AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226178554
Éditeur : Albin Michel (23/01/2008)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 33 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source: Albin Michel - 02/2008)


Quelle est l'origine de l'univers ? Les plus grands scientifiques échangent et confrontent leurs savoirs sur cette question passionnante dans un livre d'entretiens exceptionnel. Chemin faisant, l'astrophysicien Trinh Xuan Thuan, le physicien et chimiste prix Nobel Ilya Prigogine, le biologiste Albert Jacquard, le cybernéticien Joël de Rosnay, le botaniste Jean-Marie Pelt et le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
frandj
  24 avril 2014
Dans ce livre, la question fondamentale (et conceptuellement excitante) « le monde s'est-il créé tout seul ? » n'est pas considérée sur un plan religieux. Elle a été posée à plusieurs scientifiques de très haut niveau. Ils y ont répondu en fonction de leurs compétences et accessoirement de leurs convictions. Dans leurs réponses (argumentées), ils indiquent leur position personnelle vis-à-vis du principe anthropique "fort". Rappelons que, selon ce dernier, la vie biologique et la conscience humaine auraient été présentes, en puissance, dès le début de l'Univers. Si on admet cette formulation, une force créatrice (qu'on peut nommer Dieu) doit avoir présidé à la formation du cosmos.
En fait, seul un des scientifiques interrogés considère clairement le principe anthropique "fort" comme valide: l'astrophysicien Trinh Xuan Than. Pour justifier sa position, celui-ci développe notamment des considérations qui ne sont pas nouvelles mais qui restent troublantes. Les constantes fondamentales de la Nature et les conditions initiales de l'Univers semblent avoir été très exactement "ajustées" pour satisfaire toutes les conditions nécessaires à l'apparition de la vie telle que nous la connaissons; la probabilité pour que ces conditions soient réunies par hasard est moins qu'infime, donc ce n'est pas un hasard.
S'exprimant à sa suite, I. Prigogine prend le contrepied de l'astrophysicien. Spécialiste des "structures dissipatives". Dans ces systèmes, loin de l'équilibre thermodynamique, la dissipation de l'énergie et de la matière peut devenir spontanément une source d'ordre. Ces phénomènes sont rares en physique, mais I. Prigogine cite un exemple trivial: les "courants de Bénard", apparaissant dans l'eau d'une casserole (chauffée par-dessous et refroidie par-dessous), qui correspondent à une convection macroscopique a priori très hautement improbable. Mais les "structures dissipatives" sont beaucoup plus fréquentes dans les systèmes vivants (hors équilibre). En conséquence, la création est pour lui un phénomène fluctuant, probabiliste, irréversible, présentant des bifurcations; le principe anthropique "fort" n'est donc pas pertinent, selon lui.
J.-M. Pelt est un scientifique qui a la particularité d'être chrétien; mais il distingue très bien les domaines de la science et de la spiritualité. Ainsi, il se déclare hostile au principe anthropique "fort" et aux divers courants créationnistes. J. de Rosnay rejoint grosso modo les positions de Prigogine, en insistant sur la notion d'auto-organisation. Autre contempteur du principe anthropique "fort" , H. Atlan explique notamment qu'aucune différence fondamentale n'existe entre l'inanimé et l'animé (celui-ci présente seulement un degré d'organisation supérieur). A. Jacquart, pour sa part, nie qu'on puisse raisonner sur l'instant zéro (il est situé hors du temps, car il n'y a pas de... "avant"); cet instant est d'ailleurs rejeté à moins l'infini si l'on utilise une échelle logarithmique.
Ainsi, ces scientifiques ont des positions assez différentes sur la question posée initialement. Justifiant leurs réponses dans le cadre de leurs études personnelles,les personnes interviewées s'éloignent parfois du coeur du sujet soulevé. Malgré tout, le livre m'a semblé vraiment intéressant. Force est de reconnaitre que les avancées assez récentes sur des "structures dissipatives" et sur l'auto-organisation mettent en difficulté les tenants du principe anthropique "fort".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lune
  12 avril 2011
L'univers est né du Big Bang qui a permis l'arrivée de l'espèce humaine.
En 1974, l'astrophysicien Brandon Carter développe le « principe anthropique ». Ce principe est opposé à l'auto-organisation du monde.
« Le monde s'est-il créé tout seul ? » est la question point de départ posée par Patrice van Eersel dans les entretiens qu'il a eus avec d'éminents scientifiques.
Hormis Trinh Xuan Thuan (astrophysicien) et Jean-Marie Pelt (botaniste), les autres spécialistes : Ilya Prigogine (physicien et chimiste prix Nobel), Albert Jacquard (biologiste), Joël de Rosnay (cybernéticien) et Henri Atlan (médecin et philosophe) n'adhèrent pas à ce principe anthropique fort.
J'ai été interpellée par le discours d'Albert Jacquard, la notion de temps. « La sensation proportionnelle au logarithme de l'excitation » explique cette sensation du temps passant de plus en plus vite, sensation bien réelle et explicable. Il développe l'idée de notre propre « big-bang » qui amène à réfléchir sur le principe et l'origine de notre existence.
Je retiendrai aussi de ces entretiens un immense respect de l'homme : son humanité et son inhumanité si nous n'y prenons garde, de la nature, des progrès et surtout du doute qui n'arrête pas de le faire grandir (seules les certitudes sont sclérosantes).
Dieu, la science, Dieu et la science, principe créateur conscient ou pas, des visions s'offrent à nous et à nous d'y réfléchir.
Certains entretiens demandent à être lus et relus, le crayon en main, des recherches à faire... tant les notions scientifiques pour qui ne les possèdent que superficiellement rendent la compréhension difficile.
Cependant même si certaines notions nous échappent, d'autres nous éclairent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
lecteur84
  14 avril 2014
Une série d'entretiens avec des d'éminents scientifiques. La vision de la création de l'univers set surtout de "l'avant", est très différente selon les sensibilités de chacun. Certitudes pour les uns, comme Jacquard par exemple, où interrogations et doutes pour d'autres, Thuan , Pelt. Partant du principe anthropique fort Thuan lance le débat...Le monde s'est il crée tout seul, où une main invisible lui a-t-il rendue la tâche plus facile? Que l'on soit convaincu d'une théorie ou d'une autre, la question ne manquera pas d'agiter les consciences e de pousser les réflexions et recherches pendant encore de très nombreuses années... Passionnant !!!
Commenter  J’apprécie          50
PhilOche
  10 mars 2014
Un sujet passionnant, qui est bien brièvement abordé par les six intervenants de ce livre.
Ces entretiens sont cependant fort intéressants, et l'occasion de s'orienter pour qui désire poursuivre avec des ouvrages plus complexes.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
michelangelomichelangelo   05 décembre 2013
La victoire de la compétition, qui ne crée pas de tissu humain nouveau, mais détruit les anciens, ce regard sur l'autre qui dit : Il faut que je l'emporte sur lui ! En Europe, la compétition est à l'origine de la plupart de nos constructions mentales, alors que ce devrait être le désir de profiter de la différence avec l'autre pour s'enrichir : Il n'est pas comme moi, ne pense pas moi ? Il va donc pouvoir m'aider; Et non pas : il n'est pas comme moi, alors je lui casse la gueule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LuneLune   12 avril 2011
Les sages, scientifiques, religieux ou philosophes, ne devraient-ils pas tous être agnostiques, c'est-à-dire s'avouer incapables de répondre à la question des fins dernières et du divin? (question posée par Patrice Van Eersel)

-Oh! agnostiques, je pense qu'au fond ils le sont tous! Comment voulez-vous "savoir" en ces matières? Croyants et athées sont dans des certitudes symétriques qu'un esprit vraiment scientifique ne peut admettre.

Albert Jacquard
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PenelopePenelope   26 novembre 2008
Le monde évolue par bifurcations qu'aucune conscience n'a jamais prévues, mais nous somme responsables de celles qui s'annoncent.
Commenter  J’apprécie          130
lecteur84lecteur84   13 avril 2014
Distinguons bien science et spiritualité. le scientifique en moi exige des preuves rationnelles. Le mystique pense qu'un atome qui en attire un autre, c'est déjà de l'amour!.
Commenter  J’apprécie          70
michelangelomichelangelo   05 décembre 2013
Nous avons de la chance, au milieu de tout cela, de savoir que nous sommes. Les étoiles ne le savent pas, les êtres vivants ne le savent guère - même si je me dispute avec ma femme quant à savoir si notre chat sait ou pas ! A part ce que ma femme en comprend, je n'en vois guère de preuve. En tout cas, moi, je sais que je sais... et que j'ignore l'essentiel.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Trinh Xuan Thuan (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Trinh Xuan Thuan
TRIN XUAN THUAN : entretien.
Dans la catégorie : Univers (Cosmologie)Voir plus
>Astronomie et sciences connexes>Astronomie descriptive>Univers (Cosmologie) (65)
autres livres classés : cosmologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
295 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre