AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Takalirsa


C'est au coeur d'un drame familial que nous embarquent cette fois Judith la septuagénaire excentrique et ses deux copines. L'énigme évoque celle du Mystère de la chambre jaune avec son bureau fermé de l'intérieur (et l'unique clé dans la poche de la victime). Comment s'y est donc pris le meurtrier ? Comme dans le premier tome, les dialogues ne manquent pas d'humour et le trio se retrouve plus d'une fois dans des situations cocasses. Les trois femmes ont l'art de dénicher des indices improbables et de tirer les vers du nez aux suspects : en effet, personne ne se méfie d'elles ! Et leurs compétences, dues à des personnalités complètement différentes, se complètent bien. Ainsi, même si l'inspectrice Tanika Malik sermonne Judith (« Tu n'as jamais pu t'empêcher d'interférer. C'est dans ta nature. »), elle est la première à reconnaître son utilité pour l'enquête.

L'auteur essaie de donner un peu d'épaisseur à ses personnages avec des intrigues secondaires : l'inspecteur Hoskins qui récupère son poste, retirant l'affaire à Tanika ; les rencontres clandestines de Becks avec un mystérieux quadragénaire ; l'engouement de Suzie pour ses émissions de radio ; les messages codés dans les mots croisés du Marlow Free Press… Néanmoins j'ai trouvé que ce n'était pas toujours très convaincant. Je suis un peu déçue en fait, car l'intrigue de ce tome 2 est, selon moi, nettement moins originale que la précédente. L'ensemble se lit bien (j'ai apprécié la petite touche féministe à la fin!) mais ne se démarque plus autant d'autres publications dans le même genre. Malgré tout je pense que je me laisserai tenter par le tome 3 !
Commenter  J’apprécie          40



Ont apprécié cette critique (4)voir plus




{* *}