AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290094773
Éditeur : J'ai Lu (04/06/2014)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 101 notes)
Résumé :
Une paire de souliers taille 26 - des souliers rouges de petite fille....
A l'heure où elle veut changer de vie, le commissaire Edwige Marion les trouve posés sur sa boîte aux lettres, comme un vieux souvenir : c'était sa première enquête et, par manque d'indices, elle avait dû conclure à l'accident...
Qui lui envoie aujourd'hui ce message et pourquoi ?
En attendant de le découvrir, Marion va une nouvelle fois faire l'expérience que l'oubli n'ex... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
MelM
  26 août 2015
14/20
le commissaire Edwige Marion, que toute personne la connaissant n'appelle que par son nom, est une personne déterminée. Elle ne lâche rien et encore moins une enquête sur la mort d'un enfant, même si celle-ci s'est produite cinq ans plus tôt.... Alors quand un inconnu dépose sur sa boîte aux lettres, soigneusement emballé, un scellé de l'enquête sur la mort de Lili-Rose, retrouvée morte au fond du puits familial, elle comprend que quelque chose leur a échappé à l'époque et que quelqu'un souhaite la voir reprendre cette enquête. Bien déterminée à résoudre cette enquête trop vite classée à son goût, elle va tout mettre en oeuvre pour permettre à la famille de faire le deuil qu'elle mérite. Prête à mettre sa carrière, sa famille et même sa vie en danger pour cette enquête qui l'a marquée, Marion ne reculera devant rien pour rouvrir et résoudre cette enquête, une bonne fois pour toutes. Y parviendra-t-elle, sans se perdre en chemin? Ou son enquête se soldera-t-elle par un nouvel échec?
Avant de débuter ce récit, je ne savais pas que le personnage d'Edwige Marion était un personnage récurrent dans les romans de Danielle Thiéry et je ne savais pas non plus qu'Affaire classée ne marquait pas la première apparition de ce personnage. Heureusement, cela n'a absolument pas gêné ma lecture puisque l'enquête peut se lire indépendamment des autres romans dans lesquels Marion apparaît. Cela pose seulement quelques problèmes lors des références au passé de la commissaire ainsi qu'à des personnages apparaissant seulement dans les enquêtes précédentes. de plus, l'auteur prend le temps de faire les rappels ou les explications nécessaires aux bons moments, ce qui permet de ne pas se sentir perdus. J'ai commencé ma lecture sans attente particulière, ne sachant rien ni de l'auteur ni du personnage principal; la couverture m'a attirée, le résumé m'a intriguée et je n'ai pas résisté à l'attrait d'un bon policier. Globalement, cette lecture fut bonne, possédant de nombreux points positifs mais dont quelques éléments m'ont déçus ou déplus.
Les premières pages du récit sont immédiatement angoissantes et très prenantes, puisque nous débutons le récit dans la peau du mystérieux livreur du paquet au domicile de Marion, nous faisant au passage frissonner de toutes les possibilités d'atteindre la jeune femme qui s'offraient à lui. La mise en place du récit se passe très bien, nous permettant de découvrir Marion, sa vie, sa famille et la menace qui semble peser directement sur elle. le rythme est convenable et permet de s'adapter tout en douceur, de s'imprégner de l'atmosphère du récit, de découvrir la personnalité des différents protagonistes et d'installer avec fluidité et facilité l'enquête qui va nous intéresser dans ce roman. J'ai beaucoup aimé la mise en place de tout ceci, qui se fait avec douceur et qui m'a permis de vraiment bien me plonger dans le récit et d'apprendre à connaître ces personnages dont ce n'est pas la première apparition dans les romans de Danielle Thiéry. Dès les premiers chapitres de l'histoire, tout est vraiment bien pensé et cela contribue à entraîner le lecteur: même s'il ne connait pas les personnages et leurs histoires personnelles, il ne se sent pas perdu et l'adaptation se passe vraiment bien, tout en parvenant à installer une intrigue solide et vraiment rapidement très prenante, le tout avec fluidité.
Grâce à l'écriture de l'auteur, nous nous plongeons très rapidement dans l'intrigue de ce roman qui se dévore assez rapidement. Si la plume de Danielle Thiéry ne révolutionne pas le genre policier, elle reste très agréable à lire, fluide et efficace. Les pages se tournent avec facilité et le récit est intelligemment alimenté par des rebondissements tant dans la vie personnelle que professionnelle de Marion. L'auteur maîtrise très bien son récit et son intrigue, ce qui permet de mener son lecteur par le bout du nez pendant une assez grande partie du roman. le récit est bien équilibré, entre descriptions, découvertes en tous genres et action, titillant sans cesse la curiosité du lecteur. Une bonne plume, assez simple, facile à suivre, sans chichis mais intelligente et assez addictive pour que ce roman se lise avec plaisir et rapidement.
L'intrigue se décline en deux aspects: l'enquête de police à proprement parler, menée par Marion, et l'aspect plus personnel concernant la vie de notre commissaire. le tout se combine assez bien, même si je déplore un petit manque d'action dans le récit en général et dans les deux aspects de l'intrigue. J'ai beaucoup aimé découvrir notre personnage principal à travers ses deux aspects de sa vie, que l'auteur a su assez bien équilibrer. Néanmoins, la vie privée de Marion prend beaucoup de place dans le récit et dans l'enquête, ce qui n'est pas toujours très judicieux. Résultat, l'enquête sur la mort de Lili-Rose s'en trouve être fractionnée.
L'auteur s'attarde énormément sur tout ce qui fait la vie de Marion, tout ce qui gravite autour d'elle. Sa vie, ses journées, sa famille, tout nous est détaillé. Cela présente des avantages pour le récit comme des inconvénients. En effet, cela permet de s'attacher au personnage de Marion et donc de se sentir plus proche d'elle et de l'histoire que nous suivons. Autre point positif: cela créé des pauses dans l'enquête qui sont les bienvenues pour souffler. Dommage que l'auteur les utilise à outrance selon moi; néanmoins, cette utilisation reste cohérente avec l'évolution de l'enquête en parallèle, qui se tourne de plus en plus vers Marion et son entourage plus ou moins direct. Même si cela empiète légèrement sur l'enquête en elle-même, j'ai beaucoup aimé que le récit ne soit pas uniquement centré sur cette dernière, que l'on découvre le quotidien de la jeune femme. de plus, Marion a une vie assez mouvementée pour nous tenir en haleine, entre ses obligations familiales et les nouveautés de sa vie amoureuse, l'auteur nous offre constamment quelque chose à nous mettre sous la dent. Néanmoins, le récit n'échappe pas à quelques longueurs qui plombent un peu le tout.
Affaire classée nous présente un nombre assez conséquent de personnages, qu'il s'agisse de collègues de Marion, de son entourage ou de suspects, il faut retenir beaucoup de noms ainsi que leur rapport à l'enquête ou à notre personnage principal. Si ce n'est pas toujours facile, à cause des personnages désignés par leur prénom puis par leur nom, l'auteur parvient assez aisément à nous rappeler le rôle de chacun et il n'est au final pas si compliqué de s'y retrouver. de plus, chacun possède sa personnalité ou une caractéristique qui nous aide à le reconnaître.
Étant donné que ce roman n'est pas le premier dans lequel apparaît Edwige Marion, il est un peu plus dur de s'attacher à elle sans avoir lu les enquêtes précédentes, mais l'auteur parvient néanmoins, en faisant certains rappels, à nous rendre la tâche plus aisée. Au fil des pages, je me suis de plus en plus attachée à son caractère et à sa personnalité, même si je n'ai pas vraiment réussi à ressentir de l'empathie ou à m'identifier à elle. Elle a un caractère fort, c'est une battante, que les épreuves de la vie ont fait ployer et qui cache un grand coeur; c'est un personnage agréable et attachant, attentif aux autres, que j'ai pris plaisir à découvrir. Même si je n'ai pas forcément compris toutes les références à son passé, sa façon d'être m'a beaucoup plu et j'ai aimé la suivre dans la résolution de cette enquête, et c'est bien le principal.
Au niveau des personnages secondaires, ils sont tous très intéressants et possèdent chacun un petit truc en plus qui fait qu'ils sont attachants ou attendrissants. Nina est jeune et intelligente et sa présence apporte un vent de fraîcheur sur ce récit. Elle s'intéresse au métier de Marion et l'enquête la touche de plus près qu'il n'y paraît de prime abord. Lavot et Talon sont plus que des collègues pour Marion puisqu'ils sont aussi ses amis, ils la soutiennent dans ses décisions et l'aident à les mener à bon terme. le récit voit aussi s'épanouir quelques nouveautés au niveau de la vie sentimentale de Marion. J'ai apprécié ces scènes qui, en plus de nous offrir une nouvelle facette de notre commissaire, nous permettent de nous interroger encore plus sur l'enquête sur la mort de Lili-Rose puisque le personnage concerné n'est pas étranger à celle-ci. Les personnages secondaires apportent donc un petit plus au récit, l'enrichissent et le rendent plus profond; bon point donc même si je n'ai pas vraiment réussi à m'attacher à eux.
L'enquête en elle-même possède un rythme assez lent, entrecoupé de toutes les scènes de la vie de Marion, et présente beaucoup de longueurs qui rendent la lecture un peu moins prenante et moins fluide. Néanmoins, l'intrigue est bien menée, portée par de bons personnages qui semblent tous avoir quelque chose à se reprocher et qui sont tous de potentiels suspects. de plus, l'auteur agrémente son récit de détails un peu plus scientifiques, tous très intéressants, très bien documentés et expliqués. L'enquête est un peu longue à démarrer mais une fois fait les découvertes toutes plus farfelues les unes que les autres s'enchaînent et les rebondissements, bien que parfois prévisibles, sont assez bien menés pour toujours accrocher l'attention du lecteur. Malgré un rythme et une action présents de façon assez inégale et irrégulière, le récit reste assez prenant pour que le lecteur ne s'ennuie ni ne décroche. J'ai beaucoup aimé suivre cette enquête, et malgré les quelques facilités dont l'auteur use parfois, j'ai passé un moment de lecture agréable même si j'en attendais globalement plus. Et le dénouement de cette enquête ne fait pas exception.
Les derniers chapitres sont extrêmement riches en découvertes et en action à l'approche du dénouement final. Marion donne son maximum afin de résoudre cette enquête et cela nous permet d'obtenir un final très prenant et assez réussi. Réunissant tous les différents protagonistes de l'affaire, cette fin à la Hercule Poirot, pleine de rebondissements saura ravir les amateurs du genre. L'identité du tueur au contraire, n'a pas su me combler, j'ai trouvé l'explication beaucoup trop simple, trop déjà-vu et c'est vraiment dommage que le dernier point du roman soit décevant. Un peu trop prévisible, je pense que la conclusion de l'enquête sera assez facilement devinée par les lecteurs attentifs et que les lecteurs au coeur tendre seront déçus de la tournure que prend la vie personnelle de notre commissaire. Une fin en demi-teinte donc pour ce roman policier qui permet de passer un assez bon moment de lecture.
Les +: une mise en place rapide et tout en douceur, une plume agréable à suivre et intelligente, un aspect "vie personnelle" aussi bien développé que l'enquête, de belles découvertes, des péripéties prenantes, des personnages attachants, une fin pleine d'action et de rebondissements
Les -: un rythme assez lent et haché, quelques facilités et longueurs dans le récit, un dénouement final un peu trop simpliste et décevant à mon goût
Affaire classée fut une assez bonne lecture, faite de hauts et de bas, de points positifs comme de négatifs, qui fut néanmoins agréable. La mise en place est facile à suivre et rapide, elle donne immédiatement le tempo du rythme que possèdera tout le récit, assez lent mais porté par une plume prenante et une intrigue trépidante, développant aussi bien l'enquête de police que la vie personnelle de notre commissaire. Cela crée parfois le sentiment que le rythme est haché et parsemé de longueurs; heureusement, les rebondissements et les découvertes sont intéressantes et l'aspect scientifique est bien exploité. La résolution de l'enquête, portée par des personnages attachants, est prenante malgré quelques facilités et un dénouement final beaucoup trop simple à mon goût. J'en attendais globalement plus de cette lecture, c'est donc une légère déception même si j'ai passé un bon moment.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Crazynath
  04 avril 2015
Un très bon polar français , de plus écrit par une flic ( commissaire pour être plus précise ).
Edwige Marion, commissaire en poste à Lyon est en plein questionnement par rapport à sa vie personnelle. Elle s’apprête à faire des choix en lien avec les chamboulements qui sont survenus dans sa vie, quand elle se retrouve face à une ancienne affaire. Cette affaire, vieille de cinq, lui tient particulièrement à cœur car elle n'a jamais été résolue. De plus, quoi de plus difficile à accepter que la mort d'un enfant et surtout de ne pas trouver le coupable quand on est le policier chargé de l’enquête ?
Le commissaire Marion va devoir faire face à l'hostilité de sa hiérarchie quand elle s’apprête à rouvrir cet ancien dossier . L’enquête qu'elle va mener se révèle palpitante et on n'a qu'une hâte, découvrir la vérité ...
On sent que l'auteur est du métier et elle nous livre avec beaucoup de talent les dessous d'une enquête policière.
Challenge ABC 2014/2015
Commenter  J’apprécie          180
Gekkourose
  09 juillet 2014
Difficile de ne pas être attiré par ces souliers rouges en couverture. Difficile de ne pas avoir envie de savoir quelle histoire se cache derrière eux. Ne résistez pas. :) [Sans spoilers.]

Tout d'abord, un grand merci à J'ai Lu et Babelio pour cette lecture faite dans le cadre de leur Masse Critique du 23 mai 2014. :) Et comme (presque) toujours : c'est une bonne découverte !

Il faut d'abord savoir que Affaire classée est la suite des enquêtes du commissaire Edwige Marion. Je le précise, parce qu'honnêtement, je ne le savais pas. XD Pour information, le premier titre à lire serait donc Mauvaise Graine, publié chez JC Lattès. Ne pas avoir lu tous les tomes précédents ne m'a pas pas posé de problème durant mon suivi de l'enquête en elle-même, mais plus pour comprendre la situation personnelle d'Edwige Marion en particulier.

C'est donc attirée par la très belle couverture du roman que j'ai voulu lire cette histoire d'affaire classée, qui resurgit du passé sous la forme d'un mystérieux paquet… Un paquet qui contient des souliers rouges. Mais aussi les souvenirs de la toute première enquête de la commissaire Edwige Marion.
En effet, Edwige Marion reste hantée par la mort de Lili-Rose, une petite fille retrouvée au fond d'un puits, avec ces mêmes souliers rouges laissées là-haut. Suicide ? Meurtre ? La police avait conclu à un accident, suite à une enquête qu'Edwige Marion considère encore comme bâclée. Et de toute évidence, quelqu'un veut qu'elle se souvienne de l'affaire…
Contre l'avis de ses collègues, et malgré sa vie personnelle qui prend un nouveau tour avec l'adoption de la petite Nina, Edwige Marion décide d'enquêter de nouveau…

C'est ainsi qu'Affaire classée s'inscrit dans la lignée des bons romans policiers : bien écrit et bien ficelé, on suit Edwige Marion avec intérêt dès les premières pages. Comme le titre du roman l'indique, nous avons ainsi affaire à une enquête classée depuis des années. La mort de la petite Lili-Rose n'a jamais été vraiment élucidée, et a été classée dans les accidents avec beaucoup de zones d'ombre. Il ne serait donc pas étonnant que quelqu'un veuille qu'Edwige Marion trouve toutes les réponses… On suit ainsi la commissaire dans ses tentatives pour retrouver la famille de Lili-Rose, d'éventuels témoins, la personne qui a déposé les souliers devant chez elle… En somme, la vérité. Ce qui n'est pas si facile à trouver.

Il est d'autant plus intéressant de voir que le point de vue et les réactions d'Edwige Marion sont fortement influencés par sa nouvelle situation personnelle : elle a en effet choisi d'adopter une petite fille nommée Nina, et un heureux événement vient s'ajouter. Désormais, sa vie de mère n'est plus véritablement en accord avec sa vie professionnelle. On a ainsi droit à un personnage féminin dans toutes ses nuances, forte et fragile, intéressante. :)

Ainsi, si la première partie du roman peut sembler assez lente à démarrer, dès qu'on tourne les pages… On ne peut refermer le livre avant la toute fin de ce roman. ^^

Bilan : une très bonne enquête policière, réaliste et dont l'intérêt monte à chaque page.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MagEv
  14 avril 2016
Lily Rose, tout juste 4 ans, a été découverte morte au fond d'un puit, les investigations menées avaient conclu à une mort accidentelle. Pourtant Edwige Marion, commissaire de police, décide, contre l'avis de son supérieur, de reprendre l'enquête de cette affaire résolue il y a 5 ans après que des petits souliers rouges de la victime ont été déposés devant chez elle.
Et bien, voici un roman policier comme je les aime !
Une femme flic de caractère et tenace qui est entourée de deux collègues sympathiques prêts à lui venir en aide à la moindre occasion. le plus, une camaraderie bonne enfant lie ce trio ce qui rend parfois leurs dialogues fort plaisants.
De plus, je l'ai trouvé attachante cette Marion et, si je peux dire « humaine », mère célibataire qui essaye de concilier vie de famille et travail. Et malgré ses problèmes personnels qu'elle tente de gérer au mieux, elle garde le cap pour essayer de découvrir la vérité sur ce qui s'est réellement passé il y a cinq ans.
L'enquête, quant à elle, est faite de rebondissements. le suspense est bien au rendez vous, ce livre tient en haleine jusqu'au bout où d'ailleurs, le fin mot est livré dans les toutes dernières pages.
L'auteur est un ex-commissaire divisionnaire de police et cela se ressent ! Les procédures et la vie dans un commissariat y sont bien dépeintes. La plume de l'auteur est agréable et fluide. En bref, un livre adoré, dévoré !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
angelita.manchado
  13 septembre 2014
Edwige Marion est commissaire. Elle a une petite fille adoptive, Nina, 9 ans, dont les parents sont morts assassinés. Elle est enceinte.
Elle reçoit dans sa boite aux lettres une paire de chaussures d'enfants, correspondant à la disparition, il y a 5 ans, d'une petite fille, Lily Rose. Très vite, Marion pense que l'enquête a été bâclée. Malgré l'avis de son chef, elle va reprendre l'affaire.
Il y a tellement à dire sur ce roman que je ne sais par où commencer. Je vais tenter de ne rien dévoiler et d'être censée dans cette chronique.
Je vais donc commencer par les personnages qui sont divers et nombreux. Chaque personnage est humain avec du coeur mais aussi des faiblesses. Cette quantité ne nuit en aucun cas à la qualité du roman car tous trouvent leur place dans le déroulé de l'histoire. Danielle Thiéry nous les présente au fur et à mesure et grâce à Marion, on sait qui ils sont réellement. Marion est donc commissaire. Elle travaille dans un univers d'homme sur des cas très difficiles, les homicides d'enfants et des actes de pédophilie aggravée. Elle est coriace, insolente, bonne au travail et aimée même si les relations sont très souvent houleuses. Mais Edwige est enceinte et ses plus proches collaborateurs ont deviné qu'il se passait quelque chose. Elle a dû annoncer qu'elle voulait annoncer qu'elle voulait être mutée et qu'elle voulait reprendre l'Affaire Classée. Malgré le directeur, ses deux fidèles compagnons la suivent. Edwige a des relations compliquées avec les hommes, dues à son enfance et l'absence de père. Sa grossesse n'arrange rien car elle sera une mère célibataire. Elle a décidé d'adopter la jeune Nina qui a un frère et une soeur dans un orphelinat. Les relations sont compliquées avec cette enfant, la grand-mère de celle-ci et les services de la DDASS.
Nina, une mignonne petite fille, qui va être au coeur également de cette affaire. Marion l'utilise pour obtenir des renseignements. Je n'ai pas trop aimé ça car cela lui permet d'arriver à ses fins et même si elle prend en compte sa fille, elle peut en pâtir, pas dans son affection, mais auprès des services d'Etat. Marion prend des risques pour arriver à ses fins.
Les deux équipiers de Marion sont fidèles à leur chef. Malgré tout et même s'ils peuvent avoir des problèmes dans leur travail, ils l'aideront à résoudre cette affaire.
Les autres personnages ne sont pas si secondaires que ça. Il y a les parents et le frère de Lily-Rose et là, c'est vraiment une drôle de famille. Il y a également ce médecin qui travaillait au Muséum et cette jeune fille qui était amoureuse de lui.
Les relations entre tous les personnages sont très compliquées. Qui dit la vérité ? Qui ment ? Marion devra le découvrir même si chacun raconte des histoires différentes, tente de manipuler l'autre mais aussi Marion. Cette dernière écoute, se fait une opinion, qui peut être très vite balayée. En plus, lorsque l'attirance sexuelle s'en mêle, c'est assez compliqué.
Marion navigue donc entre les enquêtes en cours, ces souliers reçus sur lesquels elle voudra faire toute la lumière, une envie de se mettre à l'abri pour ses deux enfants et leur offrir une vie digne de ce nom. Personnellement, je pense que cette histoire de mutation n'est qu'un prétexte car une femme aussi talentueuse, non blasée par son métier, risque de réellement s'ennuyer dans de nouvelles fonctions. Et son directeur semble l'avoir très bien compris. Paternaliste auprès de cette jeune femme, il prend la mouche lorsqu'il reçoit cette demande car il doit se sentir trahi de perdre un aussi bon élément dans son équipe.
Danielle Thiéry nous offre une très belle enquête, de très beaux personnages, un cadre (Lyon), du psychologique avec de la violence faite sur les enfants, des personnes internées, emprisonnées ou qui restent libres sans être soignées.. On aime suivre Marion, ses enquêteurs au fil des pages qui se déroulent sans aucun temps mort avec des actes bizarres, des disparitions, des pièces analysées. L'auteur démontre que la vie d'un commissaire n'est pas facile, surtout dans le milieu de la pédophilie, du meurtre d'enfants. Ce commissaire, étant femme et surtout seule, doit mener sa vie de famille avec ses enfants, tenter de les combler mais aussi pouvoir compter sur les uns et les autres lorsqu'elle doit rentrer tard chez elle.
Les chapitres du roman sont assez courts, ils le deviennent de plus en plus sur la fin. Cela donne encore plus de rythme, un sentiment d'urgence à l'histoire pour indiquer que le dénouement est proche. Trop de tensions également pour Marion qui doit affronter la peur pour des êtres chers, des soucis de santé et clore cette enquête.
Je n'ai pas été déçue par la fin.
Je n'aime pas prendre les romans où il y a déjà un personnage récurrent. Ce n'est pas la faute de l'auteur, loin de là. J'aime connaître les enquêtes et la vie de ces personnages avant le roman en cours, car cela me permet de comprendre encore mieux leur psychologie et connaître les faits de leur vie, même si Danielle Thiéry nous en donne quelques indices. Mais pour moi, ce n'est pas suffisant. Donc, comme pour tous les autres romans auxquels j'ai été confrontée avec ce genre de situation, je devrai acheter ceux qui précèdent. Ma PAL va donc augmenter.

Lien : http://jelistulisillit.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
CrazynathCrazynath   04 avril 2015
La première heure, la plus savoureuse. Les troupes fraiches qui sentent la Soupline et l'eau de toilette croisent les nuiteux aux joues bleues de barbe et aux doigts jaunes de nicotine.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Je ne peux pas m’offrir le luxe de repartir sur des affaires classées. Sauf si cela permet de sortir un innocent de taule ou de faire condamner un coupable qui serait passé à travers.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Les flics se comportent de plus en plus en fonctionnaires, qu’il est de plus en plus difficile de les motiver.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Ouvrir les cartons, c’était ouvrir la boîte de Pandore, réveiller les morts.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   23 août 2013
Les grands flics, auréolés de leurs faits d’armes et chéris par une presse qui en avait fait un fonds de commerce inépuisable, avaient disparu, certains dans l’oubli, d’autres, rares
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Danielle Thiéry (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danielle Thiéry
http://www.festival-sans-nom.fr/ https://www.facebook.com/LeFestivalSansNom/
6e Festival Sans Nom, le polar à Mulhouse. Témoignage des auteurs : Franck Thilliez parrain de l'édition 2018 du Festival, Michel Bussi invité d'honneur 2018, Maxime Gillio, Hervé Commère lauréat du prix littéraire du journal L'Alsace, Niko Tackian, Jean-Bernard Pouy, Mathieu Menegaux, Ian Manook, Roger Jon Ellory, René Manzor, Michaël Mention lauréat du Grand Prix du Festival Sans Nom, Benoît Philippon, Danielle Thiéry, Nicolas Beuglet, Barbara Abel
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Dérapages" de Danielle Thiéry.

Comment s'appelle le médecin légiste ?

Jean-charles Annoux
Olivier Martin
Jean Theuret

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Dérapages de Danielle ThiéryCréer un quiz sur ce livre
.. ..