AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213671001
Éditeur : Fayard (10/10/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Diplômé de Harvard à l'âge de vingt ans, Henry David Thoreau renonce à enseigner dans l'école publique de Concord, sa ville natale du Massachusetts. Pour gagner sa vie, il choisit le métier de géomètre, mais l'essentiel est ailleurs : dans la nature et dans la poésie. Son oncle l'a initié très jeune aux promenades dans la campagne et les bois qui entourent la ville. Avec son frère John, il décide à la fin de l'été 1840 de fabriquer un canoë et de faire un périple de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
dbacquet
  27 avril 2013
« Sept jours sur le fleuve » est le premier récit de thoreau. Sept jours qui correspondent au temps de la genèse, des mythes et de la création. Sept jours durant lesquels il remonta en compagnie de son frère, qui allait décéder peu après, les eaux de la Concord River – la Musketaquid des Indiens ou rivière herbeuse – et celles du fleuve Merrimack. Sept jours à vivre sous le ciel, à vagabonder, au milieu des bois, le long des berges. Thoreau aspirait à une vie plus naturelle, plus sauvage. Certains Wigwams évoquent encore la présence des indiens qui semblaient plus adaptés à ces paysages. Pour l'auteur la nature est un spectacle, qu'il observe en poète, en philosophe, en naturaliste, un spectacle plein de prodiges et de bienveillance. Ce récit prend souvent une forme déroutante. Les digressions, nombreuses, y forment de larges méandres. Au simple récit d'excursion, qui ici a un caractère initiatique, se mêlent maintes citations, des essais, des poèmes, des réflexions et des anecdotes qui s'enchainent au gré des lieux et des courants : souvenirs de pionniers, des guerres indiennes et d'indépendance, évocation de la Grèce et de L'inde, des penseurs de la Perse ou de la Chine, du vieux continent et naissance d'une vocation, d'un écrivain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          640
Lucie16
  17 juin 2013
Sept jours sur le fleuve vient tout juste d'être traduit en français, 160 ans après sa publication en anglais à compte d'auteur par Thoreau (qui a dû racheter 706 des 1000 exemplaires imprimés!). le transcendantaliste américain y revient sur un voyage effectué en compagnie de son frère John, qui devait mourir peu après, sur les eaux de la Concord River et du fleuve Merrimack. On ne parle pas réellement ici d'un récit de voyage, car Thoreau y a travaillé une dizaine d'années après le fait, désireux sans doute de faire revivre autrement son frère adoré. S'il s'inspire des notes prises alors, l'auteur y intègre un journal de réflexions particulièrement touffu, ramassé de façon symbolique sur sept jours (en référence à la Genèse), dans lequel il s'interroge certes sur les liens qui unissent homme et Nature (il travaille d'ailleurs sur Walden alors qu'il peaufine ce texte), mais aussi sur ceux entretenus par l'homme avec un être suprême (il s'appuie aussi bien sur des références à la Bible qu'aux penseurs grecs, perses, chinois ou hindous), le créateur (particulièrement le poète) avec son oeuvre, mais aussi l'homme avec ceux qui l'entourent. On y trouve notamment de merveilleuses pages sur l'amitié.
Lien : http://lucierenaud.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
CeCedille
  18 décembre 2015
Dans un livre peu connu le grand écrivain américain David Thoreau raconte son périple, alors qu'il avait 22 ans, avec son frère John (24 ans) remontant et redescendant, à voile et à l'aviron durant deux semaines d'août 1839, la rivière Concorde et le fleuve Merrimack à bord d'une barque qu'ils s'étaient construite. Thoreau est autant l'homme des fleuves que l'homme des bois !
De fait , le lecteur ne trouvera pas beaucoup d' indications sur cette équipée nautique. En revanche il n'ignorera rien de la vie des poissons de rivière, des poètes antiques, des déclinaisons de l'amitié... le récit est emporté dans remous des réflexions lyriques, poétiques, philosophiques et littéraires d'un Thoreau submergé par le sentiment de la nature.

Lien : http://diacritiques.blogspot..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
Chacun constate à travers sa propre expérience et à travers l’histoire que l’ère à laquelle les hommes cultivent les pommes et les produits du jardin est radicalement différente de celle du chasseur et de la vie dans les bois, et aucune des deux ne peut supplanter l’autre sans y perdre. Nous avons tous nos rêvasseries et des visions nocturnes de nature prophétique, mais pour tout ce qui relève de l’agriculture, je suis convaincu que mon génie date d’une époque plus ancienne que celle où l’homme s’est mis à cultiver ses champs. J’aimerais pouvoir donner un coup de pelle dans la terre avec autant de liberté insouciante et de précision que le pic-vert qui plante son bec dans l’arbre. Je crois qu’il y a au fond de moi une véritable aspiration à la vie sauvage. Je ne me connais d’autres qualités rédemptrices qu’un amour sincère pour certaines choses et quand on me réprouve, c’est à elle que je reviens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
Je n’ai jamais voyagé aussi loin de toute ma vie. On verra des hommes dont on n’a jamais entendu parler auparavant et dont on ne connaît pas le nom, qui descendent dans les prés avec de longues canardières, chaussés de bottes montant jusqu’aux cuisses, marchant dans le pâturin des marais, sur des rivages hivernaux et lointains battus par les vents, munis de fusils à cran de sûreté. Et ils verront des sarcelles – aux ailes bleues ou vertes –, des tadornes, des oiseaux siffleurs, des canards noirs, des orfraies et bien d’autres choses merveilleuses et sauvages avant la nuit, dont ceux qui restent assis dans les salons n’ont jamais rêvé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lucie16Lucie16   17 juin 2013
Mon Ami n’appartient pas à une autre race ou à une autre famille d’hommes, il est la chair de ma chair, le sang de mon sang. Il est mon vrai frère. Je vois sa nature aller de l’avant à tâtons comme la mienne. Nous ne vivons pas loin l’un de l’autre.
Commenter  J’apprécie          40
CeCedilleCeCedille   17 février 2019
Le vent ne cessait de souffler sur le fleuve, si bien que nous avons gardé notre voile hissée et que nous n'avons pas perdu un seul instant en route ce matin-là. De l'aube jusqu'à midi nous avons redescendu le fleuve à vive allure. La main sur le gouvernail enfoncé profondément dans l'eau ou bien penchés sur nos rames que, de fait, nous ne relâchions que rarement, nous sentions la moindre palpitation dans les veines de notre destrier, le moindre mouvement des ailes qui nous emportaient. le cours de nos pensées décrivaient des coudes aussi soudains que le fleuve
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 février 2018
Aucun arbre n’est autant uni à l’eau et ne s’harmonise aussi bien avec les fleuves paisibles. Il est encore plus gracieux que le saule pleureur ou que n’importe lequel de ces arbres dont les branches retombantes trempent dans la rivière au lieu de se laisser porter par elle. Ses ramifications incurvées se déploient à la surface de l’eau comme attirées par elle. On ne se croirait pas tant en Nouvelle-Angleterre qu’en Orient, et ce spectacle n’est pas sans nous évoquer les élégants jardins persans de Hârûn al-Rachîd et les lacs artificiels de l’Orient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Henry David Thoreau (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry David Thoreau
Henry David Thoreau vu par Michel Onfray
autres livres classés : natureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
420 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre