du jeu. Hélas pas forcement ceux qu'on attend.
Mais on passe un vrai bon moment de détente, et ça fait du bien en cette période grise.
Question : peut-on parle de polar quand il y a des morts, et une enquête (dont va même se mêler le ministre de l'Intérieur !) mais qu'on sait d'entrée qui sont les coupables. le suspense étant bien présent : qui se fera arrêter, comment cela finira-t-il ?
Je remercie les Éditions Héloïse d'Ormesson, et la Masse Critique de Babelio pour cette lecture que je n'aurais probablement pas tentée sans cela, ça aurait été vraiment dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          124
cecilit
  02 février 2021
Quand trois ratés, plutôt bas de plafond, du genre Pieds Nickelés, s'associent pour monter un coup, cela ne peut évidemment pas bien se passer. Empêtrés par leur otage qu'ils ne savent ni gérer ni supporter, prenant toujours les plus mauvaises décisions, Canard, Jean-Jacques et Antoine sont certainement les plus nuls des escrocs et point de solidarité entre ces trois-là, c'est à qui trompera l'autre !. Tant mieux pour nous, lecteurs, car cela donne un roman drôle et caustique, immoral et bidonnant. Chouette découverte donc que ce roman original et divertissant.
Merci aux éditions Heloïse d'Ormesson et à la Masse critique de Babelio pour cette bonne surprise.
Commenter  J’apprécie          181
Fanvin54
  05 février 2021
Une jolie découverte, ce roman reçu dans le cadre d'une récente opération Masse Critique (merci à Babelio et aux éditions Heloïse d'Ormesson) !
Trois "associés" travaillent au coup du siècle. le milliardaire Thibault Dastry a un frère jumeau enfermé dans une maison de santé (comme on dit pudiquement...). Nos trois acolytes veulent donc enlever ce dernier, et l'utiliser pour aller vider les comptes en Suisse du richissime frangin. Problème : les trois associés en question sont du genre pieds nickelés ... une belle team de baltringues quoi ! Et forcément, la situation va assez vite déraper...
Un récit frais, enlevé, loufoque, divertissant, plein de péripéties et de rebondissements, peuplé de personnages assez pittoresques. Franchement, je me suis beaucoup amusé à la lecture de "Mon frère, ce zéro" !
Commenter  J’apprécie          140

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
cecilit
cecilit  
Si désespérée que fût sa situation, il ne se voyait pas braquer une banque, une bijouterie ou un fourgon blindé. Surtout avec le pitoyable Antoine et son copain Canard, dont on pouvait, raisonnablement, craindre le pire.
- C'est pas un casse, murmura Antoine, avec un sourire aguicheur. C'est beaucoup mieux ! Pas d'armes, pas de violence...
- Comme Spaggiari, quoi ?
- Voilà, c'est ça, approuva Antoine qui ne savait pas trop si Spaggiari était un coureur cycliste ou un artiste de la Renaissance italienne.
- Creuser des tunnels, c'est pas trop mon truc non plus, grommela Jean-Jacques qui abhorrait l'effort physique.
- Des tunnels ? répéta Antoine, l'œil incertain. Pourquoi des tunnels ?
Commenter  J’apprécie          83
cecilit
cecilit  
- Ooooh ! Un magnifique puzzle de mille cinq cents pièces !
- C'est Rio, non ? dit Canard en examinant l'image. Avec le pain de sucre, là.
- Mais non, c'est Naples. Avec le Vésuve qui fume.
- Qui ça ?
- Le Vésuve. C'est un volcan.
- Depuis quand y a un volcan à Naples ?
- Depuis les Romains, mec, tu devrais te tenir au courant.
Commenter  J’apprécie          80
Fanvin54
Fanvin54  
- Thibault Dastry a un frère jumeau ? s'étonna le lieutenant Wilmers. Depuis quand ?
- Depuis toujours, lieutenant. Un jumeau...
- Oh. Oui. Je vois.
Commenter  J’apprécie          100
Ecureuilbleu
Ecureuilbleu  
Lorsqu'il fut amené dans une petite salle d'interrogatoire où l'attendaient un capitaine de gendarmerie à l'air plutôt avenant et un homme en civil au visage émacié qui ne devait pas rire plus d'une fois par an, Jean-Jacques fut convaincu qu'il s'était fourré dans de très sales draps.
Commenter  J’apprécie          30
Fanvin54
Fanvin54  
Un plan audacieux prenait forme dans son esprit. Désaccoutumé de penser, il en fut le premier surpris.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Colin Thibert (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Colin Thibert
La journaliste Sonia Déchamps recevait sur la scène des Déblogueurs, lors de l'éditions 2022, les auteurs Luc-Michel Fouassier et Colin Thibert pour parler de leurs derniers ouvrages et d'humour... • • Les pantoufles de Luc-Michel Fouassier aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/les-pantoufles.html • Petites foulées au bord d'un canal de Luc-Michel Fouassier aux éditions Quadrature https://www.lagriffenoire.com/petites-foulees-au-bord-d-un-canal.html • Mon frère, ce zéro de Colin Thibert aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/mon-frere-ce-zero-1.html • Torrentius de Colin Thibert aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/torrentius.html • La Supériorité du kangourou de Colin Thibert aux éditions Héloïse d'Ormesson https://www.lagriffenoire.com/la-superiorite-du-kangourou.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editionsfolio #editionsquadrature #editionspocket #editionsjailu #editionsheloisedormesson
+ Lire la suite
autres livres classés : arnaqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Le bus 666 de Colin Thibert

Comment s'appelle le personnage principale ?

Chloé
Zorgo
Alice
Agathe

4 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Le bus 666 de Colin ThibertCréer un quiz sur ce livre