AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782259253673
414 pages
Éditeur : Plon (08/03/2018)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 15 notes)
Résumé :
"Si j'étais un auteur marseillais, j'écrirai Marseille Confidential". Voilà le défi lancé par James Ellroy en personne à François Thomazeau. Défi relevé avec talent, pour un roman qui plonge le lecteur dans les années 30 et les bas-fonds de la cité phocéenne.
Marseille, avril 1936. A une semaine des élections législatives, Antoine Cardella est abattu dans une rue des quartiers populaires, entre le local de campagne du candidat socialiste et celui de l'extrême... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Papyriri
  11 juillet 2020
Pour un Lillois chapeau ! M. Thomazeau a su retranscrire l atmosphère d une certaine partie de cette ville ,qui m a vu naître et vivre pendant plus d un demi siècle .Ce livre m' a fait revenir en mémoire des récits de ma grand mère et de ma mère , mais là est la frontière entre le réel et la légende noire Car s il est vrai que le Panier était le quartier réservé dans lequel la police ne pénétrait pas la nuit , quand les allemands l ont détruit en 1943 déportant en même temps que quelques proxénètes et prostituées, des centaines de travailleurs pauvres , dont bien peu sont revenus des camps nazi Vrai aussi que 3 des acteurs principaux du bouquin se sont roulés dans la collaboration Sabiani c est exilé chez Franco et mort en 1956 , que Carbone a eu la bonne idée de mourir dans un sabotage ferroviaire de la résistance ..Qu' hélas Spirito après avoir participé à la création de la French Connexion est décédé dans la peau d un restaurateur en 1967. l'immense majorité des Marseillais se composait et se compose d honnêtes travailleurs sans lien avec une quelconque truanderie . Mais voilà ce miroir déformé, comme celui que donne Pagnol dans sa trilogie, colle à la peau de la vieille Phocée et est vendeur . le plus proche de la vérité de l âme de la cité dans le polar Provençal est sans doute Jean Contrucci grande plume de feu le Provençal et connaisseur de l histoire locale
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
JML38
  09 octobre 2018
J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman qui fait la part belle à la véritable guerre que se livrent les différents partis, principalement socialistes et extrémistes, qui se disputent les législatives à Marseille en 1936. L'intrigue policière passe au second plan pendant une bonne partie du récit, servant de prétexte à une description de cette époque agitée avec la montée du front populaire en France, la guerre civile espagnole et la montée des régimes fascistes en Europe.Les hommes politiques s'affichent ouvertement avec leurs services d'ordre issus de la pègre locale, essentiellement corse, qui n'hésitent pas à faire parler la poudre pour impressionner les camps adverses lors des meetings sous le regard de policiers attendant de savoir de quel coté va souffler le vent des urnes. Et puis il y a Antoine Cardella le flic victime du début du récit que tout le monde peut avoir abattu et dont les pensées nous parviennent du fond de son coma, sa femme, la seule qui se soucie encore de lui, qui fait tout pour savoir à qui elle doit son malheur. L'enquête policière menée en parallèle par un journaliste et deux flics ayant résisté à la corruption ambiante reprend finalement ses droits dans ce polar où se mélangent Histoire et histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lehibook
  20 mai 2019
« Marseille Confidential » de François Thomazeau .Antoine Cardella a été tiré comme un lapin , dans le dos ;autour de ce petit flic ripoux plongé dans le coma s'ordonne peu à peu un étrange ballet mêlant politiques , truands et policiers . Et dans la Marseille d'Avril 36 les frontières entre ces différentes corporations sont bien floues . L'Espagne se déchire , l'Europe se prépare au carnage futur , la France du Front populaire affronte ses adversaires et à Marseille couve la guerre feutrée des parrains corses :Santucci , Carbone et Spirito , les Guérini . Qu'à donc fait ou appris Cardella ce second couteau ,pour intéresser les grands prédateurs du crime ? Autour de cette intrigue ,l'auteur brosse un tableau fascinant des intrigues marseillaises en marge de la grande histoire. Qu'il ait été apprécié par Ellroy vaut label !
Commenter  J’apprécie          20
yv1
  08 juillet 2018
Marseille années 30, la bagarre est rude pour les proches élections législatives. Face à face Pierre Ferri-Pisani, socialiste et Simon Sabiani, extrême-droite. Dans chaque entourage, des truands notoires ou en devenir. C'est dans cette ambiance chaude qu'un gardien de la paix ripoux est abattu, juste entre les deux locaux des candidats. Lequel des deux a fait le coup, chacun accusant l'autre et chacun affirmant que ce policier était de ses rangs. A l'époque, les flics sont plutôt derrière le candidat socialiste. C'est André Guibal, flic intègre et apolitique qui est chargé de l'enquête.
Sur fond de combines, de corruption, de clientélisme, de guerre pour les différents territoires et marchés des gangsters, sur fond de la plus stricte réalité de l'époque, François Thomazeau bâtit son histoire qui aurait pu qui aurait dû me passionner, d'ailleurs qui débute très bien. Et puis, très vite, je m'y ennuie terriblement, il tourne en rond, se répète, sous prétexte de bien ancrer son contexte historique et ses personnages nombreux, les réels et les fictionnels. Son roman manque d'allant, de vivacité, je me retrouve au rythme de l'enquêteur, morne et lent, et rien ne me retient. Mais sans doute les Marseillais -et d'autres- trouveront ces pages de l'histoire politico-gangstero-policière de la ville intéressantes.
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Profburp
  31 juillet 2019
J'ai bien aimé l'ambiance de ce polar, situé à la fin des années 30. La grande Histoire se glisse dans la petite, et l'intrigue est particulièrement bien ficelée, même si le double, voir le triple jeu des protagonistes embrouille un peu l'affaire... Surnage des bulles d'intégrité qui laissent un peu d'espoir. Ah, Marseille !!
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   18 novembre 2018
Grimal détestait ça. Qu'on bute un flic dans les rues de Marseille contrevenait bien sûr à ses convictions les plus profondes. Tout était possible dans cette ville, deux décennies passées à y combattre le crime l'en avaient convaincu.
P.12
Commenter  J’apprécie          20
lehibooklehibook   02 décembre 2019
-Tu viens?je vais chez Carbone.Il aura peut-être besoin lui aussi d'un flic compréhensif...
Filori fit semblant de lui adresser un coup de poing à l'épaule.
-Carbone?Tu sais que j'ai juré publiquement d'avoir sa peau. Et elle doit valoir son prix, vu les tatouages qu'il y a dessus.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : marseilleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre