AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075118934
208 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (21/03/2019)
3.89/5   90 notes
Résumé :
Un jeune à capuche a arraché le sac de cette brave Rose-Aimée! Papi Ferraille le sait, il a tout vu. Alors avec Gisèle, une ex-coiffeuse au look improbable, et Victor, le vieux rebelle qui détourne les affiches publicitaires, ils unissent leurs solitudes pour former un gang étrange et redoutable.
On va lui montrer de quel bois on se chauffe à ce gamin qui agresse les vieilles dames au lieu d'aller en cours! Et tout le quartier n'a qu'a bien se tenir. Jules, 1... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 90 notes
5
16 avis
4
7 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

letilleul
  26 juin 2019
Un vrai feel-good book, hilarant et décalé et parfait pour passer un bon moment avec cette bande de seniors rebelles dans le même esprit que la série bd des « vieux fourneaux » dépeint par Wilfrid Lupano, qui incarnent un optimisme sans faille rempli de valeurs de solidarité. Les situations s'enchaînent et la lecture se fait sans un souffle à travers deux fou-rires. Sont pointés bien sur à travers ce gang de « vieux schnocks », les travers de la société de consommation, la solitude des personnes âgées, la nécessité de créer des passerelles intergenerationnelles.
Commenter  J’apprécie          321
asnico
  16 février 2020
Alors que Rose-Aimée marchait dans la rue, un « jeune à capuche » lui arrache son sac à main. Solidarité générationnelle oblige, trois autres « petits vieux » témoins de la scène lui prêtent main forte : il s'agit du gentil Espagnol Alfonso, de Gisèle et de Victor. En faisant connaissance, ils se rendent compte qu'ils sont seuls et décident de se lier d'amitié.
Comme ils ont de fortes convictions et que leur âge leur permet encore de bouger, ils n'hésitent pas à transgresser les règles pour dénoncer le consumérisme à tout va et les méthodes marketing douteuses employées par certaines enseignes pour faire vendre.
C'est officiel : Alfonso, Rose-Aimée, Victor et Gisèle forment le Gang des Vieux Schnocks.
Et le Gang va sévir, notamment en mettant tout en oeuvre pour choper le jeune à capuche qui a osé tirer le sac de la vieille...
L'esprit, l'humour et la fraîcheur du roman m'ont séduite ; les relations intra et intergénérationnelles ne sont pas trop abordées en littérature ado. L'histoire manque un peu de réalisme mais j'avoue avoir passé un bon moment et je n'hésiterai pas à présenter ce livre au prochain comité ado de la médiathèque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
lirado
  09 février 2020
Quelle comédie ! le Gang des vieux schnocks s'est révélé être une lecture truculente et savoureuse. Contre toute attente, cette petite bande d'octogénaires qui cache bien son jeu et commet une série de mauvais coups pour prouver que les vieux sont encore de la partie, m'a fait passer un très bon dimanche matin. J'ai lu ce livre d'une traite et beaucoup de passages m'ont fait sourire. Il faut dire, Papi-Féraille, Victor, Rose-Aimée et Gisèle ont des idées bien arrêtées et plus d'un tour dans leur sac. A leur âge, ils n'ont plus rien à perdre sinon prouver qu'ils sont loin d'être des grabataires bons pour la maison de retraite !
Le Gang des vieux scnhock est un roman rythmé et équilibré pour que chacun, quelque soit son âge, prenne plaisir à lire ce livre. Ainsi, la première partie du livre raconte la formation de ce groupe atypique et leurs premières frasques. On rit à chaque page. J'ai particulièrement adoré leur esclandre dans un supermarché. La seconde partie, c'est la rencontre improbable du gang des vieux schnocks avec Jules, un ado en décrochage scolaire qui va devenir leur cheval de bataille. Là aussi c'est drôle mais également tendre.
Si Florence Thinard a su mettre en scène la rencontre de deux générations, de deux modes de vie aux antipodes et faire en sorte que ça fonctionne très bien grâce à un humour indéniable, elle est aussi douée pour créer des personnages touchants et attachants. Evidemment la part belle va pour les quatre membres de cette folle équipe, Gisèle, Papi-Féraille, Victor et Rose-Aimée cultivent chaque chapitre un peu plus leur excentricité et on adore leur côté décalé.
Lien : http://www.lirado.fr/gang-vi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Lysette
  11 février 2020
Quel livre !
Ce roman est un tourbillon d'émotions à lui tout seul ! Entre humour, personnages décadents, critiques du monde et séquences émotions, plonger dans ce roman est une épreuve du feu.
Commençons par la couverture et la mise en page qui sont sympas, sans parler du titre, qui claque tout !
L'écriture fluide dévoile des personnages hauts en couleurs et d'un réalisme saisissant. Gisèle est un rayon de soleil, Victor un contestataire dans l'âme, Papi ferraille bricoleur et dévoué donne le ton et Rose-aimé apporte une touche de douceur au récit. Et puis, il y a Jules, notre ado un peu paumé, qui ne se retrouve plus dans ce monde fou. Jules qui a fait les mauvais choix, Jules qui va conquérir nos coeurs et pas que les nôtres !
L'intrigue est à la fois une contestation de la place des personnes âgées dans nos sociétés, une révolte contre la marketing à outrance, qu'un échange inter-générationnel intense et un récit de vie enrichissant.
J'ai adoré l'humour relevé de cynisme que comporte ce livre. le tout est justement dosé, assez pour m'offrir un coup de coeur.
En bref, une magnifique découverte.
Belle lecture à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
hashtagceline
  20 décembre 2020
Ce roman m'a fait passer par toute une palette d'émotions. J'ai ri, je me suis inquiétée, j'ai pleuré et j'ai été vraiment remuée. Et j'avoue qu'en le commençant, je ne m'attendais pas à ça !
J'ai déjà lu des romans qui confrontent la jeune à l'ancienne génération. Mais rarement j'ai trouvé les personnages aussi attachants et l'histoire aussi touchante tout en étant drôle et complètement loufoque.
Victor le graffeur old school, Pépé la ferraille et son "pétit' accent", Gisèle la fashion victim ou encore l'émouvante Rose-Aimée sont des héros atypiques d'une force exceptionnelle. Une bande de rebelles mais avec un coeur tendre.Ils vivent dans une grande solitude que la formation de cet improbable gang va permettre de combattre, en plus de combattre la bêtise ambiante.
N'oublions pas non plus la raison de leur rencontre : cette affaire de sac volé à la fragile Rose-Aimée par ce "jeune à capuche". Si le groupe de "vieux" est victime d'a priori sur leur grand âge, finalement tous autant qu'ils sont, nos vieux schnocks, ils ne sont peut-être pas beaucoup mieux à ce niveau-là. En faisant connaissance du jeune "malotru, Jules, ils vont aussi se rendre compte que les apparences peuvent être trompeuses. Jules a fait une erreur mais sa situation familiale et ses galères vont apporter un début d'explication à son geste, sans pour autant l'excuser. de fait, il va devoir se racheter. Les Vieux schnocks veillent au grain...
J'ai beaucoup aimé toute cette partie du roman où vieux et jeune s'entraident. Chacun y trouve son compte tout en faisant petit à petit tomber les barrières et les préjugés.
On découvre le gang sous un autre jour avec une envie de partager leur expérience, de transmettre et d'aider. On apprend aussi à connaître Jules qui s'est trouvé pris dans un cercle vicieux : des mauvaises fréquentations, des petits trafics, une exclusion du collège et la peur de décevoir sa mère qui n'est pas au courant. Et puis il y a autre chose... Roxanne, cette fille dans la classe de Jules dont il est amoureux mais qui est, selon lui, trop bien pour lui.
Là encore, ses nouveaux amis peuvent peut-être faire quelque chose. Cette rencontre sera finalement providentielle pour les uns comme pour les autres. Les vieux schnocks se prennent d'affection pour ce jeune à capuche. Chacun s'aide, à sa façon. Pour nos vieux schnocks, c'est l'occasion de se sentir utiles tout en continuant leurs activités plus ou moins nettes...
Vraiment, on passe un excellent moment avec ce roman. Florence Thinard, mine de rien, fait passer beaucoup d'idées et donne matière à réfléchir aux jeunes comme aux moins jeunes sur notre société actuelle et tout ce qu'elle véhicule comme idées fausses dans bien des domaines. A travers les détournements de pub de Victor, les petites leçons données au boucher (qui donnent lieu à des scènes très savoureuses) ou encore au vigile du supermarché, elle y dénonce le marketing mensonger et les incivilités quotidiennes qui bien souvent nous aveuglent. Elle nous invite à nous recentrer sur les choses essentielles : le partage, l'échange, quel que soit l'âge et les apparentes différences.
Lien : https://www.hashtagceline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
JuinJuin   02 août 2020
- "Gang", c'est pas mal, concéda Victor. Mais les " seniors" non, non et non ! Assez de cette hypocrisie ! Mon senior par-ci, mon senior par-là...Mon senior il est de l'or..l'or de passer à la caisse...Et que je te fais des courbettes ! Que je donne du " personnes âgées" ! Du " nos aînés " ! Du " grand-père" ! Du "mémé" ! Que du blabla, tout ça . Dans notre dos, ils nous traitent de vieux schnocks, de débris, de bouches inutiles.
( p 46)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
JuinJuin   02 août 2020
- Victor, vous avez avez quelques chose contre les vieux. Ça tourne à l'idée fixe! lança Gisèle, agacée.
- Moi ? s'indigna Victor. Vous n'avez rien compris ! C'est cette société pourrie qui est anti-vieux! On nous méprise ! On nous organise des repas de vieux ! On nous parque dans des maisons de vieux où on nous traite comme des vieux !
( p 43)
Commenter  J’apprécie          70
letilleulletilleul   26 juin 2019
Un jeune à capuche a arraché le sac de cette brave Rose-Aimée! Papi Ferraille le sait, il a tout vu. Alors avec Gisèle, une ex-coiffeuse au look improbable, et Victor, le vieux rebelle qui détourne les affiches publicitaires, ils unissent leurs solitudes pour former un gang étrange et redoutable.
On va lui montrer de quel bois on se chauffe à ce gamin qui agresse les vieilles dames au lieu d'aller en cours! Et tout le quartier n'a qu'a bien se tenir. Jules, 14 ans, n'est pas près d'oublier la leçon que le prépare le Gang des Vieux Schnocks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
letilleulletilleul   26 juin 2019
Ces tagueurs, quelle engeance ! Des jeunes, forcément. Mal élevés, irrespectueux du bien d’au- trui, qui se croient tout permis. On se demande ce que fichent les parents ! La semaine précédente déjà, l’attention de Gisèle Bernadeau avait été attirée par un immense panneau au coin du bou- levard. Le visage ridé d’un vieillard y côtoyait le message d’une association d’aide aux personnages âgées :
MARCEL EST PLUTÔT DRÔLE
MAIS ÇA NE LE FAIT PAS RIGOLER DE PASSER L’ÉTÉ TOUT SEUL. L’hiver non plus! avait ajouté la main anonyme
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
letilleulletilleul   26 juin 2019
L’homme recula de trois pas pour juger de son œuvre et Gisèle put lire:
ASSURANCES OBSÈQUES :
LE SAPIN C’EST BIEN.
LE CHÊNE C’EST MIEUX.
Halte aux pubs mensongères! Signé: les vers.
L’homme peaufina le point d’exclamation, rangea son petit matériel et saisit son cabas.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Florence Thinard (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Thinard
Rencontre avec Florence Thinard, “Rêves américains” (Thierry Magnier) Rencontre présentée par : Chloé Marot, chroniqueuse
Née à Royan, face à l'Atlantique, Florence Thinard passe sa jeunesse au bord de l'eau, plongée dans des histoires de cavalcades, de capes et d'épées, d'aventures au long cours. Plus tard elle découvre le monde contemporain, voyage à travers le monde pendant quelques années, sort diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris et devient journaliste, puis rédactrice en chef de l'hebdomadaire « Les Clés de l'actualité Junior » chez Milan Presse. Depuis une dizaine d'années, l'écriture de documentaires lui permet d'assouvir une curiosité toujours intense pour l'histoire, la marche du monde et la botanique. Pour équilibrer ce travail rigoureux, elle écrit des romans jeunesse où la réalité se soumet joyeusement à l'imagination. "Rêves américains" (collectif, Thierry Magnier) "Le gang des vieux schnocks" (Gallimard) "Totems, 5 tomes" (Sarbacane)
Retrouvez ses livres chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/
Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/
Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre

© musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition
+ Lire la suite
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Encore heureux qu'il ait fait beau

Comment s'appelle la bibliothèque ?

Victor Hugo
Paul Eluard
Paul Verlaine
Jacques Prévert

10 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : Encore heureux qu'il ait fait beau de Florence ThinardCréer un quiz sur ce livre

.. ..