AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Agnès Desarthe (Traducteur)
EAN : 9782020220743
200 pages
Seuil (14/05/1998)
3.94/5   31 notes
Résumé :
"Le temps. Je ne pense à rien d'autre, semble-t-il. Il s'en est déjà tellement écoulé, et pourtant il ne cesse de fuir... Je me suis habituée à la tristesse. cela simplifie l'existence." Qui parle ainsi à voix basse ? La vieille Madame Monro, qui vit avec son vieux chien et son vieux fils. Un bon à rien celui-là. Sylvester - Syl pour les intimes. Fiancé officiellement à margaret, la fille de sa voisine. Que notre douairière trouve ce projet de mariage insensé, passe... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LePamplemousse
  14 mai 2020
Second volume d'une trilogie, il serait vraiment dommage de ne pas avoir lu le premier tome car il s‘agit d'une même histoire mais racontée par trois personnes différentes et les faits rapportés par les uns ou les autres donnent une version tout à fait différente de l'histoire générale.
Dans le premier tome, on faisait la connaissance de Margaret, toute jeune femme sur le point de se marier, mais qui visiblement, ne semblait pas heureuse du tout à cette perspective.
Dans le second roman, c'est la mère du futur marié qui prend la parole et on comprend qu'elle non plus n'est pas ravie de cette union, mais pour des raisons tout à fait différentes.
Ce volume est mordant, Mrs Monro est une vieille femme qui boit trop et dont on avait une certaine image dans le premier volume mais ici, elle semble presque une autre personne, ce décalage est vraiment drôle.
J'ai préféré ce second volume car des révélations sont faites et elles nous éclairent sur les raisons qui font que ce futur mariage est voué à l'échec.
De plus, les personnages sont montrés d'une façon moins lisse que dans le premier volume, chacun y apparaît sous son jour le moins reluisant et ça semble plus réaliste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Lencreuse
  22 juillet 2010
Second volet de la trilogie du jardin d'hiver, Les ivresses de Madame Monro donne la parole à la mère de Syl, vieille voisine de Monica et Margareth. Dans un monologue où se mêlent les préparatifs lointains du mariage, des considérations de mère et de femme ainsi que des radotages de vieille, Madame Monro se livre. Agée, elle vit avec son vieux chien et son vieux fils sur le point de se marier. Loin de craindre la solitude, elle avoue au contraire le soulagement d'avoir perdu son mari et souhaite l'envol - qu'elle juge tardif - de sa progéniture. Pendant la période d'effervescence due aux préparatifs du mariage, elle renoue, malgré elle, avec Lili, femme libérée et séductrice, qu'elle aurait préféré oublier. Finalement les visites de cette dernière amènent un peu de lumière et d'excentricité dans cette vie terne et conformiste. Lili apporte avec elle la fumée de ses cigarettes, des confessions dérangeantes et les vapeurs d'alcool que les deux femmes consomment à longueur de conversation.
C'est avec grand plaisir que j'ai retrouvé l'univers et la plume féroce d'Alice Thomas Ellis. Je dois même dire que ce second volet m'a encore plus enchantée que le premier. J'ai aimé cette Madame Monro vieillissante qui n'aspire qu'au calme, ses interrogations, son oeil acéré sur la jeune Margareth, ses réflexions cyniques et justes sur la société. Elle me plaît, cette Madame Monro ! Même son petit côté alcoolo si bien retranscrit dans le livre : les radotages, les sauts du coq à l'âne, toute cette fausse désorganisation du récit, reflet de l'état d'esprit du personnage et du fil de sa pensée. Chapeau, miss Ellis ! Je sens déjà que le troisième volet qui met en scène le complexe et sulfureux personnage de Lili va être grandiose!
Lien : http://lencreuse.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LencreuseLencreuse   22 juillet 2010
La plupart des filles de son âge passaient un quart de leurs vacances fourrées les unes chez les autres; elles se promenaient à longueur de temps - comme des chats de gouttière - avant que le mariage et les responsabilités ne les domestiquent, ternissant leur fourrure brillante, faisant taire leurs plaintes. L'adolescence se caractérise la plupart du temps par un mélange indissociable d'innocence et d'insolence. Lorsque leurs aînés exigent d'eux qu'ils se conforment aux règles sociales, à l'hypocrisie - car, si l'on veut être honnête, c'est bien de cela qu'il s'agit -, à ces compromis qui rendent la vie possible, les jeunes affichent souvent, pour toute réponse, une étrange supériorité. Il y a peu de chances qu'il se soient déjà livrés à quoi que ce soit de vraiment ignoble, mais ils soupçonnent en revanche leurs aînés de l'avoir fait. Se faire dicter sa conduite par une personne engoncée jusqu'au cou dans la turpitude morale est agaçant pour tout le monde, mais plus particulièrement pour la jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
grandcaffegrandcaffe   31 août 2016
Si je devais finir mes jours en poivrote, je ne voulais en aucun cas que l'on s'imagine que j'essayais de le cacher. Les ivrognes ne me dérangeaient pas. Les ivrognes honteux m'étaient intolérables.
Commenter  J’apprécie          20
grandcaffegrandcaffe   30 août 2016
Le besoin d'irriter un mari n'est pas suffisant pour justifier la mort ou même l'adultère. Il faut une motivation plus puissante.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Alice Thomas Ellis (1) Voir plusAjouter une vidéo

Alice Thomas Ellis : un réveillon mortel
Olivier BARROT, en visite en Corse, évoque le roman policier "Un réveillon mortel" d'Alice Thomas ELLIS. Il est filmé devant une belle demeure d'un village Corse transformée en café-restaurant.
autres livres classés : mariageVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
932 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre