AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Ramsès au pays des points-virgules (71)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Bookscritics
  07 novembre 2018
GROS GROS GROS COUP DE COEUR ! Oui, oui ! Ça fait un petit moment que je n'en ai pas eu, et pour tout vous dire, il m'est tombé dessus sans que je lui demande quoique se soit ! Je suis dans une joie intense ! En plus, je l'ai lu en une journée !!

Réinventé les contes pour enfants, c'est agréable et super intéressant à lire ! En plus de ça, c'est fait avec humour, amour et poésie : que demander de plus ?!

À le lire au plus vite !!!!!
Lien : https://bookscritics.net/201..
Commenter  J’apprécie          00
calypso
  21 avril 2017
Tout d'abord, je tiens à remercier l'auteur, Pierre Thiry, qui m'a permis de découvrir son livre et offert une sympathique dédicace sur la première page. C'est une attention qui fait plaisir et qui est le reflet d'un échange de mails très cordial avec cet auteur qui a, semble-t-il, réalisé son rêve. Pierre Thiry a en effet choisi la voie de l'auto-édition pour publier son texte. J'imagine bien à quel point la démarche ne doit pas être facile et à quel point le plaisir d'être lu doit être grand.
Mon avis sur ce livre est, hélas, plutôt mitigé… Au début du roman, nous faisons connaissance avec Alice et Sigismond qui, s'ils s'entendent à merveille, aiment également se taquiner. Leur jeu préféré consiste à se poser des questions sur les titres de romans ou les noms d'auteurs. La littérature est leur passion commune et l'oncle en a d'ailleurs fait son métier puisqu'il est bouquiniste. Un jour, Alice lui pose une colle : elle prétend qu'il existe un livre intitulé « Ramsès au pays des points-virgules » dont l'auteur serait un certain Jérôme Boisseau. L'oncle Sigismond décide d'écrire lui-même ce roman et c'est cette histoire inventée qui nous est racontée dans la majeure partie du livre. Il y est question d'une jeune fille dénommée Sissi qui rencontre Ramsès II avant d'atteindre le château de Baskerville où l'attendent de mystérieuses aventures.
Il est écrit sur la quatrième de couverture que ce livre est destiné à tous les lecteurs de dix à cent-dix ans. Je crois personnellement qu'il est plus adapté aux enfants qu'aux adultes mais il me semble en même temps bien compliqué pour les enfants, presque hermétique parfois. Cette impression s'explique par les nombreuses références à des auteurs, des chanteurs qui peuvent être bien loin de l'univers enfantin. L'univers de ce texte est pourtant bien celui du conte, certains éléments fantastiques ne manqueront pas de faire sourire les plus jeunes. Mais l'ensemble souffre d'un problème de cohérence, ça part un peu dans tous les sens. Cela résulte, j'en suis persuadée, d'une volonté de l'auteur mais c'est un défaut qui peut perdre un grand nombre de lecteurs. Tout cela bien sûr n'enlève rien au style agréable de l'auteur qui, on le sent bien à la lecture, est un vrai amoureux des mots. Ce qui m'a plu également, c'est l'aspect interactif. le lecteur est sans cesse sollicité et ces passages s'intègrent bien à l'ensemble et lui donne un certain souffle. Attention toutefois ! A trop donner la parole au lecteur, Pierre Thiry en est venu à lui offrir la rédaction du dernier chapitre de Ramsès au pays des points-virgules, ce que j'ai trouvé un peu facile et la fin semble bâclée. Enfin, le titre que je trouvais très attrayant avant la lecture, n'a pas été, à mon goût, bien choisi et n'illustre qu'une infime partie de l'histoire. Dommage !
En conclusion, c'est un conte rafraichissant par certains aspects mais qui ne m'a pas totalement emballée.

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aluna
  26 juillet 2016
Un livre reçu en partenariat par un auteur dont vous avez dû voir le nom quelques fois sur mon blog, mr Pierre Thiry, un auteur des plus adorables. J'avoue que je ne me serais jamais arrêté sur ce livre au premier abord : couverture plate, résumé on ne peut plus flou, titre étrange mais pas intriguant pour autant. Cependant, ayant déjà lu et apprécié deux ouvrages de l'auteur, je me suis lancée. Pierre, si tu passes par-là, merci de ta gentillesse et de ce service presse !

Le résumé est des plus flous et on découvre en effet assez vite que l'histoire ne tourne pas autour des deux personnages annoncés, mais vogue plutôt que une histoire inventée par un vieillard pour prouver à sa petite nièce qu'un certain auteur existe – ce qui n'est pas le cas.
Bref, le vieil homme va donc inventer l'histoire de Ramsès au pays des points virgules, qu'il va nous raconter dans ces quelques pages. On découvre ainsi les "vrais" protagonistes de l'histoire, Ramsès et une petite fille qui partent dans une étrange aventure à Londres. de leur rencontre au bout du livre, on passe de situations rocambolesques à situations improbables, du conte au fantastique, en passant parfois par l'absurde. Jusqu'à finalement atteindre la conclusion sur un affrontement final et la leçon tirée par nos héros, avant de terminer le livre sur ce fameux vieil homme raconteur d'histoires qui aura sur la fin une surprise de taille… et demandera à nous, lecteurs, d'en écrire donc la fin.

OK, je vous ai donné le topo. Mon avis maintenant ? Ce titre n'a aucun lien avec l'histoire, l'histoire non plus en réalité. Je n'ai vraiment pas compris son but ni le message qu'elle passait. Autant la partie sur la petite fille et le vieil homme était intéressante, de même que la conclusion de leur côté, autant l'histoire de Ramsès et la petite fille, certes une histoire magique ne demandant pas forcément de logique ultime, m'a intriguée au début pour finalement me laisser de marbre. L'idée de terminer l'histoire nous-même, quand bien même la fin en elle-même suffit, peut être traitée comme un bon ou un mauvais point, dépendamment des lecteurs. Personnellement, cela ne m'a pas dérangée. J'ai accepté la fin telle quelle et c'est tout. Je l'ai même plutôt appréciée, ce qui prouve que l'idée de base est très bonne. Mais Ramsès et ses points virgules (qui n'apparaissent qu'une fois dans le livre) ne m'ont pas interpellée du tout… :(


En conclusion, un livre pour enfants qui plonge dans un Londres imaginaire, plein de loufoque, de choses improbables et magiques, et qui pourraient, je pense, plaire à beaucoup d'enfants. Personnellement, même si ma lecture a été très facile car il faut le dire, l'auteur a une belle plume légère et fluide, je n'ai pas été touchée par cette histoire à laquelle je n'ai trouvé que peu de sens, sans doute également parce que le titre, je trouve, n'en reflète absolument pas le contenu. Je vous conseille donc de vous faire votre propre avis sur le sujet car j'en sors mitigée.
Lien : https://imanbooks.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marionf
  05 janvier 2016
A peine inscrite sur Babelio j'ai été contactée par Pierre Thiry (Ceache sur le site) qui m'a proposé Ramsès au pays des points-virgules contre une critique. Avant de commencer je remercie donc Pierre Thiry pour son livre gracieusement offert et dédicacé.

Le résumé en quatrième de couverture (résumé couleur rose Bachelot) :
« Quelques jours avant Noël, Alice discute avec son oncle Sigismond, un bouquiniste érudit. Elle se moque de lui car il ne connait même pas J.-K. Rowling l'auteur d'Harry Potter. Elle évoque un roman qui aurait été écrit par un certain Jérôme Boisseau : Ramsès au pays des points-virgules. L'oncle Sigismond, n'en a jamais entendu parler. Osera-t-il avouer à sa nièce qu'il existe des écrivains dont il ignore tout? Ce roman, ce romancier existent-ils? Que raconte Ramsès au pays des points-virgules? Qui en est le véritable auteur? Qui est le Ramsès dont il est ici question? Les réponses à toutes ces interrogations seront elles dans ce livre? Ce volume s'adresse à tous les lecteurs de dix à cent-dix ans. On y arpentera les méandres mystérieux du château de Baskerville, on y croisera Charles Hockolmess, le chat noir qui cite sans cesse Jean de la Fontaine. On y découvrira que le lecteur autant que l'auteur ont chacun leur rôle à jouer dans la naissance d'un livre. C'est particulièrement le cas de ce livre où le lecteur est invité à mettre son grain de sel. »

Ça intrigue hein ?

Avant tout il faut que je précise que j'ai une aversion pour tout ce qui est merveilleux ou fantastique. Même dans La Ligne Verte qui est un de mes films préférés j'ai du mal avec les mouches. Dans Ramsès au pays des points virgules il y a une grande part de merveilleux, mais étrangement ça ne m'a pas franchement gêné. Je n'aurai jamais cru dire ça en dehors de Mary Poppins, j'ai vu je ne sais combien de fois Mary Poppins au grand dam de ma frangine. Ici le merveilleux est vraiment présent, on en a à la louche, mais j'ai réussi à m'en détacher assez pour apprécier l'histoire et c'est bien rare. Merci monsieur Thiry de m'avoir fait aimer un récit merveilleux.

Un livre est la rencontre d'un auteur et de son lectorat. On écrit pour soi mais je pense qu'on écrit surtout pour les autres. Dans Ramsès au pays des points virgules l'échange entre l'auteur et le lecteur est réel. le lecteur intervient dans l'histoire, on lui cause, on lui demande son avis et on lui laisse la place de répondre. Ce que j'ai beaucoup aimé c'est le fouillis ordonné qui règne là-dedans. Ca part dans tous les sens mais ça se tient. Je ne pourrai pas vraiment dire de quoi ça parle parce qu'il y a de tout et de rien. Je ne pense pas qu'il y ait de véritable histoire à la base, ce sont des petits moments liés entre eux. J'ai l'impression que l'auteur avait pleins de petites idées dans sa tête et qu'il a tenté au mieux de les assembler. Il y a des jeux de mots et des petites références de partout. Je ne regrette pas d'avoir lu petite avec mon paternel toutes les fablesDe La Fontaine et j'aime vraiment Boris Vian. Ça m'a permis de m'attacher à l'auteur qui semble être quelqu'un de très cultivé et qui a sincèrement envie de partager.

Dans quelques années je lirai ou ferai lire Ramsès au pays des points virgules à mes nièces car le récit est très accessible. L'écriture est assez simple et c'est vraiment agréable. Souvent : sujet verbe complément. Les notes aident les plus jeunes à comprendre deux trois mots (par exemple : polyglotte page 42) et si on ne dispose pas de la culture nécessaire pour comprendre tous les jeux de mots la compréhension n'en ait pas affectée. Il m'a fallut attendre la page 139 pour assimiler que Jane Dark venait de Jeanne d'Arc mais ce n'était pas bien grave. Les notes de bas de page sont excellentes, Pierre Thiry n'a pas honte de dire qu'il doit une partie de ses connaissances à d'autres, ça fait du bien de ne pas avoir un auteur qui se dit tout savoir. En revanche je ne le conseillerai peut être pas à un adulte car certaines maladresses peuvent gêner à la lecture.

J'ai énormément aimé le passage sur les points virgules. La grammaire peut être quelque chose d'extrêmement barbant mais l'atmosphère bon enfant qui règne tout au long du récit et la plume de l'auteur rendent le sujet passionnant. Je regrette que l'histoire du point virgule n'intervienne pas d'avantage. « Un point virgule bien placé pouvait briser toutes les barrières de l'adversité ; transformer le plus sauvage des dragons cruels en mouton domestique débonnaire ; transformer l'océan le plus tempétueux en une mère aussi calme et plate qu'une tache d'huile ».

La chute en revanche m'a vraiment déçue. le récit était bien dans son ensemble mais la chute fait bâclée. Je sais qu'il est difficile de finir, Pierre Thiry le dit lui-même dans son avant-dernier (ou dernier tant donné que le vrai dernier est celui du lecteur) chapitre, mais je ne m'attendais vraiment pas à ça.

Je finirai en saluant le travail de mise en forme qui a été fait par l'auteur, c'est une autoédition. Je n'ai relevé qu'une ou deux coquille(s) ce qui est quand même exceptionnel.
Lien : https://troisiemesansascense..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MellysBook
  02 novembre 2015
Un énorme MERCI à Pierre Thiry de m'avoir fait découvrir son livre, j'ai passé un très agréable moment.

J'ai été très étonnée de la couverture qui est assez sobre. Ce qui donne une note supplémentaire de mystère.

Une histoire sur fond d' Alice au pays des merveilles. Cette dernière est loufoque, amusante, étonnante et totalement addictive. J'ai beaucoup aimé me plonger dans ce livre qui m' a fait revenir au temps où j'étais petite fille. Tout le long, je me suis demandée si c'était un rêve, l'imagination de Sigismond ou tout autre chose.

Les situations sont improbables, complètement fantaisistes et j'ai adoré. Un monde imaginaire très enfantin quelque part, mais qui plait à tout public. L'histoire nous emmène à rêver et à partir pour un moment de plaisir et de légèreté.

Une fin mi-ouverte, mais surprenante, moi qui n'aime pas ce genre de dénouement, j'ai été ravie et conquise.

Dans ce livre, j'ai trouvé l'écriture de Pierre Thiry légère et même poétique. Elle est très facile à lire et se lit extrêmement vite. Une fois que j'ai lu les premières lignes je ne pouvais plus m'arrêter.

Finalement comme le dit la couverture une "fiction pour tous lecteurs de 10 à 110 ans". Je le conseille vivement et je vais prêter mon livre à ma fille, Ophélie 10 ans.
Lien : http://univers-livresques.ek..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
StephanieMarcos
  22 avril 2015
Dans cette fiction, au grand bonheur des lecteurs, se retrouvent des personnages complètement loufoques dans un monde fantaisiste. J'ai eu l'impression de les connaître...Puis, j'ai beaucoup apprécié que l'auteur fasse appel à notre imagination en nous invitant, à plusieurs reprises, à participer de façon originale et ludique à cette fiction en complétant les paroles de chansons sous forme de rimes. Je me suis prise à ce petit jeu, c'était très amusant.
Enfin, j'ai lu ce livre en un après-midi au soleil sur ma terrasse. Je peux vous dire que rien ni personne n'aurait pu interrompre ma lecture tellement cette fiction est palpitante et prenante, je n'aurais pas pu attendre pour connaître la suite de l'histoire. La chute est vraiment inattendue et le suspense dure jusqu'au bout.

Lien : http://www.facebook.com/laru..
Commenter  J’apprécie          30
casscrouton
  16 avril 2015
Il n'y a qu'un mot pour décrire ce livre : Loufoque ! Je l'ai adoré !
Ramsès au pays des points-virgules s'apparente à un conte sous forme de parcours initiatique. Et on peut dire une chose, c'est qu'il porte bien son sous-titre de « Fiction pour tous les lecteurs de dix à cent-dix ans » ! Cela m'a complètement transportée dans un autre monde, un monde de l'enfance où il a été agréable de demeurer le temps de quelques heures pour s'échapper de la monotonie du quotidien.
Ce récit vivifiant est ponctué d'humour, d'action et d'espièglerie. On sent le plaisir de l'auteur à narrer cette histoire et on est immédiatement embarqué dans cette espèce d'univers onirique. Et cela dès le départ, alors même que le début est censé se dérouler dans le même monde que nous, on ressent une aura fantaisiste transpercer le récit. Les personnages reflètent tous des êtres extraordinaires. On les a déjà presque tous rencontrés au moins une fois dans notre vie sous d'autres traits et c'est un vrai bonheur de les retrouver ici, tous plus farfelus les uns que les autres. Ramsès II en personnage principal de conte, il fallait y penser !
Le monde qui nous est offert a beau avoir des apparences féériques il attise également parfois notre peur. On peut passer du côté du rêve à celui du cauchemar en un instant et j'ai réellement eu l'impression de retomber en enfance avec ces transitions. Les monstres terrifiants qui peuplent les nuits de notre enfance prennent les traits de Walton Watson ici (bien que sa description soit également très comique !) ou ceux du fameux Lord Cyklopp. D'autres parts, qui aurait pensé à donner un rôle de personnages à des points-virgules ? C'est complètement fou mais tellement génial !
L'écriture est formidable et révèle une grande culture, une joie du maniement de la langue. Toute la narration est rythmée par des assonances, allitérations et rimes farfelues, des fables, des chansons, des jeux de mots très drôles. Que de références culturelles dans ce conte ! Et quelle excellente idée d'investir le lecteur jusqu'à l'écriture du conte en lui-même. J'ai trouvé ça particulièrement ingénieux de communiquer avec le lecteur dans des notes et l'inciter à compléter des paroles de chansons ou à les « améliorer ». C'est très drôle et très ludique ! Aucune chance de s'ennuyer !
La fin est réellement excellente. Les deux derniers chapitres m'ont réellement convaincue du plaisir que prend l'auteur à partager, à offrir à son lecteur. Je n'avais jamais vu cela auparavant. le lecteur a réellement une place immense dans ce conte, une place à part entière et c'est plaisant de se sentir aussi impliqué !
J'ai passé un excellent moment par cette lecture, j'étais émerveillée tout au long du récit avec l'impression de retourner en enfance, d'oublier tous les tracas du quotidien et de rêver de manière éveillée. C'est un sentiment très agréable, très divertissant ! En trois mots : J'ai adoré !

Lien : http://casscrouton.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kreen78
  11 novembre 2013
En-dessous du titre du livre est noté « fiction pour tous lecteurs de dix à cent-dix ans ». Or je trouve qu'une autre phrase, légèrement différente, sied mieux à ce conte. Vous pouvez lire au début de l'ouvrage, en fin de dédicace : « … Je le dédie à l'ensemble de mes neveux et nièces […] ainsi qu'à tous les enfants de dix à cent-dix ans qui prendront le temps de le lire ».

Ce que je veux souligner ici, c'est qu'il faut mettre son âme d'adulte de côté et revêtir l'âme d'enfant que l'on a été, et qui reste malgré tout enfoui plus ou moins profondément en soi. L'auteur fait appel à cet enfant, il faut donc lire son oeuvre avec ce regard pour entrer totalement dans cette histoire loufoque, incroyable, drôle, inimaginable mais tellement bien imaginée !

C'est sans aucun problème que j'ai plongé dans cette douce histoire qui prend soudain une allure de conte par ses personnages connus provenant principalement de notre culture littéraire. Et j'ai trouvé que c'était un réel bonheur de rencontrer ces icônes dans un monde totalement différent de celui que l'on a connu d'eux.

Partir d'un petit mensonge à couvrir, rêver comment y parvenir, créer une histoire totalement folle avec des personnages replacés dans un contexte différent du leur… Ou presque… Car on rencontre tout de même les célèbres Watson et Holmes à Baskerville… Enfin, Walton Watson et Charles Hockolmess… Et vous allez me demander qui est Ramsès ? Alors je vous réponds : lisez le livre…

Ce que j'ai beaucoup aimé, c'est l'imagination de l'auteur. D'où l'histoire part, comment l'aventure se déroule, et la fin qu'il nous a concoctée. Il n'y a aucune réelle logique, tout est dans notre imagination. Pierre Thiry cherche à la stimuler de diverses façons : en faisant des références à des auteurs (Boris Vian, Jean de la Fontaine), en nous disséminant des personnages que l'on a forcément rencontrés, en nous proposant de participer à l'écriture de différents passages…

J'ai vraiment apprécié Ramsès au pays des points-virgules. J'ai été profondément charmée… Et je pèse mes mots. Un très grand plaisir que je souhaite très vite renouveler !

Et ? Quelle est l'histoire des points-virgules ? Intrigués (tout comme moi pendant plus d'un an)… Posez-vous deux petites heures et prenez le temps de le découvrir…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Alcapone
  15 décembre 2012
Ramsès au pays des points-virgules est né du défi que se lance Sigismond pour épater Alice, sa nièce malicieuse : pour cela, il a décidé d'inventer de toute pièce une histoire écrite par Jérôme Boisseau, un auteur imaginaire... Tout commence lorsque Sissi sort un matin chercher un oeuf pour faire des pancakes. Elle rencontre dans la rue Ramsès II, qui va l'entraîner dans une aventure des plus cocasses... Pierre Thiry puise ses inspirations de sources multiples : entre la mythologie égyptienne, Alice au pays des merveilles, Boris Vian, Jean de Lafontaine, Sherlock Holmes, Jeanne d'Arc ou le Chat botté, je vous défie de trouver le lien. Peut-être n'y en a t-il pas ? En tous cas, personnellement je n'en ai pas trouvé et c'est cela qui fait l'originalité de ce récit déjanté, où l'on a l'impression de déjà connaître les personnages. Ce qui est évidemment faux. Ce qui est certain par contre, c'est que cette Fiction pour tous les lecteurs de dix à cent-dix ans est agréable à lire et que sa découverte se prête parfaitement à cette période de Noël...

Je tiens tout d'abord à m'excuser auprès de l'auteur pour ce billet tardif : pour des raisons que je n'expliciterai pas (ce serait tout simplement inintéressant), j'ai tardé à lire cette fiction (mais ne dit-on pas mieux vaut tard ?). J'espère que Pierre Thiry ne m'en tiendra pas rigueur et je le remercie d'ailleurs vivement de m'avoir proposé la lecture de son ouvrage.

Pour en revenir à Ramsès, je dirais que cette fiction, ainsi qu'elle en a la vocation, est parfaitement recommandée à tous les lecteurs de tous les âges, pour un peu qu'ils aient un brin de fantaisie. L'univers de l'auteur a des visages multiples et les références (tout du moins celles que l'on croit) sont incontournables mais la singularité du récit est bien la façon dont l'auteur les a assemblées, la manière dont il se les est approprié et l'empreinte toute personnelle qu'il insufle à son texte (même si j'ai parfois trouvé cela chaotique). Ce livre m'a parfois fait sourire, il m'a souvent décontenancé, mais ce que je retiendrai, c'est que tout au long de la lecture, on est pris au dépourvu. Bref, Ramsès est un OVNI littéraire à découvrir par tous les curieux... Je me demande d'ailleurs si l'écriture de Ramsès n'est pas inspiré des ateliers d'écriture que Pierre Thiry anime ? Peut-être pourra t-il me le dire ?
Lien : http://livresacentalheure-al..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Arieste
  25 novembre 2012
Soyons clair, j'ai adoré et cela pour plusieurs raisons.

Dans le roman Ramsès est roux, ce qui est absolument exact sur le plan historique et me fait donc extrêmement plaisir en tant qu'ancienne étudiante en égyptologie (oui je sais je suis la seule que ça doit intéresser mais tant pis).

L'abondance des références littéraires m'a également beaucoup plu. Pour les amateurs de lectures, il n'y a rien de mieux qu'un livre qui parle d'autres livres. Par exemple, l'histoire se déroule en grande partie dans le mystérieux château de Baskerville où l'on croise un chat parlant nommé Charles Hockolmess et le cuisinier Walton Watson, le premier citant en permanence Jean de la Fontaine et le deuxième aimant Boris Vian.
C'est un livre qui peut être à la fois apprécié par les enfants et par les adultes. C'est d'ailleurs ce qu'indique le sous-titre "fiction pour tous lecteurs de dix à cent-dix ans". Les enfants apprécieront l'histoire, les adultes aimeront en plus y trouver des références qui leur plaisent.

Les illustrations de Bernadette Geoffroy sont pas mal du tout, on aimerait qu'il y en ait plus. J'aime l'idée d'illustrer les livres, même ceux pour les adultes, à l'image des anciens manuscrits.

Venons-en à l'histoire maintenant (j'aime mettre les détails avant le principal, c'est plus amusant). L'histoire est très originale, elle ne se ressemble à rien de ce que j'ai pu lire avant. Je sais que les récits un peu loufoques peuvent déplaire à certaines personnes, mais moi j'adore ces histoires dont on ne sait pas du tout où elles peuvent aboutir.

J'apprécie toujours autant la manière d'écrire de l'auteur, à la fois simple et utilisant des mots d'un registre de langue élevé. Je pense que les notes de bas de page donnant les définitions de certains termes sont une bonne idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16365 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre