AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791031202860
176 pages
Éditeur : Editions Ateliers Henry Dougier (11/05/2017)

Note moyenne : 4/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« Aussi sacrée que le Gange » est une errance indienne, un voyage au long cours sans guide ni boussole. C’est le récit d’une Inde au quotidien qui n’en finit pas de surprendre, capable d’enchanter et de révolter dans la même fraction de seconde, singulière et abyssale, à la fois unique et plurielle, en fin de compte toujours énigmatique.
Scandé autour de lettres de l’auteur à sa mère en France, immobilisée par la maladie d’Alzheimer, ce voyage intérieur est u... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  03 juillet 2017

La dernière publication de Didier Thurios : Aussi Sacrée que le Gange paru aux Ateliers Henry Dougier nous invite a la découverte de ce pays aussi grand qu'énigmatique à travers la correspondance d'un fils à sa mère
Lorsque, frappée par la maladie d'Alzheimer, « petite mère » se retrouve immobilisée en France, son fils entreprend de lui faire visiter l'Inde en lui envoyant des lettres. Il lui raconte alors son voyage avec le langage universel de l'intime. Aussi sacrée que le Gange est le compte-rendu épistolaire de ce voyage.
Ill me faut rendre à Akbhar ce qui lui appartient. Bien sur, le grand Akbhar n'était pas ce que l'on appelle un philatrophe... "
Résultat de recherche d'images pour "Gange"
De Delhi à Bîkaner, la cité du désert, en passant par les marchés de Jaipur et la si tibétaine Dharamsala, Aussi sacrée que le Gange est une errance indienne, un voyage au long cours sans guide ni boussole. C'est le récit d'une Inde au quotidien qui n'en finit pas de surprendre, capable d'enchanter et de révolter dans la même fraction de seconde, singulière et abyssale, à la fois unique et plurielle, en fin de compte toujours énigmatique.
Un compte rendu épostilaire de voyage.. dans laquelle on ressent la force d'un fils envers sa mère, dans une lecture aussi puissante qu'intime.
Aussi sacrée que le Gange, Didier Thurios, Ateliers Henry Dougier.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Lowe2
  30 juin 2017
Comme je souhaite vous convaincre de lire ce livre, je vais faire court. Mon adhésion sous forme de liste :
-Une sincérité LUMINEUSE
-Plus subtil que la subtilité
-Justesse des mots
-Touchant comme les vérités de l'Amour
-Un ton très original – inédit ?
-Un récit de voyage très loin des poncifs habituels. Réaliste mais toujours bienveillant.
-Elégance humaine dans le plain-des-pages.
-Phrases de poète
Et pour finir, drôle… Oui… En prime !
Je ne peux choisir une citation. Il y a trop à retenir. A vous d'extraire « votre » meilleur de Didier Thurios.
Commenter  J’apprécie          110
Tipee
  14 juin 2017
Merci à Babelio et aux éditions Atelier Henry Dougier de m'avoir envoyé ce livre.
C'est parti pour la critique. Enfin devrais-je dire ! 13 jours que je regarde l'annonce sur babelio et le temps s'égrener, par manque d'envie totale de critique. Je pense que pour entrer dans un livre, il faut être dans l'ambiance mentale qui va avec. Et ce livre, eh bien il m'a été très difficile de le lire, 170 pages en 10 jours, c'est un record de lenteur.
Les critiques sont unanimes pour ce livre. Mais moi il me laisse vraiment de marbre. On le décrit avec une écriture poétique, l'auteur s'émerveillant sur la moindre petite chose, ou critiquant d'autres aspects de la société et de la vie indienne. Je veux bien croire que certaines phrases soient bien tournées et aient une allure poétique, surtout pour les tous premiers chapitres, mais cette impression s'arrête rapidement. C'est d'ailleurs ce qui m'a donné un coup d'arrêt dans ce titre. le début est poétique, le voyage est sympathique, le raconter à sa mère l'est aussi, mais après le livre perd sa saveur. Nous sommes stoppés en plein élan, puis nous sautons de lieux en lieux sans plus de saveur, d'envie, d'intérêt. L'écriture m'a très vite fatigué, le voyage aussi (et pourtant je suis un client).
Peut-être que relire ce livre dans quelques années me conviendra, que je l'apprécierais. Mais pour le moment, il me donne juste envie de le cacher dans ma bibliothèque, ou de le conseiller seulement pour ses premiers chapitres, qui eux gardent une fibre poétique du voyage et du ressenti indien. Seul avantage réel au livre, l'auteur ne nous cache rien et nous dit ce qu'il aime et déteste dans son voyage. A défaut d'avoir de la poésie et de la magie tout le long, on aura de l'honnêteté (enfin j'espère).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Missnefer13500
  04 juin 2017
coup de coeur
Je remercie Babelio et la maison d' Editions HDateliershenrydougier pour cette magnifique découverte. D'abord celle d'un auteur, dont ce n'est pas cependant le premier roman, à vrai dire plutôt des carnets de route. Celui-ci est un peu particulier.
En dehors des sentiers battus, nous suivons Didier Thurios dans un road trip à travers l' Inde, énième voyage dans ce pays qui semble le fasciner. Nous découvrons un baroudeur dans l'âme et ce depuis toujours. Dans son compte rendu de voyage, sorte de courrier épistolaire à sa mère il lui adresse un magnifique message d'amour.
Je suis totalement sous le charme de la plume de l'auteur.Il joue avec les mots d'un manière qui me fascine, que ce soit dans les passages évoquant les souvenirs et les moments intimes de sa vie, qu'il évoque ses états d'âme, où qu'il nous narre le quotidien de son voyage, il nous emporte avec lui dans l'instant qu'il partage.
Le spectacle quotidien est vivant, le style poétique imagé, le vocabulaire particulièrement riche, c'est du pur bonheur. On ne peut que se laisser transporter par la magie des mots et de comprendre sa passion ancrée depuis toujours pour eux. Il y a de quoi sourire en apprenant qu'enfant, il a caché cette passion (honteuse) : un enfant, un ado, un garçon surtout ça joue au foot ça n'écrit pas des poèmes!
Merci à vous d'avoir persévéré Monsieur Didier Thurios, il aurait été dommage que vous abandonniez!
Grace à vous ce voyage, dans cette contrée qui m'est totalement inconnue, hormis par des voyages dans ma tête à travers d'autres écrits est vivant, enrichissant et passionnant, coloré, bruyant et odorant.
La conception de vie de l'auteur me séduit, ses souvenirs d'enfance me touchent pour des raisons personnelles, le grand père, le mien y ressemblait beaucoup et j'ai été bercée moi-même de" cago en Dios" et autres "gros mots"typiquement espagnols, d'éducation et de valeurs transmises.
Cette aventure que Didier Thirios partage avec nous se vit intensément à travers ses mots, dans ce voyage dans lequel transpire l'amour qu'il porte à sa mère et sa passion pour les aventures peu ordinaire, à son image oserais-je dire, le tout retranscrit avec beaucoup de pudeur.
L'auteur nous fait découvrir à travers son regard sa vision réaliste d'un pays à qui semble hors du temps, comme suspendu dans une quatrième dimmension, un pays bercé de mantras, et de prières quotidiennes, de rituels et pèlerinages, un pays de bondieuseries, comme il le dit.
Didier Thurios est un gourmet des mots et il nous offre un magnifique livre à déguster. Une lecture savoureuse et enrichissante.
J'ai très envie de découvrir Désorientales dans un premier temps, puis ces autres oeuvres.
Un coup de coeur, merci encore à Masse critique Babelio

Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Chipiecat78
  04 juin 2017
"Aussi sacrée que le Gange" est un récit passionnant qui nous montre une image réelle de l'Inde, loin de celles présentées dans les guides touristiques.
C'est le récit poétique et émouvant d'un fils à sa mère.
Le fils est un voyageur accompli qui réalise un énième voyage en Inde et souhaite y faire participer sa mère au travers de ses écrits.
Sa mère est une femme qui a été placée dans un établissement spécialité pour personnes souffrant d'Alzheimer.
C'est un véritable carnet de route où son fils lui conte des annecdotes, ses souvenirs, ses rencontres effectuées lors de son passage au travers de plusieurs états de l'Inde comme le Rajasthan ou l'Uttar Pradesh.
Un agréable moment de lecture que je conseille bien vivement.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
TipeeTipee   01 juin 2017
Tu vois, être obèse dans ce pays est un signe de réussite sociale. On engraisse les gamins comme des oies é grand renfort de sodas et de sucreries pour éviter la honte de la minceur. On se protège du soleil. Peau blanche et bourrelets ostentatoires sont ici ce qui se fait de mieux. Quand tu penses, ma mère, que chez nous l'obésité est un problème de mal bouffe, donc de pauvres, et que le bronzage est réservé à ceux qui peuvent se payer le soleil. Nos pauvres passeraient ici pour des brahmanes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AtasiAtasi   10 mai 2017
Ce n'est pas l'Inde des dépliants touristiques, mais elle a l'immense mérite d'être vraie. Ma mère ce hors-piste me plaît. Je ne cherche pas le beau. Il y a ici des humains qui se débattent dans leur sale vie. Il y a aussi des gestes purs et amicaux bannis des autoroutes à péage. J'aime ces endroits qui ne trichent pas, où la hideur devient attachante. Tu sais ça de moi. Je suis dans le monde tel qu'il est, beau de vérité non fardée. Quand il l'est pas je le poétise. Je tente ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BazartBazart   03 juillet 2017
"ll me faut rendre à Akbhar ce qui lui appartient. Bien sur, le grand Akbhar n'était pas ce que l'on appelle un philantrophe... "
Commenter  J’apprécie          130
stephanieplaisirdelirestephanieplaisirdelire   28 juin 2017
Petite mère, les hindous ont le pouvoir de taper sur les nerfs. C’est même leur grande spécialité. Mais l’Inde serait-elle ce qu’elle est sans cette exubérance, sans ces débordements de fièvre bigote et bigarrée ?
Commenter  J’apprécie          40
Missnefer13500Missnefer13500   04 juin 2017
D'ailleurs je ne voyage pas je suis voyagé. Voyager c'est sortir de sa carapace, penser sa vie, laisser la vie te penser, palpiter l'instant, le transcender si besoin. Pas besoin de jambes pour ça
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : voyagesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre