AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226220646
175 pages
Éditeur : Albin Michel (02/03/2011)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Adrien Lipnitsky n'est pas en grande forme. Il finit par comprendre que derrière ce malaise existentiel se cache l'absence de son frère, voyageur insatiable, dont il est sans nouvelle depuis un an.

Il décide alors de partir à sa recherche. Son périple le mènera au cœur de la Suède. C'est là, dans le silence d'une clairière perdue dans une immense forêt, qu'il va être au plus près de son frère.

Mais peut-on jamais atteindre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Chouchane
  06 mai 2011
Qui est cet autre qui est mon frère ?
Adrien a perdu le désir d'aimer, d'écrire et peut-être de vivre. Ses rêves lui parlent de son frère, mais qui est ce frère toujours au bout du monde dans des contrées de plus en plus isolées. Ce livre est une quête dont le besoin surgit au coeur du brouillard des songes. Où est la place de chacun dans ce monde ? c'est la question que pose ce livre. Pour Adrien, elle est celle que nous donne le hasard de notre naissance pourtant c'est au milieu d'une clairière silencieuse dans un pays qui n'est pas le sien qu'il va se trouver au plus près de ce qu'il cherche. Même si c'est un livre "moderne" qui parle des crises des urbains, il n'en demeure pas moins traversé par des vagues animistes et des résurgences primitives qui apportent du soulagement "J'aimerais tant moi aussi, avoir la faculté, tel un lièvre, pourtant si vif et si rapide,de concentrer cette puissance dans l'immobilité, d'inverser mon énergie pour me fondre dans le monde en attendant des jours meilleurs". En recherchant son frère Adrien va trouver beaucoup plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mayang
  22 septembre 2011
Adrien, quadra et écrivain raté fait le bilan de sa vie: il se sent étranger à sa famille, à ses amis et ne comprend plus cette société qui semble éloigner l'homme de lui même. Il va partir à la recherche de son passé, de sa jeunesse et de son frère, qui n'a pas donné de nouvelles depuis longtemps. Tel un détective privé il retrouvera sa trace au Danemark puis en Suède où, dans le silence d'une clairière, loin de la civilisation, il trouvera, enfin, un sens à sa vie.
Belle interrogation sur nous-mêmes, écriture simple, sans temps mort, ce court roman se lit avec grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          00
alaiseblaise
  29 avril 2011
Bien sûr, j'ai pris plaisir à lire l'histoire d'Adrien, cet écrivain en mal d'écriture et de vie. Un court roman limpide souvent amusant.
Une histoire de manques et de recherches : d'un frère, d'un amour, de mots. Les lettres que ce papa écrit à sa fille sont très belles. Voilà. C'est peu pour moi !
Commenter  J’apprécie          00
truc33
  28 juillet 2014
Belle écriture pour ce roman limpide sur la recherche d un frere et de soi meme. Un frere different, solitaire et amoureux de la nature sauvage, qui fait tant souffrir ses parents et qui raisonne dans l histoire familiale.
Commenter  J’apprécie          00
claraetlesmots
  16 juin 2011
Adrien, quadragénaire, se remet en question. Ecrivain peu ou pas reconnu, son couple bat de l'aile et son dernier livre est un flop. Il décide de partir à la recherche de son frère ainé Paul qui est son opposé. Si Adrien aime le confort de sa vie de bobo parisien, Paul est parti depuis vingt ans à la découverte du monde et de la nature.
Même si les thèmes abordés ne sont pas nouveaux, ce livre mérite qu'on s'y attarde. Car l'écriture de David Thomas donne une dimension singulière à ce qui aurait peu avoir un goût de déjà lu. Un style vif, incisif et qui interpelle le lecteur. Pour une lecture tranquille bien au chaud dans ses chaussons, il faudra repasser…
La suite sur : http://fibromaman.blogspot.com/2011/06/david-thomas-un-silence-de-clairiere.html
Lien : http://fibromaman.blogspot.c..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
claraetlesmotsclaraetlesmots   16 juin 2011
Sa place n’est pas ici, mais parmi les siens, dans une société polluée, bruyante, motorisée, télévisée, informatisée, connectée et virtuelle. Une société paradoxale, capable de raffinement et de vulgarité, capable de venir à bout des virus les plus virulents et d’élaborer les armes les plus destructrices. Une société qui sonne de la valeur à ce qui n’en a pas, qui soutient les siens autant qu’elle les abandonne, qui offre des commodités confortables et allonge l’espérance de vie, qui propose les pensées les plus subtiles et les divertissements les plus stupides. Une société qui crée de la justice et de l’incivilité, des crimes et des protections, des goûts et des codes sociaux. Qui protège les riches par intérêt et les faibles par conscience, qui fausse le réel par l’image, qui suscite de la frustration et de la jalousie mais qui transforme l’atome et le vent en lumière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MahpeeMahpee   29 mai 2015
Cette nuit-là, j'eus bien du mal à dormir.
Voilà près de vingt ans que je ne maîtrise plus mes endormissements. Je me suis longtemps agacé de cet état de veille permanent, j'ai beaucoup lutté contre ces insomnies. J'ai usé de tous les stratagèmes pour ne plus laisser mon cerveau galoper dans les plaines de mes pensées, pour lui mettre la bride et le ramener dans l'enclos du sommeil.
Commenter  J’apprécie          20
patatarte2001patatarte2001   04 juillet 2014
Je jette rarement mes habits. Je les conserve parce qu'ils sont les meilleurs témoins de ma vie. Rien ne me rappelle mieux une époque qu'un vêtement qui fut, pendant un temps, si près de soi. Ces vieux tissus étaient, eux aussi, la mémoire de notre histoire. Et les revoir un moyen de combler les fissures, de lisser les craquelures, de consolider les pans et de renforcer les piliers. Il fallait ne pas oublier......J'avais besoin de me souvenir de la fraîcheur du passé pour m'aider à mépriser la fadeur du présent
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MahpeeMahpee   29 mai 2015
Un soir, c'était quelques mois après la naissance de Jeanne, nous flottions dans une espèce de bonheur qui fait croire que le monde va bien, Sarah me prit dans ses bras en me serrant si fort que je pouvais sentir les battements de son cœur contre ma poitrine.
Commenter  J’apprécie          20
patatarte2001patatarte2001   04 juillet 2014
Paul n'avait eu aucun remords (à propos de sa fugue). Pas le moindre regret d'avoir fait vivre à mes parents quatre jours d'une angoisse insoutenable. Il n'envisageait les choses que depuis l'épicentre de ses désirs, sans se soucier de ce que l'onde de son égoïsme pouvait provoquer.
Commenter  J’apprécie          10

Video de David Thomas (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Thomas
David Thomas - Le poids du monde est amour
autres livres classés : amour fraternelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1126 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre