AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709659499
380 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (22/02/2017)
4.12/5   12 notes
Résumé :
Août 1938. Alors que plane la menace de la guerre, l'actrice anglaise Clara Vine est en tournage à Paris, ville plus jamais sous tension.
Installée dans la capitale allemande, Clara vit dans l'angoisse depuis qu'elle est dans le collimateur de Joseph Goebbels, de plus en plus soupçonneux à son égard. Il risque de bientôt découvrir qu elle s'est mêlée à la société berlinoise dans le seul but de fournir des informations à ses contacts de l'ambassade de Grande-B... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
BlackKat
  17 septembre 2018
Hitler a envahi l'Autriche, accueilli avec un tapis de fleurs, d'où le titre du roman et le nom donné à cette invasion, Blumenkrieg. Et devant l'apathie internationale, Hitler se sent tout puissant et les exactions contre les juifs et les opposants s'intensifient.
Clara se prévaut d'une réussite professionnelle honnête mais malgré ses nombreuses relations dans la haute société berlinoise, ses liens avec certaines épouses de hauts dignitaires nazis, elle marche sur la corde raide au quotidien. Elle se sent épiée, elle sait que Goebbels nourrit de forts soupçons à son égard.
Mais elle ne renonce pas. Pétrifiée de peur, elle accepte même de prendre encore davantage de risques, de s'approcher encore plus près, toujours plus près, du pouvoir. Elle vit dans l'angoisse et une certaine paranoïa mais elle avance pas à pas, avec courage, mais dans une immense solitude.
On sent l'angoisse aller crescendo quand le tic-tac nazi nous rapproche inexorablement du déclenchement des hostilités de la Seconde Guerre Mondiale. On a l'impression que l'étau se resserre autour de Clara et la lecture est sous tension constante.
Et même si nous croisons Coco Chanel ou que le ravitaillement en produits de beauté occupe l'esprit de ces dames et peut apporter une touche de glamour et de légèreté, nous lectrices française, pouvons nous interroger sur le patriotisme de la "grande" Coco ou s'affoler pour la condition féminine sous le régime nazi.
À ce propos, j'ai détesté le personnage de Gertrud Scholtz-Klink, responsable de tout ce qui concerne la femme allemande sous le IIIème Reich, surnommée la Führerin. Un recul des mentalités faramineux où la femme redevient objet, sans aucune liberté, avec toutes les obligations au service de l'homme et de sa patrie. Une femme détruisant l'ensemble des autres femmes, telle apparaît la Führerin, encore nazie que les hommes!
J'ai apprécié les passages autour d'Eva Braun. Nous en apprenons davantage sur sa personnalité, ses fragilités, sur les relations d'admiration béate que certaines femmes ont entretenu avec un individu tel qu'Adolph Hitler
La guerre des fleurs est le troisième volet de la Saga Clara Vine et je ne me lasse pas. le personnage de Clara prend de l'épaisseur au fil des événements, sa manière de se fondre dans le décor sans se perdre elle-même forge l'admiration et on tremble au fil des pages devant les dangers qu'elle affronte. Et dans La guerre des fleurs, elle en vient même à une tentative active de stopper le Führer, dépassant ainsi son statut d'espionne.
Le style de l'auteur est fabuleux de simplicité et de fluidité, une plume féminine trempée dans la menace de la guerre, dans les affres de l'espionnage, parfaitement documentée et pourtant si sensible dans l'immersion de la société allemande de l'époque, vue et vécue par les femmes.
Et le rebondissement final ne peut que précipiter la lecture du prochain tome: Foi et beauté (diantre, quelle horreur que ce titre pourtant!) 
Une série que je recommande chaudement, pour le contexte historique et pour une héroïne au charisme certain et au charme discret! 
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
mguy
  31 octobre 2017
Il s'agit du troisième tome des aventures de l'espionne Clara Vince. Ce roman s'appelle La Guerre des Fleurs en référence à l'annexion de l'Autriche par Hitler, qui s'est déroulée sans combat, mais par un accueil enthousiaste des dirigeants autrichiens. Hitler a même été accueilli avec des fleurs.
C'est dans ce contexte, ainsi que celui de la conférence de Munich, que Clara est contactée par des espions anglais. On lui demande de se lier d'amitié avec Eva Braun, la maîtresse d'Hitler, afin d'en savoir plus sur les projets de guerre du Führer. S'il veut simplement se contenter des Sudètes, ou s'il ne s'arrêtera pas là. Clara va accepter la mission. Elle sera mêlée en même temps à une tentative de complot pour arrêter Hitler et ses comparses.
Ce roman est passionnant ! On apprend des choses passionnantes sur l'Allemagne de cette époque, sur les personnalités influentes et leurs épouses, ainsi que sur Eva Braun. Je ne peux qu'en recommander la lecture !
Commenter  J’apprécie          10
Sio
  27 avril 2017
J'ai donc beaucoup aimé ce troisième tome. En raison de la situation de plus en plus dangereuse, l'espionnage auquel se livre Clara peut sembler plus ténu que dans les deux tomes précédents, mais l'on étouffe littéralement sous la pression. du coup, j'ai eu du mal à m'arrêter entre deux chapitres – bien que je connaisse l'orientation tragique de l'Histoire : je pense que cela prouve toute la maîtrise de Jane Thynne ! de plus, elle conclut ce tome sur un rebondissement assez inattendu et qui me laisse penser que la suite (s'il devait y en avoir une), serait tout aussi prenante !
Lien : https://encresetcalames.word..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
BlackKatBlackKat   30 juillet 2018
Rosa avait un grand respect pour les mots. Elle les avait toujours considérés comme des outils d'accès à la connaissance. Et elle pensait que choisir les mots justes, les agencer avec soin, aidait à voir le monde sous un plus beau jour. Voilà pourquoi elle avait d'abord voulu être écrivain. (...) Mais à présent elle comprenait que les mots pouvaient aussi servir à obscurcir, pas seulement à éclairer. Des mots abstraits, et une affreuse phraséologie officielle poussaient comme un maquis de ronces autour d'une idée. Des murs de jardons administratifs pouvaient dissimuler des horreurs. Rosa prit conscience de la puissance et de la dangerosité des mots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BlackKatBlackKat   17 septembre 2018
Il dirigeait une armée de l'ombre, forte de cinquante mille hommes, redoutée par tout le monde en Allemagne, dont le quartier général se trouvait Prinz Albrecht Straße, dans de sinistres bâtiments. Tel un gaz empoisonné, les hommes de Heydrich se glissaient absolument partout.
Commenter  J’apprécie          50
BlackKatBlackKat   06 juillet 2018
Il arrive qu'on passe à côté de l'amour comme à côté d'un arbre en fleurs, sans y prêter attention, en fonçant vers un avenir qu'on s'imagine florissant et éternel, sans s'apercevoir qu'on a déjà laisser passer sa chance d'être heureux.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : berlinVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2339 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre