AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709658526
Éditeur : J.-C. Lattès (07/02/2018)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
D’habitude, la douance est décrite, jamais expliquée et on propose aux « surdoués » des outils censés les aider à s’adapter. Dans cet ouvrage, l’intelligence est replacée dans une perspective anthropologique, celle d’un être humain dont la conscience du temps et de la mort conditionne toute la cognition. Non seulement l’énigme des « surdoués » s’y résout, mais cela éclaire certaines angoisses généralement passées sous silence.
Dans ce livre il s’agit d’an... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
ErnestineRadioconducteur
  27 mars 2019
Nous y voilà!...devant l'accablante confirmation que je ne suis pas une lumière. Je voulais comprendre un proche surdoué et je comprends encore moins le livre qui était censé me le faire comprendre! Comment mesurer l'écart? Avec les années lumière comme unité de mesure, rien de moins.
Ce n'est pas parce qu'on ne comprend pas tout à un livre qu'on ne peut pas le résumer. Nous les idiots, nous sommes comme ça... nous ne doutons de rien et c'est pour cela que j'ai pris des notes et que je reviendrai vous offrir ce carnage. Tadam!
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
HarmonideHarmonide   12 mai 2018
En d'autres termes : lorsqu'un groupe fonde un système de normes, il doit aussitôt tenter de présenter ces normes comme un absolu, masquer le fait qu'elles auraient pu être différentes et que, in fine, une partie de ces normes tient à des contingences d'une infinie fragilité (à quoi tient le fait que telle tribu d'Indiens d'Amazonie se soit construite par identification au jaguar plutôt qu'à un autre animal ?). C'est seulement ainsi qu'il permet aux individus de construire un sens qu'ils imaginent ABSOLU à leur propre existence. Lorsqu'il s'agit des mythes dans les sociétés tribales ou des textes sacrés, cet aspect du discours est une évidence. C'est justement pour conférer à ces valeurs une dimension absolue que se forge un récit où elles sont toujours reçues d'entités supérieures (esprits, dieux, etc.) dont on admet en outre, soit ce qui permet de disqualifier l'utilisation du principe de non-contradiction à leur propos. Mais, là encore, cela ne se limite pas au champ du religieux. Dès que ce se constitue une communauté humaine, se tisse un récit des origines qui vise à sacraliser les valeurs de cette communauté. Les cérémonies du 14 juillet ou du 11 novembre, le Panthéon et l'ensemble de ce qui s'est transmis depuis la Troisième République sous le nom d'Histoire de France, sont assez de témoignages éloquents : on a fait de Vercingétorix et de Jeanne d'Arc les saints patrons d'une France éternelle qui n'existait même pas de leur temps, puisque la nation telle qu'elle s'inscrit dans l'imaginaire collectif, autour d'un territoire et d'une langue, est une création bien plus récente. Si on continue de raconter la guerre de Cent ans comme un conflit entre Anglais et Français (contre toutes les évidences historiques), c'est bien qu'il est question d'y puiser un gage absolu et d'éternité, tant il est difficile d'admettre la précarité, l'arbitraire, l'incohérence et la fragilité de cette identité (en l'occurrence française) qui joue encore un rôle si grand pour beaucoup de gens. Toutes les nations font de même, et, au-delà, toutes les communautés et toutes les institutions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
HarmonideHarmonide   07 décembre 2018
Ce qui est si périlleux dans la conscience de l'incommunicabilité de notre contenu psychique, c'est justement la possibilité d'imaginer le contenu psychique des autres, la possibilité d'imaginer que ces contenus soient enfin partagés et que l'autre comprenne enfin qui je suis, parce qu'il percevrait soudain le monde à travers mes yeux ou ressentirait mes émotions. C'est bien parce que l'imagination ne se tient pas dans les bornes de ce que la raison reconnaît comme réelle, voire même comme possible, que la condition humaine est si douloureuse, obligeant à travailler le deuil de ce que nous avons ainsi fait exister.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
HarmonideHarmonide   06 décembre 2018
Même les milieux alternatifs, revendiquant explicitement le non-conformisme et la révolte, sont extraordinairement producteurs de normes et l'attitude majoritaire consiste à utiliser ces normes exactement de la même façon que dans tout le reste de la société : en y collant au plus près pour garantir son appartenance et en édifiant une morale qui permet de condamner tout écart.
Commenter  J’apprécie          60
HarmonideHarmonide   26 avril 2018
Parce que de toutes les disciplines l'anthropologie est de loin la plus subversive. Ce sont les observations des anthropologues qui viennent toujours menacer les beaux édifices théoriques de la pensée occidentale, qu'ils soient ceux de Descartes, de Locke, d'Adam Smith, de Marx, de Freud, de Husserl, et même, paradoxalement, de ceux qui naissent à l'intérieur même de cette discipline sulfureuse : ceux de Weber, de Durkheim, de Mauss ou de Lévi-Strauss. Comme si la faculté très humaine d'inventer des sociétés plus bizarres les unes que les autres constituait une sorte de défi ultime pour notre modèle de scientificité et de rationalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
clairesalanderclairesalander   14 septembre 2018
Quel que soit le mot sous lequel la dette leur a été déclarée, ils passent leur vie en ayant le sentiment de gâcher ce potentiel qu'ils auraient dû exploiter. Il est temps d'en finir avec cette tyrannie de l'agir et de revendiquer le droit de ne rien faire de ce potentiel.
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Carlos Tinoco (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Carlos Tinoco
DOUANCE et DEPRESSION.
La relation complexe qu'entretiennent ces deux concepts est à élucider. Tous les "surdoués" ne sont pas dépressifs, loin de là. Mais cela n'invalide pas la question, au contraire : comprendre la douance, c'est aussi remettre en cause très profondément la conception usuelle de la dépression.
autres livres classés : quotient intellectuelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
294 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre