AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070376273
Éditeur : Gallimard (21/02/1985)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le narrateur, un marginal prêt à toutes les aventures, a parcouru l'Inde dans tous les sens pendant neuf mois, au volant de sa fourgonnette qui lui sert de maison. Il adopte et emmène en France Babou, un adolescent indien, séduit jeunes garçons et filles, vit sur le terrain, d'expédients, sans jamais se départir d'une curiosité érudite pour l'art et le peuple indiens. La vision de ce titi parisien d'un monde atroce est un étonnant mélange de cynisme et de tendresse.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
becdanlo
  28 février 2016
Comment défendre ce livre compte-tenu de ses passages notoirement pédophiles ? Justement, ça tombe bien : je n'ai envie de le défendre qu'à moitié, principalement pour une raison : non seulement Jack Thieuloy ne fait pas que de remplir d'urine les bouteilles de gin pour les vendre aux indiens... il en a aussi mis dans son livre, et Lucien Bodard ne s'y est pas trompé :
« Qu'il y ait là-dedans de la forfanterie, de la littérature, c'est certain. »
J'avais déjà épluché « Flash ou le grand voyage » de Charles Duchaussoy, avec notamment son escalade des tours du silence à Bombay, où son livrés aux vautours les corps des Parsis défunts. Dans les années 70, il n'y avait pas internet, peu de photos, mais aujourd'hui avec Google Earth et les images on se rend bien compte qu'il lui était impossible d'escalader ces tours avec un « grappin et une corde » : le débord au sommet est bien trop grand... à moins d'être un alpiniste équipé. Dans son livre, Thieuloy est lui plus modeste au sujet de ces tours... sourire
Pour en revenir à son livre, je ne crois pas à la plupart ses « exploits sexuels » avec des mineurs : pour la plupart, ce sont de purs fantasmes, je pense notamment à la scène avec la jeune fille qui incarne la déesse Souria dans un village de pêcheurs... c'est complètement irréaliste ! Là ,où je suis plus critique, c'est qu'à la fin de son livre il « tire à la ligne » avec des listes, et surtout, cela respire la compilation de notices d'offices du tourisme ou de musées. Comme elles devaient être en anglais, personne n'est venu lui réclamer des comptes...
Venons-en maintenant à l'autre moitié de « la raison pour laquelle je défends ce ce livre », et le sauver du « moralement correct » contemporain : il est justement un témoignage de la forme du récit de voyage de l'époque : il fallait à tout prix créer des « péripéties » autour du voyage, on pense par exemple à l' « Anti voyage » de Muriel Cerf ; il fallait « épicer » la sauce pour éveiller les papilles des lecteurs... ceci dit, le coté parfois sordide de l'Inde, n'est lui, pas un fantasme : les touristes dévalisés peuvent encore en témoigner... les enfants indiens estropiés pour rapporter plus à la mendicité...
A noter qu'Arthaud vient de sortir « Vers l'Inde » qui rassemble les trois livres de Jack Thieuloy dédiés au sous-continent :
http://www.amazon.fr/Vers.../dp/B01A91MQSS/ref=sr_1_1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
maltese
  22 février 2011
Premier livre de Jack Thieuloy, anarchiste indéboulonnable, à la vie aventureuse, écrivain passionné qui défraya la chronique dans les années 70.
Ce récit rapporte son périple à travers une partie de l'Inde à la fin des années 60 à bord d'un van. de ce voyage, il va rapporter un jeune indien, Babou, qu'il adoptera.
On ne peut rester indifférent à l'écriture de Thieuloy qui se livre tout entier sans aucune pudeur et sans faire de concession, surtout pas à lui-même. Une phrase résume d'ailleurs très bien cette volonté de ne rien enjôliver: "si je transforme ma vie en destin, mon récit risque de dégénérer en roman."
Il se montre plein d'érudition et de sensibilité face à la civilisation indienne et à ses monuments... mais il est aussi dérangeant lorsqu'il raconte ses expériences sexuelles, et notamment son goût pour les jeunes hommes. Ainsi dans son écriture même il souligne les multiples visages du pays.
Il rend compte à merveille du caractère immense de l'Inde, de ses dimensions continentales aux peuples variés et si différents les uns des autres.
Assurément, et même si le livre date de 1971, il nous donne envie de découvrir ce pays magique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Dans la catégorie : Asie du SudVoir plus
>Géographie générale>Géographie de l' Asie>Asie du Sud (51)
autres livres classés : récit de voyageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
77 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre