AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782364743144
93 pages
Thierry Magnier (18/09/2013)
3.75/5   65 notes
Résumé :
Savez-vous qu'une poule pond 120 oeufs par an ?
Quelle économie d'en élever dans son jardin ! Maryse s'est emballée et a entraîné sa famille dans cette aventure écologique, plutôt de force que de gré.

D'abord, il faut construire un poulailler avec des matériaux de récupération (un peu volés nuitamment sur un chantier).
Ensuite, acheter les volatiles aux marchés aux volailles, les installer, les nourrir, attendre qu'elles pondent... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 65 notes

Lassée de la malbouffe et indignée par les conditions de vie des poules en batterie, Maryse, une mère de famille, décide d'installer son poulailler à domicile et de profiter des oeufs « faits maison » qui en sortiront. Avec une détermination sans faille, elle entraîne dans l'aventure mari et enfants, les impliquant dans l'achat des animaux et la construction de leur domaine. Prêts à toutes les audaces et passés maîtres dans l'art du bricolage, ils concrétiseront leur projet. Mais, faute de connaissances dans cette nouvelle entreprise, ils apprendront à leurs dépends que poules et poussins ne sont pas de tout repos, ravagent le jardin et menacent la tranquillité du voisinage.

Un certain Poulet fermier, précédemment cité dans ces pages, ayant récemment prêté sa plume à Agnès Desarthe, c'est au tour de Florence Thinard de nous initier à l'art volailler. Elle le fait avec un humour ébouriffant, se moquant gentiment de l'enthousiasme débordant, et néanmoins redoutable, dont peuvent faire preuve certaines personnes d'excellente volonté, comme la Maryse de cette histoire. On rit beaucoup et on comprend que l'auteur est devenue experte en la matière par la pratique, lors d'épisodes comme le nourrissage des poussins, le sauvetage des fleurs ou les démêlés entre poules belligérantes. Cette expérience éthologique pourrait faire douter de la sympathie inspirée spontanément par de charmants poussins qui s'affirment en grandissant comme des oiseaux au tempérament bien trempé. Mais l'intention de Maryse, heureusement couronnée de succès, est louable, puisqu'elle cherche, tout en nourrissant sa famille, à leur offrir de meilleures conditions de vie qu'à leurs congénères produits par l'industrie agro-alimentaire. Si l'un d'eux devient coq, c'est qu'il n'a pas été trié et éliminé tout petit par broyage ou étouffement comme le veut une filière qui ne conserve que des femelles pondeuses, et on est bien content pour lui ! Encore plus content quand, loin de vouloir le passer à la casserole, la famille l'amène à la campagne couler des jours heureux. C'est que, selon Maryse : « On ne donne pas de nom aux animaux d'élevage. Sinon ce sera plus dur quand il faudra les... les... ». On devine la suite. Et on peut raisonnablement imaginer l'issue que pourrait prendre l'initiative suivante : « Un animal intelligent, familier, qui produit cent kilos de bonne viande en se nourrissant de détritus... Un cochon ! » Ce que c'est que de sortir les animaux de leurs emballages...


Lien : http://libr.animo.over-blog...
Commenter  J’apprécie          110

Une famille citadine décide de se lancer dans l'élevage des poules suite au désir de la mère d'être plus proche des produits consommés.

Nous suivons cette aventure de A à Z, de la recherche d'information à la nécessité de se débarrasser de certaines volailles...

De l'attendrissement à la vue des poussins aux dégâts qu'elles peuvent mener dans un jardin, nous voyons aussi bien les côtés positifs de ce choix que les problématiques que cela entraîne.

Alors, avant de vous lancer dans la construction du poulailler, lisez ce livre !

Commenter  J’apprécie          130

La narratrice de l'histoire est une petite fille qui se nomme Sidonie. Elle vit en ville avec sa mère Maryse, son père et sa petite soeur Éléonore. Un matin, Maryse annonce qu'elle veut des poules pour avoir des oeufs. Mais élever des poules ne va pas être facile pour la famille... 

Je trouve cette histoire amusante car elle parle d'une famille qui va vivre plein de mésaventures avec ces poules. Je me suis amusée à lire cette histoire étrange et à la fois très compréhensible.

Déborah.

Jour de repos pour toute la famille : le père est affalé sur le canapé avec ses deux filles , pendant que la mère est partie faire les courses. En revenant elle annonce qu'il faudrait élever des poules ! Il va se passer un miracle. Les vieille poules achetés à une vieille dame se mettent à pondre et l'un des poussins devient un coq.

Ce livre m'a plu parce qu'il était marrant , il n'était pas trop compliqué à lire. Si je devais noter ce livre sur une échelle de 1 à 5 je mettrais 4. C'est un livre d'aventures.

Marie

C'est l'histoire de Sidonie une petite fille qui vit avec son père sa mère Maryse et sa petite soeur Eléonord. Un jour sa mère décide d'acheter des poules mais quand elle achète 2 poules sa ne lui suffit pas et elle veut des poussins mais quand elle achète 5 poussin. personne ne sait sis sa va être poule ou coq.

Je trouve ce livre bien même si il y a des mots compliqués. Il est intéressant et nous apprenons des choses sur les poules.

Leclercq.Alyzée

Commenter  J’apprécie          10

C'est l'histoire d'une famille qui voulait des poules. Tout commence avec une mère, Maryse

elle voulait acheter des poules pour avoir beaucoup d'oeufs. Avant d'en acheter toute la famille

construit un poulailler. Ce sont des citadins, qui n'ont aucune idée de comment élever des poules, qui vont petit à petit apprendre à vivre avec elles …

Florence Thinard nous propose un ouvrage où la réalité se mêle joyeusement à l'imagination. Ce livre très court, a le mérite de nous faire rire, il y a beaucoup d'expressions sympathiques. de plus, il est très court, il explique la vraie nature des poules, et rompt avec les représentations que l'on peut avoir. (Ishra)

Commenter  J’apprécie          40

C'est l'histoire d'une famille qui va acheter des poules au marché. Un matin, elle va les choisir. A la maison, ils se mettent à construire un poulailler avec du matériel trouvé dans un chantier à proximité. J'ai aimé ce livre parce qu'il donne envie : c'est coloré. Il n'est ni trop long et ni trop court. L'histoire est prenante . Il est amusant et drôle. Damien

Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
Ricochet   17 janvier 2014
Le jour des poules est un roman assez court, au style extrêmement alerte et très drôle, tant dans les dialogues, que dans les situations décrites. Du début à la toute fin, on rit de voir cette sympathique famille entraînée dans cette histoire farfelue de gallinacés.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
- Oh, s'écrie Eléonore, c''est comme dans la petite Poule rousse !
- Totalement champêtre ! s'exclame maman, aux anges.
A cet instant, la charmante poule rousse s'approche d'une jonquille et, d'un coup de bec vif et précis, la décapite.
Commenter  J’apprécie          140
« Maman arrive enfin à effrayer l’ogresse en agitant sa jupe et cueille au vol le pauvre poussin maltraité. Les autres, qui n’ont rien compris, tentent leur chance avec la rousse. Elle leur fonce dans le lard avec fureur, leur arrachant autant de plumes que de piaulements de douleur. Nous hélitreuillons n urgence les poussinets persécutés et les rangeons à l’abri dans leur boîte. Eléonore, les larmes aux yeux, les cajole pour leur faire oublier ce violent traumatisme. Maman est outrée.
Vous avez vu ça ? Quelle violence ! Quelle cruauté ! Qu’on ne me parle plus jamais de mères poules et d’instinct maternel ! » (citation choisie par Maïssa)
Commenter  J’apprécie          20
Leçon n°1 : la poule n'a pas l'âme aventureuse.
Leçon n°2 : sous ses dehors sensibles, la poule est coriace.
Commenter  J’apprécie          110
A cet instant, la charmante poule rousse s'approche d'un jonquille et, d'un coup de bec vif et précis, la décapite.
- Argh, crie maman. Non ! Non ! C'est interdit ! Allez, pshiit !
La poule rousse fait mine de se sauver, mais je lis comme un défi dans son oeil rond. Docteur Poupoule cacherait-elle une Miss Cruella ?
Pendant ce temps, la poule noire a débuté un forage au pied des tulipes. Et hop ! Un bulbe arraché.
Commenter  J’apprécie          20
"Nous avons donc attendu minuit, hier soir, pour opérer une descente dans le poulailler endormi. A pas de loups tels des kidnappeurs. Maman ouvrait la arche avec sa torche. Papa tenait sa bâche prête. Éléonore et moi portions la cage. Les poules dormaient a pattes fermées. Sentant soudain le danger, Mirabeau a tenté de donner l'alarme. Mais papa, d'un geste vif, l'a couvert de la bâche et enfourné dans la cage. J'ai claqué la porte de grillage. Éléonore a verrouillé le loquet. Et voilà, dans la boîte !" (citation choisie par Ishra)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Florence Thinard (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Florence Thinard
Dans le cadre de la rentrée littéraire de printemps, Occitanie Livre & Lecture reçoit des auteurs et autrices pour présenter leur récente parution. C'est au tour de Florence Thinard de présenter son roman "La Reine Soleil", aux éditions Thierry Magnier. Modération Jean-Antoine Loiseau. Merci à la librairie Sauramps pour son accueil.
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : PoulesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Le jour des poules

Comment s'appelle la mère de famille ?

Camille
Léanne
Hortense
Maryse

5 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Le jour des poules de Florence ThinardCréer un quiz sur ce livre