AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081487345
Flammarion (01/05/2019)
3.79/5   65 notes
Résumé :
À Paris, l’ouverture d’un hôtel de passe 2.0, dont les pensionnaires sont des poupées en silicone, ne fait pas l’unanimité. Son jeune propriétaire, précurseur sur le marché du sexe, n’avait pas imaginé les réactions violentes que sa start-up provoquerait …

Dans le même temps, l’Office, dirigé par le commissaire Marion, est confronté à une série de meurtres atroces. Trois femmes sont retrouvées mutilées, des parties de leur corps trafiquées afin d’en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
3,79

sur 65 notes
5
14 avis
4
16 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tostaky61
  04 septembre 2019
Je suis triste...
Une fois n'est pas coutume, mais je suis déçu...
Je me suis perdu dans cette lecture.
Le labyrinthe était trop compliqué pour moi, je n'ai pas trouvé la solution.
Sex doll est un thriller.
Un thriller de Danielle Thiéry.
Ce n'est pas n'importe qui quand même !
On retrouve des corps de femmes mutilés.
À chaque fois le commissaire Marion est averti par un message adressé à ses proches.
C'est clair, c'est à elle qu'on en veut.
Qui ?
Pourquoi ?
Marion va chercher, dans son passé,  il y a longtemps, presque une autre vie.
Alix, sa plus proche collaboratrice et amie, sa presque soeur, disparaît.
Branle-bas de combat, tout le monde est sur le pont.
Tous les flics sont-ils ses alliés ?
Et puis, il y a cette étrange maison de passe.
Enfin, étrange... ça existe.
Une maison de passe avec des demoiselles (oui, je sais le terme n'existe plus mais bon, je n'en fais qu'à ma tête de toute façon ) un peu particulières.
Elles ne sont pas de chair, mais de silicone...
Il paraît qu'il faut de tout pour faire un monde.
Après tout si la libido du mâle peut se soulager à coup de poupées gonflables plutôt que dans l'agression sexuelle ou dans la consommation de jeunes femmes au fond d'un vieux fourgon, on ne va pas s'en plaindre...
Alors me direz-vous,  tu lui reproches quoi à ce roman ?
Un sentiment de flou. L'incompréhension face à un final qui m'a déstabilisé.
La déception aussi, parce qu'à  un moment j'ai senti qu'il allait se passer un truc et là je me suis dit : Non !
Non, elle peut pas faire ça. Pas elle. Pas Danielle Thiéry.
Elle peut pas tomber dans cette facilité.
Pas dans ce truc déjà lu et relu maintes fois.
Hélas,  si.
Elle l'a fait. Elle a osé. Dommage.
Mais ce n'est pas pour ça que je lui en veux, hein !
C'est elle la romancière, si elle juge que c'est utile à son récit (ce dont je doute sérieusement ) elle peut.
Non, je ne dois pas être trop sévère quand même. Je l'ai lu assez vite ce bouquin.
Peut-être trop vite d'ailleurs, parce que j'ai le net sentiment d'être passé à côté.
Tout ceci n'est que mon ressenti et je suis sûr qu'il y a plein d'amateurs de polars et thrillers qui vont adorer Sex doll.
P.s. Pour les amateurs de gaudrioles et autres fantasmes en tous genres, ne vous excitez pas, ce livre est un thriller, pas une nouvelle version du Kamasutra...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
celine85
  21 avril 2019
J'ai été ravie de recevoir Sex Doll pour découvrir une nouvelle enquête de la commissaire Edwige Marion. le lecteur est plongé dans les nouvelles formes de sexualité et de prostitution. Je n'avais pas trop d'inquiétude sur le fait que ce roman allait me plaire. J'aime le style de Danielle Thiéry, je sais que le contenu est bien ficelé. Son parcours professionnel lui apporte la rigueur, les connaissances et les contacts utiles pour nous proposer quelque chose de cohérent. Comme les fois précédentes, pas de temps mort et le suspense est au rendez vous. Un coup de coeur !
Commenter  J’apprécie          210
Livresque78
  06 mai 2019
Impossible tout d'abord de passer à côté de cette couverture qui attire évidemment l'oeil mais dont le thème titille la curiosité de la lectrice que je suis. Danielle Thiéry, lorsqu'elle écrit un roman policier sait de quoi elle parle, je rappelle qu'elle a été la première femme commissaire divisionnaire de l'histoire de la police Française, donc on ne peut que plonger dans ses romans à corps perdu. Je rencontre donc ici pour la première fois la commissaire Marion Edwige, une commissaire humaine bien que forte, mère et totalement paumée, impuissante face à sa fille et surtout une patronne imparfaite qui gère son équipe ainsi que les coups durs qui lui arrivent avec autant de lucidité que possible. Elle va dans Sex Doll se retrouver face à un passé nauséabond qui va l'embarquer dans une enquête qui va la toucher au plus profond d'elle même.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          210
Sharon
  20 avril 2019
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les éditions Flammarion pour ce partenariat.
J'aime beaucoup lire les romans de Danielle Thiéry et c'est avec plaisir que j'ai retrouvé la commissaire Edwige Marion. J'apprécie que les personnages soient construit sur la continuité, elle, ses proches, et que ce qu'elle a vécu précédemment ne passe pas à la trappe - il en est de même pour ce qu'ont vécu ses proches, et les autres enquêteurs, tissant des liens avec les précédents récits, sans que cela nuise à la compréhension de celui que l'on est en train de lire.
Marion a été blessée, dans une précédente enquête, et elle en subit encore, parfois, les séquelles - les corps souffrent, gardent l'empreinte des blessures, ne l'oublions pas. Elle se retrouve pourtant lancée sur une nouvelle enquête de tueur en série - le troisième meurtre vient d'avoir lieu, et l'implique personnellement, par le biais d'une collègue, d'une proche, ou de sa propre fille, de retour de Londres. Oui, l'enquête s'annonce peu facile - vous en connaissez, vous, des enquêtes faciles ? et chaque jour, chaque demi-journée qui passe, devrai-je dire, apporte son lot d'indices mais aussi de problèmes. de plus, l'un des membres de l'équipe, nouvellement arrivé en remplacement d'un collègue assassiné, ne fait pas l'unanimité. Pire, il n'est pas vraiment à fond dans l'enquête, ce qui peut devenir très vite carrément gênant. Avec son prénom qui semble tout droit tiré d'un roman du XVIIe siècle et sa coiffure digne de Veronica Lake, Philémon ne passe pas inaperçu, quand il daigne honoré l'enquête de sa présence. Oui, je suis un peu "méchante" avec ce personnage, il faut dire qu'il est un poil (un cheveu ?) exaspérant.
Ce roman nous parle de la sexualité 2.0, de cette prostitution new look qui n'en est pas une, puisque les hommes ont commerce avec des poupées. Elles renvoient à ce que certains attendent des femmes : la perfection physique (groumpf) et surtout une extrême docilité, une soumission totale. Vous pouvez dire "beurk", et je serai d'accord avec vous - n'est-ce pas ce que l'on enseignait aux jeunes filles, il n'y a pas si longtemps que cela ? Je vous renvoie aux manuels de la parfaite épouse des années soixante : autant dire que les personnages des enquêtrices, Marion à leur tête, tranchent avec ce modèle. Quant à l'intrigue...Je pourrai vous dire simplement qu'elle ne comporte pas de temps mort. Je pourrai vous dire surtout que, comme les précédents romans de Danièle Thiéry, les lieux et leur occupation sont importants, notamment la notion d'enfermement. Que l'on soit dans un château, dans une maison close moderne, un hôpital ou un lieu désaffecté (ils sont souvent à explorer dans l'oeuvre de la romancière), l'important est de pouvoir conserver sa liberté de mouvement - quitter un lieu est souvent plus difficile que d'y entrer.
Un livre que j'ai beaucoup apprécié, comme les précédents.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
soniaboulimiquedeslivres
  08 mai 2019
Je n'avais encore jamais lu de romans de Danièle, j'en ai beaucoup entendu parler, et je l'ai croisée à plusieurs reprises à Vienne et aux Quais du Polar. J'avais donc hâte de découvrir son univers !
Ce nouveau roman met en scène son enquêtrice récurrente, Edwige Marion, directrice de l'Office de Répressions des Violences aux Personnes. Il n'est pas utile d'avoir lu les précédents pour comprendre l'intrigue, même si ma curiosité a été titillée à de nombreuses reprises par rapport au passé d'Edwige, abordé plusieurs fois au fil des pages.
Dans ce roman à la couverture magnifique, nous faisons notre éducation sur le sexe 2.0. le sexe en ligne, des maisons closes un peu particulières où les prostituées sont des poupées plus vraies que nature, et surtout, à la plastique parfaite, bienvenue dans ce monde glauque et violent. Car Danièle ne ménage pas le lecteur, loin de là ! Les « sex doll » font le buzz en Asie, principalement au Japon, mais également dans certains pays d'Europe, et Danièle se lance dans la brèche en nous proposant un thème oh combien original et novateur.
Le fameux Docteur X va s'attaquer aux proches de Marion, qui, lorsqu'elle va tenter de dénouer ce sac de noeuds, va s'apercevoir que tout est lié, et qu'il ne faut surtout pas se fier aux apparences. Marion sera touchée au fond de son âme et devra se battre pour faire la lumière sur cette histoire, mais également pour sauver ces personnes qui lui sont chères.
L'écriture est très perspicace, nette, incisive, parfaitement maîtrisée et très minutieuse. Les chapitres sont courts, voire ultra courts à certains moments, impliquant un rythme soutenu nous laissant à peine le temps de respirer et se remettre de nos émotions. Ne pensez pas vous ennuyer au cours des 400 pages de ce joli pavé. Danièle n'est pas le genre d'auteure à planter le décor pendant des lustres ! Ça bouge, vite et tout de suite !
« Dis moi qui tu es, je te dirais qui t'a tué ».
Le profilage tient une grande place dans ce roman, aux détails fournis et précis. Plonger dans ce domaine de psycho-criminologie m'a passionnée ! Et Danièle sait de quoi elle parle ! J'ai découvert également une nouvelle technique de recherche, à savoir l'odorologie, servant à piéger, grâce à des pinces stériles et des bandelettes de textile spécial les « signatures olfactives » laissées par un criminel sur une scène de crime, puis mises sous scellé dans des bocaux stériles qui sont placés dans une odorothèque. C'est captivant !
Tout étant très psychologique, les personnages sont eux aussi disséqués, on a l'impression d'être dans leur cerveau. Les relations mère-fille sont inexistantes côté Marion et Nina, sa fille adoptive, de retour de Londres, qui va donner du fil à retordre à notre enquêtrice au caractère pourtant bien trempé ! J'ai particulièrement apprécié Alix, notre psycho-criminologue, et sa gestion de la situation délicate à laquelle elle a été confrontée. Chaque membre de cette équipe soudée apporte sa pierre à l'édifice pour tenter de résoudre cette enquête sordide, tout en nous mettant en garde contre les travers de notre société.
La fin est juste époustouflante, prévoyez un petit remontant pour vous remettre !!!
Un polar réaliste, au rythme effrenant, hors des sentiers battus, si vous avez envie de nouveauté en terme de sujet d'enquête et d'une écriture à la pointe, allez-y, vous ne pourrez pas le regretter !
Je remercie Danièle et les Éditions Flammarion pour cette lecture.
Lien : https://soniaboulimiquedesli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LalitoteLalitote   05 août 2019
Les japonais sont de grands malades, s'était-il rassuré avant de découvrir que le phénomène avait déjà gagné l'Europe. En Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas, en Suisse, les sex dolls faisaient florès. A Amsterdam elle avaient leur ^place dans les vitrines à côté des vraies prostituées.L'avantage sur les putes humaines étant qu'elles ne la ramenaient pas et qu'on pouvait les violer, les martyriser sans que jamais elles ne portent plainte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TakalirsaTakalirsa   26 juillet 2019
Ces filles avaient en commun de ne pas vouloir perdre de temps dans des études sans issue. Elles voulaient vivre vite et accéder tout aussi vite aux mirages du consumérisme : argent à gogo, fringues de luxe, grosses voitures, soirées et nuits blanches, arrosées et saupoudrées.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolarcollectifpolar   27 octobre 2020
L'impression -détestable- d'être nue, entièrement. Et cette tension dans les bras. Comme un arrachement qui lui tiraillait les chevilles. Bien réveillée pourtant, elle était incapable de situer l'endroit où elle se trouvait. Chez elle?
Ou encore dans ce rêve?
Elle n'était plus dans son rêve. Ou alors elle rêvait qu'elle ne rêvait pas. C'était quoi déjà ce songe?
Impossible de se rappeler. Désagréable. L'adjectif s'imprima à la lisière de sa conscience, sa peau nue se hérissa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
celine85celine85   20 avril 2019
- Bienvenue au royaume de la perfection, Alix, bienvenue chez Docteur X.
Commenter  J’apprécie          60
collectifpolarcollectifpolar   27 octobre 2020
Dans le couloir, Martin Brand tendit l'oreille. Le client, qui s'était annoncé sous le pseudo de Docteur X, ne lui avait pas semblé très net.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Danielle Thiéry (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Danielle Thiéry
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Super hôte Super hôte de Kate Russo et Severine Weiss aux éditions Quai Voltaire https://www.lagriffenoire.com/1083301-romans-super-hote.html • Pachinko de Min Jin Lee et Laura Bourgeois aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/1068382-feel-good-pachinko.html • Une toute petite minute de Laurence Peyrin aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1078755-romans-une-toute-petite-minute.html • Cul-de-sac de Douglas Kennedy et Catherine Cheval aux éditions Folio Policier • La Chasse de Gabriel Bergmoser et Charles Recoursé aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1076227-romans-la-chasse.html • le Carnaval des ombres de R.J. Ellory et Fabrice Pointeau aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1084894-romans-le-carnaval-des-ombres.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1077795-feel-good-la-maison-aux-miroirs.html • La Loi des hommes de Wendall Utroi aux éditions Slatkine & Cie https://www.lagriffenoire.com/1054948-divers-polar-la-loi-des-hommes.html • Petite de Edward Carey et Jean-Luc Piningre aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1077404-litterature-anglophone-petite.html • La Sauvagine de Sophie Brocas aux éditions Mialet Barrault https://www.lagriffenoire.com/1074119-romans-la-sauvagine.html • le baiser de Sophie Brocas aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/1032573-poche-le-baiser.html • PTDR : Pour une Thérapie du Rire de Julie Mamou-Mani aux éditions Jouvence https://www.lagriffenoire.com/1082066-romans-ptdr---pour-une-therapie-du-rire.html • Cannibale de Danielle Thiéry aux éditions Syros https://www.lagriffenoire.com/1056017-romans-cannibale.html •
+ Lire la suite
autres livres classés : maison closeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Dérapages" de Danielle Thiéry.

Comment s'appelle le médecin légiste ?

Jean-charles Annoux
Olivier Martin
Jean Theuret

10 questions
13 lecteurs ont répondu
Thème : Dérapages de Danielle ThiéryCréer un quiz sur ce livre

.. ..