AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de leinavaleski


leinavaleski
  03 août 2015
Un grand merci à l'auteur de m'avoir proposé de lire ce livre et aussi pour sa patience car je lui avais dit que je le lirai et le chroniquerai en juillet. Je dois d'abord avouer que je ne suis pas un très bon public pour la poésie, il est rare que je me sente transportée quand je lis un poème, surtout si un texte moderne. Et pourtant, j'ai beaucoup aimé ce recueil !


Déjà parce que beaucoup de sonnets racontent une histoire et que je préfère quand un texte va quelque part. Ça peut être réaliste ou totalement loufoque, peu importe : du moment que ça a du sens, j'adhère. Un petit coup de coeur pour les poèmes sur Charibert qui, maintenant, m'intrigue.

Qui se souvient encor du vieux roi Charibert ?

Il naquit mil-trois-cents années avant Flaubert

Sa fille Berthe épousa un des rois d'Angleterre

Et ni les uns ni les autres n'avaient lu Flaubert.

Ensuite parce que c'est amusant. J'ai souri plus d'une fois à la lecture de ces sonnets, devant certaines situations comme celle où Maryline est devenue grenouille.

N'ayez pas peur je suis Maryline Monroe,

Un french-kiss et je me retransforme en bimbo.

S'il vous plaît, s'il vous plaît, roulez-moi une pelle.


Baiser un batracien, oh! je ne suis pas fou...

C'est plus marrant d'avoir sous mon bob de Zazou

Une grenouille à la voix douce et sensuelle.

Mais aussi parce que c'est parfois touchant, comme ce sonnet où Ophélie frappe aux portes et que personne ne lui ouvre.

Ses longues jambes et sa silhouette fragile

Etaient celles d'une danseuse juvénile.

Etait-elle ivre? ou droguée? ou désespérée?

Que cherchait cette ballerine chavirée ?

Et d'autres fois, c'est la forme qui fait le charme du sonnet, avec des sonorités qui sonnent particulièrement bien à mon oreille et que j'ai aimé répéter, comme pour celui parlant de Céleste.

Bondit et embrasse Céleste

Pesteleste de Budapest...

L'enchantant d'un élixir au zeste


De citrons agrestes. Céleste

Changea Ernest en palimpseste...

On en presse ce sonnet leste...


Je ne parle là que des poèmes pour lesquels j'ai eu des coups de coeur et je ne vous en donne que des extraits, en espérant que ça titillera votre curiosité. Dans ce recueil, il y a de quoi trouver son bonheur quelques soient vos goûts et l'auteur donne même une idée pour que ces sonnet deviennent le point de départ de votre propre roman, une raison de plus pour les découvrir !


J'ai toujours pensé que la poésie était faite pour parler de grandes choses (sentiments, événements, paysages, etc.) et pour communiquer des émotions, comme la peinture. En tout cas, c'est comme ça que j'apprécie l'un et l'autre. Ou plutôt que je les appréciais car avec ce recueil, j'ai découvert que le quotidien (les caissières, le métro, l'informatique, etc.) peut lui aussi devenir poésie, me toucher et me faire sourire.
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus