AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782714435675
287 pages
Belfond (01/01/1997)
3.69/5   31 notes
Résumé :
A dix sept ans, on n'est pas sérieux et, quand on fait la guerre, on se contente de singer la violence des adultes. Le dimanche, Olive, Fil et Biboul se retrouvent en forêt pour une partie de paint balle contre les Bad Snakes : un combat où les armes ne crachent que des billes de peinture.
Sauf que ce dimanche-là, la tache rouge sur le treillis d'Olive est bien du sang....
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Pat0212
  12 mai 2018
Ce titre fait penser à de la fantasy mais il s'agit d'un polar, sans aucune note de fantasy, de fantastique ou de magie. Ce livre nous transporte dans une banlieue de Paris, imaginaire, mais très réaliste, au milieu des années nonante.
Olive, Fil et Biboul sont trois adolescents des Acacias, un quartier plutôt bourgeois, du moins petit-bourgeois. Leurs parents sont professeurs. Leur sport favori est le paint-ball et le livre s'ouvre justement sur une partie acharnée qui oppose les Red Dragons des héros aux Bad Snakes d'un autre quartier. La partie se déroule dans les bois qui entourent un fort militaire désaffecté. Olive est frappé par un vrai tir, son ami Biboul est paniqué, mais pense qu'Olive fait semblant, qu'il a monté un canular pour se moquer de lui. Constatant qu'Olive est vraiment blessé, il va chercher on frère Fil, mais lorsqu'ils reviennent tous les deux, Olive n'est plus là. Les deux jeunes sont persuadés qu'il s'agit d'une farce. le lendemain, Olive est introuvable et sa mère paniquée. Elle harcèle le commissaire le Guennec pour qu'ils entreprennent des recherches, mais il lui dit qu'il s'agit sûrement d'une fugue, qu'Olive à dix-sept ans n'est plus considéré comme un enfant disparu et que son cas n'est pas prioritaire.
Le commissaire est un vieil ours mal léché et bourru qui porte un lourd secret : Il a perdu sa femme et son fils dans un accident de voiture dix ans plus tôt, dont il est en bonne partie responsable. Il n'arrive pas à faire son deuil et depuis il vit comme un sauvage, fume, boit et ne pense qu'à son travail. Il a d'ailleurs fort à faire pour surveiller le quartier de la Dame Blanche, une cité toujours prête à s'enflammer, il sent le feu couver sous la cendre. Fil et Biboul sont au courant de quelque chose, mais refusent d'en parler. Jeanne Tourville, la mère d'Olivier continue à harceler le commissaire comme son fils n'est toujours pas revenu au bout de trois jours. Pour avoir la paix, il va la voir et interroge les autres jeunes du groupe, il sent bien qu'il y a anguille sous roche, mais pour lui ce n'est pas une priorité, d'ailleurs le commissariat vient d'appeler au secours après avoir été attaqué par des loubards.
Ce roman est plein d'action, de rebondissement et de personnages truculents. On ne s'y ennuie pas une minute et c'est une lecture vraiment plaisante. L'auteur, elle-même commissaire, insiste dans la préface que ce livre a été écrit il y a environ vingt ans et c'est important car les personnages paraissent un peu stéréotypés aujourd'hui. Il y a le policier désespéré qui va retrouver l'envie de vivre, le jeune flic manipulé à son insu, les loubards des cités, les très méchants islamistes et le gentil Arabe, qui se révèlera bien moins innocent qu'il n'en a l'air. Un autre point faible du livre est le happy end final. Si la noirceur de la cité semble très réaliste, la fin l'est moins. Tout à coup on se retrouve transporté dans le meilleur des mondes où les gentils triomphent et surtout où tous les méchants seront punis comme ils le méritent.
En dehors de cela, l'intrigue est intéressante et très bien ficelée, c'est un polar dans lequel on n'a pas le temps de s'ennuyer.

Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Taylor
  12 juin 2013
Ce roman nous dépeint, si on peut dire, la naissance des groupes islamiques intégristes qui ont donné naissance aux évènements que nous avons connus depuis le début des années 2000.
Manque de moyens, matériels et humains ou bien manque d'intérêts, les banlieues ont constitué un terreau favorable à l'émergence de ces groupuscules.
Les autorités n'ont pu que constater les dégâts une fois qu'il a été trop tard.
Un roman dont l'ambiance fait froid dans le dos mais qui à mon sens décrit une réalité qui prend encore plus son sens à l'heure actuelle.
La guerre des nains n'est que la partie immergée de l'iceberg de la violence urbaine…..
J'aime beaucoup le style de Danièle Thiery, clair et concis avec une connaissance évidente du milieu.
Commenter  J’apprécie          10
Lalivrophile
  17 août 2012
C'est le troisième roman de Danielle Thiéry que je lis. Globalement, j'apprécie ses ouvrages. «La guerre des nains» n'a pas fait exception, malgré quelques petits reproches.
Par exemple, l'insistance, voire l'acharnement de le Guénec à ne pas prendre au sérieux l'affaire Tourville est exaspérante. D'abord, le lecteur sait que c'est important, et l'indifférence de le Guénec ne fait que renforcer cette certitude, car c'est souvent ainsi dans les polars. C'est donc une ficelle un peu trop grosse. Ensuite, cette indifférence n'est pas très professionnelle. Bien sûr, le Guénec est très préoccupé par la recherche de ceux qui ont attaqué le commissariat, mais ce n'est pas une raison suffisante. Cela fait que le roman souffre de quelques longueurs.
L'histoire d'amour est un peu téléphonée, mais elle reste acceptable, et s'inscrit bien dans l'intrigue.
Le fait de laisser certains personnages dans une situation cruciale pour passer à d'autres, puis laisser ces personnages pour revenir aux autres maintient le suspense, mais c'est une ficelle agaçante, car trop facile. Donc elle a un bon et un mauvais côté.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SophiedeCaen
  03 juin 2020
L'un des meilleurs ouvrages de Danielle Thiery, l'intrigue au coeur des groupuscules islamistes en font un roman très contemporain. Seul l'absence des portables au cours de l'action nous ramène aux années 90. Pour le reste, il pose les jalons de ce que la société a pu engendrer quelques années plus tard.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar
  09 mai 2021
Dans une ville de la banlieue parisienne, dans les années 1990, des amis se trouvent pris dans un conflit qui les dépasse. L'inspecteur divisionnaire le Guénec tente de comprendre les raisons de la disparition de l'un d'entre eux, blessé lors d'une partie de paint-ball.
Danièle Thierry nous propose ici un polar dense, imbriqué dans une actualité complexe qu'il n'hésite pas à affronter sans tabous. Pour ce qui est de l'intrigue : Une partie de paint-ball tourne mal... et une bande d'adolescents se trouve embringuée dans des trafics glauques entre un groupe de terroristes islamistes amateurs mais dangereux, des policiers véreux, et un couple de jeunes rebelles prêts à tout faire sauter. Ou comment, derrière la banalité d'un décor de banlieue, tous les fils des tensions sociales et des désespoirs tissent une toile explosive... et un suspense tendu. Danielle Thiery nous offre là un roman policier haletant dans les banlieues dites difficiles et dans le milieu intégriste.

Lien : https://collectifpolar.com
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2014
Il était épuisé mais sa blessure à l’épaule ne le faisait pas souffrir. Il aurait même pu croire que tout cela n’avait pas existé, qu’il était dans un de ces mauvais rêves qu’il faisait parfois après un film d’horreur ou un livre de Stephen King. Mais le rêve durait et ce qu’il voyait autour de lui restait bien d’aplomb, la maison en mauvais état dont il était évident qu’elle n’était plus occupée en dépit de l’électricité qui fonctionnait encore, le bruit puissant à l’extérieur, qu’il avait rapidement identifié comme celui d’une voie très encombrée où les véhicules roulent vite. Une autoroute.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2014
Elles pensent toujours que ça n’arrive qu’aux autres et quand ça leur arrive à elles, elles tombent du placard. Notre boulot à nous, c’est toujours les mauvaises nouvelles. Lorsqu’on n’en a pas à leur donner, il faut rassurer les mères, sinon on les tue deux fois…
Commenter  J’apprécie          50
collectifpolarcollectifpolar   09 mai 2021
Fais gaffe à droite !

Biboul tourna la tête dans la direction que lui indiquait Olive. Il ne vit d'abord rien mais il faut dire que son masque le gênait. La visière qui protégeait ses yeux s'embuait sans cesse, il avait déjà dû la retirer trois fois pour l'essuyer. Il pesta contre son vieux matériel et se prit à envier les équipements de ceux d'en face, les Bad Snakes, dont il avait eu un aperçu une heure plus tôt, juste avant le début des hostilités. Ils essayaient même des émetteurs-récepteurs tout neufs qui l'avaient fait pâlir d'envie. Suréquipés, les Bad Snakes, avec leurs Autocockers gonflés à bloc, munis d'une lunette de visée, leurs treillis Bushlan et leurs gants en Kevlar dernier cri...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2014
Toujours les mêmes histoires, avec les mêmes gugusses. Il avait envie de dire : les valeurs foutent le camp, les flics sont les éboueurs de la société, la république des petits juges est en marche… Juste comme ça, pour se soulager.
Commenter  J’apprécie          40
collectifpolarcollectifpolar   09 mai 2021
Mais logiquement, une fois la crête atteinte, ils seraient au but bien avant les autres. Il attendit, plaqué au sol, le coeur battant, les mains moites dans ses gants de cuir défraîchi. Sa joue en contact avec le sol lui restituait la tiédeur moite de la terre dont il percevait l'odeur d'humus amplifiée par les pluies d'orage de la veille. Une fois de plus, il regretta son équipement dépassé, il allait encore avoir le visage maculé de terre, de boue, et il avait horreur de cela. Les autres avaient des protège-joues, eux... Mais c'étaient les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Danielle Thiéry (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danielle Thiéry
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • le Maître et l'assassin de Sophie Bonnet aux éditions Robert Laffont 9782221253915 • Salutations révolutionnaires de Sophie Bonnet aux éditions Grasset 9782246815181 • Gabrielle ou les infortunes de la vertu de Catherine Delors aux éditions Héloïse d'Ormesson 9782350877976 • Toucher le noir de Solène Bakowski, Danielle Thiéry aux éditions HarperCollins Poche 979-1033909873 • Les images de Lou et Mouf - le zoo de Jeanne Ashbé aux éditions Ecole des Loisirs 9782211319539 • Les images de Lou et Mouf - le voyage de Jeanne Ashbé aux éditions Ecole des Loisirs 9782211319478 • Les images de Lou et Mouf - La mer de Jeanne Ashbé aux éditions Ecole des Loisirs 9782211319522 • Les images de Lou et Mouf - le jardin de Jeanne Ashbé aux éditions Ecole des Loisirs 9782211319485 • Tous les petits de Jeanne Ashbe aux éditions Ecole des Loisirs 9782211083959 • On joue, Petit Lapin ! de Jörg Mühle aux éditions Ecole des Loisirs 9782211317979 • American Predator de Maureen Callahan et Corinne Daniellot aux éditions Sonatine 9782355848377 • Un clafoutis aux tomates cerises de Véronique de Bure aux éditions J'ai Lu 9782290150382 • Un amour retrouvé de Véronique de Bure aux éditions J'ai Lu 9782290361740 • Bonsoir Lune de Margaret Wise Brown et Clément Hurd aux éditions Ecole des Loisirs 9782211010283 • pas encore au dodo ? de Alex Sanders aux éditions Ecole des Loisirs 9782211221191 • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsrobertlaffont #editionsgrasset #editionsheloisedormesson #editionsharpercollinspoche #editionsecoledesloisirs #editionssonatine
+ Lire la suite
autres livres classés : islamismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Dérapages" de Danielle Thiéry.

Comment s'appelle le médecin légiste ?

Jean-charles Annoux
Olivier Martin
Jean Theuret

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Dérapages de Danielle ThiéryCréer un quiz sur ce livre