AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Thierry Gillyboeuf (Éditeur scientifique)
ISBN : 284205900X
Éditeur : 1001 Nuits (11/05/2005)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :
L'ouvrage d'Etzler, Le Paradis à la portée de tous les Hommes, sans Travail, grâce aux forces de la Nature et aux Machines (1833) est réédité en 1842. Thoreau, qui croit en la naturalisation de l'homme, n'adhère pas à ces rêves mécanistes et s'interroge sur les valeurs morales qui peuvent naître et s'épanouir de « l’illusion du progrès technique ».
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fortuna
  12 novembre 2018
En 1833 un ingénieur allemand, John Etzler, publie aux Etats Unis un ouvrage utopiste "Le Paradis à portée de tous les hommes, sans travail, par la puissance de la nature et de la mécanique". Il imagine une existence idyllique possible grâce à l'énergie que les hommes peuvent tirer de la mer, du soleil, du vent, qui leur permettra de vivre au Paradis sur terre sans effort ni souffrance.
Mais Thoreau ne croit pas à une réforme uniquement matérielle de la condition humaine et pense que pour réellement s'améliorer l'homme doit opérer une réforme morale, seule condition à un véritable progrès. On ne peut que constater combien l'avenir lui a donné raison et que l'amélioration matérielle liée à l'obsession de la consommation n'a fait que semer destruction de la nature et misère dans l'âme humaine.
Ce texte reste très actuel et laisse ouverte la question que l'on continue à se poser : quelle serait une société idéale ? Il y a t-il un bonheur possible sur terre ?
Commenter  J’apprécie          292
ErnestLONDON
  14 mai 2018
En 1843, âgé de 25 ans, Henry David Thoreau dénonce les travers des industries qui se mettent en place et la logique matérialiste et destructrice qu'adopte alors notre civilisation.
(...)
Visionnaire et terriblement actuel.
Article complet en suivant le lien.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          120
EcureuilBibliophile
  06 mai 2017
On y aborde la question du choix pascalien : être rigide pendant sa vie pour prétendre au paradis, ou tout faire pour l'amener autour de soi. L'auteur réfléchit pour savoir comment il serait possible de rendre le monde « paradisiaque » : changer notre environnement industriel pour un jardin d'Eden. Considérant que chacun à le pouvoir véritable de l'accomplir. Vraiment intéressant à lire !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
FortunaFortuna   12 novembre 2018
L’amour est le vent, la marée, les vagues, le soleil. Sa puissance est incalculable, elle fait plusieurs chevaux-vapeur. Elle ne cesse jamais, elle ne se relâche jamais. Elle peut faire tourner le globe sans répit, elle peut chauffer sans feu, elle peut nourrir sans aliments, elle peut vêtir sans habits, elle peut abriter sans toit, elle peut créer un Paradis intérieur qui rend inutile tout Paradis extérieur. Mais bien que les plus sages d’entre les hommes, à chaque génération, se soient employés à décrire cette force dans des livres, et bien que chaque cœur humain soit tôt ou tard, plus ou moins, amené à l’éprouver, il n’en demeure pas moins que l’on n’en utilise qu’une faible part pour la société.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
ErnestLONDONErnestLONDON   14 mai 2018
Il y a un chemin plus rapide que celui que propose le Système mécanique pour combler les marais, étouffer le mugissement des vagues, apprivoiser les hyènes, préserver un environnement agréable, varier le paysage et le rafraîchir au moyen de « petits ruisseaux d’eau douce », et c’est grâce à l’énergie que procurent droiture et comportement exemplaire.
Commenter  J’apprécie          70
EcureuilBibliophileEcureuilBibliophile   07 septembre 2017
Avec quelle rudesse et quelle brutalité traitons-nous la nature ! Ne pourrions-nous pas la travailler avec moins de négligence ? Après tout, n'est-ce pas ce que suggèrent toutes ces belles inventions - le magnétisme, le daguerréotype ou l'électricité ? Ne pouvons-nous faire plus que couper et tailler la forêt, ne pouvons-nous contribuer à son économie intérieure, aider la circulation de la sève ? Mais nous travaillons aujourd'hui de façon superficielle et violente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ErnestLONDONErnestLONDON   14 mai 2018
La nature assume déjà toute ces tâches que la science accomplit peu à peu à une échelle plus grande pour que l’homme soit servi par elle. Quand le soleil tombe sur le chemin du poète, il goûte à tous les bienfaits et les plaisirs que les arts ne dispensent que lentement et partiellement, de génération en génération. Les vents qui lui fouettent les joues lui apportent tous les avantages et le bien-être qui lui prodiguent leurs inventions calorifuges. Le principal défaut de cet ouvrage, c’est qu’il vise pour l’essentiel à apporter le plus de confort et de plaisirs sommaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ErnestLONDONErnestLONDON   14 mai 2018
L’amour est le vent, la marée, le soleil. Sa puissance est incalculable, elle fait plusieurs chevaux-vapeur.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Henry David Thoreau (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry David Thoreau
Henry David Thoreau vu par Michel Onfray
Dans la catégorie : ProductionVoir plus
>Sciences sociales>Economie>Production (233)
autres livres classés : ProductionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
420 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre