AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782322395668
164 pages
Books on Demand (21/09/2021)
4.74/5   19 notes
Résumé :
Cette fastueuse tempête féconde est une métaphore pour désigner une présence au rythme propice, une narration aux intenses rencontres, des amours parfois décoiffantes ou tourbillonnantes. Ce livre est un rêve ouvrant à l'invention, un voyage traversant un paysage toujours à explorer: la poétique. Il est constitué de cent-dix-neuf sonnets, mais il peut se lire aussi comme un puzzle de roman. Il est organisé en sept chapitres: 1.Heptamètres désinvoltes. 2.Le ciel est ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
4,74

sur 19 notes
5
14 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Erveine
  14 novembre 2021
Il y a du grain quand Pierre Thiry tempête. Luxure et effervescence déferlent en Fastueuse Tempête Féconde. Quand le crayon s'emballe, nous ne savons plus qui de lui, de nous, sommes maîtres. Il arrive même que les mots nous échappent, nous révèlent à nous-mêmes. Nous partons ainsi vers des contrées ignorées où les mots sont les agents de nos explorations qui nous mènent vers une ascension sensorielle et perfectible. Les mots sont un puits sans fond de découvertes tant notre langue est riche. Aussi, faut-il la défendre en conséquence pour ne pas qu'elle s'épuise de cela, l'âme du poète a la primauté, il est le vaillant conquérant de la rime et du ton, de la musicalité et du jeu. Avec avarice, permettez ! deux rimes suffisent pour ne pas vous priver, car, lirez vous-même ce bel assemblage ; deux rimes pour vous livrer mon sentiment.
Critique P. 99
La critique est une ascèse
Le cirque d'une exégèse.
― Un tour de piste austère en révolution circulaire pour une studieuse observation.
Le carré des radis P. 111
Ils jouent aux petits soldats,
Les radis sous leurs bardas.
― L'oiseau, la terre, les hommes. le rouge-gorge passe en revue l'aligné des radis casqués de verdure.
La nuit passe vite P. 120
Soudain l'oiseau hurle et hisse
Le soleil hors des coulisses.
― le jour se lève, hors des ‘cous lisses', l'oiseau pépie et peigne sa plume au jour naissant.
Impasse P. 125
Monté sur des roues énormes
Avec une benne hors norme.
― Là, Pierre roule des mécaniques. Il parle de ‘un qui passe', faisant l'hypotypose du monde moderne en charge de l'encombrant.
Falmarès poète intense P. 129
Falmarès, ami poète
Que mes mots te soient soutien.
― de Conakry comme un cri, que tes mots soient les miens.
Absurde éternuement P. 132
Se plonger en prose brève
Pour songer, rêver sans trêve.
― Arrêter le temps, faire un saut d'avant arrière, inhaler en submersion salée et éternuer au réel.
Á l'aube P. 138
Á l'aurore un reflet court
Sur les flots du ruisseau sourd;
― Á flanc de coteau, la douce pesanteur qui précède le bouillonnant et bruissant lever des hommes.
Du numéro 16, Allumez votre chandelle page 104, je ne dirai rien car c'est mon préféré de ces cent-dix-neuf sonnets. Soit, sept chapitres de dix-sept sonnets que je découvre au fil de l'eau, du temps et de l'envie.
Dans un domaine pierreux, de belles pierres pour Pierre, un peu à l'extérieur du canton de Buchy, à Héronchelles exactement ; c'était en septembre mais je n'y étais pas. J'imagine toutefois, les mots dans cet écrin de verdure en ‘effet', où s'animent ses ateliers d'écriture ; je transpose l'image en quelques lieux spirituels, une jolie église par exemple pour l'aura de résonance, avec un accompagnement musical, mais une ode minimaliste et l'avènement de la prosodie. Quel bel effet, avec ou sans la foi, peu importe. Vous comprendrez que ce livre m'a plu, il est pour de jeunes esprits une gymnastique salutaire pour libérer l'écrit. J'entends par là qu'il ne faut pas hésiter à se lancer car le perfectible vient après. Toute production nous appartient tant qu'elle est secrète mais elle vit dans sa révélation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
cicou45
  31 octobre 2021
Il est vrai que je suis plus habitué à la forme poétique que sont les sonnets que celle des rondeaux (voir ma critique sur le livre précédent de Pierre Thiry "Ce voyage sera-t-il mélodieux") mais ce n'est pas parce que l'on est plus à l'aise avec telle ou telle forme de poésie que l'on la comprend mieux. D'ailleurs, en postface de cet ouvrage, Pierre Thiry lui-même s'interroge sur ce qu'est la poésie et au lecteur de s'interroger sur cette question lui-même car cette question, qui fait débat depuis l'Antiquité reste encore ouverte aujourd'hui. Par exemple, selon Stéphane Mallarmé (cité en postface ici), ""Le vers est partout dans la langue où il y a rythme excepté dans les affiches et à la quatrième page des journaux" mais cette affirmation est-t-elle encore valable aujourd'hui ? En tout cas, ce qui est sûr, c'est que si tout le monde peut se déclamer poète, tout le monde n'a pas forcément ni le talent ni les connaissances et le recherches associées, comme le fait notre auteur ici, pour le devenir. En effet, c'est un énorme travail accompli ici (encore une fois ) par l'auteur qui, en plus de nous offrir ses cent dix neuf sonnets, leur a non seulement donné un sens mais ne les a pas agencés de n'importe quelle manière. Il a non seulement tenu à les répartir en sept chapitres regroupant des sonnets en grande partie constitué en heptasyllabes (vers de sept pieds), comme les sept notes de musique car pour Pierre Thiry, comme tant d'autres grands poètes, la poésie est indissociable de la musicalité qui va avec.
S'il est vrai que ces sonnets verraient grand mérite à se voir déclamer à haute et intelligible voix, ils peuvent être lus comme un cadeau que l'auteur nous offre une nouvelle fois en proclamant son amour pour la vie, pour les mots, pour la musicalité et pourquoi pas, une ouverture sur le monde.
Est-ce par hasard que l'auteur a choisi le nombre sept puis dix-set (lui, cet amoureux des nombres premiers) ? Comme il l'explique, bien sûr que non car tout a été mûrement réfléchi. Je me permettrai juste de rajouter que le chiffre sept fait également référence aux sept merveilles du monde...Là encore, pur hasard ?
Un ouvrage que je vous invite à découvrir par vous-même, n'aimant pas trop entrer dans la partie technique mais préférant me centrer sur les émotions qu'une telle lecture provoque chez moi : pari réussi pour Pierre Thiry car une fois encore, bien qu'abordant parfois des sujets graves 'comme le sonnet qu'il consacre à Mohammed B; connu sous le nom de plus Falmarès, exilé poétique que je ne connaissais pas jusqu'alors...mes yeux seraient-ils cruellement fermés sur le monde qui nous entoure ? Je me refuse à le croire et vais tout faire pour modifier certaines de mes lacunes dans des sujets comme celui-ci) m'a redonné espoir et je ne peux que vous recommander cette lecture ! Cependant, un conseil : ne lisez pas tout d'une seule traite, faites comme moi, laisser le plaisir faire effet sur vous, accordez-vous quelques heures de pause entre chaque partie ou parfois, entre chaque sonnet afin de réellement bien le sens et la musique que les mots, assemblés de telles manière, dégagent et l'émotion qu'ils vont susciter chez vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
coquinnette1974
  29 mai 2022
Je remercie Pierre Thiry pour l'envoi, en service presse, de son ouvrage : Fastueuse tempête féconde.
Ce livre poétique est constitué de cent-dix-neuf sonnets, mais il peut se lire aussi comme un puzzle de roman.
Il y a sept chapitres :
1 - Heptamètres désinvoltes , 2 - le ciel est lent , 3 - Ère éphémère empressée , 4 - Échos de théâtre , 5 - Poétique , 6 - Balai d'Arlequin , 7 - Urgences...
Ce livre est un rêve ouvrant à l'invention, un voyage traversant un paysage toujours à explorer: la poétique.
Fastueuse tempête féconde est un très joli ouvrage. Je vous avoue que je ne suis pas spécialement férue de poésie, j'avoue d'ailleurs ne pas trop savoir comment organiser ma chronique.
J'ai accepté de découvrir cet ouvrage car Valse froide, de Pierre Thiry m'avait beaucoup touché. La novice en poésie que je suis espérait bien être happé par Fastueuse tempête féconde.
Et, oui.. j'ai totalement été emportée par l'univers de l'auteur. Je trouve que c'est accessible à tous, c'est joliment écrit et il réussi à me toucher.
La première strophe du tout premier poème intitulé Préparation m'a fait sourire :
Tu la prépares comment
Cette rime en marmelade ?
Je l'improvise en ballade
Je l'épuise rarement.
Je trouve que ça donne bien le ton de cet ouvrage.
On comprend dès que le début que l'auteur va jouer avec les mots, s'amuser à leur donner vie, à les emmener là où il le souhaite pour le plus grand plaisir du lecteur.
Une jolie ode à la vie :)
Je n'ai pas de textes préférés, je les trouve tous plaisant à lire. J'ai souvent souri à ma lecture. C'est frais, audacieux et vous l'aurez compris je suis tout à fait sous le charme des vers de Pierre Thiry.
Il ne faut pas hésiter à les lire à voix haute, on peut aussi les lire dans l'ordre ou s'amuser à piocher dedans. Il n'y a pas de règles sauf le plaisir de la découverte et la lecture.
Fastueuse tempête féconde est un très bon recueil de poésie. Alors que je me pensais totalement hermétique à ce genre, l'auteur a réussi à me réconcilier avec. Chapeau !
Ma note : cinq étoiles fort méritées.
Bien évidemment, je vous invite vous aussi à vous plonger dans ces très jolis textes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Ortie27
  17 novembre 2021
Cela faisait longtemps que la rêveuse que je suis n'avais pas pris le temps de lire de la poésie. Puis au fil de mes pérégrinations sur le net, le livre de Pierre Thiry s'est présenté à moi.
J'ai été séduite par ce ni recueil de poésie, ni roman, il est un peu ce que le lecteur veut en faire. 
Inspirant par le plaisir que prend le poète à se challenger à chaque sonnet. 
Ce livre est divisé en 7 chapitres :
"Chaque chapitre ouvre à une forme de château de cartes. Chacun des 119 sonnets le constituant serait une fenêtre ouverte sur un défilé d'images." Pierre Thiry 
Son écriture est une invitation à la rêverie, à la réflexion, un voyage en nous même à partager ensuite autour de soi.
Avec ses 119 sonnets, le poète nous accroche avec son vocabulaire riche, ses jeux de mots, ses sonnets en ABC, le rythme et les rimes.
J'ai lu certains poèmes à voix haute pour les enfants que j'accueille à la maison. J'en ai gardé certains pour moi. J'ai lu des sonnets plusieurs fois de suite et j'ai envie d'en partager un avec vous :
De la virevolte ordinaire
La rhétorique encombrante
Complique, assomme, obscurcit.
Elle asphyxie, raccourcit
La flamme récalcitrante
Cet art lyrique impossible
Qui dégrade tout en gris
Réduit l'humour en débris
D'académisme ostensible…
Cet exercice morose
N'est qu'écrasement d'arthrose
Méfie-toi de ses lourdeurs…
Imite plutôt la grive.
Elle virevolte, esquive,
Merveilleuse et sans fadeurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Chroniqueuse
  17 novembre 2021
La poésie est un genre littéraire, qui a des définitions différentes selon les poètes. Cependant, c'est un art qui nous fait souvent remettre en question sa véritable description. Pierre Thiry nous interroge sur le sens de cette ode à la beauté dans son nouveau recueil de poèmes Fastueuse tempête féconde . Il nous livre sept chapitres de dix-sept sonnets écrits en heptamètres , se dit d'un vers de sept pieds , pour comprendre le mystère de l'art poétique.
Auteur et animateur d'atelier d'écriture , Pierre Thiry nous plonge dans sa propre réflexion . Il écrit de la poésie dans une cadence musicale et rythmé , plus précisément des sonnets. Ce style d'écriture est constamment animé et renouvelé. Par conséquent, l'auteur aime la relation symbiotique des mots qui riment. Par ailleurs , la préface rédigée par L'ENCABAC , ( nom de plume d'une poètesse ) reflète le talent de Pierre Thiry. C'est un sculpteur de mots !
Derrière chaque chapitre se développe un jeu de mots avec des thématiques diverses. Un assortiment structuré de sorte à nous partager les émotions plus ou moins vives de Pierre Thiry. de nature oulipienne ou en hommage à Mohammed. B un jeune guinéen poète , l'auteur suit un mouvement mélodieux et poétique. Au gré de sa plume , nous le suivons dans un flottement harmonieux et musical.
Nous pouvons lire les sonnets à notre guise et les trouver plus ou moins coloré, romantique, sensible ou idéal. Pierre Thiry nous permet d'apprécier plus ou moins librement chaque sonnet et d'en comprendre le sens en fonction de notre perception. Il nous laisse utiliser notre imagination pour définir la poésie.
Bien que tous les chapitres aient un rythme de lecture spécifique et agréable. le sixième chapitre a particulièrement retenu mon attention. J'ai perçu une tempête de mots savoureuse . A ce propos, je souhaite partager avec vous le neuvième sonnet .
Sonnet 9 Bruissement
C'est d'un bruissement que naît le poème.
Le texte déroule un détour de mots.
D'abord,il murmure en pianissimo
Quand il se déploie , il joue du morphème.
Le public est là , dans l'étonnement.
Il attend qu'un bruit sauvage tricote
Cette tragédie tirée d'Aristote
Où des naufragés , en frissonnement,
Etreignent la frénésie du lecteur.
La forêt verdit , devient le prompteur
Qui fait basculer l'imagination.
Humour,amour,émus coeurs qui frissonnent
Sont jeux d'artifices ou feux de consonnes
Silhouettes prestes…disparition…
Ce recueil de poèmes est une tempête de mots, posant de nombreuses questions sur le sens de la poésie et apportant de nombreuses réponses.

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   29 octobre 2021
"Vivre en pressé désastreux
Doit conduire à la débâcle.
Vivre assommé, sans spectacle,
Ronge un fade absurde et creux.

Vivre sans livres, sans rêves,
S'ennuyer de tout, sans trêves,
Colorie son brouillardeux...

N'oublie pas d'être un fougueux
Voyageur de beautés brèves,
Danse aux sons du vent des grèves.

(Extrait du poème "Vivre...")
Commenter  J’apprécie          220
cicou45cicou45   31 octobre 2021
"Le roman submerge, inonde...
L'aphorisme court trop vite.
Il fuse au-dessus du monde.

Comme la farce imprévue
Que le conformisme évite
E,n assurant l'avoir vue."

(Extrait du poème "L'aphorisme")
Commenter  J’apprécie          170
cicou45cicou45   29 octobre 2021
"C'est toi qui, pétillante d'énergie,
M'as appris à regarder l'avenir
Pour oublier le poids du souvenir
Et ne pas m'enliser en nostalgie

C'est toi qui m'a appris que deux sourires
Font tourner l'univers, danser les cœurs,
Font tourner la tendresse en profondeurs,
C'est toi qui m'as appris que l'art fait rire."

(Extrait du poème "Toi qui...")
Commenter  J’apprécie          90
cicou45cicou45   30 octobre 2021
"Il y a urgence à rire
Du spectacle imaginé
Par ce monde fasciné
D'avoir dévoré sa lyre.

[...]
Faut-il craindre une instruction
Assourdissant sa diction
De champêtre banlieusarde .

(Extrait du poème "Urgence")
Commenter  J’apprécie          150
XynthiaXynthia   26 octobre 2021
L'éclat de la poésie
Est-il sur la souche étrange
Dont la mousse épaisse engrange
Les couleurs en frénésie ?
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Pierre Thiry (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Thiry
Présentation de Sois danse au vent par Pierre Thiry
autres livres classés : sonnetsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1045 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre