AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-le.. (73)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
LeslecturesdeMaia
  27 avril 2012
Mon avis: Un conte rempli de poésie pour les plus petits.

En tant que jeune fille de 24 ans, grande enfant quoi ^^, j'ai beaucoup souri en lisant ce livre. Il y a des références par exemple à Proust que j'ai particulièrement apprécié. La répétition de phrases, les situations dans lesquels se mettent nos personnages, les jeux de mots... plus d'une chose qui rendent la lecture très agréable. J'ai aimé ces trois petits lapins, surtout Théobald qui fait des glaces (si çà c'est pas un métier trop génial!) et bien-sûr Justin qui nous montre le pouvoir des mots et de la poésie. J'ai aimé Isidore qui court après le temps.

Les thèmes abordés sont, je trouve, parfois assez originaux pour des enfants: la poésie et le temps qui passe. Après on en a aussi des plus simples qui passent très bien: les faux-semblants, l'importance d'écouter ses parents...

Les illustrations sont simples mais reste assez sympas. Deux surtout m'ont vraiment attirées: celle de Théoabald qui a des couleurs très belles et celle d'Isidore après son repas dirons-nous qui est très drôle. Seule l'hermine m'a un peu déçue... Je l'aurais aimé plus belle...

Pour un enfant dirons nous ici d'environ 8 ans, qui apprend de la poésie à l'école, qui aime les animaux... ce petit conte va sans doute être un régal pour toutes les raisons que j'ai cité (sauf sans doute l'allusion à Marcel Proust^^). Juste quelques mots de vocabulaire peuvent être un peu difficule pour lui et nécessitera l'explication de papa ou maman, en plus du nom d'Isidore que je peine à dire mais là c'est bon pour travailler la diction. En histoire du soir, c'est peut-être un peu long... Il m'a fallu sans intonation environ 25 minutes pour le lire. Donc si vous devez le lire avant de dormir j'ai peur qu'il faille le faire en plusieurs fois.

Un petit conte tout mignon donc que j'ai lu avec plaisir.
Lien : http://lecturedemaia.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
100choses
  15 avril 2012
Il y a quelques temps, M. Thiry me contactait pour me proposer de m'envoyer son livre. J'étais ravie car je me souvenais que Meli avait beaucoup apprécié ses deux lectures de l'auteur. Quelques jours après cet échange de messages, me voici en possession de ce volume au titre plutôt intrigant. Sitôt reçu, sitôt dévoré ! En revanche, j'ai mis quelques jours à me motiver pour rédiger mon billet, hum…

Le titre le laissait supposer, l'histoire est totalement farfelue, à la limite de l'absurde par moments, et pourtant tout fonctionne bien, avec sa propre logique interne si je puis dire. Lorsqu'on part dans l'absurde, la difficulté est de trouver une conclusion capable de vraiment refermer l'histoire. Dans notre cas, Pierre Thiry s'en sort très bien, en usant des ressorts familiers du conte pour cette fale autour du temps.

En effet, on retrouve bien le grand méchant ogre, cette fois-ci mi gorille/mi crocodile qui avale tout crus d'innocents petits lapins (et là j'ai réalisé à quel point les contes de notre enfance pouvaient être terribles ! ) avant que ceux-ci ne soient délivrés d'une bien étrange façon. Mais cela, je vous laisse le découvrir ! On retrouve également le rythme des trois héros, dotés chacun d'une caractéristique particulière guidant leur choix et la petite morale que cela entraine.

Un élémet qui m'a surprise, même si j'en avais entendu parler et qui m'a beaucoup plu réside dans les nombreuses références littéraires, de Marcel Proust au Cid en passant par La Fontaine. J'ai aimé retrouver aussi un petit goût de Georges Chaulet dans ce monde totalement farfelu où les jeux de mots sont si présents. Dans ce dernier cas, je ne sais pas si la référence est directement voulue, mais c'est vraiment ce que j'ai ressenti au cours de ma lecture. Et comme Georges Chaulet est mon auteur jeunesse préféré, autant vous dire que j'étais aux anges !

Pierre Thiry a vraiment réussi à m'embarquer dans son univers en quelques pages et à me convaincre de la réalité de l'histoire qu'il nous raconte, toute délirante qu'elle soit. A tel point que je suis même allée me renseigner sur cette fameuse ville de Montceau-les-mines, par curiosité. Autant vous dire que je préfère les explications de Pierre Thiry; d'ailleurs j'adore l'explication de l'origine de ce toponyme, donnée dans le conte. Juste pour le plaisir, une petite citation qui m'est revenue à l'esprit au moment de ma lecture : I'm not crazy my reality is just different than yours.

Seules les illustrations (de Myriam Saci) ne m'ont pas toutes totalement convaincues. Elles sont très colorées et ont un côté naïf qui plaira sans doute aux plus jeunes, mais je reconnais que pour ma part, je suis malheureusement un peu passée à côté.

Bref, un conte drôle, et intelligent, bourré de références qui ne pourront que plaire aux plus grands tandis que les plus jeunes se contenteront de s'émerveiller devant cette fabuleuse histoire. Décidément je devrais lire des contes plus souvent ! Pierre Thiry développe un univers assez particulier, dans lequel je me suis très rapidement sentie à l'aise. N'hésitez pas à vous laisser entrainer à votre tour !
Lien : http://leboudoirdemeloe.co.u..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aline1102
  21 septembre 2011
C'est grâce à la gentillesse de Pierre Thiry, qui m'a envoyé un exemplaire presse , que je viens de découvrir ce beau récit.

"Isidore Tiperandole et les trois lapins de Montceau-les-Mines" nous emmène dans un monde où les animaux (en particulier les lapins) règnent en maîtres. Magnifiquement illustré par Myriam Saci, ce court récit fait resurgir un enthousiasme presque enfantin pour les contes dont les animaux sont les héros.
Et ce retour vers notre enfance est magique: le langage poétique et soigné, la vie des trois lapins et le talent de Justin contribue à l'envie que l'on a de rejoindre les héros de Pierre Thiry dans leur monde fabuleux, où tout est possible.

"Isidore Tiperandole et les trois lapins de Montceau-les-Mines" laisse un sourire sur les lèvres et des étoiles dans les yeux de ses lecteurs. Un "doudou" pour petits et grands, à découvrir, à lire et à relire et à partager avec ceux qui le méritent!
Commenter  J’apprécie          30
StephanieMarcos
  22 juin 2016
L'histoire se déroule dans la ville de Montceau-les-Mines et vous découvrirez les origines fantasques de ce nom ! Trois lapins nommés Arthur, Théobald et Justin Lapaimbot sont amoureux l'hermine Ermelinde, la fille de la reine Hermangarde et cherchent à la courtiser. Mais attention pourquoi la famille royale de Sanvigne-l'Hermine règne t-elle sur Montceau-les-Mines ?

Comment le gendarme, le glacier et le poète vont t'ils s'y prendre pour tenter d'approcher Ermelinde ? Est-ce que l'un d'eux réussira à séduire la belle princesse si convoitée ? Et surtout les trois lapins devront faire face au gardien du château, l'imposant Isidore Tiperanole, qui ne voit pas du tout d'un bon oeil leurs démarches et dont le physique, on peut le dire, est hors du commun !

Ce petit livre est le troisième ouvrage de Pierre Thiry que j'ai l'immense plaisir de découvrir et je suis ravie d'y retrouver sa plume poétique pleine de fantaisie.

Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines est un conte illustré pour enfants qui peut être lu dès le plus jeune âge et dont l'atmosphère qui se dégage est loufoque, drôle et très agréable.

De plus, j'ai aimé retrouver des petits poèmes, des jeux de mots, l'aspect farfelu du récit et les illustrations colorées où les jeunes lecteurs pourront facilement se projeter comme étant à l'origine des dessins. En fait, ce petit conte est très sympathique et franchement réussi ! Il amusera et fera rêver sans aucun doute vos enfants !
Lien : http://larubriquedolivia.ove..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Alexmotamots
  09 novembre 2011
Voici un conte moderne, même si il se déroule au temps où "les lapins faisaient tout ce que les hommes font maintenant".

Un héros et ses frères à grandes oreilles, une belle hermine à la jolie fourrure, un rabat-joie qui tente de tuer le temps, et des cascades à gogo.

Mes Couassous ont adoré les gags et les histoires de glaces aux parfums tentants (ou parfois un peu "beurk"), mais certains chapitres étaient trop longs et auraient mérité d'être coupés (mon Couassous de 5 ans a décroché pas mal de fois sur ces longs passages).

Au final : ils ont bien aimé cette histoire de lapins amoureux et plus malin que le gros dur de service.

L'image qu'ils retiendront :

Celle des lapins qui aterrissent par le plafond.
Lien : http://motamots.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          20
Aniouchka
  18 juillet 2012
Il y avait plusieurs années que je n'avais pas lu un conte illustré, et j'avais oublié à quel point les contes renferment de poésie. Car dans son petit conte, Pierre Thiry fait la part belle à la poésie, présente partout et aimée de tous : Arthur, Theobald et Justin, pour séduire la princesse Ermelinde, rivalisent de créativité pour composer les plus beaux poèmes qui feront chavirer le coeur de la belle hermine.

J'ai particulièrement aimé la morale que renferme ce conte, inhabituelle à mes yeux. Car Isidore Tipéranole... est un véritable éloge de la lenteur, une ode au carpe diem. Dans un monde où tous sont plus pressés les uns que les autres, où chacun court après le temps et fait la chasse à la perte du temps, je trouve cette morale tout à fait nécessaire. le fait de ne pas prendre son temps n'engendre-t-il pas la violence, à l'image du gardien Isidore Tiperanole qui, parce qu'il cherche à tuer le temps, tire des coups de feu dans tous les sens ? Ce petit livre donne à méditer sur la question.

J'ai beaucoup aimé l'écriture un peu naïve, façon conte, de l'auteur, qui n'hésite pas à jouer avec de nombreuses références. Les clins d'oeil à La recherche du temps perdu de Proust sont légion. Les illustrations exécutées par Myriam Saci apportent de la fraîcheur à l'ensemble, et l'on regrette que le conte ne soit pas entièrement illustré. Il gagnerait à être adapté en album.

Vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé ce petit conte méconnu qui plaira aux grands comme aux petits, dès 6 ou 7 ans.

Lien : http://aniouchka.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FadaOfBooks
  23 août 2012
Voilà bien un genre que je n'avais pas lu depuis des années ou plutôt que je n'avais pas entendu (oui c'est maman qui lisait les contes le soir quand j'étais petite avant que je m'endorme ^^) !

J'ai lu Isidore Tiperanole et les trois lapins de Montceau-les-Mines d'une seule traite, en appréciant énormément retomber en enfance.
Toutes les caractéristiques du genre littéraire sont bien présentes. de la formule d'ouverture jusqu'à la morale de l'histoire, Pierre Thiry nous narre poétiquement, avec de jolies touches d'humour et de sagesse, l'aventure des trois frères Lapaimbot.
Ce conte m'a fait penser à celui des trois petits cochons et un peu aussi aux fables de la Fontaine dont certaines morales de ce dernier se sont retrouvées incluses dans le récit.

Les enfants ne peuvent être qu'enjoués avec une jolie petite histoire comme celle-ci dotée d'une conclusion qui est bien d'actualité de nos jours !
L'auteur a bien adapté son histoire pour les enfants en expliquant bien chaque chose, avec toutefois du vocabulaire peut être un peu trop complexe.
Les illustrations sont simples et modérées. Je n'aurais pas été contre quelques unes de plus d'ailleurs !

Une histoire moraliste et humoristique qui plaira aux plus petits comme aux plus grands !

Je remercie l'auteur pour cette proposition de partenariat.

Lien : http://fadaofbooks.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Surya2
  17 avril 2012
Déjà, je trouve que rien que le titre est intriguant, pour moi qui lit énormément de contes, j'avoue que ce titre m'aurait interpellée de toutes façons, car il est original et on se demande quelle genre d'histoire il peut bien cacher.


C'est un livre très joli, c'est écrit bien grand avec de jolis dessins pour l'illustration, c'est coloré sans être tape-à-l'oeil, bref simple, discret, élégant.


L'histoire se situe dans des temps très reculés, à une époque bien longtemps la notre, celle où les lapins et les hermines pouvaient parler, marcher, travailler et écrire des poèmes.
Justement, cette histoire met en scène trois petits lapins : Arthur, Théobald et Justin. Arthur est gendarme, Théobald vend des glaces et Justin est poète. Tous les trois sont amoureux fous de la princesse Ermelinde l'hermine et prêts à user chacun de leur talent respectif pour la conquérir. Mais c'est sans compter sur Isidore Tiperanole, qui garde jalousement le Palais, armé de son tromblon avec une seule obsession : tuer le temps.


Pierre Thiry démarre la narration à la manière d'un conteur, ce qui nous fait plonger petit à petit dans l'histoire ; celle-ci est ponctuée d'humour au moment où on ne s'y attend pas toujours, ainsi que des poèmes de Justin, toujours très agréable à lire.


Les illustrations de Myriam Saci nous accompagnent au cours de la lecture, c'est bien car elle ponctuent également l'histoire sans être trop présentes, c'est épuré, j'ai apprécié.
Quand à l'histoire en elle-même, j'ai parfois trouvé que les noms étaient difficiles à retenir, pour un enfant ça peut être compliqué, il y a les noms de personnage, de rues, de ville... J'ai eu un peu de mal à tout mémoriser, surtout parce qu'ils sont assez complexe et se ressemblent pour la plupart. Mais sinon, j'ai adoré lire ce conte! Sincèrement! Une jolie histoire, pleine d'humour et de tendresse, avec les éléments placés de façon à aiguiser la curiosité du lecteur, il y avait quelques scènes assez innatendues, et j'ai souvent éclaté de rire à certains passages.
Pour finir, la morale de ce conte est géniale : ne pas se précipiter, avoir de la patience, ne pas voir trop grand, laisser le temps au temps, choisir de faire peu et le faire bien plutôt que de faire les choses en grand et bâcler.


Le personnage que j'ai préféré, ce n'était pas un des trois lapins ni la princesse, mais justement Isidore Tiperanole, je trouve que son obsession à vouloir tuer le temps est la clé de l'histoire, et les citations que l'auteur y attache ici et là, surtout à la fin, sont à méditer. C'est un bon moyen d'apprendre aux enfants que la patience est la clé de presque tout dans la vie.
Enfin du moins, c'est comme ça que je le ressens.


Si vous aussi vous aimez les contes, foncez sur ce livre les yeux fermés! Une plume, une caresse, un rayon de soleil, qui vous donnera le sourire pour le reste de la journée (ou de la soirée, c'est selon). Je pense que ce conte convient à tout le monde, aussi bien aux enfants qu'aux adultes, et tant mieux car c'est toujours ce que j'attends d'un conte.



Lien : http://lire-a-minuit.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Celine_72
  15 avril 2012
Après avoir découvert le premier livre de Pierre Thiry, intitulé " Ramsès au pays des points-virgules" c'est avec enthousiasme que j'ai ouvert ce petit conte pour enfants.
J'ai été une fois de plus ravie de redécouvrir la plume de cet auteur, qui n'hésite pas à faire quelques références à des oeuvres connues pour notre plus grand plaisir.
De plus, j'ai apprécié les rimes poétiques écrites par le biais de Justin car elles font tout le charme de cette histoire, en prouvant aussi l'importance des mots.
Aussi, l'écriture est fluide avec des touches d'humour par-ci par-là et surtout on y retrouve toute la fantaisie de Mr Thiry et là ce n'est que du bonheur.
Au niveau des illustrations, je les ai trouvé à mon goût : les traits sont fins, les couleurs sobres bref je pense que les enfants aimeront.
En ce qui concerne la morale, je pense que la citation ci-dessous l'explique très bien.
Pour terminer, c'est avec le sourire que j'ai refermé cette petite fable très plaisante et pleine de tendresse, nous invitant au pays de l'imaginaire.

"Rien ne sert de s'agiter en tous sens, sans but et sans raison. Il vaut mieux regarder sa montre et agir méthodiquement : faire peu, mais le faire bien."
Lien : http://univers-des-livres.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Arieste
  25 novembre 2012
J'ai beaucoup aimé cette histoire, je la trouve amusante, rafraîchissante et assez originale. Je trouve que c'est une belle idée d'avoir située l'action à Montceau-les-Mines, je ne connais pas cette ville mais je pense que cela a du faire plaisir à ses habitants. Il y a beaucoup de rebondissements dans ce récit et je pense que cette histoire va énormément amuser les enfants. J'ai également énormément apprécié le style de l'auteur, à la fois simple et recherché. Je trouve que malheureusement, dans beaucoup de livres pour enfant, on cherche à simplifier au point de négliger complètement le caractère littéraire du récit. Or, les enfants peuvent tout à fait comprendre une histoire écrite avec des verbes au passé et des phrases de plus de cinq mots. J'ajouterai même que c'est grâce à de tels livres lus dans mon enfance que j'ai pu maîtriser correctement la langue française. de plus, l'adulte que je suis maintenant a pu oublier un instant que l'histoire était destinée aux enfants et donc y prendre plaisir. Ce conte m'a donc un peu rappelé les contes plus classiques comme ceux de Madame de Beaumont, dont je suis en train de lire l'oeuvre.

Donc quelque soit votre âge, lisez ce livre et plongez dans le royaume de Montceau-les Mines !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1164 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre