AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782322229604
132 pages
BoD books on demand (15/02/2021)
4.75/5   10 notes
Résumé :
Ce recueil comprend cent sept rondeaux et vingt haïkus. Ils sont présentés chronologiquement. Parfois un peu farceurs, ils sont également nés d'émotions, de lectures, de coups de coeur. Vous rencontrerez des danses, des oiseaux, un poète, des évasions voyageuses, une comtesse à Venise, un homme paysage, une étonnante incroyable, un chat briguant une élection, Cupidon et les aventures d'un Rubik's cube, des musiciens (Purcell, Mozart, Debussy, Bach), un zèbre chantan... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,75

sur 10 notes
5
7 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

cicou45
  27 octobre 2021
Jusqu'alors, j'ignorais tout de la signification du terme "rondeau" utilisé en poésie mais ce n'est qu'après (je n'ai pas voulu en chercher la définition au préalable et ce, volontairement afin de me laisser envoûter par l'écriture de Pierre Thiry) que j'en ai découvert la composition dans la postface de l'auteure. Ouvrage préfacé par Odile Dinant, agrégée de lettres, là encore je n'ai pas trop voulu m'attarder car ce que j'aime avant tout dans la poésie, c'est l'émotion qu'elle suscite en moi -émotion propre à chaque lecteur d'où le fait que cette "critique" ne sera pas du tout objective mais écrit sur l'instant T, sur mon ressenti personnel suite à la lecture de ce recueil.
Ici, nous nous (re) plongeons en plein confinement (partiel) puisque l'auteur a daté "ses" rondeaux "simples" ou "redoublés" (là encore, termes trop techniques pour moi que j'emprunte à l'auteur afin de vous expliquer un peu la composition de cet ouvrage et de vous dire que ces derniers n'ont pas été écrits comme ça, mais mûrement réfléchis (l'on ne s'improvise pas poète et en tant qu'animateur d'ateliers d'écriturr, Pierre Thiry ne se le permettrait pas d'une part et d'autre part, il n'en n'est pas à son premier coup d'essai dans ce domaine-là). Replongeons-nous à la date du 25 octobre 2020, début de ces textes poétiques (je préfère si vous voulez bien m'excuser) : saurions-nous dire dans quel état nous nous trouvions à ce moment-là ? Oppressée et extrêmement angoissé quant à moi, de cela j'en suis certaine et j'avoue que si j'avais eu la chance de découvrir ces textes plus tôt (je ne suis malheureusement pas inscrite sur les réseaux sociaux, d'où le fait que je n'en ai pas découvert certains plus tôt), la pilule aurait peut(-être un peu mieux passé car ce qu'aime avant tout notre auteur, c'est le jeu -jeu avec les mots - jeu avec l'assemblage de ces derniers - jeu avec la langue française et j'avoue que cela fut un réel plaisir - non pas de re-vivre ce confinement en lecture (bien que ce dernier ne soit évoqué qu'à une seule occasion dans le présent recueil si mes souvenirs sont bons) mais de me délivrer enfin de cette période qui s'étend de ce dimanche 25 octobre 2020 à celle du mercredi 27 janvier 2021 (il s'est arrêté à la veille de mon anniversaire) et de me dire : certes, là, nous n'étions pas dans un jeu (loin de là) mais j'aurais pu l'envisager comme tel si j'avais réussi à prendre plus de recul et de distance à cause de cette période qui nous pourrit la vie à tous et à toutes ! Alors, oui, j'ai de nouveau envie de sortir, de rencontrer du monde (en chair e en os mais aussi tous les adorables personnages que nous croisons ici, et notamment ce fameux Rubik's Cube qui aurait pu devenir mon meilleur ami durant cette période, qui sait ?) de rire et de sourire et en cela, la lecture de cet ouvrage m'a bien déridée et je félicite Pierre Thiry, non seulement pour sa nouvelle prouesse mais l'en remercie pour avoir réussi à "Arrêter de penser" et de m'avoir permis de m'évader, non pas en rimes, mais en prose et ce, grâce à ses cent set rondeaux et vingt haïkus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          531
coquinnette1974
  15 novembre 2022
Je remercie chaleureusement Pierre Thiry pour l'envoi, en service presse, de son recueil de poésie : Ce voyage sera-t-il mélodieux ?
Ce recueil comprend cent sept rondeaux et vingt haïkus. Ils sont présentés chronologiquement.
Parfois un peu farceurs, ils sont également nés d'émotions, de lectures, de coups de coeur.
On y rencontre des danses, des oiseaux, un poète...
Ce voyage sera-t-il mélodieux ? est un très joli ouvrage. Une fois de plus, la plume de Pierre Thiry m'a charmée :)
Je ne suis pourquoi pas une grande amatrice de poésie mais quand c'est lui qui l'écrit, elle a une toute autre saveur.
La préface d'Odile Dinand, agrégée de lettres donne le ton et m'a beaucoup plu.
Les poèmes sont très réussis. Ils sont numérotés et ont été écrit entre le dimanche 25 octobre 2020 et mercredi 27 janvier 2021.
Entre les poèmes 105 et 105 on trouve vingt haïkus. J'adore ces poèmes d'origine japonaise extrêmement bref et ceux de Pierre sont très réussis.
La musique, la danse, la nature.. sont très présentes dans ce recueil.
On y fait des rencontres surprenantes et innovantes.
Les mots sont joliment mis ensemble pour nous captiver et nous emporter avec lui dans son univers.
J'ai adoré ce recueil mais j'avoue avoir un peu de mal à le chroniquer. J'ai du mal à trouver les mots, pour simplement, pour expliquer à quel point j'ai aimé les mots de l'auteur :)
Je mets un énorme cinq étoiles à Ce voyage sera-t-il mélodieux ? Pour répondre à la question posée par le titre, oui pour moi il l'a été :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
juliette2a
  22 novembre 2022
Après avoir été frappée par la qualité de la plume de Pierre Thiry dans son ouvrage « Valse froide », c'est avec une non moindre curiosité que j'ai ouvert « Ce voyage sera-t-il mélodieux ? », recueil de cent sept rondeaux et vingt haïkus.
Dans cet ouvrage agencé selon un ordre chronologique, chaque « poème » accompagne les saisons, entre Octobre 2020 et Janvier 2021, nous embarquant dans une valse de sensations, où un quotidien « banal » est sublimé par une imagination féconde, tout en reprenant des thèmes chers à l'auteur, de l'inspiration / création littéraire à son accueil par le public et la critique, en passant par l'évocation de la danse et de l'amusement.
Encore une fois, j'ai refermé cet ouvrage pleine d'admiration pour la richesse de chaque rondeau / haïku-, où figures de style, humour et références culturelles s'entrecroisent et donnent un résultat réussi. Je dois avouer avoir jeté un oeil dans mon dictionnaire pour chercher la signification de certains mots de la langue française, hélas oubliés aujourd'hui, à l'image du terme « alacrité » signifiant « vivacité ».
Si chaque poème est unique, l'ensemble est propice à la réflexion, la méditation et la songerie, en stimulant notre créativité afin de mettre en scène les histoires racontées à chaque page. J'ai ainsi été particulièrement réceptive à certains rondeaux, comme « Exotisme oublié », « Franchir la porte », « le Conte de l'hippocampe », « Formée d'une averse », « Lettre qui surgit » et (thème très actuel !) « Silhouette d'un Noël vingt ».
Je remercie ainsi sincèrement Pierre Thiry pour sa confiance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
irisrivaldi
  14 août 2021
Passionné des mots et auteur prolifique, Pierre Thiry réussit également l'exploit de rendre la poésie accessible, en rencontrant directement le public par une lecture régulière de ses textes sur les réseaux sociaux. Ainsi, le poète met-il en voix ses trouvailles nées d'une imagination foisonnante sans cesse renouvelée.
L'an dernier, le musicien Jean-Marc Quillet préfaçait le recueil de poésie Termine au logis avec ces mots : « les rondeaux d'été font du bien en toute saison ». Début 2021, est paru Ce voyage sera-t-il mélodieux ?, rassemblant cent sept rondeaux et vingt haïkus, cette fois préfacé par l'agrégée de lettres Odile Dinand. Les habitués verront là une notable innovation, car, après les sonnets et les rondeaux, le poète s'essaie maintenant à l'art raffiné du haïku, oui, vous savez, ces poèmes d'origine japonaise d'une extrême concision qui se plaisent à cueillir la saveur du moment.
Toutes les créations de ce nouvel opus présentées chronologiquement proviennent d'émotions, de lectures et autres coups de coeur. Parmi de belles surprises, on y croise des oiseaux, une comtesse à Venise, un homme paysage, un automate, un zèbre chantant de travers et même un chat briguant une élection. Il ne manquait plus que ça ! Comme le titre de l'ouvrage le laisse supposer, la grande musique aura, elle aussi, droit au chapitre, avec les incursions des compositeurs Purcell, Mozart, Bach et Debussy. Inséparable de la musique, la danse sera aussi de la fête, tout comme ce que les envies d'évasion et de voyages peuvent inspirer. Et, il y a fort à parier, que ce feu créatif s'harmonise à merveille avec l'univers musical. Et puis, comme toute belle mélodie ne saurait se passer des auspices de Cupidon, celui-ci fera donc également son apparition. Preuve qu'on s'amuse beaucoup au fil de ces pages : on suivra même de très près les aventures d'un facétieux Rubik's cube. En gardant toujours en tête une jolie petite musique qui, elle, aura pour vertu de calmer les nerfs !
Notons par ailleurs qu'avec une dizaine de livres dans sa bibliographie, cette nouvelle publication fait écho aux ateliers d'écriture que Pierre Thiry anime régulièrement à Rouen et sa périphérie.
✒️Pour en savoir plus sur l'univers de Pierre Thiry :
Cf. Merci pour vos visites sur mon blog : chroniques du 15 février 2020 sur le premier opus de la trilogie des « Sansonnets », intitulé Sansonnets, un cygne à l'envers – Cent sonnets insignes allant vers ; du 22 septembre 2020 à propos du recueil Sois danse au vent, composé de quatre-Vingt-dix sonnets et quinze rondeaux et du 6 novembre 2020 Termine au logis.
Profil Instagram de l'auteur sous le hashtag #UnJourUnRondeau @ThiryPierre, chaîne Youtube et site Internet http://www.pierre-thiry.fr
Lien : http://scambiculturali.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
juju_lecture
  21 novembre 2022
Après avoir découvert Pierre Thiry avec son recueil de nouvelles "valse froide" qui m'avait beaucoup plu, j'ai été ravie de retrouver sa plume dans un autre format, celui des poèmes, et plus précisément des rondeaux et de quelques Haïkus! J'avoue que je ne connaissais pas ce premier format de rondeaux et Pierre Thiry en explique la signification en fin de recueil, ce qui permet de vraiment contextualiser. C'est avec une maître des mots qui n'est plus à prouver que Pierre Thiry a, pendant plusieurs mois, rédigé presque quotidiennement des rondeaux (je me concentre surtout sur les rondeaux car le format de Haïkus est un format avec lequel j'ai plus de mal, c'est un exercice difficile que de faire passer des émotions et/ou des messages dans si peu de lignes... Alors bravo à ceux qui relèvent le défi!)
Certains poèmes m'ont plus parlé que d'autres, j'ai été sensible à ceux sur la nature et notamment sur le passage de l'automne à l'hiver, le choix de mots est toujours audacieux, surprenant et réfléchi. Pierre Thiry s'essaie vraiment aux contraintes des rondeaux en explorant énormément de sujets (sujets d'actualité, la nature, hommages, le rubik's cube,... Oui oui! Ce casse-tête a environ une dizaine de poèmes qui lui sont dédiés!!!)
Merci Pierre pour cette belle découverte du principe des rondeaux et pour l'approche que vous en avez faite au travers de ce recueil!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cicou45
cicou45  
"Tracer les mots avec jubilation
Implique de traîner d'un air affable
Son matériel de dramatisation :
Stylo, plume, encre et rêve sur la table

Il faut laisser mûrir la phrase aimable
Ne la cueillir pour la fabrication
Que lorsqu'on a bien épicé sa fable
D'une pincée de procrastination

Le lecteur doit bouillir d'excitation
Son attente doit être indéfrisable
Surprenez-le par votre conclusion :
L'écriture est un sport très convenable !

(Extrait du poème "L'écriture est un sport (recette d'écriture)")
Commenter  J’apprécie          100
cicou45
cicou45  
"Parfois le bonheur naît d'une apparence,
D'une courbe de lettre évoquant un
Rire, un regard, un signe une attirance
Marquant la feuille d'un parfum féminin.

(Extrait du poème "Lettre qui surgit")
Commenter  J’apprécie          180

Videos de Pierre Thiry (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Thiry
Présentation de Sois danse au vent par Pierre Thiry
autres livres classés : haïkuVoir plus





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1080 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre