AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364760143
Éditeur : L'Écaillier du Sud (28/06/2012)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Pas de doute, Cédric Mangata a la poisse, la scoumoune, l'œil noir. Flic toulousain bien sous tous rapports, sa vie dérape brutalement lorsque la fille de sa compagne tombe de l'escalier sous ses yeux et se tue. C'est le début d'une valse des morts violentes absolument hallucinante, un jeu de massacre auquel Jan Thirion se livre avec une jubilation qu'il transmet de page en page à un lecteur scotché sur place.
Alors que sévit dans la région un tueur en série ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Fadette100
  13 novembre 2012
Livre reçu dans le cadre de l'opération Masse critique septembre 2012.
« du côté des Abattoirs » est paru une première fois aux éditions Krakoen, sous le titre « Ego Fatum » en 2006. Réécrit et développé, le texte est beaucoup plus noir que dans la première version.
Nous retrouvons Cédric Mangata, flic toulousain. Sa vie dérape brutalement lorsque la fille de sa compagne tombe de l'escalier sous ses yeux et se tue. Commence alors une suite de calamités, accompagnée d'une valse de morts violentes. Dans le même temps, depuis quelques semaines des cadavres sont retrouvés dans des congélateurs. En charge de cette affaire, Cédric Mangana découvre très rapidement l'auteur de ces meurtres qui l'agresse lors d'une audition au commissariat.
Les chapitres et les phrases sont courtes et rythmées. le style sec et nerveux épouse l'action et les pensées décousues du héros dépassé par cette cascade improbable de calamités. Unité de lieu : Toulouse. Unité d'action : les conséquences de la rencontre funeste avec une araignée. Unité de temps : tout se passe au cours d'une seule et même nuit.
Un gros bémol pour la fin que je trouve un peu tiré par les cheveux, voir clairement improbable, mais « du côté des Abattoirs » mérite le détour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ChristelleMercier
  17 octobre 2012
Un avis mitigé pour cette lecture dont la préface promettait de passer un bon moment de frissons.Cédric Mangata, flic aux pensées malsaines monte à l'étage pour voir sa belle-fille, l'idée qui lui trotte dans la tête n'est pas très catholique, voire très sexuelle. Cependant la jeune fille aperçoit une araignée et sous la peur, tombe du haut de l'escalier et là, s'enchaînent une série de morts aussi violentes les unes que les autres.
En parallèle, le flic enquête sur un tueur en série qui congèle ses victimes dont j'ai trouvé l'idée assez percutante et qui méritait de s'approfondir un peu plus puisque, Pol R cet artiste hors-norme est présent au début mais s'estompe au fil des chapitres jusqu'à le revoir un peu à la fin. Dommage !
Les chapitres sont courts, secs et sobres par une écriture rapide et nerveuse. Des très courtes phrases par des mots noirs et bruts, dans le but je pense que le lecteur en prenne plein la vue. Cela fonctionne par moments mais certains chapitres auraient mérité un peu plus de détails.
Finalement on connaît peu de chose de ce Cédric Mangata et de ce Pol R.
L'intrigue en elle-même reste très intéressante mais trop brève à mon goût, et je reste un peu sur ma faim. Ce roman très débridé et burlesque trouvera preneur pour les lecteurs qui aime les histoires déjantées. Comme le dit si bien la préface, ce roman reste une sanglante comédie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Shool
  07 août 2012
Un livre ma foi bien décevant !
Quel dommage que la promesse d'écriture, de style et et d'idée principale de l'auteur ne se poursuive pas tout le long de ce court livre...
C'est l'histoire d'un flic qui a la guigne. Il est à la poursuite infernale d'un "serial killer" qui congèle ses victimes et les exposes dans un ancien abattoir devenu lieu d'art contemporain.
Ce flic a des idées saugrenues et des arrières pensées mal placées lorsqu'il va voir sa belle fille, mineure, dans sa chambre à l'étage pendant que sa femme est a une représentation de danse contemporaine. Il se convainc n'y aller que pour discuter et savoir comment elle va, tout en pensant des choses obscènes qu'il cherche a refouler. Seulement voilà, sa belle fille va apercevoir une horrible araignée, genre mygale, et elle va avoir peur, tomber, puis mourir. C'est alors l'engrenage, tous ceux qui l'entourent vont mourir; même ses voisins qui, les pauvres, n'ont rien à faire dans l'histoire, si ce n'est qu'ils écrivent des polars. le flic va alors faire appel a ses relations les plus tordues pour faire disparaitre les corps, les preuves...
La narration est alors un peu tirée par les cheveux. Jan THIRION va essayer de nous faire rire et frissonner, mais sans réel succés pour ma part. L'écriture devient longue et on fini par avaler les chapitres pour passer à autre chose.
Là où j'ai été le plus déçu, je pense, c'est que je m'attendais à une réelle reflexion sur l'art et les corps inertes. Un polars à la fois sociologique et philosophique, comme on n'en fait plus. Or, c'est plutôt un polars de vacances (et ce terme n'est pas péjoratif).
Jan THIRION, si vous tomber sur cette "critique", j'en suis navré. Je peux cependant affirmer que je vous relirez, parce que je pense que je ne serais pas à l'abri d'une bonne surprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
wayana
  26 octobre 2012
Pol R est, depuis le plus jeune âge, attiré par le pouvoir de la glace sur l'être vivant. Adulte, il confirmera son art en figeant des victimes humaines dans des postures éternelles.
L'artiste qui expose actuellement aux Abattoirs de Toulouse est-il la même personne que ce tueur en série qui enferme ses victimes dans un congélateur ? C'est la question que se pose Cédric Mangata, flic toulousain.
Et là... rupture totale avec la trame de l'histoire jusque là très conventionnelle. On bascule ailleurs, sur une autre problématique... Cédric Mangata se voit le malheureux témoin d'accidents mortels à répétition. Pol R devient alors accessoire, Pol R devient sporadique, il est là sans être là.
Le récit est alors noir et caustique à souhait... voire déjanté !
Les phrases sont courte et rythmées, les chapitres tout autant et on a du mal à retrouver son souffle. L'écriture est aussi savoureuse que l'absurde des situations vécues par le policier.
"Du côté des Abattoirs" est un livre court mais intense qui nous fait perdre haleine.
Lien : http://aupouvoirdesmots.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jeannedesaubry
  27 juin 2012
« du côté des abattoirs » est le grand frère, réécrit et développé de « Ego Fatum » -éditions Krakoen 2007- qui, juste après « Mikko » avait marqué l'entrée de Jan Thirion dans le monde littéraire.
Cédric Mangata est flic. Il vit depuis quelques mois avec une jeune femme, mère d'une ado. Las, les charmes de la Lolita ne laissent pas Mangata tout à fait indifférent. Ses brèves idées lascives vont se solder par une suite de calamités débutant par la mort accidentelle de la jeune fille, et se terminant dans un tourbillon de folie. Peut-être que rien ne serait arrivé si le policier n'avait eu affaire à un serial killer planqué dans la peau d'un artiste contemporain, et si une grosse araignée poilue n'avait nargué tout le monde en courant sur les murs blancs…
La réécriture a subtilement resserré le fil de la narration déjà fort économe de Jan Thirion. Ce texte, du coup, tire son efficacité de sa sobriété d'écriture alors même que le thème courtise le baroque. Constant allers-retours entre le caractère dingo des mésaventures du flic et la sécheresse du style.
Voici ce que je disais de la première mouture en 2007 :
[...] la suite sur mon blog
Lien : http://jeanne.desaubry.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15310 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre