AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368126103
336 pages
Éditeur : Charleston (09/03/2021)
3.4/5   10 notes
Résumé :
« 12 mars 2020. Aujourd'hui j'ai 100 ans et je n'ai pas peur du coronavirus, parce que je suis déjà morte. Je m'appelle François d'Eaubonne et j'ai inventé trois mots qui disent tout de ma vie : phallocrate, écoféminisme et sexocide. »

Penseuse de génie, écrivaine prolifique et militante radicale, Françoise d'Eaubonne (1920-2005) a donné forme à elle seule, dès le milieu du XXème siècle, à tous les grands principes qui traversent le féminisme contemp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
elinebouquine
  21 mars 2021
J'ai lu ce roman dans le cadre des Lectrices Charleston 2021, mais je n'ai pas du tout adhéré au style de l'auteur. Une plume assez lourde, avec beaucoup de mots dont la signification m'échappait.
Une absence de lexique qui n'aide pas à la compréhension du roman, et un thème assez lourd même si je suis bien consciente qu'il est intéressant. Mais la manière dont l'auteure écrit, je n'ai pas été succombé.
Je ne suis pas forcément friande du genre littéraire des biographies et j'ai donc eu du mal à rentrer dans l'histoire, on nous dépeint l'histoire et le combat d'une femme, mais je n'ai pas été intéressée par son vécu.
Je ressors de cette lecture plus que mitigée et ne comprends toujours pas ce que signifie l'éco-féminisme, ce qui reste dommage étant donné que c'est le sujet principal du roman.
Je remercie tout de même les éditions charleston de nous proposer ce genre d'ouvrage qui je suis sûre pourra plaire à certaines personnes,
Malheureusement ce livre n'est pas fait pour moi.
J'ai trouvé que la structure du livre était assez confuse. L'auteur aborde parfois un sujet, puis le change à la page suivante. le fond de l'histoire est riche et intéressant et mérite réflexion, mais la façon dont l'auteur aborde le sujet ne nous permet pas de nous plonger totalement dedans.
J'aurai aimé que l'auteur creuse plus en profondeur sur certains sujets qui pour moi méritaient réflexion tels que : l'avortement, le viol, les fausses-couches, la tromperie. L'auteur est passée trop vite, ce qui nous fait une charge énorme d'informations, peu de temps pour les assimiler et les comprendre. Quand l'auteur parlait d'un sujet qui m'intéressait, au paragraphe suivant elle parlait déjà d'autre chose et ceci est fort regrettable.
Je lis rarement de livres traitant de ce genre de sujet, je ne lis quasiment jamais de biographie et suis donc totalement sortie de ma zone de confort en lisant cet ouvrage. Mais, je ne suis pas une grande adepte de ce genre.
Le livre manque selon moi de dynamisme, il comporte beaucoup trop d'éléments, on ressent une masse d'informations et le tout n'est pas homogène et structuré. Les mots sont lourds, certains termes étaient hors de ma portée et j'aurai aimé avoir une note en bas de page afin de m'éclairer sur la signification de certains termes trop complexes selon moi.
Je pense que le fond de l'histoire peut être très intéressant mais la manière dont c'est écrit n'amène pas le lecteur à s'attacher aux personnages, à ressentir des émotions. On ne nous présente pas assez Françoise, à vrai dire on ne sait pas réellement qui elle est.
L'absence de dialogue m'a parfois dérangé car cela offre une fluidité au livre qui n'est donc pas présente dans cet ouvrage. J'étais parfois obligée de faire des pauses, car ce livre m'a parfois évoqué la récitation d'un cours magistral, j'avais besoin de reprendre mon souffle.
Cette lecture est très actuelle, et aborde des thématiques captivantes, surtout en tant que femme. On se sent d'autant plus concernées par les mots de l'auteur.
J'ai aimé découvrir la vie de cette femme mais peut-être aurais-je préféré découvrir l'histoire d'une femme plus connue (ex : Joséphine Baker, Marilyn Monroe, ou même Simone de Beauvoir..)
Je pense que ce livre pourra plaire à ceux qui s'intéressent à la condition de la femme (non pas que ce ne soit pas mon cas) mais il est vrai que j'ai du mal à lire ce genre d'oeuvre qui est pour moi très lourde, très complexe et je suis beaucoup plus friande des romans que des biographies.
Je reste cependant contente d'avoir pu découvrir un livre comme celui-ci car les thèmes qui y sont abordés méritent d'être lus en 2021 et je trouve qu'on les aborde assez peu en littérature. J'ai donc bien aimé le fait de casser les codes en nous présentant une femme telle que Françoise résolument moderne à son époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdetiph
  21 mars 2021
L'amazone verte. Voilà un livre qui m'a fait passer par plusieurs états, comme souvent vous me direz, à défaut qu'ici ce n'était pas forcément positif. Allons-y pour mes états d'esprits, qui finalement correspondent au déroulé du portrait de Françoise d'Eaubonne, proposé par Élise Thiébaut.
Emballée. Il faut le dire, le prologue est à mon sens très accrocheur. Il dévoile ce qu'il faut du livre, nous donne rendez-vous à certains chapitres, l'auteure n'hésite pas avec des touches d'humour et nous présente surtout quelques termes essentiels à la compréhension. Une entrée de jeu instructive !
Déstabilisée. Pourquoi commencer par la mort ? Comment un portrait, une vie, peut commencer par la mort ? Au-delà de ça, beaucoup de date « clés » de la vie de Françoise d'Eaubonne étaient de ce fait évoquées mais dans un désordre où l'on se perd. On passe de 2005 (sa mort) à Mai 68, de 2005 à la naissance de l'auteure qui coïncide avec celle de Françoise, de 2005 à une rencontre dans les 70…Très difficile à suivre et je n'ai pas été sensible à la « mort imaginée et romancée » par l'autrice. L'engouement retombe donc rapidement.
Ennuyée. Les chapitres suivants ne m'ont pas plus séduit. Des chapitres 2 à 4 inclus, la vie de cette femme du XXe siècle ne m'intéressait pas. Ses premières actions étaient motivées pour de mauvaises raisons, je m'ennuyais dans ce portrait qui ne m'était pas sympathique. de plus, j'ai été, dans un premier temps, perturbée par la présence de nombreux avis et opinions de la part d'Élise Thiébaut. J'avais plus l'impression de connaître le point de vue de l'autrice que d'en apprendre réellement sur Françoise d'Eaubonne. Cette dernière restait dans l'ombre du livre. À ce stade, je ne comprenais toujours pas qui elle était et ce qu'elle pouvait avoir de spécial. le désordre dans les idées s'est un peu atténué mais reste présent.
Revigorée. Enfin ! Un cap dans ce livre. le chapitre 5. La guerre d'Algérie et ce qui en découle pour Françoise d'Eaubonne.
Enfin, j'ai réussi à m'intéresser davantage à ce livre. Une fois encore, ce n'est pas Françoise d'Eaubonne qui m'interpelle mais plutôt le contexte historique qui nous suivra jusque-là fin du roman.
Les chapitres sont plus structurés, les soupçons de vie de Françoise d'Eaubonne prennent du sens dans la narration et les propos de l'auteure sont d'autant plus pertinents. le fil conducteur historique de cette seconde moitié du XXe est intéressant, j'ai par ailleurs beaucoup appris et découvert certains éléments de l'histoire. Ces 120 pages sont la richesse du roman, c'est incontestable pour ma part.
Emballée. Car oui, le cycle termine comme il a débuté, par une lectrice emballée par le sujet présenté. Si je devais ne considérer que la moitié du roman, la seconde, ce serait une réussite. Les faits sociétaux et les pensées sont intéressants et pour certains points nous amène à réfléchir davantage sur notre siècle. Notre 2021. Notre futur.
Globalement, je ne porte pas le personnage de Françoise d'Eaubonne dans mon coeur. Et même si l'auteure avait le souhait de la mettre en avant pour ne pas qu'elle tombe dans l'oubli, et bien…je m'en tiendrais à ce livre pour le coup. Je ne suis pas malheureusement pas curieuse d'en connaître davantage à son sujet.
La majorité des causes défendues sont nobles, mais la façon de faire ou de s'exprimer ne l'est pas.
Vous l'aurez compris, l'Amazone verte est pour ma part un livre mitigé. Plutôt conquise par la seconde moitié que j'ai trouvé intéressante, le point de départ m'a laissé sur ma faim. Les traits d'humour de l'autrice relèvent cependant le tout malgré quelques chapitres non structurés au début.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bbtiz
  07 janvier 2021
Pendant les 50-60 premières pages j'ai détesté ce livre. Je rageais en le lisant, prenant note sur note pour râler et étayer ma colère.
Puis j'ai percuté. Je m'énervais à propos de François d'Eaubonne. Car oui, je n'ai pas du tout accroché à cette femme, ces idées et son comportement. Une madame "faites ce que je dis, pas ce que je fais", aux propos violents contre les femmes. Comme dit l'auteure, ce n'est pas la sororité qui l'étouffait.
A partir du moment où j'ai compris ça, j'ai recommencé à lire le livre pour ce qu'il est: une biographie, certe de quelqu'un dont les idées et les actions me dérangeaient pour la plupart, mais une biographie bien écrite et documentée. Et là j'ai commencé à prendre du plaisir, à apprécier et j'ai adoré. J'ai continué à prendre des notes compulsives mais cette fois pour noter les livres, articles, films à visionner ensuite pour compléter la lecture.
Outre la vie de Françoise d'Eaubonne, l'autrice dresse un portrait de l'époque et de ses combats, portrait qui se centre bien entendu sur le féminisme mais aussi sur les diverses combats pour la liberté sexuelle. J'ai appris pas mal de choses sur des grands noms connus (Simone de Beauvoir, Sartre, ...) mais aussi des noms moins connus.
L'autrice écrit de façon très fluide, construit son livre comme plusieurs mini pages d'une saga avec des petites touches de suspense "comme vous le verrez plus tard". le livre en entier est presque construit comme un essai géant, une thèse (très longue). Arrosé d'une bonne dose d'humour, de second degré et de dérision, le texte est croustillant et pas étouffant malgré la charge d'informations transmises et le sérieux de fond.
Dans la foulée j'ai commandé huit livres chez ma libraire, dont deux de l'auteure dont j'ai adoré la plume et six qui sont cités dans le texte et que j'ai voulu lire pour approfondir. le genre de livre qui va me marquer sur le long terme, dont je vais parler longtemps et qui aura des répercussions sur mon mode de pensé puisqu'il a généré chez moi une vague de questionnements et d'intérêt pour plusieurs autres ouvrages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Esa
  18 janvier 2021
« L'Amazone verte » est le livre passionnant d'une passionnée. L'autrice est extrêmement bien renseignée sur la femme qu'était Françoise d'Eaubonne, et sa plume très agréable rend compte de son admiration pour la figure de cette militante et romancière écoféministe. Je m'interroge néanmoins sur l'utilité de cette biographie, puisque j'ai trouvé Françoise d'Eaubonne à la limite de l'antipathie à cause de ses idées extrémistes qui ne peuvent, pour la majorité d'entre elles, être cautionnées (je pense notamment au fait qu'elle ait signé un manifeste défendant le droit à la pédophilie…). Elise Thiébaut ne semble pas défendre l'écoféministe, elle s'en détache même dès le prologue. Je peux le dire : je ne comprends pas le projet de l'autrice. Néanmoins, c'est en faisant abstraction de la personnalité de Françoise d'Eaubonne et de sa vision particulière du féminisme que le texte se révèle être plaisant. J'aurais pu lui reprocher d'être beaucoup axé sur l'autrice et ses connaissances pour une biographie, mais cet aspect vient sauver l'oeuvre. Si je n'ai pas réussi à cerner Françoise d'Eaubonne, je reste admirative quant-à la richesse du texte grâce aux références apportées par Elise Thiébaut. C'est le genre de lecture où il faut prendre son temps pour comprendre et apprécier les propos de l'autrice. Je ressors agréablement surprise de cette lecture.
En bref, ce n'est pas une biographie accessible à tous. Il n'en reste pas moins qu'il s'agit d'un texte percutant qui m'a donnée envie d'en découvrir plus sur les publications d'Elise Thiébaut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FlofloEnael
  09 mars 2021
Aujourd'hui, je viens vous parler de L'amazone verte d'Élise Thiébaut. Il s'agit d'un roman sur Françoise d'Eaubonne. Comme beaucoup je pense, je ne savais pas qui était cette personne. Grâce à ce roman, j'ai pu le découvrir et en apprendre plus sur son parcours et son époque.
Il ne s'agit pas d'un livre sur lequel je me serais arrêté en librairie mais j'ai aimé cette impression d'immersion des années 1920 à nos jours et principalement dans les années 60 70 avec ses multiples "personnalités" telles que Simone de Beauvoir, Colette, Sartre...
Au début, l'auteure nous parle de la vie de Françoise d'Eaubonne, de sa famille, de ses multiples conquêtes mais aussi de ses écrits et des personnes qu'elle a pu rencontrer au cours de sa vie. Après cela, il est plus question de diverses problématiques telles que les différences hommes/femmes, la contraception, l'avortement, l'homosexualité,...
En soit, cela était intéressant mais j'ai eu l'impression de me revoir lisant des livres dans le cadre de mon mémoire de fin d'études. Il devrait néanmoins plaire aux personnes lisant ce genre d'ouvrages.
Un joli essai sur le féminisme, les femmes et leur place dans la société au fil du temps.
"C'est déjà difficile d'être un homme, alors être une femme...c'est la même difficulté portée au carré"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Videos de Elise Thiébaut (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elise Thiébaut
Elise Thiébaut vous présente son ouvrage "L'amazone verte : le roman de Françoise d'Eaubonne" aux éditions Charleston.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2504815/elise-thiebaut-l-amazone-verte-le-roman-de-francoise-d-eaubonne
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1221 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..