AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290174203
Éditeur : J'ai Lu (04/09/2019)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Rosewater, 2067. La ville est un chaos vibrant et grouillant de vie – pour partie extraterrestre. Son charismatique maire, Jack Jacques, l’a déclarée indépendante du Nigéria. Mais le dôme extraterrestre se meurt, et les forces gouvernementales attendent sa disparition pour écraser l’insurrection avant même qu’elle n’ait débuté. Dans les faubourgs de la ville où le calme règne encore, une femme se réveille amnésique, la mémoire emplie de souvenirs qui ne lui appartie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Les_lectures_de_Sophie
  11 octobre 2019
Après ma découverte de Rosewater en mai dernier, j'attendais avec impatience de découvrir Insurrection. Dans l'intervalle, j'ai aussi lu Les meurtres de Molly Southbourne, du même auteur, dans l'excellente collection Une heure lumière chez le Bélial, dont la chronique arrivera sous peu (comment ça, j'ai du retard ???). Une novella fantastique qui penche vers l'horreur, un genre complètement différent mais un style tout aussi maîtrisé. Tade Thompson est un auteur à suivre, ce que je vais faire avec attention. Avec ces trois titres, j'ai lu tout ce qui a été traduit en français jusqu'à maintenant.
Dans ma chronique du premier tome, je vous parlais du subtil mélange entre science-fiction et tradition… même s'il reste présent ici, il est moins prégnant. On est plus dans la politique que dans la tradition dans Insurrection. Plus dans le réel, même s'il n'est pas beau, que dans l'imaginaire collectif. Et ce nouvel équilibre fonctionne tout aussi bien que le précédent.
La narration est aussi beaucoup plus fluide. On ne passe pas sans arrêt d'une époque à une autre, même si quelques retours en arrière permettent quand même à l'auteur d'apporter du corps à son récit. On alterne entre les points de vue de différents personnages. On est loin de la complexité du premier livre, qui en avait perdu certains, moi la première au début de ma lecture !
Il faut peut-être que j'arrête de parler de premier et deuxième tome, car même si, en anglais comme en français, les trois titres sont présentés comme une trilogie, l'auteur, lui, considère les romans comme indépendants, mais situés dans le même univers. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec lui, car bien que Insurrection puisse se lire sans avoir lu Rosewater, on y perd beaucoup au passage sur ce qui est une des grandes forces de ces romans, à savoir un univers foisonnant, avec au coeur un dôme qui protège une entité extraterrestre dont on commence tout juste à mesurer l'étendue…
Précisons toutefois mon propos : on peut lire Insurrection sans avoir lu Rosewater dans la mesure où les arcs narratifs du premier tome trouvaient quasiment tous une conclusion (parfois précipitée et peu heureuse), et où ce deuxième opus s'ouvre sur une nouvelle intrigue, Jack Jacques, le maire de Rosewater ayant décidé de faire sécession d'avec le Nigéria.
Le politicien, qu'on avait entraperçu dans le premier tome, prend ici toute son ampleur et Tade Thompson nous propose une vision grinçante de la politique nigériane. D'autres personnages se retrouvent au coeur de l'intrigue, certains déjà un peu connus, et d'autres qui font leur apparition ici. Un personnage joue cependant le liant avec le tome précédent, il s'agit de Kaaro, protagoniste principal de Rosewater. Si sa place peut paraître périphérique, ces actions n'en sont pas moins importantes. Mais c'est sa compagne, Aminat, qui lui vole la vedette dans les scènes d'action, et elle n'a rien à lui envier. C'est un beau personnage de femme forte, que nous propose l'auteur. Une femme que son homme attend sagement à la maison, tout du moins au début du roman…On rencontrera d'autres personnages, plus ou moins liés à Armoise, la créature qui vit sous le dôme, et plus ou moins humains aussi.
La déclaration d'indépendance de Rosewater va précipiter la ville, ses habitants, et nous aussi par la même occasion, dans un tourbillon d'événements, qui font que ce livre a été plus dur à lâcher que le précédent. La tension y est palpable tout du long, la guérilla / guerre pour Rosewater ne nous laisse pas beaucoup de répit. A tel point que j'ai un peu peur que le troisième tome ne soit plus mou, après avoir été tenue en haleine pendant les 400 pages de celui-ci. En général, les tomes deux servent de passerelle, point de ça ici. On a un roman avec une intrigue complète, même s'il s'ouvre sur la fin vers le tome suivant, et vers une intrigue qui me laisse pour le moment un peu perplexe. Suivant le traitement que l'auteur en fera, ça passe ou ça casse. J'espère de tout coeur ne pas me retrouver dans quelque chose de trop conventionnel, car je serais éminemment déçue…
Je vais attendre patiemment, et faire confiance à l'auteur. Tout du moins jusqu'à ce que je puisse le croiser, j'espère, aux Utopiales début novembre, et lui poser quelques questions. Car c'est officiel, Tade Thompson sera à Nantes dans quelques semaines, et c'est une belle nouvelle !
Rosewater insurrection, bien que deuxième tome, comprend une intrigue complète. Mais vous perdrez énormément de l'incroyable univers créé par l'auteur en zappant le premier, sans compter que vous passerez à côté d'un livre de grande qualité. Là où Rosewater prenait le temps de poser les bases de l'univers avant d'accélérer un peu brutalement, Insurrection est lui sous tension du début à la fin, ne nous laissant que très peu, voire pas de répit. On a ici un deuxième tome qui n'est pas le ventre mou d'une trilogie, ou alors le troisième sera explosif !!! (en même temps, j'aimerais bien^^)
J'avais aimé Rosewater, j'ai adoré Insurrection. Vivement Rédemption ! Tade Thompson est définitivement un auteur à découvrir et à suivre de près.
J'ai reçu la version papier de ce livre dans le cadre d'un partenariat avec les éditions J'ai Lu. Merci à eux pour la confiance.
Lien : https://leslecturesdesophieb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SagnesSy
  08 septembre 2019
Ah quelle suite, les amis ! Ce deuxième volet de la trilogie Rosewater est encore meilleur que le premier (si tant est que cela soit possible) et une fois la dernière page tournée on se voit en train d'écumer le net pour connaître la date de parution de la suite (pas trouvé), tout en se réjouissant de l'idée de pouvoir se replonger un jour dans cet univers extrêmement captivant. Nous sommes en 2067 et suivons au plus près Aminat, qui file le grand amour avec Karoo. Elle va se trouver au beau milieu d'une guerre féroce entre le Nigeria et la ville, que son maire entend déclarer indépendante. Pour ce faire, Jack Jacques a besoin de l'appui d'Armoise/Anthony, qui est en mauvaise posture : une plante, destinée à l'empêcher de trop se développer, prend son rôle trop au sérieux. Leur planète d'origine (qui s'appelle logiquement… Origine) décide au même moment d'envoyer le premier originien. Il s'implante dans une femme, et là aussi, ça dysfonctionne… Sur un rythme vif et nerveux, on passe d'un protagoniste à un autre et on ne trouve tout simplement pas de bon moment pour faire une pause. On veut la suite, tout le temps, les pages s'ajoutent les unes aux autres et quand on relève le nez, des heures se sont enfuies sans qu'on les aies senties. C'est tellement rare ! Une SF comme je les aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
yogo
  07 octobre 2019
La lecture du premier tome de Rosewater m'avait laissé un sentiment mitigé : le background excellent, l'ambiance envoûtante et la construction décousue m'avaient beaucoup plu. En contrepartie la résolution des "énigmes" m'avait semblé bancale et beaucoup de questions étaient restées sans réponse. C'est donc avec une certaine impatience que j'attendais le second opus de cette série en espérant me faire une idée plus précise. Et au final, je ressors d'Insurrection tout aussi indécis.
La première originalité d'Insurrection et qu'il est chronologiquement la suite directe de Rosewater mais que les personnages sur lesquels l'intérêt se porte sont différents. Tade Thompson nous replonge avec délectation dans cet univers fourni et très imaginatif.
Même si les personnages sont différents, on recroise régulièrement Karoo tout le long du récit. Sa présence en filigrane permet de faire le lien entre les deux romans. Les premiers chapitres nous présentent différents personnages. Tout d'abord Alyssa qui a perdu complètement la mémoire, elle ne se souvient que de son prénom. Puis vient Amina, une agente secrète du S45 et compagne de Kaaro. Anthony nous permet de comprendre l'origine du Dôme. Et Jack Jacques le maire de Rosewater, un personnage haut en couleurs. Tout ce petit monde va finir par se croiser de près ou de loin dans un seul but : sauver son monde.
Contrairement à Rosewater, dans Insurrection la trame est chronologique, entrecoupée de quelques flash-back. Ce sont les personnages qui alternent à chaque chapitre. L'auteur maîtrise bien cette narration en y mettant du suspense et dévoilant un monde assez fou.
Toujours aussi imaginatif (peut-être un peu trop !), Insurrection nous apporte son lot de surprises. Les personnages sont bien campés, en particulier Alyssa et le maire de Rosewater, une caricature plus vraie que nature du politicien habile, menteur et ambitieux.
Le seul bémol, mais il est de taille, se porte sur Anthony et les chapitres qui lui sont consacrés. Au fur et à mesure de l'avancée du récit, les explications sont de moins en moins convaincantes, de moins en crédibles. Malheureusement, c'est le personnage central du roman, celui sur qui repose le Dôme et son histoire.
Pour conclure, le manque de crédibilité d'une partie du récit fait que je ne suis pas pleinement satisfait mais en même temps l'univers décrit par Tade Thompson me prend aux tripes, me captive et me donne envie de poursuivre l'aventure pour connaître le fin mot de l'histoire.

Lien : https://les-lectures-du-maki..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
eMaginarock   23 septembre 2019
Malgré ces défauts, il y a chez Tade Thompson et dans cet univers chaotique de ville champignon construite autour d’un extra-terrestre géant profondément enfoncé dans le sol quelque chose de dense, de foisonnant, d’imagé, d’atypique, quelque chose qui donnait aux lecteurs de « Rosewater » l’envie de lire la suite.
Lire la critique sur le site : eMaginarock
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SagnesSySagnesSy   08 septembre 2019
Quelle sorte de société est-ce donc, pour isoler les gens au point qu’ils aient besoin de l’approbation de quelques inconnus ?
Commenter  J’apprécie          40
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Harry Potter à l'école des sorciers (très difficile)

Quel était le coffre où se trouvait la pierre philosophale ?

913
813
713
613

10 questions
2547 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre