AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de PatriceG


Valse froide 2022, éditions BoD. Poème en prose
Pierre Thiry

Texte magnifique en prose. Oui comme j'ai lu, l'écriture est musicale en ce sens que l'auteur jongle avec chaque mot, il la veut aussi musicale en multipliant les références, les métaphores liées aux grands compositeurs ; mais son art est aussi son ciseau à la tonalité plutôt crissante. Et là j'y vois effectivement l'idée qu'on n'échappe pas au tragique de l'existence, et ça ça me va très bien comme philosophie..

Il se répète comme la prose russe qu'on ne saisit pas toujours à cause des traducteurs qui ont du mal avec ça, et ça ça me va très bien aussi. Ici quand il insiste de la sorte, c'est lancinant !

Alors bien sûr ça donne une tout autre tonalité à son texte. Quand il dit par exemple : " Elle, Eve, sculpte en se remémorant les conversations échangées à l'arrêt d'autobus pour tromper l'impatience. Ce n'est nullement prendre son mal en patience, c'est la nécessaire poésie qui accompagne le tragique .. "La ligne est vive ", comme il dit.

"Eve sait qu'elle sculpte le décor d'un drame.." Oui il y a une action qui va crescendo..

"Elle n'est pas certaine de traduire en sculpture ce qu'elle veut dire, mais elle en rêve.. " Eve poursuit sa quête impossible, mais latente ; elle ne sait pas encore où ça la mène, mais elle n'a pas le choix en fait !..

A travers ce texte court, le temps long est réduit à son maximum !..
Commenter  J’apprécie          90



Ont apprécié cette critique (9)voir plus




{* *}