AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Korky Paul (Illustrateur)Colette Barbé-Julien (Traducteur)
EAN : 9782745926050
26 pages
Milan (15/03/2007)
3.9/5   61 notes
Résumé :
Pélagie la sorcière vivait dans une maison noire.
Les tapis ? noirs ! Les chaises ? noires !
Le lit et les draps ? noirs !
Sur les murs, les tableaux étaient noirs
et même la baignoire était noire.

Bien sûr, Rodolphe le chat était noir lui aussi.
Mais, dans une maison noire,
comment distinguer un chat noir ?
Alors Pélagie décida d'utiliser un peu de magie...
.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ode
  29 mars 2013
Comme toute sorcière qui se respecte, Pélagie aime ce qui est sombre. Dans sa grande maison, tout, du sol au plafond, des meubles jusqu'à la baignoire, est noir. Et son chat Rodolphe ? Noir, bien sûr. C'est justement ce qui pose problème : quand Rodolphe dort dans dans la maison, Pélagie le confond avec les sièges ou les tapis, ce qui fait qu'elle trébuche ou s'assoit sur lui... Après une chute épouvantable, la sorcière décide d'agir et, d'un coup de baguette magique, en fait voir de toutes les couleurs au pelage du pauvre Rodolphe. Mais ses soucis ne disparaissent pas pour autant...
Ma fille adore ce petit album car la sorcière y est plus drôle que méchante et les illustrations très soignées. La couleur du chat est un joli prétexte pour montrer aux enfants qu'il ne faut pas toujours attribuer les problèmes aux autres, mais savoir se remettre en question pour trouver une solution qui convienne à tous. Et comme Pélagie, ils se rendent compte que la vie est bien plus belle en couleurs !
Avant que les plus coquins ne s'exercent à la magie en barbouillant leur chat (ou mieux : le chat des voisins) de peinture à doigts, une petite discussion préventive est toutefois conseillée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
anlixelle
  12 janvier 2017
Bien qu'elle habite dans une affreuse maison noire, Pélagie est une sorcière sympa. Pas de mauvais sort ou de vilain garçon transformé en grenouille dans cet album au charme d'autant plus fou qu'il est, je viens de l'apprendre, indisponible à ce jour.
Les soucis de Pélagie résident dans le fait que son chat est noir également. Comme sa (grande) maison.
S'asseoir sur lui quand il dort dans le fauteuil passe encore, mais trébucher du haut du gigantissime escalier parce qu'on ne l'a pas vu, c'est plus qu'exaspérant pour Pélagie, ce n'est plus possible du tout.
Abracadabra ! La baguette apportera du vert, puis bien plus encore… sur le pauvre maton au regard flou.
Bienvenue dans le monde de la magie et des transformations colorées pour notre plus grand plaisir.
J'ai connu des enfants de 4 ans qui connaissaient absolument par coeur tout le texte de cette histoire tant ils étaient emportés par cette originale, mais au final bienveillante sorcière.
Les années passent, le charme reste. Certains albums illustrés conjuguent tout : humour, illustrations gigantesques et expressives, texte court mais bien rédigé.

Comment voulez-vous qu'on s'en lasse ?
Ce jour n'est pas près de m'arriver.

Lien : http://justelire.fr/pelagie-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Pantasiya
  13 novembre 2019
Valerie Thomas écrit en anglais. le lecteur francophone verra les personnages de la série passer de « Winnie the Witch and her cat Wilbur » en « Pélagie la sorcière et son chat Rodolphe » en France (éditions Milan Jeunesse) et en « Winnie la sorcière et son chat Willy » (éditions Héritage Jeunesse) au Canada… Suis-je vraiment la seule à penser qu'il devrait exister ne serait-ce qu'une loi de conscience éthique empêchant ce genre de capharnaüm littéraire? L'idée d'origine de l'auteure étant très bien ainsi, le blâme allant aux éditeurs d'avoir ainsi travesti les noms des malheureux acteurs!
Passant outre ce gros détail qui me houspille l'entendement, la série au complet vaut la peine d'être dévorée encore et encore tant par l'histoire que par l'art (les illustrations de Korky Paul en font une superstar).
C'est drôle, divertissant, rafraichissant et tout simplement amusant. Les mots sont simples et prévisibles, à la façon des albums à succès de l'équipe formée par Robert Munsch et Michael Martchenko.

Dans ce premier album de la série, écrit en 1987, la sympathique sorcière tête en l'air aime un peu trop le noir et c'est son chat qui en pâtira. Évidemment, l'hurluberlue sorcière y ajoutera son grain de sel et tout ira de mal en pis jusqu'à ce que survienne l'ultime inspiration apportant « LA » solution!

Les lecteurs passionnés seront également charmés de visiter le site Internet offrant plusieurs activités gratuites en lien avec les chaleureux personnages (www.winnieandwilbur.com).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
Jangelis
  27 juillet 2015
Un très chouette album : les illustrations sont très drôles, l'histoire plaît beaucoup aux enfants, et le chat peint et repeint emporte tous les suffrages.
On ne se lasse pas de le lire.
Il faut absolument que je découvre les autres titres de la série.
Commenter  J’apprécie          80
Aurorechan
  17 janvier 2013
Pélagie est une sorcière, ma foi pas si méchante. Son gros problème ? Son chat. Il est noir. Comme toute sa maison. Alors forcément elle ne le voit pas. Un jour où elle trébuche sur lui, la colère lui vient et pof ! Voilà ce pauvre chat coloré de vert. Mais là encore ça ne va pas...
L'histoire est très amusante jusqu'au bout. Comment Pélagie va-t-elle résoudre son problème ? Les dessins sont minutieux et les enfants apprécient de regarder tous les détails.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
OdeOde   29 mars 2013
Pélagie vivait dans sa maison noire avec son chat, Rodolphe. Il était noir lui aussi. Et c'est ainsi que les ennuis commencèrent.
Commenter  J’apprécie          180
JangelisJangelis   27 juillet 2015
Quand Rodolphe se couchait
sur le tapis, les yeux ouverts,
Pélagie le voyait.
Du moins, elle voyait ses yeux.

Mais quand Rodolphe fermait
les yeux pour dormir,
Pélagie ne le voyait pas.
Alors, elle trébuchait sur lui.
Commenter  J’apprécie          10
storymagic2017storymagic2017   22 juillet 2021
Ne voyer pas tous en noir, la vie à de belle couleurs!
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : sorcièresVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1318 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre