AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2757853058
Éditeur : Points (24/03/2015)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :


Un classique sur la condition féminine dans le pourtour méditerranéen.

Germaine Tillion nous démontre que l'oppression des femmes, loin d'être le triste apanage de l'Islam, sévit aussi bien dans les pays chrétiens que musulmans dont aucun n'a su totalement repousser cet héritage de la préhistoire et du paganisme.

Le pire est que cet asservissement ne profite à personne :

l'aliénation des femmes aliène l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
celestineh
  24 mai 2018
Germaine Tillion, cette très grande dame du 20ème que j'admire , était ethnologue et a vécu de nombreuses années en Algérie.
Son essai sur la condition féminine dans les pays méditerranéens est certes un peu daté et parfois longuet (il a été écrit dans les années 60) mais il aura eu le mérite de m'apprendre une foule de choses et de récuser les poncifs entendus aussi bien dans les médias que chez les politiques sur la religion musulmane.
Pour résumer grossièrement, les sociétés méditerranéennes (aussi bien chrétiennes que musulmanes) sont profondément endogames (on se marie et on vit à l'intérieur du clan, entre cousins d'où l'appellation République des cousins) et l'éclatement de ce schéma traditionnel (par l'installation dans les villes en particulier) produit des réactions de défense aux conséquences catastrophiques pour la condition féminine : claustration, port du voile, etc
Les questions de l'héritage dont ont été privées les femmes (au Maroc notamment, le sujet faisait récemment la une), du port du voile y sont longuement traitées.
Et surprise, ce cantonnement de la femme à un rôle de seconde zone est la plupart du temps profondément lié à la culture et à la société endogame et ne résulte nullement de la religion musulmane comme je l'entends sans cesse depuis des années.
On y apprend que le Coran préconise que la femme doit hériter une demi part quand l'homme a une part, que le port du voile est secondaire, que les textes coraniques ont essayé de bouleverser les habitudes profondément ancrées dans ces républiques des cousins et n'y sont pas parvenus car les hommes ont appliqué ce qui leur convenait !
Bref, cet essai est aussi daté qu'actuel car il éclaire, en tout cas pour moi, d'un regard nouveau des questions restées d'une actualité brûlante comme le port du voile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
lcath
  17 avril 2018
On trouve ici une étude intéressante sur l'évolution de la société maghrébine. Comparant nomades et sédentaires, passant par d'anciennes formes de groupements, l'auteure nous amène à comprendre les choix sociaux faits en termes de mariages et d'héritages. Comme toute société paysanne, le plus important est de garder les terres et pour cela des deux côtés de la Méditerranée, on est prêt à faire de sérieux arrangements avec Dieu ou la Loi. On arrive donc à une société qui multiplie les mariages entre-soi, entre cousins et qui déshérite copieusement les filles... Les comparaisons entre le nord et le sud de la Méditerranée et les différentes religions mettent en lumière des similitudes qui perdurèrent longtemps. Il faut finalement l'urbanisation intense pour que change certaines habitudes, hélas pour ceux qui sont de transition, ni ruraux ni encore urbains, le choc social est porteur de plus d'aliénation de la femme...
Le livre date de 1966, ce qui en fait un ouvrage un peu ancien. Il éclaire certes une partie du sujet toujours d'actualité, les mariages endogames, la place de la femme mais il y manque les évolutions qui ont eu lieu en cinquante ans .
Lien : http://theetlivres.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ibn-nanard
  07 avril 2012
Germaine Tillion. “Le harem et les cousins”. Livre indispensable pour comprendre mieux la civilisation méditerranéenne, et en particulier le monde arabo-musulman actuel. D'une grande socio-ethnologue du XX°. (J'en ai fait une sorte de résumé sur mon blog).
Lien : http://semelles-de-vent.blog..
Commenter  J’apprécie          30
Lowelei
  16 juin 2019
Un livre indispensable.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
HevalHeval   10 novembre 2013
Dans toute la Méditerranée nord et sud, la virginité des filles est une affaire qui - fort étrangement - concerne d'abord leur frère, et plus que les autres frères leur frère aîné. Un petit mâle de sept ans est ainsi déjà dressé à servir de chaperon à une ravissante adolescente dont il sait très exactement à quel genre de péril elle est exposée. Or, ce risque est présenté à l'enfant comme une cause de honte effroyable, qui doit précipiter dans l'abjection la totalité d'une famille pleine d'orgueil, éclaboussant même les glorieux ancêtres dans leurs tombeaux, et il est lui, moutard mal mouché, personnellement comptable vis-à-vis des siens du petit capital fort intime de la belle jeune file qui est un peu sa servante, un peu sa mère, l'objet de son amour, de sa tyrannie, de sa jalousie .... Bref: sa soeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
HevalHeval   10 novembre 2013
Différent en cela de la religion d'Israël (qui doit à sa lointaine origine d'être essentiellement nationale et même raciale), l'Islam comme le christianisme, s'est voulu d'emblée universel. Dans ces conditions, comment ne pas considérer comme très délibéré le silence absolu que garde le Saint Livre des musulmans, sur cette antique obligation sémitique de circoncire les enfants mâles, et comment ne pas voir dans la fidélité rigoureuse à cette pratique que nous constations chez tous les adeptes du Coran, une circonstance, et non un dogme: "il se trouve" que le christianisme a très vite été prêché à Rome, chez les incirconcis, tandis que l'Islam a continué à se développer dans un milieu sémitique où nous venons de le voir, la circoncision était une pratique déjà ancienne et générale plus de mille ans avant la venue du prophète Mohammed.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GODINHOGODINHO   30 mai 2015
« L’asservissement ne dégrade pas seulement l’être qui en est victime, mais celui qui en bénéficie. »

Commenter  J’apprécie          90
Videos de Germaine Tillion (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Germaine Tillion
Extraits issus de « Les femmes au Panthéon »
Dans la catégorie : FemmesVoir plus
>Sciences sociales : généralités>Groupes sociaux>Femmes (204)
autres livres classés : femmesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Petit quiz sur la littérature arabe

Quel est l'unique auteur arabe à avoir obtenu le Prix Nobel de littérature ?

Gibran Khalil Gibran
Al-Mutannabbi
Naghib Mahfouz
Adonis

7 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : arabe , littérature arabeCréer un quiz sur ce livre