AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2221107276
Éditeur : Robert Laffont (14/02/2008)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Une BD qui associe Béatrice Tillier au dessin et Jean Dufaux au scénario.

Dans un monde où les Hommes et les Bêtes peinent à cohabiter, un pacte historique a été signé ; un processus de paix qui doit mettre fin aux sanglantes querelles ancestrales...
Le puissant Seigneur Maître Arcan et Loup de Traille, chef des Bêtes de Haute Taille, marient leurs enfants : la jolie Aube est donnée au valeureux Loup de Feu ; « poil et peau » ne doivent désorm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  03 mai 2018
Ce soir, c'est jour de noces. La belle Aube va épouser Loup-de-Feu et cette union va celer la paix entre humains et bêtes. Hélas, la belle repousse la bête et s'enfuit laissant son futur époux baignant dans son sang. La guerre va renaitre avec encore plus de fureur.
Ce premier tome est une très bonne introduction.
Dans cet univers fantasy, les loups s'opposent aux humains et le mariage devant conclure une paix durable est un échec. Aube, qui est la cause de cette guerre, s'enfuit et se cache dans le bois des vierges. Une forêt sacrée, royaume des hybrides mi-humain, mi bête (centaure, sirène, harpie et faune) mais aussi des vierges. Pendant ce temps chaque clan essaie de renverser la tendance en s'offrant un combattant de choix. Ca sera Loup-gris pour les bêtes, et ça sera Clam pour les humains.
l'histoire se met en place maintenant que le décor et les personnages sont plantés.
Une jolie réussite qui tient aussi et pour beaucoup dans le très beau dessin de Beatrice Tillier qui a relevé le défi de l'anthropomorphisme tout en laissant aux bêtes de vrais gueules animales.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
MarquePage
  31 octobre 2018
Une série que j'avais hâte de lire, tant pour les dessins de la très talentueuse Béatrice Tillier que pour cet univers fantastique.
Ce premier tome est très prometteur. Une histoire à laquelle je ne m'attendais pas vraiment. Une guerre entre humains et animaux, un espoir de paix, et la haine qui repart de plus belle. Un récit sur l'incompréhension, l'intolérance et des préjugés. Sans être moralisateur, une vision et une remise en question qu'on peut transposer à notre civilisation. Ce premier tome n'est pas léger comme on pourrait s'y attendre. On a de l'action, de la politique et des histoires de famille. le récit va aussi bien du côté des animaux que des humains pour avoir une vision complète et touts les enjeux. Sans prendre partie, sans avoir de méchants ou de gentils.
J'ai été assez surprise de ne pas vraiment avoir de personnages principaux dans ce tome. Il y a des personnages centraux qui ont des rôles plus importants mais Aube n'apparait que dans les premières pages. Pour autant on ne se sent pas perdus. On apprend à connaitre les acteurs principaux de cette guerre, une histoire, des sentiments et de la profondeur leur sont donnés. Ils sont tous intéressants et assez attachants.
Les dessins sont sublimes, très détaillés. Les animaux sont très réussis, expressifs, très animal avec une touche d'anthropomorphisme. Les couleurs sont douces et lumineuses. Pas de faux pas de Béatrice Tillier qu'on prend toujours plaisir à admirer son travail soigné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Delaetitia
  06 mars 2008
L'éditeur Robert Laffont nous offre là un fabuleux conte épique qui ravira les grandes personnes. Orchestré par un duo terriblement efficace, Jean Dufaux au scénario et Béatrice Tillier au dessin, « le bois des vierges » nous emmène au coeur d'un conflit qui oppose les hommes aux bêtes de Haute Taille. Ce qui pourrait paraître burlesque tel les loups doués de parole et marchant à la façon des humains ne l'est point. Les auteurs ont l'art et la manière de rendre naturel ce qui ne l'est pas. Les dialogues sont judicieusement dans le ton de l'époque : la Renaissance tardive. le scénario est habilement mené jouant sur les points de vue des deux races. Les alliances se font et se défont, les anciennes rancoeurs ressurgissent conduisant à de furieuses scènes de batailles incandescentes. Dans ce récit haletant, le lecteur est balloté sans fin entre deux éclairages, deux visions, deux espèces luttant pour conserver leur suprématie.
Pour couronner le tout, Béatrice Tillier nous éblouit par un dessin au style très réaliste et une colorisation de toute beauté. Les décors sont minutieusement détaillés, en particulier l'architecture et les costumes inspirés de la renaissance. Les humains tout comme les bêtes de Haute Taille se révèlent d'une grande élégance. Des traits gracieux tout en finesse pour les uns, un faciès sauvage mais fabuleusement expressif pour les autres. Des illustrations dignes des contes de Charles Perrault défilent sous nos yeux émerveillés somptueusement mises en valeur par des couleurs lumineuses, chatoyantes ou relayées par des couleurs plus sombres selon le ton des scènes. Il serait vraiment dommage de bouder une lecture pareille ! Vous venez de découvrir le tome I d'une nouvelle série à suivre de près. Tome II prévue pour mars 2009.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Stephiboux
  17 juillet 2008
Critique sur
http://imperceptiblepassagedutemps.blogspot.com/
Une drôle d'alliance. Une drôle d'histoire même...
Dans une époque moyenâgeuse, trois "races" cohabitent ou plutôt se font la guerre. D'un côté les Hommes, assez arrogants. Ensuite les Bêtes de hautes tailles, conduitent par les Loups: marchant comme les hommes, montant à cheval, maniant l'épée... en tout points semblables si ce n'est "poils et peau". Enfin, les bêtes de basse taille, renards, belettes et autres, méprisées par beaucoup.
Aube est une jeune femme, et son mariage avec un seigneur loup doit être le symbole d'un pacte, une union entre les deux peuples. Mais pour la jeune génération, pour Aube comme pour son frère, cette alliance ne peut faire naître qu'un monstre. En tuant son époux, elle rompt le voeux de paix. Elle trouvera refuge dans le Bois des vierges (où seules les vraies vierges peuvent survivre) en laissant derrière elle la guerre qu'elle a déclenchée.
Les Bêtes de hautes tailles tenteront de s'allier aux bêtes de basse taille afin de défaire les Hommes, trop bien armés. Les Hommes feront appel au père de Aube, banni pour la faute de sa fille et surtout à ses connaissances, tel Clam, le tueur de loup, pour défaire les troupes des bêtes, trop nombreuses...
Robert Laffont n'est pas un éditeur spécialiste de BD mais il faut avouer que cet ouvrage est d'une belle qualité.
Tout d'abord, je le trouve original : les Bêtes, bien que se comportant comme des hommes, restent des bêtes, elles gardent tout leur instinct de chasse, de sang, les liens qui les lient les unes aux autres... le dessin en lui-même fait ressentir que ces personnages, debout ou à cheval, en bel habit, ne sont que des loups, vivant en clan. le parallèle entre hommes et bêtes est clairement appuyé et fait que les ressemblances témoignent de leurs différences.
Ensuite les couleurs. C'est ce que je trouve de plus réussi dans cet album, l'ambiance et la couleur: du vert de la couverture aux verts des ombres des chambres, du rouge envahissant des batailles et du feu, à la chaude atmosphère des chaumières, du gris et des marrons des fourrures aux blancs et gris de la neige, les coloris semblent se répondre, se faire échos et rythment les images.
Le seul petit bémol: la BD est un genre de lecture "rapide", à moins de s'attarder sur les cases, les pages défilent. Et le récit avance, rapidement. Trop pour cet opus: malgré ses 55 pages, l'on a l'impression que l'histoire à peu avancé... on en demande encore!
Ce qui finalement est plutôt bon signe.
D'après l'interview de Béatrice Tillier dans la revue [dBD] du mois de Mars, il doit y avoir trois tomes du Bois des Vierges... attendons donc la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jeromfan
  16 avril 2008
Il y a une dizaine d'années paraissait le 1er tome de "Fée et tendres automates", somptueuse bande dessinée réalisée par Téhy et Béatrice Tillier. Ce premier tome, "Jam", sera suivi de 2 autres opus, "Elle" et "Wolfgang Miyaké" (pour ce dernier tome, c'est Leclercq qui a repris le dessin).
J'avais adoré l'onirisme et la magie de cet univers peuplé de pantins purs et à l'amour indestructible opposés à des humains cruels et décadents...
Un conte tragique d'un grand romantisme empreint aussi de désenchantement que l'on peut retrouver réédité en intégralité depuis l'année dernière.
Voilà donc pour ce qui m'avait donné envie de retrouver la dessinatrice en me plongeant dans un nouvel univers...
Celui du "Bois des Vierges", par Jean Dufaux & Béatrice Tillier, chez Robert Laffont BD.
Nous voici entraînés cette fois dans un monde plutôt moyennageux et fantastique.
Les Hommes et les Bêtes de Haute Taille s'y livrent une guerre sans merci.
L'histoire s'ouvre sur l'espoir d'une paix sans précédent grâce à l'union d'Aube, fille d'un seigneur humain, et Loup de Feu, valeureux fils du chef des Bêtes.
Mais le frère d'Aube, pour sauver la jeune femme d'une union contre-nature, assassine le loup, entraînant dans un bain de sang une reprise plus cruelle que jamais de la guerre entre les clans.
Le décor est planté, entre beauté et cruauté, intolérance, haines raciales ou fratricides, magie et croyances ancestrales. Chaque page pose un nouveau mystère et promet une intrigue riche pour la suite.
... attendue!
Même si j'avoue ne pas être friande du genre, l'athmosphère et le climat passionné qui se dégagent de ces pages m'ont retenue d'un bout à l'autre et je n'ai pu laisser tomber la bande dessinée qu'une fois intégralement dévorée! Je pense que si les suites avaient existé, elles auraient subi le même destin très rapidement.
A découvrir.
http://jeromfan.over-blog.com/article-18042513.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Auracan   13 mai 2013
Jean Dufaux écrit ce véritable conte, comme à son habitude, sur mesure pour Béatrice Tillier. La dessinatrice y met beaucoup d'elle-même - on reconnaît d'ailleurs ses traits dans l'héroïne. Elle transcende son dessin hyper expressif et donne une dimension fabuleuse au récit avec des personnages tous attachants...
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   03 mai 2018
Méfiez-vous des monstres, monsieur. Ils peuvent prendre parfois belle apparence, l'on s'y tromperait.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Béatrice Tillier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrice Tillier
Rencontrez Béatrice Tillier, la magicienne du 9ème art, dessinatrice de bande dessinée depuis une vingtaine d'années (Le Bois des Vierges, le cycle des sorcières de la Complainte des Landes perdues...). http://www.dargaud.com/bd/Complainte-des-landes-perdues/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3-tome-2-Inferno2
Nouvel album - tome 2 du cycle des Sorcières (Complainte des landes perdues avec Jean Dufaux au scénario) : http://www.dargaud.com/bd/Complainte-des-landes-perdues/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3/Complainte-des-landes-perdues-Cycle-3-tome-2-Inferno2
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3403 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre