AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092576739
Éditeur : Nathan (05/04/2018)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 76 notes)
Résumé :
Starr a 16 ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres de gangs, la drogue et les descentes de police.
Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic; tous les jours , elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes.
Mais tout vole en éclats le soir où son ami d'enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  13 avril 2018
Encensé tant par la critique que par le public "The Hate U Give" (La haine que tu transmets ) est l'oeuvre étonnante d'Angie Thomas une auteur encore inconnue il y a quelques mois, jette une lumière crue sur la condition des jeunes Africains-Américains à l'ère du mouvement #BlackLivesMatter.
Black Lives Matter [“Les vies noires comptent)”, est un mouvement qui dénonce les violences policières dont sont victimes les Noirs aux États-Unis,
Publié aux éditions Nathan en ce début avril ,The Hate U Give est un formidable un roman pour adolescents qui aborde le sujet des meurtres de jeunes Noirs commis par la police.
Basé sur des faits réels, ce roman une lecture nécessaire. et vraiment salutaire dans le contexte actuel .Angie Thomas lève le voile sur le racisme « ordinaire » et les préjugés raciaux avec une facilité et une finesse admirable et assez déconcertante.
L'auteure s'appelle Angie Thomas, c'est une jeune afro-américaine d'une trentaine d'années qui a grandi à Jackson, Mississippi, là où la discrimination est encore très présente. Rappeuse quand elle était adolescente, Angie Thomas a suivi des cours d'écriture créative et signe avec The Hate U Give son premier roman.
Angie Thomas a su toucher au coeur les afro-américains et décrire avec sincérité et sans a priori, le quotidien et les problématiques que peuvent traverser les jeunes afro-américains aujourd'hui.
The hate U give est une oeuvre de fiction, mais qui pourrait être un document tant la toile de fond et l'écriture de l'auteure sont authentiques mais qui est ici littérallement transcendée par un récit aussi poignant qu'intelligent.
Quand Starr assiste, impuissante, à la mort de son meilleur ami, Khalil, tué par un policier, tout change. Sa vie entière est bouleversée. Ces deux univers vont entrer en collision, malheureusement pour le pire. La jeune fille va alors devoir défendre la mémoire de son ami décédé face au policier, qui assure avoir agi en situation de légitime défense.
Pour un roman destiné à la jeunesse, ce qui force l'admiration c'est la richesse des personnages: Starr notamment est un personnage très complexe qui va être amenée à dénoncer l'injustice mais elle le fait sans militantisme effréné et surtout pas mal d'hésitation.
Ce récit met le lecteur en colère, et le fait sentir impuissant face à l'horreur qui se déroule devant nos yeux, en même temps que son personnage principal.
"The Hate U Give " n'est pas seulement une leçon de vie, c'est un récit qui prend aux tripes et qui force le lecteur à prendre conscience de ces inégalités qui persistent, et de cette bataille qui commence seulement.
Les droits cinématographiques de The Hate U Give ont d'ores et déjà été achetés par le studio Fox.; un film qui on l'espère aura un même retentissement que le livre dont il devrait être tiré.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Sourisetdeslivres
  30 avril 2018
Tu en as sûrement déjà entendu parler de nombreuses fois, c'est la sortie du mois d'avril qui je pense a fait le plus de buzz.
D'habitude les livres trop médiatisés j'attends un peu avant de les lire, mais ici ; aussitôt acheté aussitôt lu.
Mon cher lecteur, si jamais tu n'étais pas encore convaincu, ce livre il te faut le lire !
C'est une oeuvre forte, une fiction qui pourrait carrément être un fait réel, un livre qui est presque une étude sociologique du mouvement Black Lives Matter, il se traduit littéralement par : la vie des noirs compte, je te mets le lien Wikipedia ici.
Percutant, incisif, il dresse le portrait très réaliste de ce que vivent les Afro-Américains à l'heure d'aujourd'hui.
Ce livre dénonce tous les préjugés, des plus communs comme une blague aux plus durs.
Tu vas suivre Starr, 16 ans.
Ses parents ont voulu pour leurs enfants qu'ils aient une bonne éducation, qu'ils puissent se sortir de la cité ou du ghetto, elle va donc dans un lycée privé de « blancs ».
Elle ne se sent à sa place nulle part, ni chez elle ni à l'école.
Elle tient son langage avec ses amis du lycée et un autre dans le quartier.
Un jour, une de ses amies la supplie de l'accompagner pour une fois à une fête, elle a lieu chez Big D, pas loin de là où elles vivent.
À contrecoeur, Starr s'y rend, mais la soirée tourne très vite au désastre quand des gangs rivaux échangent des coups de feu.
Khalil, son meilleur ami, emmène Starr loin du danger.
Sur la route du retour, il se fait contrôler par un véhicule de police pour un phare cassé... ses derniers mots seront pour Starr, il se préoccupe de savoir si elle va bien.
Khalil est mort, assassiné de 3 balles dans le dos par un policier.
Starr est le seul témoin.
Justice doit être rendue, c'est cette intrigue qui court tout au long du roman, mais là où Angie Thomas frappe fort (et je comprends pourquoi ce roman a été finaliste du National Book Award et récompensé de nombreux autres prix) c'est qu'avec cette intrigue, cette injustice elle va te dépeindre le quotidien des Afro-Américains aux USA, elle va te démontrer que du côté de la police comme, du côté des Afro-Américains il y a des hommes bons comme le contraire.
Malheureusement ceux qui sont toujours stigmatisés encore aujourd'hui en 2018 ce sont les Afro-Américains.
Coupable de quoi ?
Juste d'avoir une couleur de peau différente ?
de vivre dans une cité défavorisée ? Parce que tu as moins de moyens, que tu fais partie d'une minorité ethnique ça fait de toi automatiquement un voyou ?
C'est à vomir, c'est écoeurant, c'est révoltant, et pourtant tu vois, c'est la réalité.
Angie Thomas dit ces mots très justes dans ses remerciements, des mots qui ont été droits dans mon coeur tout comme tous les protagonistes de ce livre,
« vos voix comptent, vos rêvent comptent, vos vies comptent. Soyez les roses qui poussent dans le béton »
La rose de ce livre, de ce petit bijou c'est Starr, c'est cette jeune fille, cette étoile qui brille au milieu des ténèbres.
Starr est un personnage inoubliable doté d'une psychologie fine, une jeune fille qui va voir sa vie changer radicalement et qui va se rendre compte de certaines choses.
Un cheminement qu'elle accomplit.
Un autre personnage qui m'a de nombreuses fois ému c'est son papa, Maverick.
À travers lui, l'autrice va te montrer que tu peux changer le cours de ta vie, que des erreurs tu peux en faire, l'important c'est de changer de direction à temps.
Un père et une mère qui veulent le meilleur pour leurs enfants' comme tous les parents tu vas me dire, mais eux, encore plus, ils sont décidés à mettre leurs enfants à l'abri du danger.
Le quotidien ce sont les sirènes, les coups de feu, c'est de ne pas oser laisser les enfants jouer dehors dans la rue.
Un personnage à part entière c'est ce quartier. Angie Thomas te montre la cohésion. La solidarité entre eux. Une famille dysfonctionnelle, mais une famille quand même.
Je pourrais te décrire chaque intervenant du récit, car tous, sans exception, sont puissants, chacun d'eux va t'apporter une réflexion, te faire te poser deux secondes et réfléchir à ce que tu vois aux journaux télévisés, aux actualités, des faits qui ne devraient plus exister, des préjugés qui ne devraient plus être entendus, c'est quasiment banalisé (je parle de la façon dont parlent les journalistes quand un fait comme celui-là a lieu) comme si c'était devenu normal, mais non qu'y a-t-il de normal à se faire assassiner pour rien ? Assassiner tout court ?
Angie Thomas signe un texte engagé, engageant, tout en ne tombant pas dans le piège de stigmatiser une couleur de peau. Au lieu du poing levé ou des pancartes brandies, c'est son stylo qu'elle utilise pour revendiquer pacifiquement.
Elle met en exergue toute la complexité du système américain, elle te montre la crainte des parents pour leurs enfants leur serinant sans cesse que quand ils voient un policier surtout de toujours rester poli, les mentalités changent, mais tellement doucement.
Voilà pourquoi de tels romans sont nécessaires, voilà pourquoi il faut lire THUG et en parler autour de toi.
L'autrice te met face à tous les préjugés qui puissent exister, à toute la difficulté que va éprouver Starr dans ce rôle de témoin, au-delà de sa propre peine qu'elle a du mal à surmonter.
Ce roman m'a mis en colère, terriblement, il te mettra, toi aussi en colère, comment rester insensible à un texte aussi fort, un roman coup de poing.
Un sujet qui est rare de découvrir, livré comme tel.
Comme je te le disais elle a su éviter tous les écueils, elle ne te construit pas un roman où tout est parfait, pas même dans la famille de Starr, elle te montre les gens tels qu'ils sont avec leur part d'ombre, leurs attentes, leurs espoirs souvent brisés. Elle aborde en plus de nombreux thèmes tels que le deuil, l'amitié, la vie après la prison, la violence de l'extérieur, mais aussi entre les 4 murs, les gangs, la pauvreté, la famille, etc.
J'ai adoré les nombreux clins d'oeil à Harry Potter et au Prince de Bel Air qui est une série de ma génération, une série que je regardais ado.
Tu as des passages douloureux, des passages forts en émotions, des moments lumineux et aussi beaucoup d'humour.
Tout est très juste, parfaitement dosé et à sa place. Les 488 pages du roman sont nécessaires, il n'est ni trop long ni trop court tu as le temps de comprendre toute la complexité des familles afro-américaines qui ont eux aussi des préjugés, tu as le temps de parfaitement visualiser les lieux, les scènes et de comprendre les personnages à la psychologie très bien développée. Tu vas forcément être amené à t'interroger en suivant Starr et sa famille, comme je te le dis souvent, c'est important que de tels livres existent, pour ne jamais oublier, faire avancer les mentalités.
Elle aborde cette justice à deux niveaux suivant ta couleur de peau, le racisme institutionnel, les bévues policières souvent, pour la plupart du temps, classées en homicide involontaire et reste impunie.
C'est aussi dénoncer la facilité de se procurer une arme aux USA, les inégalités sociales très fortes, l'écart entre les « riches » et les pauvres, la médecine a deux vitesses, c'est toute la société Américaine dans sa globalité qu'elle te dépeint.
Tu vas te glisser dans la peau des Afro-Américains et voir ce qu'ils pensent des blancs. Comment ils nous perçoivent. Et comment toi les perçois-tu dis moi ?Te rends-tu compte de leur quotidien et des difficultés auxquelles ils doivent faire face ? Cela vaut pour toutes les minorités. Poses toi et réfléchis-y ;)
Ce n'est pas un coup de coeur, il m'a manqué cette petite étincelle qui fait que, mais un roman que je te conseille absolument, que tu sois jeune ou pas.
La dernière page du roman m'a fait dresser les poils des bras. Je pense que c'est la page la plus forte du livre. Les mots te frappent en plein coeur et te mettent une gifle.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Ichirin-No-Hana
  05 avril 2018
Starr est une jeune adolescente noire. Vivant avec sa famille dans un quartier difficile, elle a cependant l'opportunité de sortir de cet environnement difficile où les gangs et la drogue sont maîtres en allant étudier dans un lycée chic de la banlieue. Sa petite routine va cependant être totalement chamboulée lors d'une simple soirée, quand son ami d'enfance Khalil (qu'elle n'avait pas côtoyé depuis longtemps) va être assassiné devant ses yeux par un policier lors d'un simple contrôle de papier.
The Hate U Give est un roman important. Criant de vérité, le roman nous dépeint avec précision une actualité encore beaucoup trop présente aujourd'hui. Comme on le voit dans le résumé, The Hate U Give nous parle de jeunes adolescents noirs tués par des policiers sans aucune raison valable (existe-il des raisons valables d'ailleurs ?) mais l'auteure se penche aussi, grâce à son personnage de Starr, sur la difficulté de vivre dans un quartier difficile mais aussi de l'entraide et de la cohésion qui peut y exister. Angie Thomas nous détaillera également la difficulté pour son personnage d'assumer les deux environnements qu'elle côtoie (son quartier et sa vie de lycéenne avec un petit ami blanc) et la difficulté pour elle de se sentir entière et sincère tant elle doit jongler avec les codes de ses deux milieux. Ce choc des cultures est parfaitement bien traité, et est encore une fois rempli de vérité et sans clichés. le personnage de Starr est un personnage auquel on peut facilement s'identifier. Face au drame, elle n'ira pas tout de suite se rebeller et crier au scandale. Non, elle aura peur et mettra le temps de faire son deuil. Son évolution personnelle sera lente et c'est grâce à un entourage fort et un soutien inébranlable de leur part qu'elle saura se relever et partager sa vérité des événements.
The Hate U Give est un roman complet. Angie Thomas nous propose un roman fort porté par une plume travaillée. Elle ne prend pas les adolescents, la cible du roman, pour des idiots et ne prends pas de pincettes. Elle a raison car son message est d'autant plus fort et peut-être que certaines mentalités changeront. Un roman à faire lire dans les établissements scolaires !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
BOOKSANDRAP
  03 avril 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/04/03/the-hate-u-give-angie-thomas/

Qu'il va être compliqué de parler de ce roman tant il est puissant à bien des égards.
Cela fait deux semaines que je l'ai terminé, et je ne me décide que maintenant à vous en parler. Pourquoi ? Parce que c'est le genre de livre dont on a besoin de laisser passer un peu de temps pour avoir les idées claires. J'avais besoin de le digérer, de me remettre un petit peu du choc et de la colère terrible qu'il a fait naître en moi. J'ai passé un excellent moment qu'on se le dise tout de suite. Pas un coup de coeur car il m'a manqué ce petit quelque chose mais tout de même une lecture qui marquera ma vie de lectrice et que je recommande vivement de découvrir, peut importe votre âge. « The Hate U Give » est le genre de roman dont on ne peut pas passé à côté. C'est un petit ovni dans l'univers young adult qui aborde sans aucune censure et avec beaucoup de maturité le sujet brulant du racisme, de la recherche de soi et des bavures policières.
C'est un roman bouleversant. le genre de bouquin qui choque, qui secoue et qui dérange. le genre d'histoire qui vous montre ce que vous auriez préféré ignorer tant c'est injuste et déchirant.
THUG est une réelle expérience de lecture. THUG c'était brutal, c'est une lecture qui frustre, qui mets en colère. Mais c'est aussi et surtout une lecture qui fait réfléchir et qui aborde des thèmes capitaux. On y parle de racisme bien évidemment comme je vous le disais un peu plus haut, mais on y parle aussi de préjugés et de deuil. Tant de sujets complexes et difficiles qu'on aborde pourtant ouvertement et de manière très juste.

C'est un roman qu'il faut absolument découvrir, ne serais-ce que pour le message qu'il véhicule.
L'auteure Angie Thomas nous parle de la vraie vie. Alors oui certains détails semble cliché et m'ont parfois tapés sur les nerfs et pourtant c'est le quotidien de beaucoup de jeunes. Les gangs, la violence, les armes. On ne nous dresse pas un tableau où les flics sont terriblement corrompus et où les résidants de son quartier sont des petits saints. Au contraire. On nous mets en place un décor qui est crédible et reflète les vrais problèmes de notre société.
J'ai été par moment terriblement en colère. Pas contre le roman mais contre les injustices qu'il mets en lumière. Pourquoi lorsqu'un flic blanc tire sur un jeune homme noir devrait-il s'en sortir sans soucis ? Pourquoi partir du principe que ces jeunes manigançaient forcément quelque chose ? Pourquoi partir du principe qu'ils étaient armés à cause de leur couleur de peau ? Tandis que la police tente d'étouffer l'affaire je n'avais qu'une envie, hurler avec Starr qu'ils ne faisaient rien de mal et que même si Khalil dealait il ne méritait pas de mourir. Est-ce que si cela avait été l'inverse, si le tireur avait été un flic noir, n'aurait-il pas été jugé et puni bien plus sévèrement ? C'est une lecture qui était éprouvante. Même si je savais à quoi m'attendre dans un sens ce n'était que plus difficile de le voir s'épanouir devant moi. The Hate U Give est un roman coup de poing. Un roman qui vous laisse complètement essoufflée, qui vous percute et résonnera en vous bien longtemps après votre lecture.

Starr est un personnage très intéréssant.
On débarque dans sa famille et on se rend finalement compte à quel point elle se sent obligé de changer la personne qu'elle est en présence de « blancs ». C'était très triste de voir qu'elle n'arrive pas à concilier ses deux mondes tant ils sont différents. Elle n'a pas honte d'où elle vient bien qu'elle n'aime pas forcément en parler. J'ai été un petit peu dérangée par cet aspect-là du bouquin. le fait qu'elle parte du principe que personne ne peut la comprendre si elle ne vient pas du ghetto comme elle. On nous parle beaucoup de différences, de racisme et pourtant lorsque j'étais au sein de sa famille, je ne pouvais que ressentir à quel point ils ont aussi ce côté anti-blanc bien que ce soit traité sous le ton de l'humour et de la légèreté. C'était très intéréssant de connaître leur point de vue, de voir de qu'elle manière ils vivent cette histoire mais je n'arrivais pas à m'attacher à ce père qui reste tout de même fermé à l'idée qu'elle puisse sortir avec un garçon blanc.
D'un côté j'ai trouvé le livre un peu lent et puis d'un autre côté quand j'y repense, c'était tout de même nécessaire. L'intrigue on la connaît dès le premier chapitre. Il n'y a aucune surprise, on sait ce qui va se passer et on attends simplement de voir les choses se mettre en place et évoluer. Il y avait pour moi un peu trop de longueurs. Certains passages ressassait les même choses et pourtant j'ai trouvé ça quand même important dans le sens où ça permettait à l'auteure de mettre en place tranquillement l'ambiance si particulière, les lieux et la manière de penser des habitants aux USA. Ça nous permet de mieux les connaître, de mieux les cerner. D'apprendre leur peurs, leur habitudes, ce qu'ils doivent traverser jour après jour. le récit était vraiment prenant malgré tout. C'est bien évidemment un livre que je vous recommande ! Ça va vous mettre en colère et vous serez surement aussi frustrée que moi et pourtant je vous assure que vous allez adoré THUG !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LesLecturesdHatchi
  04 juillet 2018
Il y a des lectures plus marquantes que d'autres. Et puis soudain, il y a LA lecture qui remet tout en question. LA lecture qui vous poignarde, qui vous fait réfléchir, qui vous fait passer par toutes les émotions.
The Hate U Give fait parti de ces livres qui devraient obligatoirement être lus par tout le monde. Retenez bien le nom de cette auteure, parce qu'elle risque de marquer l'histoire de la littérature Young Adult: Angie Thomas. Elle nous plonge dans une histoire au sujet tellement actuel, qu'il rappel de douloureux souvenirs. The Hate U Give parle du passé, du présent et surtout d'un futur pour lequel il va falloir se battre. L'auteure aborde le thème principal du racisme.
Tout commence avec Starr, une jeune adolescente afro-américaine qui mène une vie plutôt banale. Depuis toujours elle vit dans un quartier rempli de gang, de violence et de trafics en tout genre. Elle ne fréquente pas le lycée du coin. Elle a des amis de toutes les couleurs. Et elle adore ça. Un soir, alors qu'elle se rend à une soirée de son quartier, elle croise la route de son ami d'enfance, Khalil. En rentrant chez eux, ils ne se doutaient pas une seule seconde de ce qui se passerait. Khalil et Starr sont arrêtés par un policier blanc. Un peu trop nerveux. Un peu trop irrespectueux. Un peu trop…trop ! Il y a alors ce moment de battement. Ce moment de violence intense. Khalil est tué. Sous les yeux de Starr. Plusieurs coups de feu et puis plus rien. le silence total. C'est alors que commencent les hurlements, les cauchemars et un long, très long combat pour Starr.
C'est une adolescente plutôt discrète. Sans histoire, elle n'a jamais cherché les ennuis et ses parents lui ont toujours inculqué le respect envers autrui. Ce qui m'a le plus marqué d'ailleurs, c'est lorsqu'elle raconte que ces parents lui ont toujours expliqué comment il fallait qu'elle se comporte face à un policier lorsqu'elle est contrôlée. Et c'est très certainement ce qui m'a mise le plus en colère. Devoir apprendre à ses enfants comment se comporter devant des personnes qui sont censées vous protéger ne devrait pas exister. Forcément, en lisant The Hate U Give, on pense dès le début au mouvement Black Lives Matter qui est né en 2013. Et Angie Thomas aborde avec brio ce mouvement là d'ailleurs. On passe littéralement par toutes les émotions. le personnage de Starr deviendra, je l'espère, une référence pour tout le monde. Parce qu'elle a le mérite de devenir une icône, de devenir la figure de toute une génération.
Sans vraiment le cacher, The Hate U Give est un coup de coeur total. du début à la fin, j'ai été prise dans cette spirale infernale que nous présente Angie Thomas. C'est parfois violent, parfois doux, mais toujours réaliste. Une fois commencé, on n'en décolle plus. L'histoire de Starr résonne dans tout un chacun. Et son personnage est surtout la porte parole de toute une génération, de tout un tas de personnes se battant pour leurs droits. Parce que ce qu'il se passe aux Etats-Unis, commence à se passer en France. Il n'y a qu'à regarder les informations dernièrement et vous hallucinerez de voir le nombre de cas similaires…En bref, The Hate U Give est un roman coup de poing et qui fait du bien. Un roman qui donne la parole à une nouvelle génération. Un roman qui donne envie de crier et de se battre pour que, plus jamais, tout cela ne se passe.
Lien : https://leslecturesdhatchi.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (3)
LeMonde   11 avril 2018
Inspirée par le mouvement Black Lives Matter et les textes de Tupac, Angie Thomas raconte dans son best-seller comment une jeune femme noire assiste à la mort d’un ami abattu par un policier.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeMonde   09 avril 2018
Inspirée par le mouvement Black Lives Matter et les textes de Tupac, Angie Thomas raconte dans son best-seller comment une jeune femme noire assiste à la mort d’un ami abattu par un policier.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Actualitte   02 mars 2018
Tout en subtilité et en brutalité, Angie Thomas signe un livre majeur, indispensable. Et certainement pas réservé aux adolescents.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
SkandSkand   05 juillet 2018
Apprendre à se connaître. Çà fait un petit moment que tu vois ma fille maintenant. Faut qu'on fasse connaissance. Et on en apprend beaucoup sur un homme dans une salle de boxe.
Commenter  J’apprécie          10
AlaisAlais   02 juillet 2018
Pourquoi son nom ou nos noms seraient moins normaux que le tien ? C'est qui et c'est quoi qui définit la normalité pour toi ? Si mon père était là, il dirait que t'es tombé dans le piège des standards blancs.
Commenter  J’apprécie          00
AlaisAlais   02 juillet 2018
Toi et tes frères, vous êtes mes raisons de vivre et mes raisons de mourir, et je ferai tout pour vous protéger.
Commenter  J’apprécie          00
AlaisAlais   02 juillet 2018
Les enterrements, ce n'est pas pour les morts. C'est pour les vivants.
Commenter  J’apprécie          00
BazartBazart   13 avril 2018
Je me sens toute nauséeuse, comme quand je mangeais de la glace et jouais trop longtemps dehors dans la chaleur étant petite. Madame Rosalie disait que la chaleur me faisait " bouillir l'estomac" et qu'un peu de fraicheur ferait du bien. Mais ça, par contre, rien de frais n'en viendra à bout.
Commenter  J’apprécie          230
Videos de Angie Thomas (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Angie Thomas
http://www.librairiedialogues.fr/ Karine de la librairie Dialogues nous propose ses coups de c?ur du rayon Jeunes adultes : "La déclaration, l'histoire d'Anna" de Gemma Malley (Hélium), "The hate U give, la haine qu'on donne" d'Angie Thomas (Nathan) et "Gaspard in love" de Stéphane Daniel (Gallimard jeunesse). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Delphine le Borgne.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : racismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
960 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
. .