AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Allunia tome 2 sur 3
EAN : 9782017213659
576 pages
Hachette Jeunesse (13/09/2023)
4.52/5   86 notes
Résumé :
Quatre mois ont passé.
Le rébellion doit se réorganiser pour préparer un plan d'attaque contre le Grand Oracle.
Malgré la prudence excessive du nouveau commandement, Leah reste focalisée sur ses objectifs : tuer Kahini quoi qu'il lui en coûte. Briser le joug de l'Allégeance. Terminer le travail de Zam.
Or, dans quelques semaines aura lieu la cérémonie annuelle du Chant des Âmes, l'occasion parfaite pour accomplir cette vengeance. Mais s'il y a... >Voir plus
Que lire après Allunia, tome 2Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,52

sur 86 notes
5
31 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
[Critique contenant des SPOILS.]
Cette critique fait suite à celle que j'ai rédigée pour Allunia 1, et que je vous invite à lire. J'y aborde en détails mes impressions sur le "style tiphéen" à la troisième personne.
J'ai vraiment beaucoup adoré ce deuxième Tome. L'histoire fut tout aussi passionnante, triste, dynamique et douloureuse que les illustrations étaient soignées et détaillées. Il est rare de trouver un être humain qui ait aussi bien développé l'art de savoir écrire avec précision les choses que celui de savoir les dessiner avec brio.
Tiphs, si tu passes par là, j'ai à la fois envie de te faire un énorme câlin et de te tuer. Mais pourquoi tant de haine ? Eh bien, parce que tu as fait tuer Sian ! Mon personnage préféré ! J'ai beaucoup adoré la douceur de cette guérisseuse, qui fait beaucoup écho à certains personnages fictifs que j'ai créés, et qui avaient, pour beaucoup, cette naturelle tendance à la douceur et à l'empathie. Sa mort fut un véritable déchirement, aussi bien pour les personnages du roman que pour mon pauvre coeur, ainsi abîmé par cette HORRIBLE HISTOIRE SUPER TRISTE.
Un bon moyen que Tiphs a employé afin de dynamiser l'intrigue fut de la diviser en trois parties : Anya (ou la fille qui ne fait que mytho à tout le monde et à qui on ment plus qu'on ne respire) ; Zam (ou l'incarnation de la froideur mais il ressent des émotions quand même attention) et Leah (la fureur incarnée, tu m'étonnes, elle a quand même cru que Kahinette avait buté son crush). Bref, cette division de l'histoire permettait de créer du suspense et donnait envie de tourner la page, tout comme les magnifiques illustrations en en-tête de chaque chapitre qui, sans nous spoiler, nous donnait envie de poursuivre notre lecture, tout en nous apportant un soutien visuel pour nous aider à nous représenter, dans notre imagination, les personnages, les paysages et les villes.
Tiphs a fait preuve de beaucoup d'imagination. Chaque ville, chaque personnage, chaque paysage, était aussi différent que ceux que l'on avait rencontrés précédemment. J'ai été séduit par la somptuosité de Noésis, par l'innocence d'Aliosha et par la sagesse de son père, Shael.
Cependant, il y a un petit élément qui fait que je n'ai pas voulu attribuer les 5 étoiles à ce merveilleux roman. J'ai trouvé que l'histoire aurait mérité d'être développée sur un troisième Tome. Et même si un spin-off sur Elvira (un personnage de l'histoire) est en préparation, je pense que beaucoup de choses auraient mérité d'être fleuries par quelques chapitres et d'autres personnages. Tous les Likaniens et leurs îles, par exemple. On ne sait pas à quoi elles ressemblent et on ne connaît finalement pas grand chose de ce peuple. Arshka et tout le bataclan. J'aurais trouvé cela pertinent de lier Allunia et Arshka plus directement (dans un Tome 3 au moins), plutôt que de maintenir la doctrine du "c'est pas chez moi, je m'en fiche". Et toute l'histoire sur les Premiers, et le lien avec les autres mondes comme la Terre. Si Leah est une Première, ses parents terriens l'étaient-ils aussi ? Sinon, qui étaient ses parents ? Je n'ai jamais été très fan des fins en mode "destin", du genre : "c'était la vision, c'était prévu, donc voilà, c'est fini". J'aurais aimé être plus surpris. Par exemple, j'aurais aimé que Nao ait une fin moins brutale et un destin plus grand. J'ai trouvé que Tiphs s'en était un peu trop vite débarrassée : j'aurais voulu la voir ressurgir devant Kahini pour le trucider avec sa magie daeva.
Alors durant le roman, entendons-nous bien, surpris, je l'ai été. Notamment quand Tiphs s'est dit qu'elle allait faire péter tout une ville et qu'elle allait supprimer le seul personnage que j'aimais à 100 %. Mais par "surprise", je me référais surtout au résumé du Tome 2 où l'on nous explique que le Chant des Âmes approche et que le grand méchant Oracle va y foutre la merde en invoquant un dragon mutant. J'aurais aimé qu'autre chose se passe, qu'une barrière entre les mondes cède par exemple, qu'un plus grand dessein se révèle au lecteur et aux personnages, et même que certains leaders des Premiers encore cachés apparaissent et se placent au coeur de l'intrigue.
On sent beaucoup la précipitation de l'auteure vers la fin de l'oeuvre, elle-même le dit dans la section "remerciements" du deuxième Tome.
En tant que "proto-écrivain", c'est-à-dire quelqu'un qui écrit plein de petits textes mais qui n'est jamais parvenu à écrire de gros machins cohérents, je comprends ce que c'est que d'écrire lentement et ce que c'est que d'avoir du mal à rester dans une histoire trop longtemps. On a envie d'en finir, même si on aime notre histoire. Donc, je comprends (en partie) Tiphs. Et je ne lui en veux pas au point de mettre 0 et de faire une critique exécrable et acerbe qui ne comprend pas du tout en compte le travail d'une auteure et de ceux qui ont contribué au livre.
Donc, pour finir, je souhaitais te remercier Tiphs. Pour la beauté de cet univers que tu as étalé devant nous par tes illustrations et que tu as développé par tes belles phrases si joliment ornementées. Et je souhaitais aussi te complimenter sur les illustrations des tomes d'Alexiane de Lys, auteure qui m'a permis de te découvrir.
A très vite pour contempler d'autres de tes illustrations, pour le spin-off d'Allunia et peut-être plus encore, je l'espère (même si "l'espoir est un sentiment vicieux") !

SHDB.
Commenter  J’apprécie          10
Suite et fin des aventures de Leah et de la rébellion !

C'est un bon deuxième tome, mais qui n'égale ni ne surpasse le T1 pour moi et ce pour quelque chose d'assez simple : les longueurs.
Alors, qu'on se le dise bien, j'ai aimé ce tome. Malgré une "facilité" que j'avais pressentis et qui paraissait évidente, j'ai aimé ce que j'ai lu. Toutefois, je ne peux nier qu'à certains moments, eh bien... Je me suis un peu ennuyée. de ce fait, le rythme m'a paru un peu inégal et j'avais la sensation que certaines scènes auraient pu être raccourcies, que certains détails étaient de trop, comme si on essayait d'étirer en longueur pour gagner quelques pages.

Les personnages me paraissent toujours inégaux. Si j'en ai bien aimé certains, j'en ai trouvé d'autres toujours aussi linéaires que dans le T1, manquant un peu de corps et de relief. Sian ne m'a pas ému, par exemple. Pas plus qu'Anya qui a pourtant une condition et une histoire difficile. Alinoé si. Quant à Leah, certaines retrouvailles arrivent un peu tard, et plutôt que de faire monter un peu la tension (parce qu'on a une info qu'elle n'a pas), ça n'a rien fait de plus chez moi. Au contraire, j'ai trouvé que ça arrivait un poil tard et que c'était dommage.

Si l'univers m'a plu, en refermant ce tome je me suis rendue compte que, finalement, j'avais l'impression de ne pas en savoir tant que ça. J'avais notamment toujours la même interrogation que dans le T1 : on se situe où, par rapport à la technologie ? Certaines choses sont avancées, d'autres relèvent de la magie, d'autres encore nous similaires ou paraissent un peu désuètes. Bref, j'ai été un peu perdue sur ce point. Quant au monde en lui-même, ce qu'on en voit était intéressant. Pourtant, j'ai l'impression qu'on nous en montre assez peu finalement, qu'on manque de détails, d'info, de nuances, de reliefs. Bref, concernant le worldbuilding, je suis un peu mitigée.

La plume de l'autrice reste toujours aussi fluide et sympa. En dehors des longueurs que j'ai ressentis, le reste était plutôt bien rythmé et certains passages tenaient vraiment en haleine. Tiphs nous offre quelques rebondissements qui valent le coup, et ce jusqu'à la fin.
Même si certains points m'ont un peu déçue, le déroulé de l'intrigue, sa résolution, les rebondissements et la plume ont su me faire rester jusqu'à bout et réhausser ma note.


En soit, une bonne duologie, qui ne sera pas un coup de coeur mais que je suis contente d'avoir sorti de ma PAL. Certains points auraient pu être encore meilleur, mais je passe au-dessus de quelques facilités pour du YA.


[Je me rends compte en terminant cette chronique que je n'ai pas fait de résumé... Et comme il s'agit d'un T2, je vais faire comme si je ne m'en étais pas rendue compte x)]
Commenter  J’apprécie          34
J'ai lu le premier tome il y a quelques mois mais je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas enchainé avec la suite. Trop d'autres livres à lire je pense… Je regrette de ne pas l'avoir lu avant parce que c'était dingue ! J'ai fini le livre en pleurs. Impossible d'arrêter les larmes de couler. J'étais prise complètement dans l'histoire et je vivais les choses avec les personnages. Puis faut dire que @tiphs n'est pas tendre avec eux mais je dois avouer qu'il n'y a pas de souffrance inutile, tout est logique et cela aurait pu difficilement se terminer autrement.

Leah a bien évolué depuis le début du tome 1 et cela se ressent dès le premier chapitre. J'ai bien apprécié la suivre dans toutes ses aventures qui étaient parfois bien dangereuses. C'était agréable de retrouver tous les autres personnages aussi ! Je les aime tous ! C'était une bonne chose pour rentrer dans l'histoire mais ça ne l'était pas pour mon petit coeur. C'est bien triste de voir comment certains changent suite à des évènements… En tout cas, niveau émotions et ressenti, on en a beaucoup !

C'est un tome où cela n'arrête pas de bouger. Les choses évoluent vite et surtout grâce à quelques nouveaux personnages. Par contre, qu'est-ce que j'étais frustrée à certains moments ! Tous ceux avec la princesse déjà et puis dès que Kahini apparaissait. D'ailleurs, parlons-en de ce “méchant”. On le découvre plus dans ce tome, surtout ses motivations, ses croyances et son idéal si je puis dire. Je le trouve bien flippant tellement il croit faire ce qui est juste. Ce sont les pires personnes… Mais cela ajoute tellement au roman !

Maintenant, j'ai qu'une seule hâte, c'est de lire Elvira mais je vais devoir attendre un peu, j'ai trop d'autres choses à lire avant mais je me le mettrais assez rapidement.
Commenter  J’apprécie          30
Duologie Allunia @tiphs @plumeblanche
💙 " Quand j'ai commencé ma lecture de cette duologie. L'inconnu était présent. Je n'avais regardé aucun avis pour ne pas me faire influencer. J'ai juste quelques amies qui m'ont dit : " Fonce cette duologie est superbe, par contre prépare ta boîte de Kleenex". Je me suis dis, d'accord, à mon avis, cette duologie doit être explosive. Oh, surprise, cela fût le cas !!! "
💙 Vous avez dû le voir dans énormément de chroniques. Ayez le tome 2 sur la main, ouiii car le rebondissement à la fin du tome 1 est très intense. 😱
�tte duologie est un coup de ❤. Merci @tiphs pour cette histoire. Merci de m'avoir fait passer des heures de lectures à travers cet univers original. Merci pour toutes ses émotions. Petite parenthèse : je pleure rarement en lisant. Mais, j'ai eu énormément de tristesse mais aussi de la joie, de la colère, des moments d'espoir, d'exaltation, d'irritation, de la haine... Je pourrais en citer encore et encore. Vous l'aurez compris cette duologie est une montagne russe d'émotions. " Quand il y en a plus, il y en a encore". Merci encore car c'est ce que j'aime lors de mes lectures. J'aime ressentir un panel d'émotions. ❤
💔 Mon coeur a été brisé. Oui. Mais, dans un sens, c'est ce que l'on cherche aussi dans une histoire de fantasy. Sinon, l'ennui serait présent. Ce petit côté " cruel" dans la plume me plaît 😅
❤ Pour moi le point FORT : Les personnages ❤❤ dur dur de choisir un préféré. Bon même si je l'avoue Zam ne m'a pas laissé indifférente 😅. On aime et on hait dans cette duologie.
💙Si vous aimez la fantasy où on ne s'ennuie pas, où les émotions ne vous font pas peur. Je vais dire comme toutes mes amies qui m'ont poussé à lire cette duologie : " Foncez!!"
Commenter  J’apprécie          20
On va pas se mentir, ce tome est moins funny mais quelle claque. Dès le début, Tiphs remue bien le couteau dans la plaie. Je ne vous spoilerai rien mais par les Premiers que c'est douloureux !

L'humour a déserté les rebelles et il y a de quoi... J'avais le moral dans les chaussettes et rien ne s'arrange au fil des pages. La rébellion ne lâche rien mais la situation parait inextricable. le Chant des Ames aura bientôt lieu et Kahini doit être arrêté.

Leah, elle, peine à garder la tête hors de l'eau - ben tiens je me demande pourquoi ?- Pourtant, elle s'accroche et finira par en apprendre plus sur ses pouvoirs. Sera-t-elle la clé ? Son rôle dans cette lutte pourrait être plus important que jamais. Et heureusement, elle pourra compter sur des alliés qu'elle n'espérait pas.

J'ai aimé la tournure qu'a pris l'histoire. Même si on connait le méchant et ses intentions, les révélations sont immenses. Et j'ai trouvé que l'intrigue tenait bien la route. Tout fait enfin sens et je ne suis pas laissée dans le flou comme parfois.

Ensuite, j'ai encore une fois adoré le côté found family. Les persos se magnifient ensemble et malgré la douleur, leurs interactions sont intenses et belles. J'ai été transportée par la relation entre Leah et Alinoé. Elle est dure mais pure jusqu'à l'ultime page. La force et la gestion de la douleur de Lani m'ont soufflée. Caleb a fait preuve d'une empathie que je ne soupçonnais pas. Même Anya et Nasten m'ont touchée plus que de raison.

Enfin, l'autrice se frotte à des thèmes qui ont fait écho en moi. Elle évoque le mensonge, l'emprise mentale et la folie avec Kahini. Il y aurait de quoi extrapoler sur le sujet durant des heures. Ce qui m'a marquée, c'est de voir que nombre de personnes ont lutté à leur manière, sans faire partie des rebelles, notamment grâce à la connaissance. Et le message sur l'espérance, la force mentale et la maladie m'a émue aux larmes.

Alors, malgré les pleurs et la difficulté à laisser Leah et les autres, je referme ce livre apaisée, en ayant moi aussi l'impression d'avoir trouvé ma place.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Nouer cette perle dans ses cheveux, l'arborer au vu et au su de tous revenait à raconter ouvertement son histoire, à assumer ce qu'elle représentait. C'était le premier pas vers le reste de sa vie ; une vie où il ne serait pas.
Elle ne pouvait pas. Elle ne voulait pas lui dire adieu.
Elle ne pouvait pas.
Elle ne pouvait pas.
- Tu n'es pas obligée de le faire si tu ne t'en sens pas capable, lui souffla Shael de sa voix posée.
- Ca fait quatre mois.
- Et alors ?
- Je le connaissais depuis moins que ça.
- Et alors ? répéta Shael. Ton attachement est-il moins légitime que les autres parce que tu l'as rencontré plus tard ? Ta tristesse doit-elle s'arrêter quand tu as passé autant de temps à ses côtés que loin de lui ? La force des sentiments ne se mesure pas en termes de durée. Donne-toi du temps.
- Je sais, mais...
- Tu as le droit de souffrir. Un jour viendra où ta peine s'atténuera suffisamment pour que tu puisses de nouveau aller de l'avant, mais d'ici là, essaie d'être plus indulgente envers toi-même.
Commenter  J’apprécie          20
Le miroir lui renvoyait une image épouvantable. Elle ne se souvenait plus de quand datait sa dernière rencontre avec son reflet, mais à voir sa tête, elle se rappelait pourquoi elle l'évitait.
La personne en face d'elle lui fit l'effet d'une étrangère. Son apparence globale restait la même, bien qu'elle ait perdu beaucoup de poids ces derniers temps, mais elle ne se reconnaissait pas. Le regard fiévreux creusé de cernes, l'expression absente, les muscles ciselés, les cals de ses mains... tout cela aurait aussi bien pu appartenir à quelqu'un d'autre. Elle ne s'était pas vu changer - ne s'était pas doutée de l'ampleur de ces changements.
Pourquoi fuis-tu les miroirs ?
La question de Sian lui revint en mémoire au moment où ses doigts entrèrent en contact avec la surface froide de la psyché. Elle datait de plusieurs semaines, à l'époque où la guérisseuse s'échinait encore à jouer les psychologues pour l'aider dans son deuil.
Pourquoi fuyait-elle les miroirs ?
Pas par désintérêt pour son apparence, contrairement à ce qu'elle prétendait. Elle ne s'en était jamais trop souciée, mais pas à ce point. Sian n'avait pas été dupe non plus.
A l'époque, Leah ne connaissait pas la réponse à cette question. Aujourd'hui, face au choc qu'elle éprouvait en se contemplant, face à cette fascination teintée d'horreur qui la forçait à s'observer tout en mourant d'envie de s'enfuir, elle était en mesure de l'expliquer.
Elle fuyait les miroirs parce qu'elle avait peur. D'elle-même, de ce qu'elle devenait. Elle craignait de changer au point où tout ce qui la définissait disparaîtrait à jamais. Prendre la mesure de ces changements revenait à prendre conscience de ce qui en était à l'origine. A accepter les événements y ayant mené. Sa mort sur Terre, ses efforts pour s'adapter. La mort de Zam.
Ca les rendait définitifs, ces événements, et elle ne le supportait pas.
Mais peut-être était-il temps d'accepter, justement. De laisser le passé derrière elle pour aller de l'avant. D'essayer, au moins.
Essayer, se répéta-t-elle en soupesant la perle noire dans sa main avant de finalement la ranger dans sa poche.
Oui, ça, elle pouvait.
Commenter  J’apprécie          00
𝑰𝒍 𝒆𝒙𝒊𝒔𝒕𝒂𝒊𝒕 𝒅'𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆𝒔 𝒇𝒂𝒄̧𝒐𝒏𝒔 𝒅𝒆 𝒄𝒐𝒎𝒃𝒂𝒕𝒕𝒓𝒆 𝒒𝒖𝒆 𝒑𝒂𝒓 𝒍𝒂 𝒗𝒊𝒐𝒍𝒆𝒏𝒄𝒆. 𝑳𝒂 𝒄𝒐𝒏𝒏𝒂𝒊𝒔𝒔𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒕 𝒍'𝒖𝒏𝒆 𝒅'𝒆𝒏𝒕𝒓𝒆 𝒆𝒍𝒍𝒆𝒔.
Commenter  J’apprécie          00
L'espoir est un sentiment vicieux. A double tranchant. Tapi dans l'ombre, il guette le moment opportun pour surgir et inonder l'esprit de sa puissance implacable en occultant toute logique. Il donne à celui qui l'éprouve la force de soulever des montagnes quand tout semble perdu. Il suffit d'un rien pour qu'il se réveille. Pour qu'il insuffle une volonté nouvelle. Pour qu'il pousse à dépasser ses limites. Le problème, c'est qu'il ne repose sur rien de rationnel. Avide d'espoir, l'esprit tend à se tordre pour en trouver là où il n'y en a plus, quitte à créer les plus terribles désillusions.
[...] Leah tentait d'ignorer la petite voix lui susurrant qu'elle se dirigeait peut-être droit vers l'une d'entre elles.
Commenter  J’apprécie          00
Aussitôt, deux bras s'enroulèrent autour d'Anya et la serrèrent de toutes leurs forces. Deux autres s'ajoutèrent et serrèrent à leur tour sans se soucier des faibles protestations de la conseillère restée en retrait. Elleya et Caleb.
Ils serrèrent comme si cela pouvait sauver Anya du gouffre dans lequel elle menaçait de tomber. Ils serrèrent comme s'ils se fichaient de son nom, de son rang, des apparences à préserver ; comme si personne d'autre qu'elle ne comptait. Ils serrèrent jusqu'à ce qu'elle retrouve la maîtrise d'elle-même, que ses larmes se tarissent, et qu'elle soit de nouveau en état de remplir le rôle qui lui incombait désormais.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : jeune adulteVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (226) Voir plus



Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
82 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..