AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226326421
Éditeur : Albin Michel (30/11/-1)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Que ce soit à l’échelle du cosmos, avec le fameux « vide intersidéral », ou à celle de l’atome, l’existence et même l’omniprésence du vide est pour l’esprit moderne une évidence. On a du mal à s’imaginer que cette idée a pourtant mis des millénaires à s’imposer, philosophes et scientifiques, d’Aristote à Descartes, s’attachant à nier l’existence du vide. Et certes, puisque le vide n’est rien, comment pourrait-il exister ?

Avec le talent pédagogique q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Aela
  07 octobre 2016
A l'inverse de la culture occidentale, la notion de vide fut accueillie à bras ouvert par la civilisation orientale. Il joue un rôle important dans la philosophie hindoue et le taoïsme a admis, selon Lao-Tseu, que le vide est la matrice de l'Univers.
En Occident, pendant longtemps, le Vide a provoqué répulsion et négation. Et pourtant...
L'auteur, astrophysicien de renommée mondiale, Trinh Xuan Thuan, fait preuve ici de tous ses talents de scientifique et de pédagogue. Il nous fait vivre l'épopée du "Vide".
Partant de la naissance du zéro en Orient, il nous fait vivre la science expérimentale avec Pascal, Galilée. Il faudra attendre le vingtième siècle pour que le "vide" s'impose dans les théories scientifiques, au travers de la théorie de la relaivité d'Einstein et de la mécanique quantique, jusqu'à la physique contemporaine qui va montrer que le vide n'existe pas réellement puisque, même si on enlevait toute la matière de l'espace, nous n'obtiendrions pas le vide absolu puisqu'il a été prouvé que l'espace est parcouru de champs et que des particules élémentaires, telle le boson de Higgs, peuvent émerger.
En introduisant le concept de champ, Faraday et Maxwell, au 19ème siècle, ont lié le vide de l'espace à la matière qui l'habite.
Au 20 ème siècle, les scientifiques sont arrivés à la conclusion que la suppression du tout s'avère impossible dans le monde atomique et subatomique, conséquence de ce que l'on appelle le "flou quantique", lié au principe d'incertitude qui régit le monde de l'infiniment petit.
L'espace n'est plus vide mais habité en permanence par des champs divers et variés qui dictent le mouvement des corps. L'univers lui-même est né du vide, un vide microscopique rempli d'énergie.
Le livre est passionnant. Les passages sur l'avenir de l'univers (hypothèse la plus vraisemblable actuellement: une expansion infinie qui entraînera un refroidissement et l'éclatement des différentes structures..) et sur la mécanique quantique sont vraiment captivants. L'auteur nous montre aussi que certaines théories comme la théorie des cordes au sujet de l'infiniment petit, et la théorie des multivers ne sont pas vérifiées actuellement et pas en passe de l'être prochainement.
A lire et à relire pour tous ceux qui s'intéressent à l'astronomie, et à notre place dans l'univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
lecteur84
  28 août 2018
Un livre autant scientifique que philosophique ou spirituel...d'abord l'auteur nous retrace l'épopée de la connaissance du vide, toutes les approches successives, les expériences scientifiques prouvant que le vide n'était pas si vide que cela, jusqu'à la dernière, le fameux boson de Higgs...
Le mystère du Bang, ce gonflement soudain de l'espace temps qui a crée notre univers, reste entier, issu du vide, il garde son secret...Ce qui permet à l'auteur de poursuivre avec des reflexions differentes, les hypothèses sur un multivers etc... tout va vite et nous plonge dans une reflexion qui dépasse la science...l'auteur ne s'y trompe pas puisqu'il termine son ouvrage sur l'approche spirituelle, je lui préfère ce terme à celui de religieuse, avec la pensée Taoiste...ce vide plein du souffle primordial duquel tout vient et où tout retourne...formidable pensée qui 25 siècles avant Einstein avait compris la relation entre le temps et l'espace...
Reste l'interrogation principal, si le vide ne l'est pas, y a t il encore une place pour le néant et surtout si tout est dans tout, avec un sens ou une finalité cachée, quid de nous, de notre conscience...
Face à cette pleinitude, soudainement notre âme semble s'ouvrir vers d'autres dimensions. Finalement ce vide semble rempli de promesses...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
XavierM
  09 septembre 2016
Formidable aventure scientifique qui surf sur les vagues du vide et du néant pour nous faire découvrir et comprendre les espaces infinis. Espaces finalement si peu vides quand on se place à l'échelle quantique ou à l'échelle de l'univers.
Pourquoi le zéro – une des plus simples représentations mathématiques du néant – a-t-il eu tant de mal à s'imposer en Occident ?
« La nature a horreur du vide» avait posé Aristote : combien de siècles avant de comprendre que le vide et la nature n'étaient pas incompatibles bien au contraire. Il aura fallu attendre 1647 et Blaise Pascal qui utilisera du vin et de l'eau pour montrer que non, la nature n'a pas horreur du vie …une simple tendance naturelle à équilibrer les forces de pression !
On invoque alors un nouveau concept pour remplir le vide – l'ether- « … jusqu'à ce qu'un obscur employé, « expert technique de troisième classe » du Bureau fédéral des brevets à Berne, en Suisse, du nom d'Albert Einstein (1879-1955), sorte de l'anonymat pour sonner le glas de l'éther ».
Trinh Xuan Thuan nous entraîne au fil des siècles et des découvertes dans l'histoire scientifique moderne : la physique quantique, la relativité universelle, l'unification des forces, le big bang, l'expansion de l'univers…
Le vide laisse à voir en creux l'énergie incroyable que nos scientifiques ont su mettre à travers les âges pour le comprendre et le modéliser.
L'aventure est passionnante, trépidante et menée tambour battant.
Pour revenir au rythme du quotidien, Trinh Xuan Thuan termine ce livre par une réflexion plus personnelle et religieuse mettant en parallèle les derniers modèles de description du vide et de l'univers et les visions du monde des religions orientales. Toute cette science du vide nous permettra-t-elle de donner du sens à notre quotidien ? Moins convaincu à titre personnelle par cette dernière partie, ce livre est un moment de plaisir intellectuel à ne surtout pas bouder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
beauscoop
  07 août 2018
Trinh Xuan Thuan passe en revue les grandes étapes et théories sur l'atome, la physique des particules, l'astrophysique en mentionnant les initiateurs de ces étapes. Il part de Platon et Aristote, continuant avec Leucippe et tous les grands suivants tels Copernic, Galilée, Lavoisier, Thompson, Newton, Bohr, Schrodinger, Einstein, pour finir avec le boson de Higgs. Les explications sont didactiques, il faut arriver à la fin pour être très attentif aux raisonnements qui deviennent plus ardus aux alentours du big bang et des constantes de Planck. L'auteur termine par les philosophies asiatiques Taoiste et Bouddhiste du Yin Yang, qui sont bien plus constructives que nos rétrogrades et dépassées religions occidentales.
Commenter  J’apprécie          80
pasiondelalectura
  06 mars 2017
Dans ce livre tous les chiffres sont vertigineux, au delà de l'échelle humaine.
Dès le premier chapitre je remarque un concept pertinent à propos du vide mathématique. Parce qu'il est impossible de supprimer sa conscience, le philosophe conclut que « l'idée du néant absolu, entendu au sens d'une abolition de tout », n'a pas de sens, qu'elle est « une idée destructive d'elle même, une pseudo-idée, un simple mot ». Pour Bergson, l'idée du néant ne peut être un concept valide car toute idée suppose une conscience. Or, dès qu'il y a conscience, parler de néant n'a plus de sens.
La réflexion scientifique sur le néant et le vide prit son essor avec les grecs : vers le VIè siècle av.J.-C., le long des côtes de l'Asie Mineure, en Ionie, survint « le miracle grec » qui dura 8 siècles. Une poignée d'hommes parvinrent à semer les germes d'un nouvel univers qui sonna le glas de l'univers mythique : l'univers scientifique qui est encore le nôtre aujourd'hui. Les Grecs eurent l'idée révolutionnaire que la nature était régie par des lois et que ces lois pouvaient être appréhendées par la raison humaine. Ils se penchèrent sur la question de l'origine de l'univers et ils se trouvèrent confrontés à la notion du vide. le philosophe Aristote érigea sa conclusion que le vide ne pouvait exister, le principe selon lequel « la nature a horreur du vide » et cette idée aristotélicienne de l'horreur vacui allait régner et dominer toute discussion scientifique pendant les deux millénaires à venir.
A la fin de l'ouvrage Monsieur Trinh aborde des sujets philosophiques. Il semblerait que l'astrophysique, l'astronomie et toutes ces sciences ayant un lien avec notre univers, convergent vers des pensées philosophiques. Pour ceux qui ont regardé le joli film du chilien Patricio Guzmán "Nostalgie de la lumière", tous ces astrophysiciens ont l'oeil accroché au télescope et la pensée qui navigue dans l'éther philosophique. C'est plaisant et rassurant.
Je cite Monsieur Trinh à la fin de son livre…mais parce que la science et la spiritualité représentent l'une comme l'autre une quête de la vérité, dont les critères sont l'authenticité et la rigueur, leurs manières respectives d'envisager le réel ne devraient pas déboucher sur une opposition irréductible, mais plutôt sur une harmonieuse complémentarité.
Lien : https://pasiondelalectura.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AelaAela   07 octobre 2016
La Voie lactée va fusionner avec sa voisine Andromède dans environ quatre milliards d'années. Dans deux mille milliards d'années, nos descendants auront l'impression que l'univers tout entier se réduit à leur métagalaxie et que celle-ci n'est entourée que d'espace vide.
Ils penseront de manière erronée que cet espace est statique, car faute de galaxie en-dehors de la métagalaxie, ils ne disposeront d'aucune balise pour mesurer l'expansion de l'univers, et encore moins son mouvement accéléré!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161
beauscoopbeauscoop   07 août 2018
Les astrophysiciens se sont aperçus que l’existence de la vie et de la conscience dans l’univers dépend d’un réglage extrêmement précis de ces constantes physiques et conditions initiales. Faites varier un tant soit peu ces paramètres numériques, et l’univers serait totalement différent : il ne pourrait plus héberger la vie, et nous ne pourrions plus exister. Certains de ces paramètres exigent une précision époustouflante. Ainsi la densité initiale de matière de l’univers doit être réglée avec une précision de 10-60. Changez un chiffre à la soixantième décimale, et tout basculerait : l’univers serait vide et stérile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
beauscoopbeauscoop   05 août 2018
Pour Galilée, la physique doit commencer par l’expérience (observations et mesures), laquelle fournit la motivation pour une formulation mathématique, laquelle doit être à son tour confrontée aux faits et à l’expérimentation avant de pouvoir être validée. Ce va-et-vient constant entre observation et théorie constitue ce qu’on appelle la « méthode scientifique » dont l’Italien est considéré à juste titre comme le fondateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AelaAela   07 octobre 2016
Les calculs montrent que, emportées par l'expansion accélérée de l'univers, les quelques centaines de milliards de galaxies de l'univers observable aujourd'hui nous deviendront invisibles dans à peu près deux mille milliards d'années, soit environ cent fois l'âge actuel de notre univers.
Comparé à notre existence d'une centaine d'années, ce laps de temps peut paraître considérable mais cela ne représente qu'un clin d'oeil par rapport à l'éternité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lecteur84lecteur84   25 août 2018
Au lieu d'être déterminé à l'avance comme une partition de musique classique, le destin de l'univers est ouvert. La nature joue en quelque sorte du jazz. Comme le jazzman improvise autour d'un thème général pour créer des sons nouveaux, elle brode sur les lois intemporelles de la physique pour générer la beauté et la complexité du monde.
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Trinh Xuan Thuan (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Trinh Xuan Thuan
La nuit selon Trinh Xuan Thuan
autres livres classés : astronomieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Riverdale

Qui a retrouver le corps de Jason Blossom ?

Betty et Jughead
Archie et Jughead
Kevin et Moose
Cheryl et Veronica

10 questions
53 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre