AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266324748
537 pages
Pocket (05/05/2022)
  Existe en édition audio
4.42/5   1890 notes
Résumé :
En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l'école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l'affaire des Disparues du Sud parisien. L'état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (410) Voir plus Ajouter une critique
4,42

sur 1890 notes
5
284 avis
4
98 avis
3
14 avis
2
4 avis
1
0 avis

Kirzy
  30 mai 2021
228 notes ( au moment où j'écris cette chronique), avec un 4,62 de moyenne ! Ce plébiscite est plus que mérité tant 1991 est un grand cru, un des plus aboutis, prouvant à quel point Franck Thilliez est notre meilleur auteur français de thrillers. Oui, je suis péremptoire pour le coup.
En plus, pour les fans de Sharko, c'est un cadeau que de plonger dans sa première enquête, après avoir fait sa connaissance en 2004, à la quarantaine, dans Train d'enfer pour ange rouge, comblant le manque en lui inventant une jeunesse et expliquant pourquoi il est devenu policier et a développé une obsession maniaque à traquer les tueurs en série.
En 1991 ( joli palindrome comme les affectionne Thilliez ), donc, il débarque au 36 quai des orfèvres de son Nord natal. C'est le sixième, le petit dernier du groupe qu'il intègre. Il se retrouve reléguer dans la salle des archives à devoir consulter des fiches afin d'apporter un regard neuf sur des cold cases, les disparitions de jeunes femmes dans le Sud parisien. Bien décevant pour quelqu'un qui rêve d'une grosse affaire ... qui finit par arriver lorsqu'un tueur en série enlève, viole, torture et assassine à coups de couteau des femmes.
Dès la première page, la quadra que je suis s'est régalée des références au début des années 1990 : walkman, Benetton, la Dernière séance, cassette de Gainsbourg à Gainsbarre. Tout est merveilleusement reconstituée en mode machine à remonter le temps ! Et pour la police, tout était tellement différent, entre le fossé technologique ( début des recherches ADN, pas de fichiers informatisés à analyser, pas de téléphones portables mais des cabines téléphoniques, des minitels et des faxs ) et des comportements / procédures nettement moins normalisés et réglementés. Tout est plus lent, plus instinctif aussi, plus borderline parfois, évidemment plus artisanal, ce que l'auteur utilise avec pertinence.
Franck Thilliez joue avec le lecteur en tricotant une intrigue haut de gamme, emplie de fausses pistes, faux semblants et manipulation. C'est brillant de le voir rester le maitre du jeu en gérant le suspense à la perfection, glissant des indices, passés inaperçus, mais qui éclairent les révélations à venir et un dénouement assez génial, entremêlant avec brio des thématiques comme le vaudou, la magie illusionniste à la Houdini ( et sa fameuse évasion de sa pagode chinoise, cabine en verre pleine d'eau ) et d'autres plus psy que je n'évoquerai pas pour ne rien divulgâcher.
Le tour de force étant sans doute qu'on croit à toutes les propositions de l'auteur alors que certaines sont à la limite du too much et du crédible avec un tueur en série machiavélique, complexe, complètement hors-norme à jouer avec les enquêteurs à la manière d'un Zodiaque. Bien joué !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          16822
lyoko
  13 août 2021
Le petit dernier de Franck Thilliez ou il nous raconte la première enquête de Sharko au 36.
Le petit bleu du service ne va pas être épargné.
Si l'écriture de Franck THilliez est toujours aussi addictive, j'ai trouvé le scénario un peu moins bien bâtit que d'habitude. L'auteur me laisse rarement entrevoir la chute, mais ici ce ne fut pas le cas. J'avais un peu (beaucoup) anticipé l'épilogue.
Un peu embêtée aussi car Stephen King a écrit il y a bien longtemps une nouvelle dont le nom m'échappe, avec comme trame un monsieur intoxiqué à la tétrodotoxine qui se faisait autopsié vivant. Et du coup j'ai eu l'impression de lire un remake de cette nouvelle à la sauce Thiliiez
Par contre, avec mes origines de nordiste, j'ai apprécié le petit dépaysement à Bruay la Buissière, ou s'est malheureusement passé un drame que Franck Thilliez nous raconte avec brio.
Sans m'être réellement ennuyée lors de cette lecture, je regrette juste que la qualité du scénario ou du moins l'intrigue n'ai pas été à la hauteur de mes attentes.
Je vais mettre cela sur le dos de Sharko, le jeune flic n'avait pas l'expérience qu'il a aujourd'hui... l'auteur s'est adapté à son personnage ( on trouve des excuses comme on peut).
Une lecture en demi teinte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1056
Ptitgateau
  31 mai 2021
Il était une fois un jeune policier tout droit venu de son école de police, et qui avait quitté son nord natal, appelé à travailler là où les places sont chères et rares : le prestigieux et célèbre 36, quai des orfèvres. Je vous parle d'un temps ... révolu, où le 36 n'était pas encore le bastion, où le crayon régnait encore en maître, les ordinateurs dormant, plus pour très longtemps, dans les cartons, où l'on riait à l'idée d'extraire de l'ADN pour confondre les criminels, où le danger était plus grand pour les enquêteurs parce que la téléphonie mobile était balbutiante voire inexistante, les appareils des assassins ne pouvaient pas « borner» comme on se plaît à le dire aujourd'hui...
Donc moins de facilité pour enquêter, de la marche à s'en user les doigts de pied, du téléphone arabe, des annonces dans les commerces (pas très discrètes). Voilà ce qui attendait notre Franck Sharko. ça pourrait paraître fade lorsqu'on a lu les derniers romans de Thilliez, mais d'abord Sharko, on l'aime, et son passé nous intéresse, ensuite, notre vénéré auteur de thrillers policier ne nous abandonne pas ! Il nous concocte une double enquête dont une plutôt officieuse et secrète qui démontrera l'acharnement de Franck, et l'autre grandiose comme il sait le faire, nous entraînant dans le monde mystérieux de la magie, avec comme d'habitude, aucun indice solide au départ, afin que le lecteur se demande comment ils vont tirer au clair cette énigme, et constate combien ils ont du génie et de la bravoure !
Et le timide, humble et discret bébé sharko évolue dans une ambiance plutôt sombre et tendue et apprend à connaître ses collègues : les uns ont subi des traumatismes lors d'enquêtes passées, les autres ont divorcé et, d'autres encore trainent de lourds secrets, et l'IGPN vient piétiner les plates-bandes de l'équipe... On ne s'ennuie pas !
Et le tendre Sharko pense... à sa fiancée qu'il souhaite protéger de toute la laideur du monde, des actions inhumaines d'individus qu'il sera appelé à côtoyer...
J'ai dégusté ce roman, comme j'ai savouré tous les autres de Thilliez. Bien dans mon livre, pas envie de terminer... Pour découvrir que je n'avais pas lu les premiers sharko ! Ô joie ! Je me les garde pour cet été.
Donc si vous n'avez pas lu de livres de ce cycle, heureux que vous êtes si vous aimez les thrillers, vous vous y plongerez avec bonheur (âmes sensibles toutefois, s'abstenir). S'il vous manque juste ce dernier roman, n'hésitez pas non plus, valeur sûre !
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          960
Yvan_T
  08 août 2021
Après l'excellent « Il était deux fois », publié en 2020, Franck Thilliez s'attaque aux débuts de son personnage fétiche : Franck Sharko !
En 1991, Franck Sharko n'est qu'un bleu, fraîchement débarqué du Nord au mythique 36, quai des Orfèvres. Il va cependant être très vite confronté à la réalité du métier, d'une part en se voyant relégué aux archives, tentant d'apporter un regard neuf sur l'affaire non résolue des «Disparues du sud parisien», trois femmes enlevées et tuées à coups de couteau. D'autre part, grâce à l'arrivée d'un homme ayant reçu la photo d'une femme attachée à un lit, la tête couverte d'un sac en papier. Franck n'hésite pas longtemps à lâcher sa « cold-case » pour se rendre à l'adresse mentionnée à l'arrière de la photo…C'est parti pour sa première enquête sur le terrain !
Ce retour en 1991 permet non seulement à Franck Thilliez de revenir sur les débuts de son personnage et des raisons qui l'ont poussé à devenir inspecteur de police, mais cela lui permet également de développer une intrigue qui se déroule à une époque où la technologie n'était pas encore là pour faciliter la tâche des policiers. Une bonne vieille intrigue sans ordinateurs, sans internet, sans Darkweb, sans analyses ADN et même sans GSM. Juste le bon vieux calepin, le Minitel, les cabines téléphoniques et les bonnes vieilles archives en papier. Franchement, cela fait du bien !
Si l'auteur s'attaque aux débuts de son personnage, encore un peu naïf dans le métier, lui s'avère cependant au sommet de son art et livre à nouveau un polar de haute volée. Multipliant les fausses pistes, parsemant des indices, il déroule une intrigue mêlant vaudou, mentalisme et magie…mais le véritable prestidigitateur se nomme un nouvelle fois Franck Thilliez !
Le meilleur auteur français de thrillers !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          958
marina53
  04 octobre 2021
Après une longue et dure journée de travail, Philippe Vasquez rentre chez lui, bien décidé à passer la soirée tranquillement devant la télé. Mais une enveloppe et un paquet contenant l'ouvrage Les fleurs du mal, glissés dans sa boîte aux lettres, lui feront changer ses plans. Comment l'auteur de la lettre pouvait-il savoir qu'en lui demandant de penser à un prénom, celui-ci allait justement être mentionné dans un vers ? Il lui demande alors de se rendre à une adresse récupérer une autre enveloppe. Intrigué, Philippe s'y rend et découvre, paniqué, une photo en noir et blanc d'une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants et la tête enfoncée dans un sac. Il se précipite aussitôt au commissariat...
Franck Sharko vient tout juste d'arriver au 36 quai des Orfèvres. Ce jour-là, il planche encore sur le dossier des Disparues. Un dossier qu'il connaît par coeur dorénavant tant il y passe de nombreuses heures. À presque 22 heures, alors qu'il comptait rentrer chez lui, il remarque un homme plutôt agité, en train de parler au planton. Philippe Vasquez peine à raconter les terribles événements de sa soirée. Sharko lui propose de tout lui raconter dans la voiture. En effet, une adresse dans les Yvelines est annotée au dos de la photo. À Saint-Forget, Sharko tombe sur une affreuse scène de crime. le corps de la jeune femme sur la photo est déjà en état de putréfaction...
Franck Thilliez remet en scène Franck Sharko et, cette fois, pour sa toute première enquête. Tout fraîchement débarqué au 36, après avoir fait ses armes pendant sept ans dans le Nord et le Pas-de-Calais et sorti promu de l'école des inspecteurs de Cannes-Écluse, il se voit attribué le dossier des Disparues, trois jeunes femmes violées, tuées et retrouvées dans des champs en banlieue entre 1986 et 1989. Une affaire non élucidée qui a besoin d'un regard neuf. Pour autant, son chef le met aussi sur l'enquête de la jeune femme retrouvée morte, dans les Yvelines. Un retour fracassant et bienvenu pour Sharko d'autant que Franck Thilliez nous offre deux enquêtes pour le prix d'une. Des enquêtes complexes et tordues qui entraînent Sharko sur le terrain dont l'une est une véritable course-poursuite avec le tueur. Sur fond de magie et d'illusion, l'auteur nous offre un policier retors, très noir, aux moult rebondissements et au dénouement inattendu. de courts chapitres et une écriture nerveuse et dynamique qui rendent ce roman d'autant plus prenant. Une mécanique diaboliquement bien maîtrisée et un plaisir non moins dissimulé de se replonger dans l'ère des Minitel et autres Bi-Bop...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          734


critiques presse (3)
LeFigaro   07 juillet 2021
Seule certitude: 1991 est encore une réussite, un thriller vintage de haute volée. Chapeau maestro!
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Telerama   30 juin 2021
Franck Sharko, s’est imposé parmi les héros les plus populaires du polar contemporain. Chaque nouveau volume de ses aventures fait ainsi l’événement et le dernier, 1991, en particulier, puisqu’il revient sur les débuts de ce flic qui avait déjà la quarantaine quand il fit son entrée en scène, en 2004.
Lire la critique sur le site : Telerama
LeParisienPresse   17 juin 2021
Avec Bernard Minier et Michel Bussi, il forme le trio des plus gros vendeurs de polars en France. Il sort le génial «1991».
Lire la critique sur le site : LeParisienPresse
Citations et extraits (122) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   22 août 2021
- (...) Ils sont tous là, quelque part. Ceux qui violent et tuent déambulent dans les mêmes rues que nous, bien intégrés à la population. Ils sortent leurs poubelles, saluent leurs voisins. Certains ont des femmes, des gosses, faut s'y faire... Dis-toi toujours qu'il n'est pas impossible que tu les croises en te baladant ou en allant chercher ton pain. Et tout ça n'ira pas en s'arrangeant. (...)
- Comment vous faites, vous tous, pour supporter tout ça ?
- On ne le supporte pas, on vit avec. Au fil de ta carrière, tu verras des mecs exploser en plein vol. Tu en feras peut-être même partie. C'est comme ça, on a un métier qui fait vieillir plus vite que les autres. A demain.
Ils se serrèrent la main. Avant que Franck atteigne sa voiture, Glichard l'interpella une dernière fois.
- Ça n'aurait pas été logique que tu restes jusqu'au bout. Crois-moi, ça nous rassure tous de savoir que t'es un type normal. On ne veut pas de psychopathes, dans le service. On en a déjà assez à traquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
fabien2830fabien2830   07 mai 2021
Il décacheta l’enveloppe du courrier anonyme sur laquelle son
adresse avait été tapée à la machine. Elle contenait une feuille pliée
en deux, scotchée sur un petit paquet emballé de papier bleu, et ceint
d’un beau ruban rouge. Un livre, songea-t-il.
Intrigué, il décrocha la feuille.
Mon cher Philippe,
Tu as des points faibles, que tu t’appliques à compenser chaque fois
que tu en as l’occasion. Pour les autres, tu es la plupart du temps un
homme discret, tu sais te contrôler en public, mais au fond, tu es
souvent préoccupé et parfois pas très assuré. Tu as besoin d’être aimé et
admiré, et pourtant tu es critique envers toi-même. Il arrive que tu te
demandes sérieusement si tu as pris la bonne décision ou fait ce qu’il
fallait, quand il le fallait.
Cette fois, il va te falloir faire le bon choix. Je sais que tu es doté
d’incroyables facultés intellectuelles auxquelles toi-même tu n’as jamais
cru, et je vais t’en donner la preuve. Je t’invite à fermer les yeux, et à
penser à un prénom féminin. Le premier qui te passe par la tête… Vas-y.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
fabien2830fabien2830   07 mai 2021
Pour l’heure, il n’était qu’un bleu-bite, numéro 6 et dernier de son
groupe d’enquête, un « ripeur » de base collé sur l’« affaire des
Disparues du Sud parisien ». Un dossier corsé : entre 1986 et 1989,
trois femmes d’une trentaine d’années, Corinne, France et Isabelle,
habitant respectivement les 15e, 13e et 12e arrondissements, avaient
été enlevées dans les parkings souterrains de leurs immeubles et
retrouvées dans des champs en banlieue, vêtements découpés dans le
sens de la longueur, violées, frappées de multiples coups de couteau.
Le premier meurtre avait défrayé la chronique : quel être humain
avait pu faire une chose pareille ? Au troisième était apparu le terme
de « crimes à répétition », comme en Amérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
PtitgateauPtitgateau   15 mai 2021
Après quoi il reprit donc la route, se disant qu’il aurait pu éviter un aller-retour inutile si on les avait équipés de ces appareils dont on parlait à la télé, les Bi-bop. Des engins révolutionnaires qui, d’après ce qu’on disait, fonctionnaient un peu à la façon de cabines téléphoniques portatives.
Commenter  J’apprécie          390
ladesiderienneladesiderienne   24 août 2021
L'auteur s'intéressait à présent à la psychologie de Houdini qui, durant toutes ces années, avait cherché à s'échapper. Pourquoi avait-il choisi cette branche si peu connue de la magie ? Pourquoi avoir bravé en permanence le danger pour s'extraire de prisons en tout genre ?
Il y avait du Freud, là-dessous. La biographie expliquait que le magicien adulait sa mère, la source de ses plus grandes joies et peines. D'après un psychanalyste, ces évasions obsessionnelles n'étaient qu'une perpétuelle répétition de sa naissance. Il renouvelait, par ses actes, la toute première évasion de sa vie : celle du nouveau-né délivré du ventre maternel.
Cette interprétation s'appuyait sur d'autres détails flagrants : les sépultures que le magicien s'imposait - barils, cercueils, cellules, coffres-forts - symbolisaient, par leur obscurité et leur étroitesse, l'utérus, d'autant plus qu'elles étaient la plupart du temps immergées. Souvent, d'ailleurs, le Hongrois se faisait enfermer recroquevillé sur lui-même, en position fœtale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Franck Thilliez (172) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Franck Thilliez
Retrouvez dans ce 3e épisode de la Voix des auteur(e)s l'intégralité de la rencontre avec Franck Thilliez, auteur de Labythintes aux éditions Fleuve Noir ! 
Enregistré au Garage de Lille le 4 mai 2022. Animé par Frédéric Launay, journaliste.
Pour découvrir notre autre émission La voix des libraires, c'est par ici : https://smartlink.ausha.co/la-voix-des-libraires  
©  Tous droits réservés / Groupe Furet du Nord - Decitre / 2022.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Franck Thilliez, auteur de polars (facile pour les fans)

Franck Thilliez est né...

à Lille
à Bruxelles
à Annecy
à Paris

15 questions
418 lecteurs ont répondu
Thème : Franck ThilliezCréer un quiz sur ce livre

.. ..