AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2890379442
Éditeur : Québec Amérique (25/10/2006)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :



• Un premier roman destiné aux adolescents.
• Un récit enlevant, une aventure palpitante au coeur de la ville qui plaira aux adolescents.
• Un sujet choc : les graffitis.

Fred, 18 ans, nom de code : WEXER. Simon, 16 ans, nom de code : ATAK 21. Guillaume, 17 ans, nom de code : BURK. Trois gars animés par une même passion : les graffitis. Par une nuit chaude d'été, ils partent en commando, armés de douzaines de cane... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Cielvariable
  14 juin 2014
Roman jeunesse qui plaira surtout (uniquement) aux lecteurs non habiles qui n'aiment pas beaucoup lire et qui ont besoin d'une histoire très courte (le roman est une petite plaquette), rapide, avec de l'action, peu de descriptions et peu d'étalages de sentiments. Personnellement, je l'ai trouvé trop superficiel, mais les élèves faibles du premier cycle du secondaire (surtout les garçons) apprécient cette lecture.
Commenter  J’apprécie          40
classe140
  30 novembre 2010
C'est un roman pour les ados qui aiment les graffitis.
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
GuynamedguyGuynamedguy   28 février 2010
En courant sur la passerelle, qui tremble dangereusement à chacun de leurs pas, Simon et Guillaume se séparent et s'en vont chacun à une extrémité du panneau. Là, ils sortent leurs canettes de leurs poches, lèvent les bras et, d'un geste sûr, commencent à dessiner le contour d'immenses lettres qui s'imbriquent les unes dans les autres, se faufilent en se croisant, en se décroisant, en passant l'une sous l'autre comme si elles dansaient ensemble.
Fébriles, silencieux, les deux gars accomplissent leur oeuvre. Ils s'arrêtent parfois, brassent leurs canettes puis continuent à dessiner avec une extrême précision. Dans le silence de la nuit, on n'entend plus que le sifflement des bonbonnes qui se vident lentement à chaque jet de couleur.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
CielvariableCielvariable   14 juin 2014
Fred patiente quelques instants. Des
faisceaux lumineux traversent le ciel.
Tout à coup, la fenêtre s’ouvre. Deux
mains apparaissent. Elles poussent un
gros sac à dos, qui roule en émettant de
curieux cliquetis.
Un gars sort par l’ouverture. Il culbute
sur le ciment, se retourne avec une infinie
précaution et referme la fenêtre. Il s’appelle
Simon. Il a 16 ans. Nom de code: ATAK
21. Son visage rond surmonté d’une
casquette lui donne l’air d’un enfant sorti
d’une boîte à surprise.
Fred et Simon se regardent. Une étincelle
jaillit du regard de chacun. Simon
murmure:
—J’ai toutes les munitions qu’il
faut...
—Moi aussi. Ça va sauter, c’est
effrayant...
Ensemble, ils traversent la cour, les
jambes pliées, le dos courbé. On dirait
deux gros chats de ruelles. Fred se glisse
le premier sous la clôture, il se relève de
l’autre côté:
—O.K. Vas-y!
Simon lance son sac à dos, qui vole
dans les airs et atterrit dans les mains de
Fred. Ensuite, Simon se glisse sous la clôture
et se redresse de l’autre côté. En
silence, les deux gars font glisser leur sac
sur leur dos. Chacun donne un petit coup
de reins pour bien répartir la charge puis,
sans se consulter, ils partent tous les deux
dans la même direction.
Ils marchent l’un derrière l’autre, traversent
quelques ruelles, se retournent,
scrutent la nuit, flairent les pièges comme
des commandos aguerris aux missions
nocturnes. Le reste du temps, ils fixent
l’asphalte qui chauffe encore sous leurs
pieds et qui laisse s’évaporer une haleine
de charbon brûlé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   14 juin 2014
Fred s’immobilise devant un petit
trou dans la palissade. Il approche son œil
droit, regarde, mais ne voit rien...
Lentement, sa pupille se dilate et s’habitue
à la noirceur des lieux. Des formes apparaissent,
immobiles et silencieuses.
Soudain, dans la lumière furtive d’un
rayon lumineux qui parcourt le ciel, Fred
aperçoit un terrain vague recouvert de
ruines. On dirait une scène après un bombardement.
Quelques pans de murs,
appuyés sur des amoncellement de pierres
et de briques, s’élèvent dans les airs. Des
trous béants laissent voir des fonds de
caves. Il ne manque que des cadavres.
—Et puis? Et puis? demandent
Guillaume et Simon.
—Attendez... Attendez... C’est pas
croyable!
Les faisceaux lumineux qui balaient le
ciel éclairent quelques nuages et renvoient
un peu de lumière bleutée sur ce
décor d’après-guerre. Au bout du terrain
couvert de profondes cicatrices apparaît
un panneau publicitaire. Sa grande surface
n’annonce plus rien. À moitié déchirée,
toute la partie supérieure pend et se
balance dans l’air chaud. Les deux piliers
de métal qui le soutiennent semblent
défier les lois de la gravité.
—C’est ça... C’est ça..., dit Fred en se
tournant vers ses amis.
Les deux autres, excités, se précipitent
à tour de rôle pour voir le décor.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   14 juin 2014
Le vendredi 18 juillet, 21 heures.

Montréal, écrasée par la canicule, ressemble
à une bête couchée le long du
fleuve, une bête en chaleur qui laisse
tremper toute sa masse dans l’eau fraîche.
Le soleil descend vers l’horizon en étirant
les ombres jusqu’au fond des cours.
Les gratte-ciel s’enflamment comme des
torches. Trois faisceaux lumineux parcourent
le ciel étoilé.
Loin des bruits du centre-ville, dans
le silence d’une ruelle peuplée de hangars,
une silhouette marche mollement.
Avec sa casquette, son pantalon large, sa
chemise couleur kaki, on dirait un jeune
guérillero qui porte des habits de géant.
Il passe sous un lampadaire, lève la tête
vers la lumière. Il s’appelle Fred. Il a 18 ans.
Nom de code: WEXER. Quelques cicatrices
courent sur son menton. Il s’est rasé
avec le rasoir de son père. Mais, ce soir, il
se fout de son père comme il se fout du
reste du monde.
Quelquefois un chien jappe de l’autre
côté d’une clôture. Fred accélère le pas et
poursuit son chemin dans le labyrinthe
des passages qu’il connaît par cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   14 juin 2014
Sept stations plus loin, le train s’immobilise.
—Centre-ville, tout le monde dehors,
dit Simon en riant.
Les trois gars se lèvent de leurs
sièges. Sur les dossiers, chacun a laissé
sa marque dessinée au crayon feutre:
ATAK 21, WEXER et BURK.
Ils quittent le wagon, se faufilent
entre les badauds et se laissent porter par
les escaliers roulants qui les emmènent
vers la surface.
Le trio débouche sur une artère illuminée
de millions d’ampoules, d’étoiles
qui tournent, de néons clignotants, d’automobiles
qui circulent. De temps en
temps surgit une ambulance ou une autopatrouille.
Les sirènes hurlent. On entre et on sort des restaurants climatisés. Fred,
en pointant du doigt les lettres lumineuses
d’un bar, se penche vers Guillaume:
—Si tu veux acheter du bon stock,
c’est là!
Un peu plus loin, il se penche encore
vers Guillaume et lui dit sur le ton de la
confidence:
—Si t’as besoin de couteaux, armes,
pistolets, mitraillettes tronçonnées, tu
viens ici!
Guillaume, l’air incrédule, lui fait
signe qu’il ne le croit pas.
—Je te le jure, man! Va voir dans la
ruelle en arrière, tu vas être surpris... Je
connais un gars qui s’est acheté un 38.
—Ils vendent ça à n’importe qui?
demande Guillaume.
—Non... Il faut que tu connaisses
quelqu’un qui a déjà acheté... Mais il faut
surtout avoir de l’argent!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Gilles Tibo (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Tibo
Critique du DVD Noémie: Le secret
autres livres classés : graffitiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1633 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre