AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Hélène Dauniol-Remaud (Traducteur)
EAN : 9782203396203
222 pages
Casterman (20/01/2005)
3.51/5   79 notes
Résumé :
"Cher Lewis, Nous t'envoyons donc cet américain épris de culture du vieux continent.
Il arrive par le train et il en veut. Il vide les frigos, il excite nos enfants, il courtise nos femmes. Je suis néanmoins sûr que tu lui feras un bon accueil. Reçois ma bénédiction." Lettre écrite par Blutch le 25 avril 2004. À l'occasion d'une journée promotionnelle, Craig Thompson découvre l'Europe, très loin de son Amérique profonde. De paris à Essaouira en passant par Ba... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,51

sur 79 notes
5
0 avis
4
6 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

blandine5674
  03 février 2021
Pas trop en balade notre scénariste de B.D. C'est plutôt un marathon pour la promotion de Blankets manteau de neige dans différents pays d'Europe. En France, il se rend à Lyon, Paris, Montpellier et un séjour à Chamonix. Trois semaines au Maroc où il va être malade et un peu déconcerté par les habitants. Est-ce, lors de ce voyage, qu'il a été inspiré pour nous offrir le grandiose Habidi ? Il écrit journellement sur son carnet de bord ses joies, ses ennuis, la multitude d'interviews, les salons du livres. Tout en émotion et dessins de qualité.
Commenter  J’apprécie          390
marina53
  22 mai 2013
C'est au cours de la promotion de son livre Blankets – Manteau de neige qui l'emmènera en France, en Espagne ou aux Pays-Bas que Craig Thompson décide de rédiger un carnet de bord. Ayant le temps de faire une petite escapade de 3 semaines au Maroc, il livre tous les jours son ressenti, ses émotions, sa vie quotidienne et ses petits soucis à travers cet album. Se pliant aux conditions de ne pas dépasser 222 pages que lui impose son éditeur, il se raconte tous les jours, au gré de ses humeurs et de ses envies.
Craig Thompson nous livre ici un véritable carnet de voyage intimiste, se référant parfois à son enfance ou à ses relations amoureuses passées. Au charme exotique, cet album se distingue par la narration journalière et sa qualité graphique. On retrouve bien le style de Craig Thompson, tout en finesse et tendresse. Avec une certaine proximité, relatant ses émotions les plus profondes, parfois ses moments de tristesse ou d'isolement, il nous offre un album dépaysant, une véritable invitation au voyage.
Un américain en balade... Il aurait pu m'envoyer une carte postale!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
Asil
  19 septembre 2012
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Craig Thompson, l'auteur de Blankets, pour un deuxième ouvrage encore une fois autobiographique. L'histoire qu'il nous conte est là moins intime puisqu'il nous parle d'une tournée promotionnelle qu'il a effectué en Europe. Il nous confie ses rencontres, ses coups de coeurs, les paysages qu'il découvre avec beaucoup de sensibilité et de nombreuses anecdotes. Peu à peu, le lecteur se laisse emporter et voyage avec l'auteur, partageant ses pensées et ses doutes.
Au final il s'agit d'un titre moins ambitieux mais qui confirme le talent de l'artiste et laisse espérer le meilleur pour la suite !
Commenter  J’apprécie          140
IreneAdler
  31 janvier 2012
Craig Thompson nous raconte son voyage en Europe et au Magreb, plus particulièrement au Maroc.
Il nous parle de ses rencontres, de ses amis et de ses découvertes.
Son regard est celui d'un enfant : émerveillé et sans jugement de valeurs. Frais et salutaire.
Commenter  J’apprécie          80
kbd
  01 mars 2013
Récit mélangeant images et mots, les caractéristiques formelles du carnet de voyage se confondent avec celles de la narration séquentielle. C'est pourquoi cette discipline artistique ne pouvait qu'attirer des auteurs de la neuvième chose...
Pascal Argod nous explique (dans cette interview) que l'exercice du carnet de voyage prend ses racines à la "Renaissance italienne (XVe siècle ou Quattrocento) où des peintres précurseurs faisaient le tour d'Italie pour s'inspirer des ruines romaines et antiques, et plus largement de la culture latine". S'en suit une deuxième période avec les "Orientalistes (XIXe siècle) avec Delacroix et Gauguin dont les carnets de voyage ressemblent vraiment à ceux d'aujourd'hui, avec des dessins, des commentaires et des annotations". Puis une troisième vague avec les "Aquarellistes anglais (XIXe siècle) qui voyageaient en Europe et s'inspiraient des paysages. C'est Turner qui a d'ailleurs lancé le carnet de voyage à l'aquarelle". Pour finir avec les "Peintres Officiels de la Marine qui décrivent ports et arsenaux au fil des escales".
Le carnet de voyage doit être un superbe exercice pour les dessinateurs. Il leur permet de garder une trace particulière de leur périple, de fixer leurs émotions, tout en s'imposant une pratique journalière. Une sorte de "plaisir forcé". Une manière créative et très personnelle de rendre compte de ses découvertes, ses rencontres… Une photographie est par définition un instantané, alors qu'un dessin demande du temps à réaliser. le dessinateur doit observer plus longuement les sujets qu'il retranscrit, et cela se ressent. L'émotion dégagée y est plus subjective, donc plus intense. Loustal ou Lamazou sont passés maitres. Baudoin également. Craig Thompson s'est lui aussi essayé avec brio à l'exercice.
[...] la suite sur le lien !
Lien : http://blogkbd.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   01 février 2021
Blutch me montre un documentaire sur Renoir à la fin de sa vie, quand ses mains étaient entièrement déformées par l’arthrite et enveloppées de bandes. C’est son fils qui lui plaçait le pinceau dans la main.
Commenter  J’apprécie          130
blandine5674blandine5674   31 janvier 2021
- Manger est la seule expérience, avec faire l’amour, qui fait appel aux cinq sens.
- Les Américains ont des problèmes d’obésité parce qu’ils associent la nourriture à la culpabilité.
- Ils ne prennent pas le temps ou le plaisir.
Commenter  J’apprécie          110
VeroniqueGVeroniqueG   03 avril 2012
J'ai été émerveillé par les originaux magnifiques de Baudoin (mon bédéiste français favori). Ses traits de pinceau sont épais, puis délicats, toujours assurés, et ses femmes sont très belles. Valéry dit qu'il préfère les dessins de femmes aux photos, parce que les photographes peuvent être faux/indiscrets - ils volent une image, alors qu'un dessin est une interaction et une interprétation active. En regardant un dessin de Baudoin, vous savez qu'il aime bien la fille. "Les dessins ne mentent pas", comme dit Valéry.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lunchlunch   20 janvier 2013
Cher Lewis,
Nous t'envoyons donc cet américain épris de culture du vieux continent.
Il arrive par le train et il en veut. Il vide les frigos, il excite nos enfants, il courtise nos femmes... Je suis sûr néanmoins que tu lui feras bon accueil.
Reçois ma bénédiction.
Commenter  J’apprécie          30
lunchlunch   20 janvier 2013
" Où qu'on soit, il faut s'adapter ", dit-on...
Je pensais qu'avec le Maroc, je partirais pour une aventure exotique, mais il s'avère que je suis juste un type simple, tranquille. Pendant un moment, je suis resté fasciné par un tout petit pinson buvant à une fontaine.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Craig Thompson (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Craig Thompson
Lorsque son père disparaît sans donner de nouvelles, Violette se lance immédiatement à sa recherche à travers l'Univers, accompagnée de deux amis un peu « spatiaux »... Baleines de l'espace, gang de motards interstellaires, stations orbitales de luxe... Une grande odyssée galactique par l'auteur de "Blankets" et "Habibi" !
« Space Boulettes », de Craig Thompson, en librairie le 16 mars 2016 !
autres livres classés : carnets de voyageVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4460 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre