AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782872672417
144 pages
éditions du Cerisier (26/05/2023)
3.75/5   2 notes
Résumé :
BELGIQUE, HIVER 1960-1961 : UN CHAMP DE RESONANCES

Au croisement de l’Internationale Situationniste et Socialisme ou Barbarie.

Les mois qui suivent la «Grève du siècle» de l’hiver 1960-1961 seront témoins de bouleversements dans l’histoire politique et sociale de la Belgique.

Frédéric Thomas nous donne ici une lecture et une analyse particulières de cette période en mettant au jour la constitution de P.O.B.-Pouvoir Ouvrie... >Voir plus
Que lire après Cette soif inassouvie d’une vie à changerVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Je tiens tout d'abord à remercier Madame Françoise Vercruysse des Éditions du Cérisier à Cuesmes en Belgique et Babelio pour l'aimable envoi du présent livre dans le cadre d'une opération masse critique.

Les auteurs ont dédié leur ouvrage à la mémoire de Semira Adamu, née au Nigeria en avril 1978 et morte étouffée par des policiers belges lors d'une tentative d'expulsion, le 22 septembre 1998 à Bruxelles, après le rejet de sa demande d'asile. La pauvre avait tout juste 20 ans.

En 1960-1961 ont eu lieu les plus importantes grèves générales dans l'histoire du Royaume, qui ont duré virtuellement 6 mois. À l'origine un surendettement du pays à la suite de l'indépendance du Congo le 30 juin 1960 et la présentation d'une loi par le gouvernement visant un vaste programme d'austérité, à savoir la "Loi unique" promulguée le 14 février 1961.

J'avais 14 ans à l'époque et j'étais interne dans un collège à Gand, aussi bien que mes souvenirs sont assez vagues, sauf en ce qui concerne les effets pratiques d'une paralysie de l'ensemble des services publiques, tels les transports, et que j'allais retrouver 8 ans plus tard le personnage le plus critiqué, le Premier ministre Gaston Eyskens, comme mon prof d'économie à l'université de Louvain.

Pendant ce temps à Bruxelles des intellectuels idéalistes et gauchistes se réunissaient pour discuter et promouvoir une révolution radicale de nature à assurer le bonheur des simples ouvriers en instaurant des Conseil de travailleurs qui remplaceraient les syndicats, considérés trop bureaucratiques et inefficaces.

C'est dans un café, situé 176 avenue de Fré à Uccle-Bruxelles, gérés par les écrivains Robert Dehoux (1925-2008) et son épouse Clairette Schock (née vers 1940) que les grandes délibérations eurent lieu.

Anecdote marrante : c'est Hubert Nyssen (1925-2011) écrivain et fondateur des Éditions Actes Sud et père de l'ancienne ministre de la Culture française 2017-2018, Françoise Nyssen, qui a eu l'idée du nom pour le café, observant par hasard la housse d'un disque de l'opus 3 des concertos d'Antonio Vivaldi "Estro armonico" ou invention harmonique, qui traînait sur la table près de laquelle il était assis.
Un nom exotique qui causait de la confusion auprès des gendarmes du coin qui croyaient qu'il s'agissait d'un bordel.

Je vous laisse découvrir les questions débattues par une ribambelle d'auteurs et de personnalités plus ou moins connues, comme par exemple Raoul Vaneigem, André Frankin, Guy Debord, Jo Dekmine, Attila Kotany, Louis Scutenaire, Francis Blanche, etc.

Dans un deuxième chapitre l'auteur Frédéric Thomas rapporte les entretiens qu'il a eu, en 2019-2020, avec Clairette Schock, ce qui permet de revivre la glorieuse épopée de l'Estro armonico.

Le chapitre suivant est réservé à des documents : la fondation du Pouvoir Ouvrier Belge (POB) et une feuille "Alternative" s'adressant "à tous les travailleurs parce que tous les travailleurs sont placés devant une alternative" : la démocratie truquée ou le pouvoir des travailleurs.

Le quatrième et dernier chapitre offre un extrait de l'ouvrage de Robert Dehoux et Clairette Schock "Teilhard est un con", paru en octobre 1962, avec le message : "Dieu étant mort, la totalité de ses pouvoirs et de ses fonctions reste à reprendre."
Une antiquité de 44 pages vendue aujourd'hui entre 60 et 150 euros sur le Net.

Sur la couverture du livre figure un tableau de Joseph Ghin "Le masque et les grands hommes" de 1992, avec sur la droite l'effigie du roi Léopold II de Belgique.

En guise de conclusion, je dirais que ce petit livre de 137 pages constitue une curiosité à la fois instructive et relativement captivante.
Commenter  J’apprécie          352
J'ai reçu ce livre au cours d'une Masse critique de Babelio, des éditions Cerisier et je les en remercie.

Lorsque dans la liste des ouvrages proposés, j'ai vu ce titre, j'ai été très intrigué. le sous-titre était également assez énigmatique « De la « Grève du siècle » à l'Estro armonico.

J'ai fait des études d'histoire et je dois bien avouer que je n'avais jamais entendu parler de cet événement que fut la « Grève du siècle ». Ce grand mouvement bloqua une partie de la Belgique à l'hiver 1960-1961. La grève trouve son origine dans une lutte contre un programme d'austérité du gouvernement. Elle fut particulièrement suivie en Wallonie. Elle est aussi pour certains le point de départ ou une continuité pour des mouvements de luttes populaires et politiques.
Enfin, ce mouvement est inscrit par certains protagonistes dans une histoire plus vaste dont les événements les plus proches seraient l'insurrection de Budapest en 1956 et Mai 1968.

L'ouvrage se découpe en plusieurs parties, pour faire simple : d'abord une présentation générale de la situation de l'époque, ensuite un entretien avec Clairette Schock et enfin des reproductions de documents.

La première partie est assez dense avec une « présentation » les différentes factions politiques, idéologiques, intellectuelles à l'oeuvre pendant cette période. Quand on ne connait pas bien cette histoire, c'est parfois un peu ardu de s'y retrouver mais tout à fait passionnant. Je pense que je relierais cette partie plus tard.
On y rencontre notamment le P.O.B (Pouvoir Ouvrier Belge), l'I.S. (Internationale Situationniste), SouB (Socialisme ou Barbarie).
Il y a également les femmes et les hommes qui ont fait ces mouvements : Clairette Schock, Robert Dehoux, Guy Debord, Raoul Vaneigem, Attila Kotanyi, etc.

Personnellement, j'aurais aimé avoir une histoire un peu plus développée de cette « Grève du siècle ». Mais il me suffira de me documenter à côté pour compléter cette lecture.

La partie que j'ai le plus appréciée, est la seconde, l'entretien avec Clairette Schock, sa vie, son projet fou l'Estro armonico.
On y suit une femme pleine de vie, d'espoir et d'utopie dans une époque qui peut nous sembler un peu éloignée avec des femmes souvent en retrait, une Belgique possédant le Congo depuis le cadeau fait par Léopold II, des utopies politiques…
La description que fait Clairette de la vie au Congo belge est très intéressante et tout à fait édifiante. On y voit des petits colons maltraiter, exploiter et mépriser une population locale qui ne pouvait que finir par se révolter comme le pressentait Clairette. Elle se souvient également de la quasi impossibilité de s'écarter du modèle coloniale sur place sous peine d'être mis à l'écart ou menacé, que ce soit pour les populations blanches ou noires. Chacun devait rester dans son groupe et les mélanges étaient bannis.
Clairette raconte ensuite ce lieu, cette utopie créée avec Robert Dehoux, l'Estro armonico. L'adresse bien connue a vu passer des centaines de penseurs, d'artistes, d'anonymes, tous attirés par l'ambiance et les patrons.
Il est difficile de se faire une opinion définitive du lieu et de Robert Dehoux notamment, car entre la première partie, l'entretien de Clairette Schock et celle de Raoul Vaneigem, il y a parfois de grands écarts.
Ce qui est certain, c'est que le lieu fut un point de chute agréable, vivant, utopiste et qu'il permit de belles rencontres. A la fin de cette lecture, on a juste envie de rencontrer Clairette et de parler avec elle pendant des heures.

Enfin la dernière partie, avec ses documents reproduits était également très intéressante. J'ai particulièrement été intéressé par la reproduction du numéro d ‘Alternative. Beaucoup moins par celle de « Teilhard est un con » qui m'a beaucoup peu intéressé et dont je ne garderais pas grand chose.

Je garderais de ce livre un très bon souvenir et je sais que je relierai certains passages à l'avenir.
Commenter  J’apprécie          70


Video de Frédéric Thomas (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Thomas
Pour quoi vous levez-vous le matin ? Se construire et construire
Pour la première fois, une centaine de personnalités - astronaute, philosophe, biologiste, chef cuisinier, artiste, pilote de ligne, astrophysicien, mathématicien... - dévoilent leur moteur intime. La motivation qui les pousse à agir, créer, travailler, espérer, vivre au mieux chaque jour et à donner du sens à leur existence. Leurs réponses poétique, amusantes, profondes, tragiques ou ludiques sont autant de témoignages de vie. Ces textes courts, illustrés par Hélène Crochemore, offrent tout à la fois connivence, réconfort, plaisir et inspiration.
https://www.belin-editeur.com/pour-quoi-vous-levez-vous-le-matin
Pour laisser votre propre témoignage : Site de l'ouvrage : https://whygetup.org/fr/
Les auteurs par ordre d'apparition : Cédric Villani • Jacques Arnould • Jean-Louis Israël • Monique Atlan • Jean Audouze • Nicholas Ayache • Jean-Paul Delahaye • Gérard Berry • Catherine Bréchignac • Alexandre Fleurentin • Edgardo D. Carosella • Thibault Damour • Jean Botti • Enki Bilal • Anne Cheng • Maxime Abolgassemi • Catherine Maunoury • Rémy Camus • Gérald Bronner • Laurent de Wilde • Mercedes Erra • Roger-Pol Droit • Étienne Klein • Yohann Thenaisie • Alexei Grinbaum • Marc Dugain • David Elbaz • Xavier Emmanuelli • Hervé Fischer • Marc Fontecave • Maud Fontenoy • Jean-Gabriel Ganascia • Claire Gibault • Pascal Pujol • Olivier Gechter • Anatole Lécuyer • Yves Gingras • Gabrielle Halpern • Hartmut Rosa • Marcel Hibert • Jean-Jacques Hublin • Patrick Iglesias Zemmour • Marc Lachièze-Rey • Gilles Macagno • Virginie Martin • William Marx • Jean-Michel Othoniel • Patrick Pissis • Cyril Rigaud • Aldo Naouri • Emmanuelle Pouydebat • Frédéric Thomas • Adrien Rivierre • Thomas Sterner • Étienne Vernaz • Matthieu Ricard • Stuart Vyse • Sylvie Cafardy • Jean-Pierre Sauvage • Norbert Gautrin • Claire Mathieu • Jacques-Alain Miller • Jean- Philippe Uzan • Miroslav Radman • Geneviève Héry-Arnaud • Giancarlo Faini • Jean-Louis Étienne • Jean-Pierre Luminet • Guillaume Néry • Alain Bernard • Guillau
+ Lire la suite
autres livres classés : belgiqueVoir plus


Lecteurs (7) Voir plus



Quiz Voir plus

Une artiste-peintre

Elle rejoint le groupe impressionniste et s'intéresse à des thèmes très variés: des compositions d'intérieurs, de théâtre, d'opéra, et surtout des portraits, avec notamment sa sœur pour modèle. Il s'agit de: indice 🗽

Marie Bracquemont
Berthe Morisot
Frida Kahlo
Mary Cassatt

1 questions
16 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre

{* *}